Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Campagne pour les élections municipales

vendredi 16 novembre 2007

Nous publions ci-dessous une lettre circulaire reçue de Kéru Yvon.

Les commentaires à cet article se trouvent sur le blog de Kéru :
http://keru.zeblog.com

Aux gens de Groix

"Les gouvernements des grands états ont entre les mains deux moyens pour tenir le peuple en dépendance, pour se faire craindre et obéir : Un
moyen plus grossier, l’armée ; un moyen plus subtil, l’école" - Nietzsche

Appel à une assemblée générale pour constituer une "liste libre" en vue
des élections municipales 2008

Cher(e)s habitant(e)s de l’île et d’ailleurs, vous faites parti des gens
qui me laissent penser, à tort ou à raison, que vous seriez intéressés
par ce qui suit.

J’ai arrêté les cours en fin de terminale littéraire, 10 jours avant de
passer le bac, après avoir passé 5 ans au lycée. Plus exactement quatre
ans, pendant lesquels je cherchais désespérément à obtenir ce bac, si
"indispensable" pour avoir un métier qui permette de bien vivre. Les
cours ne m’intéressaient que très rarement. La faute à qui ? à moi me
disait-on...

C’est en 2001 que j’ai découvert qu’une éducation différente existait.
Après 2 mois passé au lycée Colbert dans une filière technique (1 mois),
puis scientifique (1 mois), j’ai entendu parler du lycée expérimental de
St. Nazaire. J’y suis allé une journée pour repérer les lieux, un
entretien avec un prof et un élève, puis ils m’ont souhaité la
bienvenue. Je découvrais alors une manière complètement différente de
fonctionner en société : l’autogestion. Chaque chose était (et est
toujours) débattu par l’ensemble des élèves, et des profs. De la gestion
administrative, en passant par la cuisine, le nettoyage, le choix des
cours, bref tout. La voix d’un prof n’y compte pas plus que celle d’un
élève. Il n’y a donc personne qui a le pouvoir de décision. Il
appartient à tous. Ce lycée est ouvert depuis les années 70, et très peu
de gens en entendent parler, bien qu’il soit financé par l’éducation
nationale. C’est alors que j’ai compris que mon père ne se battait pas
contre du vent. Qu’une vie sans chefs était possible, mais qu’il
faudrait l’arracher à ceux qui nous gouvernent.

Lorsque j’étais petit, mes parents côtoyaient des gens d’une entreprise
auto-gérée dans la Creuse. Je ne comprenais pas bien ce terme
d’"autogestion" à cette époque. Je savais juste qu’une vingtaine
d’employés y travaillaient, en s’arrangeant comme ils voulaient pour la
répartition du travail, des horaires, et des sous. Cette entreprise
fonctionne toujours aujourd’hui, et ce depuis plus de 20 ans. J’ai
appris depuis que de plus en plus d’entreprises utilisaient ce mode de
gestion : en SAPO, Société Anonyme à Participation Ouvrière, ou en SCOP, ou en GAEC dans l’agriculture.

Cela fait maintenant 2 ans que j’ai entendu parler pour la première fois
des Zapatistes. Lorqu’on m’a dit que c’était un peuple qui s’auto-gérait
dans les montagnes du Mexique, je me suis dit qu’il fallait que j’y
aille, de manière à comprendre comment il était possible de
s’auto-gérer, au niveau d’une société entière (Ils sont 200 000). Ce que
j’ai fait. Cela m’a conforté dans l’idée que j’avais au départ, qu’une
auto-gestion serait possible au niveau local, comme ici, mais cela
dépendrait des concernés... Qui sont les concernés ? Et bien tout ceux
qui vivent ici. Chaque groisillon est concerné par ce qui se passe à
Groix. Mais aucun n’a son mot à dire... Enfin si, une dizaine de
personnes, membres d’une équipe municipale, "représentent" ceux qui ont voté pour eux et décident donc à leur place, et même à la place de ceux qui n’ont pas voté pour eux, de ce qui est bon ou pas pour tout le monde.

N’y a-t-il pas une contradiction avec la définition de la Démocratie,
qui dit que le pouvoir doit être fait par le peuple, et pour le peuple ?
Et n’y a-t-il pas une autre contradiction, avec la déclaration française
(et universelle) des droits de l’homme, qui dit que "les hommes naissent
et demeurent libres et égaux en droit" ?

Je suis convaincu que nous sommes assez civilisés pour pouvoir discuter
entre nous de ce que nous voulons. Mon idée était donc de vous proposer la création d’une liste, sans "tête de liste". Cette liste devra être ouverte à chaque personne qui le désire, et devra respecter la plus
grande équité entre ces personnes. Elle est entièrement à construire, et
à définir.

Pourquoi l’auto-gestion ?

C’est le seul système qui permette une réelle égalité. Ensuite parce que
les hommes qui ont du pouvoir en profitent, et ceux qui n’en ont pas
triment...

J’en appelle donc à vous tous, grands, petits, jeunes, âgés, retraités,
travailleurs, chômeurs, docteurs, teufeurs, rapeurs, rockeurs, de droite
comme de gauche ou de nulle part, pour rassembler des idées. Toutes sont les bienvenues, des idées pour changer, inventer, rigoler, et évoluer.

Il faut aussi des idées pour construire et faire avancer cette liste.
Toutes ces idées seront proposées à ceux qui souhaitent les entendre, en discuter, et les faire avancer... Il serait même possible d’en tirer un
programme, qui serait dont le fait des groisillons qui veulent dire
leurs mots, et non seulement le fruit de l’imagination de quelques-uns..
Ce programme conviendrait mieux aux gens, puisque fait par eux.

Discutez-en avec vos proches et amis, puis venez discuter de ce que l’on
peut faire, à notre échelle, chez nous.

L’assemblée générale aura lieu le samedi 24 novembre à 17h au "bateau
ivre" à Locmaria. Un vin chaud y sera offert.

Pour venir en co-voiturage : 02 97 86 53 16

Venez, même si vous n’avez pas d’idées, celles des autres peuvent vous
inspirer... ou vous donner envie d’en débattre...

Diffusion de la lettre : N’ayant pas beaucoup d’argent, je ne peux
financer la diffusion de cette lettre. C’est pourquoi je vous invite si
vous le souhaiter, à imprimer ou photocopier ce document, puis le
transmettre à vos proches et amis qui ne l’auraient pas vu...

Je suis intimement convaincu que le seul moyen de changer les choses qui ne vont pas dans le monde, est de s’accorder, ensemble, sur ce que nous voulons. Et vous ?

Merci de votre attention, et à bientôt j’espère, cordialement

KERU
13 novembre 2007

"Les gouvernements des grands états ont entre les mains deux moyens pour tenir le peuple en dépendance, pour se faire craindre et obéir :Un moyen plus grossier, l’armée ; un moyen plus subtil, l’école" - Nietzsche

Commentaires

Cliquez ici pour rejoindre le blog