Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Dominique Yvon, candidat aux municipales et aux cantonales

lundi 7 janvier 2008

« Nous souhaitons bâtir un projet solidaire, privilégiant le lien social entre générations et groupes sociaux et facilitant la vie démocratique », a-t-il souligné « Je n’ai sollicité aucun soutien de parti politique. Je souhaite être l’élu de tous ».

Ouest-France 07/01/2008

Commentaires

  • Aux « Béotiens », grecs de là-bas :

    « … privilégiant le lien social entre générations et groupes sociaux et facilitant la vie démocratique … »

    projet

    nom masculin
    (de projeter)

    But que l’on se propose d’atteindre : Un projet chimérique.

    Idée de quelque chose à faire, que l’on présente dans ses grandes lignes : Son projet a été accepté.

    Première ébauche, première rédaction destinée à être étudiée et corrigée : Un projet de roman.

    Solidaire : adjectif
    (latin in solidum, pour le tout, de solidus, entier)

    Qui est ou s’estime lié à quelqu’un d’autre ou à un groupe par une responsabilité commune, des intérêts communs : L’un des accusés dit n’être pas solidaire de ses camarades.

    Se dit de choses qui sont liées, dépendent l’une de l’autre : Ces deux questions sont solidaires.
    Se dit des personnes qui répondent juridiquement les unes des autres.

    Se dit des débiteurs ou créanciers unis par les liens de la solidarité ou d’une obligation affectée de cette modalité. Clientèlisme.

    lien

    nom masculin
    (ancien français loien, du latin ligamen, avec l’influence de lier)

    Ficelle, cordon, courroie, etc., qui sert à maintenir ensemble ou à attacher, retenir, fermer : Bourse qui se ferme avec un lien de cuir.

    Littéraire. Ce qui attache un animal, quelqu’un, qui les maintient prisonniers : Se libérer de ses liens.

    Ce qui établit entre des choses abstraites un rapport, en particulier logique ou de dépendance : Un lien de cause à effet entre deux événements

    Relation entre personnes.
    Littéraire. Ce qui impose une contrainte permanente : Les liens d’un serment.

    social, sociale, sociaux

    adjectif
    (latin socialis)

    Qui se rapporte à une société, à une collectivité humaine considérée comme une entité propre : L’organisation sociale. Phénomènes sociaux.

    Qui intéresse les rapports entre un individu et les autres membres de la collectivité : Avoir une vie sociale très développée.

    Qui concerne les relations entre les membres de la société ou l’organisation de ses membres en groupes, en classes : Les inégalités sociales.

    Se dit de métiers, d’organismes, d’activités s’intéressant soit aux rapports entre les individus, les groupes dans la société, soit aux conditions économiques, psychologiques des membres de la société : Assistante sociale.

    Qui concerne l’amélioration des conditions de vie et, en particulier, des conditions matérielles des membres de la société : Les politiques sociales de l’État.

    vie

    nom féminin
    (latin vita)

    Caractère propre aux êtres possédant des structures complexes (macromolécules, cellules, organes, tissus), capables de résister aux diverses causes de changement, aptes à renouveler, par assimilation, leurs éléments constitutifs (atomes, petites molécules), à croître et à se reproduire.

    État d’activité caractéristique de tous les organismes animaux et végétaux, unicellulaires ou pluricellulaires, de leur naissance à leur mort.

    Suite de phénomènes qui font évoluer l’œuf fécondé (zygote) vers l’âge adulte, la reproduction et la mort.

    Durée d’existence d’un individu : Certaines plantes ont une vie de cinq ans.(Quinquennat).
    Fait de vivre ; existence, en particulier humaine : Sauver la vie à quelqu’un.

    Manière de vivre propre à un groupe, caractérisée par un ensemble de conditions sociales, économiques, culturelles, historiques, etc. : La vie des femmes de Groix au XIXe s.

    Durée de l’existence humaine ; ensemble des événements qui se succèdent dans cette existence : Elle m’a raconté sa vie.

    Mode d’existence de quelqu’un, d’un groupe que définissent un ensemble d’occupations, d’activités ou de préoccupations spécifiques : Distinguer sa vie privée et sa vie publique.

    Puissance considérée comme régissant l’ensemble des événements de l’existence humaine, ces événements dans ce qu’ils ont d’imprévisible et d’inéluctable : Les hasards de la vie.

    Durée de fonctionnement, d’utilisation de quelque chose : Cette machine aura eu la vie courte.
    Domaine d’activités, ensemble de productions spécifiques, évolutions particulières à un secteur, à un milieu : La vie artistique sur l’île au XXe siècle.

    Ensemble des conditions, en particulier matérielles, dans lesquelles on passe son existence ; ensemble des choses dont on a besoin, des biens de consommation permettant d’assurer son existence : La vie est chère.

    démocratique

    adjectif
    (grec dêmokratikos)

    Qui relève de la démocratie, conforme à la démocratie : Esprit démocratique.

    génération

    nom féminin
    (latin generatio, -onis, de generare, engendrer)

    Fonction par laquelle les êtres organisés se reproduisent ; reproduction : Les organes de la génération.

    Action de se former : La génération des cyclones tropicaux.

    Suite d’êtres organisés semblables, provenant les uns des autres ; postérité : Quelle a été la génération de ces maires de Groix ?

    Ensemble d’êtres, de personnes qui descendent d’un individu à chaque degré de filiation.
    Degré de descendance dans la filiation : Il y a deux générations du grand-père au petit-fils.

    Espace de temps qui sépare chacun des degrés de filiation : Il y a environ trois générations par siècle.

    Ensemble des personnes vivant dans le même temps et étant à peu près du même âge : Les gens de ma génération. Conflit des générations.

    Dans certaines techniques, phase qui marque l’évolution d’un appareillage et des conceptions qui lui sont propres ; ensemble des appareils qui relèvent d’une de ces phases de développement : Une nouvelle génération de magnétoscopes.

    Action de générer une phrase.

    élire

    verbe transitif
    (latin populaire exlegere, du latin classique eligere, choisir)

    Choisir, nommer par voie de suffrage la personne qui remplira telle fonction, qui occupera tel poste, qui portera tel titre ; procéder à son élection : Nous élisons notre maire le 9 mars.

    Choisir, nommer par voie de suffrage les membres d’un groupe, celui, celle qui fera partie de ce groupe : Élire le bureau politique d’un parti.

    Littéraire. Choisir quelqu’un, quelque chose de préférence aux autres : Elle l’avait élu pour confident.

    Prédestiner au salut, en parlant de Dieu.

    L’expliqueur tortueux.

    • "Béotiens"grecs"

      Les guillemets suggèrent-ils une redondance en forme de clin d’œil, traduisible par les "Grecs grecs" ( en référence à la Béotie) ?
      Si tel était le cas, cela pourrait être amusant.

      Malheureusement, l’orientation manifeste de vos définitions, mène à considérer que, désirant surement paraitre subtil, il s’agit là d’une manière de dire des gens de Groix, qu’ils sont rustres, peu lettrés ou manquent de gout ainsi que l’acception courante du terme permet de le penser...

      Dès lors, ne signez pas "l’expliqueur tortueux", mais "le donneur de leçons retors", ce qui paraitrait bien plus adapté à votre état...
      Vos manies d’explication (sens littéral d’expliqueur) ne concernant que vous, nul besoin de venir titiller sournoisement des béotiens, qui par définition (justement), n’y comprendront rien.

      Si vous aviez fait montre d’un tant soit peu d’honnêteté, vous nous auriez servi dans le même plat indigeste vos définitions de "solidaire", "bâtir", et "groupe", mots employés eux aussi dans la phrase que vous citez.
      Evidement, gardez-vous de prendre cette dernière remarque comme une invite à l’étalage de vos manies, Nous nous passerons fort bien de nouvelles et
      fastidieuses "définitions" de votre cru.

      Les gens de Groix avec lesquels j’ai un jour choisi de vivre, connaissent l’essentiel de ces termes.
      En effet, ceux que vous qualifiez de "béotiens", plutôt que de broder autour de la définition de ces mots, préfèrent essayer d’en vivre le sens.

      T Defoy

    • Il va devenir urgent de revoir le programme si les candidats de "l’identité insulaire" s’en prennent
      aux Groisillons pur ADN :-)
      AM

    • Nous nous passerons fort bien de nouvelles et fastidieuses "définitions" de votre cru.

      Nous... ainsi se prétendre de majorité éventuelle ou de connaissance et être en propos quasi fachiste pour ce qui est de l’ordre du débat d’idée, de la contradiction me dérange fortement, ou alors tu as perdu l’humour.

      Stephane Baron

    • humour ? qu’est-ce ? je doute qu’il soit perdu
      Pour être perdu, il eût fallu qu’il ait un jour existé.

      Marianne

    • Nous avons donc au moins une personne qui s’exprime de belle manière sur la liste de DY, qui de plus s’exprime sur "notre" site préféré à visage découvert et sans proférer d’injures.
      Merci Tristan pour cette intervention, qui prouve que tu assumes tes actes.
      Permet moi en retour de douter de la sincérité de votre tête de liste, quand aux mots choisis pour décliner son avant programme.
      Comme François Baron, j’ai largement eu le temps d’expérienter l’homme et de m’en être fait une opinion qui me fera voter contre lui.
      Mais probablement pas contre tous ses colistiers.
      Alexandre de Roquefeuil

  • Bonjour à tous,
    C’est une belle promesse ; on ne peut qu’y adhérer !
    Ceci dit, on peut honnêtement se demander pourquoi, lorsque ce monsieur était au pouvoir, ces belles intentions n’étaient pas me semble t-il, sa priorité ?
    Si quelqu’un peut me démontrer le contraire, je suis preneur.
    A ce que j’en ai constaté durant tous ses mandats, on peut même dire que sa pratique du pouvoir rélevait plus de valeurs opposées (rapport de force, division, clientélisme, abus de pouvoir...). S’il y a des septiques, on peut être très nombreux à donner des exemples concrets et avérés.
    Voilà sans doute une des nombreuses vertus de l’alternance que de permettre à certains de changer et d’évoluer. Ne soyons pas duppe non plus que ce ne sont là que des mots, la campagne qui démarre nous permettra sans doute d’en vérifier le fondement.
    François Baron

Cliquez ici pour rejoindre le blog