Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Soutien du CG à Denise Le Maréchal

vendredi 14 mars 2008

La réunion initialement prévue à l’Hôtel de la Marine a eu lieu à la Salle des fêtes du fait de l’affluence.

Denise LE MARECHAL remercie toutes les personnes présentes à cette réunion. Le vote de dimanche n’est pas le reflet du vote des habitants de Groix, la population s’est fait voler son vote par les continentaux !
Elle rappelle l’essentiel de ce qui a été fait et ce qui à faire pour Groix et les Groisillons.

« Depuis 2001 j’ai toujours travaillé, sans esprit partisan, dans l’intérêt des îliens et je continuerai à le faire si je suis réélue. Mes seuls intérêts sont le bien-être de tous, je ne dévierai pas et mon action et ma volonté sera de faire aboutir les projets et les dossiers en cours. Il ne faut pas oublier ce qui a été fait, le nouveau roulier, « Vous ne croyez pas que j’en aurai gros sur le cœur si c’est un autre qui baptise ce bateau après avoir tant bataillé pour qu’il soit construit ? (Je n’ai pas lâché prise auprès de mes collègues pour que Groix ai ce bateau), la caserne des pompiers, la 1ère tranche des travaux du collège du Ponant est terminée, la seconde va commencer, etc.

D’autre projet sont en route comme la maison des personnes désorientées, la maison de la jeunesse, la rénovation du port, etc.
J’ai aussi aidé les entreprises et les familles qui sont venues me trouver sans tenir compte de leurs étiquettes politiques et les 24 millions d’euros de subvention obtenus durant mon 1er mandat en sont la preuve.
Je continuerai de faire avancer les choses dans le bon sens pour Groix et les Groisillons et pour Groix, car j’aime Groix, j’y suis née, j’y vie même s’il m’est reproché de ne pas être tous les jours chez moi, et c’est avec eux que je continuerai à me battre pour défendre notre insularité. J’ai ma place au CG, ma parole est entendue et respectée.
J’ai aussi travaillé durant ces sept ans avec l’équipe municipale, ca n’a pas été toujours facile, car nous avions de lourds dossiers à mettre en place, mais je ne l’ai pas fait seule et les résultats sont là. Je leur dit merci à tous pour tout le travail fait ensemble.

Aimé KERGUERIS, premier vice-président du CG représentant le président empêché a exprimé "la solidarité du CG" et souligné le rôle de D Le Maréchal au sein de l’exécutif, à la présidence de la 5ème commission et affirme qu’elle a su défendre son canton en se faisant entendre.
Jo BROHAN rappelle que « l’ile, bien plus qu’une charge est une chance pour le département ». « Les joyaux de la couronne »
Le travail engagé pour l’ile est passé en revue : Le nouveau navire, les études d’aménagements du port et la nouvelle DSP pour laquelle, selon lui la préoccupation principale du conseil général pendant les négociations se résumait en une question "Quel est le meilleur service pour les insulaires ?"

Il poursuit sur l’attribution des cartes insulaires : "je suis légaliste". La loi indique que les cartes insulaires sont délivrées aux résidants permanents et qu’il a fallu batailler pour que ce soit 8 mois.
Il considère par ailleurs que les conditions particulières (autrement dit les assouplissements) ont été prises en compte puisque le foisonnement (le surplus de cartes insulaires) est de 16 % contre 13 % pour Belle Ile "Nous sommes dans une situation normale" déclare-t-il.
Il affirme ensuite qu’au vu de ce qui précède toute demande ultérieure d’augmentation du nombre de cartes insulaires se verrait être refusée par le Conseil Général : "Ce sera NON". Que cette demande émane du/de la prochain(e) élu(e) ou du délégataire le conseil général « opposera un véto sans faille ». Il poursuit « Il y aurait un déséquilibre au détriment du contribuable morbihannais, et je suis morbihannais »

S’ensuit le débat avec le public :

Une question est posée à la conseillère générale sur l’implantation en période estivale d’une compagnie concurrente sur la ligne Lorient-Groix. Il est répondu que tant par le passé que dans le futur proche la liaison en haute saison avec l’ile attise l’intérêt de différentes sociétés. Denise Le Maréchal fait un rappel du cadre légal et notamment l’article 116 de la loi démocratie et proximité et 48-2 de la LOTI qui soulignent que le transport de marchandise et de passagers non insulaires entrent dans le champ concurrentiel. Aussi, il n’y a pas de possibilité de s’y opposer. Jo BROHAN rappelle que le service public n’en pâtira pas puisque le cahier des charges impose des obligations en terme de fréquences de rotations et d’horaires garantis.

Un autre participant s’inquiète de l’impact de la concurrence sur le résultat d’exploitation de la compagnie Océane et d’un éventuel déséquilibre financier. Jo BROHAN répond que les tarifs sont encadrés pour la durée et non dépendants du résultat d’exploitation.S’il y a déficit d’exploitation une renégociation interviendrait entre le CG et la société océane.

La hausse significative des tarifs en 2007 (+6%) est pointée du doigt. Denise LE MARECHAL répond que cette hausse était due à la flambée du prix du pétrole qui rentre en compte dans la formule de calcul des tarifs inscrite et que la répercussion s’effectue à l’année n+1 voir n+2.Cette hausse s’effectuant dans le cadre contractuel de 2001 aucune intervention n’était possible.

Le critère de 8 mois est dénoncé par un auditeur. Là encore un rappel à la loi et à la jurisprudence est fait. Denise LE MARECHAL la décision du tribunal administratif de Rennes datant de 1995 et condamnant le Conseil Général du Morbihan non suivi d’un recours auprès du conseil d’état, la loi CHORQUES ET DENOYEZ ainsi que d’autres arrêts.
Elle rappelle par ailleurs, que le conseil général a été sommé de rentrer dans la légalité en mai 2001, ce qui a amené les élus à demander les critères d’attribution des cartes insulaires. La commission permanente du CG a statué, après travail de ses juristes, sur le critère de 8 mois de présence qui est une durée utilisée à la fois dans le code de la construction et de l’habitat, la référence pour les APL ainsi que pour les logements sociaux. Jo BROHAN répète qu’il a fallu batailler pour passer de 12 mois à 8 mois.

La question suivante concerne la possibilité que le nouveau roulier ne dorme pas à Groix l’hiver. La conseillère Générale répond, qu’au jour d’aujourd’hui « nous ne savons pas si nous aurons un ou deux bateaux sur la ligne cet hiver » et que rien n’est décidé après septembre 2008.Il appartiendra aux futurs élus de négocier en juin. Néanmoins elle confirme que techniquement le bateau peut dormir à Groix excepté 4 à 5 fois par an lors de la conjonction de grandes marées et de coups de vent.

Le maire ainsi que le conseiller délégué aux finances ont souligné que tous les dossiers transmis par la commune à la conseillère ont été traités et que la plupart ont reçu la subvention maximale. Ils soulignent les nombreuses concertations qui n’existaient pas auparavant et le travail « en bonne intelligence » ce que confirme Denise LE MARECHAL en remerciant les élus et en concluant par « Notre bilan est positif »

Enfin, la candidate remercie Joël PUILLON pour son soutien et salue les autres candidats pour la bonne tenue de la campagne et invite les électeurs à voter massivement pour elle afin qu’elle puisse continuer à œuvrer pour l’ile et l’intérêt général

Marie David

Cliquez ici pour rejoindre le blog