Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Réunion Liste "Un pour tous, tous pour chacun"

mardi 4 mars 2008

Salle des Fêtes Dimanche 2 Mars.

Salle comble, public attentif venu majoritairement semble-t-il plus pour manifester un soutien que pour se renseigner sur un programme déjà bien diffusé depuis le début de la campagne.

Malgré cela, les candidats sacrifient encore une fois au rite de la présentation, ajoutant quelques opinions personnelles notamment sur le niveau des prises de position du candidat opposé.

Madeleine Nodari ouvre le bal, très intimidée par l’assistance. Elle s’est attardée sur le sens du mot immobilisme employé à propos de l’action de l’équipe sortante. Elle n’ a aucun mal à démontrer qu’il est pour le moins inadapté.

Evelyne Le Dref, en langage imagé, manifeste sa surprise face aux phrases prononcées par une "juriste" appelant à contourner la loi. Elle s’oppose à la création de la notion de "sous-Groisillons" sous-jacente dans les discours de l’opposition.

André Tonnerre renouvelle sa volonté de travailler sur et autour du port. Il ajoute qu’il lui paraît difficile de s’investir réellement dans la fonction de conseiller municipal si on habite Rennes, par exemple.

Claude Guiader évoque la quantité de travail effectué par l’équipe sortante. "On sait d’où l’on vient : On n’a pas communiqué mais on a bossé !"

Manu Baron, pressé par le temps (il devait être à poste chez Beud) avoue que "c’est un peu flippant quand même" de parler devant cette foule. Il confie qu’il n’aurait jamais imaginé être pote de Joël Puillon, Claude Guiader, Madeleine Nodari ou Arnaud Geoffroy, déclenchant les rires de l’assemblée.
Il tient à réagir à un article de presse reprenant les termes d’un candidat se définissant comme le porte-parole des VRAIS GROISILLONS. Manu précise qu’il est issu des branches Baron-Tonnerre et Stéphant-Gallo, donc que lui est paré mais il évoque le souvenir du premier Baron installé sur l’Ile en 1642, et constate que, à l’époque, ceux qui l’avaient précédé à Groix ne l’ont pas rejeté comme "étranger".

Yann Boterf souligne l’évidence de la disparition de la chape de plomb existant précédemment sur les affaires municipales et ajoute qu’il aurait du mal à se faire à l’idée d’avoir un maire précédemment condamné pour prise illégale d’intérêt.

Victor Da Silva souhaite la fête des grand-mères dont c’est, paraît-il, le jour. Il répète l’importance pour lui d’accepter d’être candidat du fait de ses origines.ainsi que son rejet des divisions quelles qu’elles soient.

Joël Yvon rappelle son rôle auprès d’André Tonnerre mais précise qu’il pourrait accepter toute autre fonction.

François Marguet, passionné de bateau, était préalablement porté vers le port. Mais il a constaté l’importance des problèmes d’emplois. Celui de l’aménagement de la circulation dans le bourg lui paraît également prioritaire pour redonner de la sérénité à l’endroit. Il ajoute savoir contre quoi il a envie de s’investir et ceci d’autant plus qu’il s’est entendu dire que n’étant là que depuis 2 ans1/2, il n’avait rien à dire.

Jean-Marc Hesse fait le lien entre sa pratique professionnelle et celle de ses aïeux, l’un pêchait la morue, d’autres le thon mais toujours à la ligne. "Je continue à faire ce travail propre. Je ne ramasse pas le capital avec les intérêts. Quand je vois des gamins pêcher sur les pontons, puis passer par l’EAM et qu’on les retrouve ensuite matelots à Lorient, ça donne de l’espoir de faire durer ce métier".

Arnaud Geoffroy rappelle qu’il a choisi de s’installer à Groix à temps complet il y a deux ans et qu’il se sent Groisillon à part entière. Il pense qu’il est important de redynamiser les villages en y facilitant l’implantation de résidents permanents. Il parle des facilités pouvant être données à des propriétaires de bénéficier de crédits d’aménagement de leurs logements s’ils les louent à l’année. Lui aussi remarque la somme de compétences réunie parmi l’équipe de candidats. Ces compétences doivent inquiéter puisqu’il a été traité d’imposteur, on lui reprocherait de s’approprier un titre d’architecte-urbaniste qu’il tient à disposition. Le fait d’avoir été traité dans les réunions de l’opposition de différents noms d’oiseaux n’entame pas sa détermination.

Gilles Blorec rappelle son engagement professionnel dans le service public. Il souhaite aider à prolonger la dynamique engagée il y a sept ans. D’origine groisillonne lui-même, il ne pense pas que la majorité des Groisillons soutient une démarche d’exclusion.

Eric Régénermel ferme la marche en saluant la députée de la circonscription et excusant Viviane Raude absente car toujours malade.
Il parle aussi de lui "Le jeu, c’est aussi de se mettre les tripes à l’air". Il souligne qu’à travers sa profession, il est entré dans l’intimité de beaucoup de gens.
Il sait qu’on l’accuse d’être intello, reconnaît se plonger dans les livres scientifiques quand il en a le temps. On lui reproche aussi d’être rigoureux ."rigoureux ne veut pas dire rigide, la rigueur est ce qui permet d’être juste. Si je parais distant, c’est que je ne distribue pas ma compassion à tout va"

Le maire lit ensuite le texte précisant sa position sur l’état actuel de la campagne électorale.

Dans la présentation du programme
Premiers choix opérés par la commune de Groix pour 2007-2013
Habitat durable : Domicile partagé, maison des jeunes et programme BSH. (part du surcoût « habitat durable » en évaluation)
Valorisation des boues de station d’épuration. Eligible FEADER. (157 000€)
Parking de Port Tudy. (180 000€)
Mesures agro-environnementales Retenu par la Région. Eligible FEADER. (263 000 €)
Contrats de projets du Pays de Lorient : : Zone d’activité du Gripp (510 700 €)

La suite :
- Réunion liste Régénermel du dimanche 2 mars 2008 (suite)

Commentaires

  • Bonjour,
    Je me suis engagée sur la liste de Dominique Yvon parce que je suis fortement attachée à Groix et à ses habitants.J’ai bien évidemment confiance en Dominique Yvon et je le soutiendrai jusqu’au bout.
    Je suis quelqu’un de très ouverte.J’adore le contact avec les gens de tout horizon:je trouve cela enrichissant de mélanger les cultures et les différences.
    C’est aussi pour cela que je suis sur la liste : pour être à l’écoute des habitants de Groix ;de tous les habitants et sans aucune différence.
    Si j’écris ce message c’est parce que je voulais mettre les choses au clair.
    Jamais nous avons évoqué le terme de "vrais groisillons".Jamais !!!D’ailleurs,l’article du Ouest France est complètement absurde.Dominique Yvon reste étonné de ne pas avoir été interrogé justement par les journalistes pour les cantonales.Les positions défendu par ce journal reste fort subjectives à mon goût.
    Que signifie d’ailleurs ce terme"vrai groisillon" ?Je le trouve malsain .Je connais d’ailleurs la difficulté que les personnes ont à se faire accepter à Groix lorsqu’ils viennent s’installer sur l’ile. Mon conjoint en a fait les frais dès son arrivée et encore aujourd’hui ,s’est souvent compliqué.Je trouve cela dommage .C’est pour cela que je ne veux pas laisser passer cela .J’ai bien l’impression que ceci est un argument de l’équipe opposée pour arriver à ces fins.Il faut arrêter de faire des amalgames et de tout mettre dans le même panier.
    Nous avons établi un programme sérieux en tenant compte des besoins de la population.Nous avions bien spécifié dès le départ que notre campagne ne se ferait pas dans un esprit de polémique.Mais là je crois qu’il y a des limites !!!
    Je rajouterai aussi que jusqu’à maintenant,depuis 7 années, la bonne gestion de la mairie sous le mandat de Mr Yvon n’avait jamais été contesté par la liste sortante et comme par enchantement depuis quelques semaines les graphiques et illustrations dénonçant la soit disant mauvaise gestion fleurissent !!!
    Patricia

    • Patricia, vous semblez avoir oublié que j’ai assisté à une des réunions de votre équipe et j’ai , hélas, entendu après l’exposé de votre chef de file, les arguments de certains candidats et leurs supporters m’expliquant la différence qu’il y avait entre un vrai Groisillon et un autre...
      Ce n’est pourtant pas moi qui ait amené ce commentaire sur la place publique. C’est donc qu’il a été entendu par d’autres, (et au vu des réflexions entendues directement par des candidats installés depuis peu sur l’île, on peut traduire la pensée que j’ose appeler "nationaliste" qui sous-tend le discours). L’épisode du Pass-Ilien dû à des enfants de Groisillons en est un bon exemple. Pourquoi mes enfants n’en ont-ils donc pas bénéficié de 1999 à 2001 ? Et pourquoi d’ailleurs, ai-je dû me battre obstinément pour prouver ma domiciliation définitive sur l’île moi qui, contrairement, à certains se proclamant haut et fort Groisillons alors qu’ils habitent une (voire deux) résidences sur le continent, ne possède aucune autre domiciliation ?
      Il y a les discours électoraux et les faits. Certains essaient à l’occasion de se racheter une virginité d’ouverture d’esprit ou politique, voire, sans rougir, environnementale. Libre à vous de tomber dans le panneau et de penser que vous pourrez effectivement si vous êtes élue, participer à cette nouvelle manière de faire. Mais on en reparlera ....
      Un ex-conseiller municipal qui a occupé la fonction que vous sollicitez, disait après la présentation des candidats dimanche : ça fait bizarre d’entendre les choix et engagements personnels de tous les candidats... Ce à quoi, je lui ai répondu en rigolant : surtout à toi qui sais bien que, même élu, il y a des gens avec qui on n’a pas le droit à la parole !!
      Quant aux chiffres et graphiques que vous laissez entendre sortis du chapeau, ils étaient présentés tous les ans au moment du vote des budgets. Mais ça, pour le savoir, fallait-il encore assister aux réunions du Conseil municipal (et là, un à un, il y a aussi des candidats de l’autre liste que l’on n’a pas vu beaucoup ... )
      Pour en revenir aux chiffres et graphiques, vos études universitaires vous ont donné les armes pour les étudier. Expliquez-nous donc en quoi ils vous dérangent. Seraient-ils trafiqués ?
      Votre devoir civique est de faire partager vos connaissances aux incultes de mon genre qui ne peut tout comprendre, n’ayant été dans ma vie que 5 ans employée de banque (en formation de cadre bancaire)
      Il y a suffisamment à dire sur le erreurs de l’équipe actuelle sans aller en rajouter.
      Nos colonnes vous restent largement ouvertes. (à ce propos, le couplet sur Ouest-France me laisse dubitative, je me souviens fort bien de la campagne 2001 où ce journal sous la signature de FR apportait un soutien sans complexe à la candidature Yvon, ce qui est somme toute normale, au vu de l’orientation politique de ses propriétaires).
      AM

    • Chère Anita,
      Lorsque je parlais des graphiques, j’évoquais uniquement ceux qui ont été montré dimanche soir. Ces graphiques évoquaient la mauvaise gestion de Mr Yvon.Je voulais dire par là que jusqu’alors la mauvaise gestion dont nous parle les candidats de la liste ’Un pour tous,tous pour chacun"n’a jamais été évoqué.
      Bref,j’aurais beaucoup de choses à dire mais je vais arrêter là car sinon je vais rentrer dans une polémique sans fin et ce n’est pas mon but.
      Je pense simplement que comme vous l’avez dit sur un message auparavant les gens ont eu le temps de juger les deux maires successifs et que les urnes parleront dimanche.
      Bonne fin de journée à toutes et à tous.
      Patricia

    • ""Je voulais dire par là que jusqu’alors la mauvaise gestion dont nous parle les candidats de la liste ’Un pour tous,tous pour chacun"n’a jamais été évoqué.""
      Elle a été évoquée sur ce site en réponse à Tristan il y a déjà quelques semaines ainsi d’ailleurs que sur le rapport de la Cour des Comptes dont j’ai donné les références.
      Etant présente à la réunion de dimanche (et ayant vu précédemment ces graphiques) je n’ai retenu que le fait que les courbes d’investissement et de fonctionnement étaient devenues stables.
      Force est de constater que c’est l’un des signes d’une bonne gestion et que je me souviens avoir entendu tant de doutes et de critiques sur la capacité de l’équipe actuelle à gérer les finances communales que j’ai trouvé de bonne guerre que le maire rassure ses concitoyens sur l’utilisation de leurs impôts.
      Si toutes les critiques émises par les candidats de votre liste pouvaient être ainsi prouvées et explicitées, elles me paraîtraient plus crédibles mais cela n’emporterait quand même pas ma décision. Resterait le couplet "identitaire"....
      AM

    • oui, il y a bien que quelques semaines justement,c’est çà le problème !!!
      En sept années jamais auparavant !!!
      Patricia

    • Je me répète : on a entendu ces chiffres lors du vote des budgets concernés. La salle des Fêtes était ouverte à tous. Les compte-rendus de ces réunions de conseils sont à disposition en mairie. A quelle occasion auriez-vous souhaité que ces graphiques soient communiqués ? Il est d’usage dans toutes les communes qu’ils le soient au moment des élections. Vous le saurez pour les suivantes :-))
      AM

    • Soyez gentille Patricia de dire à vos supporters que ce n’est pas en m’insultant sur ce site qu’ils réussiront à me faire taire :-)

Cliquez ici pour rejoindre le blog