Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Réponse à T. Defoy (29/01)

mercredi 30 janvier 2008

De Anita Ménard

Bonjour Tristan

Après s’être entendus dire que "ce sont ceux qui ne font rien qui relatent ce que les autres font", nous apprécions que le travail (épuisant pour notre grand âge...) que nous fournissons bénévolement chaque jour soit reconnu par quelques connaisseurs. Merci donc pour votre compliment.

Mais entrons dans le vif du sujet, vous en l’occurence. Et, échange de civilités, bravo pour votre engagement.

Vous commencez votre message en écrivant "nous, candidats aux municipales". Ai-je le droit de vous demander à quel titre vous écrivez ce "nous" ?
Je n’ai pas eu connaissance d’une quelconque publication de votre chef de file rapportant la délégation de chargé de communication qu’il vous aurait impartie. Mais peut-être un article de presse m’a-t-il échappé. Admettons.

Les autres candidats de la liste menée par l’ex maire ont-ils droit de regard sur ce que vous écrivez avant publication ou vous font-ils une confiance totale ? Dans le deuxième cas, vous avez un bel avenir politique devant vous, vous savez y faire !

Je préfère quand même répondre à Tristan plutôt qu’à "vous, candidats aux municipales" puisque c’est le seul dont on peut lire publiquement des positions.

Vous parlez de "débats" sur les Pass’îliens. Je parlerais plutôt de litanies lancinantes de personnes ayant le regard fixé sur le passé plutôt que sur l’avenir. Un article de fond sur le sujet avec exégèse des différents textes est en préparation (vous le lirez si satan me prête vie).

J’apprécie pour le moment à sa juste valeur cet extrait "La conséquence première de la politique attentiste de nos élus". Rappelez-nous la date de la signature de l’ukase du Conseil Général approuvé à l’unanimité par ses membres ? Octobre 2000 non ? Et l’ex-maire est resté en fonction jusqu’au ..... 18 mars 2001.
N’aurait-il pas pu profiter de ce temps pour s’acquitter de son obligation motivée par sa bénédiction au Conseil Général ? Quelle raison impérieuse l’a poussé à refiler le bébé à ses successeurs ?

Avez-vous une idée du nombre d’anciens ne voyant pas ses enfants pour causes de revenus trop modestes des uns et des autres ? (avec nos petites retraites, nous réussissons à payer les passages de l’un ou l’autre de nos enfants en période de vaches maigres).

J’ai, comme vous le savez, une parentèle nombreuse sur le caillou et je n’ai encore entendu aucun de ses membres me dire qu’il ne voyait pas ses enfants par manque de moyens. Que certains trouvent ce prétexte pour délaisser ses vieux parents est, par contre, dans le domaine du possible. J’ai appris, de par mon métier, qu’on ne prend pas pour argent comptant une excuse trop facile.

Votre analyse des difficultés de certaines entreprises concernant le transport mériterait aussi d’être étayée par des exemples. Et quid de votre mansuétude envers le Conseil Général, décideur du fonctionnement de notre système de transports ? Je passe le fait que vous oubliiez, volontairement je présume, les interventions directes ou écrites, de certains élus muncipaux en diverses occasions.

Dommage pour moi, je n’aime pas le violon et votre passage sur les bateaux de nuit pendant le festival est sorti du plus bel archet démagagoqique.
Avez-vous pris soin là aussi de vous renseigner pour savoir QUI a financé ce surcoût ? Au cas où quelqu’un vous donne à publier des textes tout faits, vérifiez-en le contenu avant d’y apposer votre signature.
"aux agissements contestables vis-à-vis des résidents permanents de la SMN". Qu’est-ce qu’un résident permanent de la SMN ? J’ose affirmer que je ne suis pas la seule à ne rien comprendre à ce passage.

Je crois comprendre dans le paragraphe sur "l’abandon de l’urbanisme" qu’il y a de votre part (à moins que ce ne soit "collectif"), une remise en cause de l’appartenance de notre commune à la Communauté d’agglomération. Vous pouvez nous donner les dates de création de son prédecesseur le district, et qui en faisait partie ?

Comme les traditionnalistes en ont l’habitude, vous faites appel à ces braves agriculteurs, toujours là pour défendre ruralité, traditions etc....

Il est évident que la municipalité, enfin je dirais plutôt son responsable, a été plus que légère (non, non, je ne parlerai pas de mensonge) en faisant miroiter à leurs yeux des installations sans problème . Mais vous, Tristan, qui avez les pieds sur terre, quitteriez-vous un endroit où vous êtes logé et intallé professionnellement sans avoir VU la future habitation et les engagements signés de propriétaires terriens ? OUI ? et bien, pas moi !

La scie sur le P.L.U. et les surfaces agricoles, démontre que, comme beaucoup de Groisillons, (et j’en étais), vous ne connaissiez pas les obligations crées par la Loi Littoral et autres textes restrictifs. Vous étiez alors excusable, vous n’étiez pas élu. Mais maintenant ? Votre ténacité laisse à penser que vous prenez au sérieux votre postion de candidat et votre désir d’être élu. Alors, penchez-vous sur ces textes et vous verrez que si l’ex-maire ne s’y est pas collé, c’était vraisemblablement parce qu’il ne savait pas par quels bouts les prendre ou, plus certainement, qu’il risquait l’impopularité et donc l’échec électoral. Ce ne fut pas une garantie....

Maintenant, que leur application ait été assombrie par les nombreuses erreurs (ou passe-droits ? ) que l’on doit à l’adjoint à l’urbanisme, soit ! Il reste à trier le bon grain de l’ivraie et voir jusqu’où une délégation donnée à un adjoint autorise à laisser faire sans contrôle (ou en fermant les yeux ?).
Le maire profitera-t-il de sa campagne pour reconnaître ces dysfonctionnements ? (on ne lui demande pas de s’excuser, on sait que ce n’est pas dans ses habitudes.)

Après l’agriculture, le commerce ! décidément vous avez déjà appris à caresser les électeurs dans le sens du poil ! Mais il ne faudrait quand même pas, sous prétexte de paraître secourir la veuf et l’orphelin, faire pleurer dans les chaumières sur des fermetures de magasins dont seuls les propriétaires sont responsables. Permettez-moi de ne pas entrer dans le détail.

Votre chapitre sur l’installation des jeunes est honorable mais le jour où vous serez élu (et si votre rôle n’est pas cantonné à l’enregistrement des décisions prises par le maire) que ferez-vous pour garantir, par exemple, du télétravail à un jeune ayant fait les études adéquates ? Pourquoi les pratiquants de ce travail seraient-ils exemptés de la règle de la permanence de l’habitat sur l’île pour bénéficier du Pass’Ilien ?

Et rassurez-vous, la taxe professionnelle qu’elle soit décidée par la Communauté d’agglomération comme actuellement ou par une commune isolée, va bientôt disparaître, comme ont disparu la majorité des charges patronales, au profit de la TVA sévèrement majorée que paieront les pauvres.

Ainsi en décide Sarkozy, le patron actuel de votre futur patron .... peut-être.

AM

Commentaires

  • au cas où satan m’appellerait avant que je n’ai le temps de rédiger mon article, quelques pistes :

    Extrait du contrat de délégation voté à l’unanimité par les conseillers généraux dont Dominique Yvon, en octobre 2000

    22.1.1 -
    Différentes catégories d’usagers sont définies dans le présent contrat qui font l’objet d’une tarification différenciée.
    Il s’agit
    des tarifs de droit commun perçus sur l’usager qui ne relève d’aucune autre catégorie ;
    des tarifs pour les insulaires ;
    des tarifs pour les usagers qui effectuent des voyages fréquents ;
    des tarifs pour les résidents du département du Morbihan ;
    des tarifs pour les résidents secondaires sur les îles.

    22.2 - Tarifs pour les insulaires
    Les personnes résidant de manière permanente dans les îles bénéficient de tarifs particuliers.

    Rappel : suite à la plainte d’un résident secondaire bellilois, Le TA de Rennes a annulé, en Juillet 1995, les tarifs réduits consentis aux ascendants et descendants des îliens.

    AM

  • Très chère Anita,

    Dans la mesure où il ne s’agit « que » d’élections locales, l’intérêt d’un chargé de communication pour la campagne serait assez discutable, et je parierai même sur vos remarques acides si nous avions employé une telle terminologie. Vous constaterez au passage qu’il n’y a aucune intervention de ma part dans la presse officielle. Ceci posé, je vous confirme que mes interventions reflètent l’opinion de mes colistiers, d’où l’emploi du « nous ».

    Présentement, c’est moi et moi seul qui vous répondrai.
    Au sujet du Pass’Ilien, j’ai l’impression que vous ne voulez pas comprendre le propos (et pas que vous ne pouvez pas) . Je ne peux que le répéter une énième fois. Oui, D Yvon a bien signé le contrat de DSP en octobre 2000. Oui les règles que vous énoncez y figuraient. Pourtant, le Conseil Général, décidemment très mal informé, a du attendre le chevalier blanc de la Loi, E Régénermel, lancé à toute allure sur son destrier de campagne (électorale), pour « s’apercevoir « qu’il y avait un problème avec le contingent de cartes. Les insulaires épongent encore les répercussions de cette « croisade » qui bénéficia en premier lieu aux actionnaires de la SMN. Je serai d’ailleurs assez partisan de l’idée qui consisterait à envoyer le dit chevalier faire appliquer la jurisprudence Belliloise dans le Finistère, où les ascendants et descendants d’iliens bénéficient encore du statut. Je suis sur qu’il apprécieront…

    La règle de présence huit mois par an est aménageable en fonction des activités professionnelles des insulaires, c’est ce que j’explique en citant M Cavaillé dans un texte parallèle à celui auquel vous répondez. Le télétravail est concerné au même titre que toutes les autres professions, encore faudrait-il que la mairie communique sur ce fait. Cela aurait probablement évité bien des « malentendus » aux guichets de la SMN.
    Quant aux interventions directes ou écrites, de certains élus municipaux en diverses occasions, elles n’ont manifestement pas eu la virulence requise pour êtres suivies de résultats. Désolé d’avoir passé ce non-argument sous silence…Un chargé de communication leur serait probablement utile, qu’en pensez vous ?

    Pour finir sur ce sujet, je suppose que vous n’avez pas à composer avec une demi pension de retraite de marin pécheur, sinon vous sauriez que pour certain, la période des vaches maigres, c’est à l’année ! Non, tous nos anciens ne peuvent pas sans trop de problèmes participer financièrement au coût de transport de leurs enfants si le besoin s‘en faisait sentir.

    Sinon, puisque vous m’attirez sur le terrain formel de la structure de mes textes, il fallait lire "aux agissements contestables de la SMN vis-à-vis des résidents permanents ". A ce sujet, justement, dans votre prose, je suppose que sur le passage concernant la navette du festival du film (financée par Cap Lorient dont E Régénermel est vice président, vous voyez je sais) le mot « démagagogique » devait sûrement se comprendre (avec un petit effort) par « démagogique ».

    En ce qui concerne l’urbanisme, excusez moi de ne pas voir en quoi l’appartenance à la communauté d’agglomération implique que les communes doivent passer en ZPPAUP, et par là même renoncer à leurs prérogatives sur les permis de construire.

    Permettez moi ensuite de vous reprendre sur vos remarques à propos des agriculteurs, car à vous lire, on se croirait au plus beau temps de la « Chiraquie » où un président se permettait de dire que « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ». Cet argument sous votre plume n’en finit pas de me surprendre.

    Ce que vous avancez sur le PLU prête aussi à sourire ; Vous voir défendre à ce point, sur ce sujet précis, le manque total de contrôle du maire sur les activités de ses conseillers me laisse pantois. Par contre, cela ne retire rien au fait que nous n’ayons aucune garantie qu’il fasse preuve de plus de discernement durant un prochain mandat . Vous dites vous-même qu’il n’est manifestement pas adepte de l’autocritique…mais allergique à la critique tout court.

    Pour finir, les charges sont loin d’avoir disparu, en tout cas sur les PME. Et si au niveau national, les services publics tendent à disparaître, force est de constater que ce n’est pas le cas des impôts. Mais nous ne sommes pas ici pour débattre des problèmes nationaux.

    A ce propos, je ne peux là encore que répéter que notre liste est apolitique. Si votre but est de la faire trébucher sur son étiquette prétendument Sarkosiste , vous parviendrez peut être à vos fins. Mais n’oubliez pas qu’il s’agit d’élections locales où il ne s’agit pas de confondre l’étiquette sur l’emballage avec le produit à l’intérieur…

    T Defoy

    PS (sans mauvais jeu de mots :=)) : Merci d’avoir rectifié mon prénom depuis ce matin (dommage pour le nom), et désolé de vous passer cette réponse si tard, mais ne signant pas de textes « tout faits », je dois trouver le temps de les écrire.
    Au plaisir de vous lire.

    • ""je suppose que vous n’avez pas à composer avec une demi pension de retraite de marin pécheur,""
      Vous supposez mal : la retraite de mon parrain ex-pêcheur était largement supérieure à mon dernier salaire d’activité. Et comme ma retraite n’est que de la moitié de mon dernier salaire,
      je pourrais envier sa veuve !
      Lors de la dernière campagne des municipales, n’étant pas au fait des arcanes de la DSP (du fait, notamment, du manque de transparence inhérent aux pratiques des élus UMP) et appuyée surtout sur mes engagements, je proposais des tarifs de passage liés aux revenus.
      Ce n’était déjà pas la mode à l’époque mais ça l’est encore moins sous la houlette sarkozienne,
      Surtout quand une majorité de nos concitoyens lui donnent carte blanche, directement ou indirectement !
      AM

    • Vous avez raison, méfions-nous des suppositions de tous ordres... Donc, désolé d’avoir trop hâtivement "supposé". Au passage, chapeau bas ! En fonction de ce que vous énoncez et au vu de la fréquentation record de votre site, il est plus que remarquable d’avoir su résister aux chants des sirènes publicitaires, qui se sont (je suppose :=)) manifestées . Merci de nous avoir épargné ce qui pollue quasi-systématiquement la plupart des pages Web...
      T Defoy

    • on a des principes ou on n’en a pas :-)
      _à vrai dire, nous n’avons été sollicitiés que les deux premières années ; par la suite, le "contenu du site poubelle que personne ne regarde" (et le lien vers Bellaciao) ont découragé même les plus volontaires des grippe-sous !
      AM

    • "OUI D.YVON A BIEN SIGNE LE CONTRAT DE DSP EN OCTOBRE 2000.OUI LES REGLES QUE VOUS ENONCIEZ Y FIGURAIENT ." Alors pourquoi, des le debut de la campagne électorale et surtout dans le bouche a oreilles ,un des theme majeur etait de reprocher a l’actuelle municipalité la perte des pass-ilens pour les ascendants et decendant d’Iliens ?.Le Conseil Général ,qui dans cette affaire est le payeur et le défenseur des intérets de la TOTALITE des contribuables morbihannais (la solidarité a des limites), avait trouvé anormal la disparité entre le nombre de cartes distibuées et le nombre dhabitants permanents . Il est vrai qu’en politique tous les coups bas sont permis ,la fin justifiant les moyens . jvj

Cliquez ici pour rejoindre le blog