Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Réunion liste Régénermel du dimanche 2 mars 2008 (suite)

mercredi 5 mars 2008

Le maire reprend les thèmes des projets développés dans les précédentes réunions et sur la profession de foi de sa liste.

Il réaffirme sa volonté d’améliorer la communication. " Nous avons su faire, nous n’avons pas su le faire savoir. On a été critiqués sur ce sujet et je pense à bon escient. Il y a du travail à faire, notamment sur le site de la mairie."

Il répond à des arguments de campagne entendus dans diverses autres réunions :
La taxe d’habitation a été augmentée en moyenne durant ces sept ans de 2,57 % par an. Son taux arrive au 14ème rang des 19 communes de l’agglo.

S’il y a entre deux recensements, une augmentation du nombre de résidences secondaires (+237), elle est dorénavant accompagnée par l’augmentation du nombre des résidences principales (+134).

Puisqu’il y a aussi netttement une augmentation de la population active, il faut l’accompagner par la création de davantage de logements sociaux et faciliter l’accession à la propriété.

Le maire rappelle l’offensive brutale et inexpliquée de la MN réduisant drastiquement le nombre de Pass-Iliens en 2006 sans aucune concertation.

Une partie des reproches lus ou entendus porte sur le ramassage des ordures ménagères en période de présence de touristes et résidents secondaires pas toujours dotés d’esprit civique. En dehors du fait qu’ils ne semblent pas tous connaître les procédures de tri alors que les Groisillons sont signalés sur ce point irréprochables, ils auraient tendance à étaler leurs ordures. Il a donc été prévu, en accord avec les services ad hoc de Cap l’orient, qu’une opération commando est montée à chaque "débordement" saisonnier. Les clefs des bennes sont récupérées et une équipe part vider les conteneurs débordants.

Le maire précise que 3000 heures de présence ont été recensées au Centre de Loisirs.
Le nombre d’associations culturelles est passé de 9 à 16 en sept ans.

Il donne la parole à la député.
"Je tiens à expliquer la raison de ma présence. Les députés sont les législateurs. A ce titre, du mal à avaler qu’un candidat se vante de contourner la loi. S’il le fait, il est toujours rattrapé.
J’ai été Directrice de Communication de Cap l’Orient où j’ai connu successivement les deux équipes groisillonnes. J’ai vu la différence. Il faut jouer le jeu de l’intercommunalité et travailler pour l’ensemble de Cap L’Orient.
Je garde comme une blessure lors de l’élection de l’équipe actuelle ce que j’ai vu et entendu sur la Grande Terre.
J’ai plusieurs amis dans cette équipe : Marine et Arnaud notamment.
C’est une équipe qui donne envie. Eric c’est quelqu’un de bien. Il ne recherche pas le pouvoir. Il a le sens de l’intérêt de Groix.
Un scoop : vous savez qu’un député peut attribuer 20000 euros de son budget à une commune pour 15000 euros et à une association pour 5000 euros.
Cette année, ma dotation associative ira au Festival International du Film Insulaire dont je ne manquerai pas l’édition 2008."

Le maire donne la parole à la salle en suggérant à ses futurs équipiers de répondre aux questions.

Jacques Prévost demande une équipement permettant la manutention des bateaux à Port-Tudy. André répond que le futur aménagement du port va moderniser l’offre de services. Il est évoqué aussi la distribution de carburant par pompe à carte de paiement.

Dans le cadre de l’amélioration de la transmission de l’information, je demande au candidat s’il serait possible, comme cela se fait dans d’autres communes, de prévoir des permanences des conseillers municipaux (et non d’adjoints) par groupe de villages autour de leur lieu de résidence. Ceci afin que les détails de la vie des habitants trouvent un lieu d’expression et également pour que les conseillers en portant questions et réponses puissent tous participer à ce partage d’informations.
Le maire répond que c’est une excellente idée MAIS (il y a toujours un mais quand je propose quelque chose...) qu’il ne faudrait pas que ça aboutisse à un mélange des compétences. Je reprécise qu’il ne s’agit que d’être porteurs d’informations dans un sens et dans l’autre. (L’idée soumise lors d’une précédente réunion à quelques uns de ses candidats avait été considérée favorablement et me vaudra également une approbation de quelques autres à la fin de la réunion).
La présence de la député m’ayant quelque peu estomaquée, (lire demain mes commentaires), je lui demande si Mr Le Drian va cette année encore envoyer un message d’encouragement à son ex-poulain, ce qui rappelle un épisode cocasse à l’assistance qui applaudit. FOC répond qu’elle ne le sait pas mais qu’elle ne le lui enverra certainement pas.

Gilbert Nexer remarque que chaque candidat a trouvé l’ensemble de ses co-listiers "formidable" et en déduit que "donc la liste doit être formidable".
Il relate un épisode qui l’a choqué et qui, pour lui, a valeur de symbole : un très vieux figuier (qu’il a connu dans son enfance) devait légèrement gêner une équipe d’ouvriers en chantier. Au lieu de couper une ou deux branches, le figuier a été fracassé au tracto-pelle !
Il reproche à l’équipe actuelle de ne rien avoir tenté pour éviter que Locmaria ne devienne un village mort.
Gilbert a fait l’expérience de la visite du site de l’OT et en a déduit qu’il est inaccessible au visiteur lambda ; le maire répond que lui l’a trouvé en 15 secondes
(mais ne s’attarde pas sur le contenu...)
Il demande si les repas bio de la cantine scolaire peuvent être étendus à l’EHPAD. Le maire répond que les deux cantines travaillent de concert.
L’ex-campeur assidu de la Pointe des Chats remarque que lorsqu’il visite le terrain qui lui a été attribué par le remembrement, il entend de gros 4/4 sur la route à sa droite, qu’à sa gauche il voit un Zodiac à moteur surpuissant et que devant évolue un scooter des mers, il se demande en quoi un campeur respectueux de l’environnement est plus nocif que ces propriétaires d’engins polluants et bruyants. Il rapporte que Fillon a pris position récemment pour l’expérimentation de camping respectueux en bord de côte. Gilbert repose alors la question sans cesse posée par les campeurs de l’APPORT : le maire affirme être toujours à leur écoute...

Je demande si,compte-tenu des encombrements liés à l’excès de véhicules dans et autour du bourg, la municipalité ne pourrait pas initier et encourager la mise en pratique de pédibus. Il m’est répondu que cela demande des bénévoles et dépend de l’organisation des parents d’élèves. (c’est bien ce que je demandais de voir avec eux).
Je rapporte une réflexion de candidat mettant en cause le choix d’achats d’ingrédients de cantine sur le continent. Il m’est répondu que pour le bio, la commune est tributaire des possibilités de fournitures des producteurs locaux. Qu’en dehors de cela, elle a une convention d’achats groupés avec d’autres communes du continent et que pour les achats d’autres ingrédients, ils sont faits dans le cadre réglementaire des marchés publics.

Alex de Roquefeuil demande quelle est la réalité de ce chiffre de 80 réalisations de promoteurs sur le site de Saint Albin. Le maire répond que Cap L’orient étant propriétaire du terrain doit réserver 25% de la surface à des logements sociaux (en accession à la propriété ou en location) et que la surface restante sera vraisemblablement mise en vente.
Arnaud Geoffroy redit sa volonté d’étudier des actions globales autour des villages afin de les redynamiser.

Les commentaires plus tard (excusez-moi, je fatigue, vivement la fin !)

Cliquez ici pour rejoindre le blog