Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Faut il voter pour la liste entière d’Eric Régenermel ?

mardi 4 mars 2008

De Alexandre de Roquefeuil.

A vrai dire, je n’ai assisté qu’aux réunions d’information des deux principales listes, considérant que les autres n’offraient pas de propositions majeures pour l’avenir de notre vie insulaire.

La profession de foi de Dominique Yvon m’a interpellé. J’y ai retrouvé en substance l’intégralité des propositions de son concurrent, amplifiées de promesses dont on a beaucoup entendu dire qu’elles étaient démagogiques. Une promesse qui nous caresse dans le sens du poil peut elle être "non démagogique" ? En toute honnêteté, je n’ai pas entendu ces promesses, mais l’énergique affirmation qu’on allait se battre pour elles ; augmentation du nombre de cartes insulaires, présence du vapeur à Port Tudy la nuit…

Ce n’est donc pas sur le plan de la démagogie que je départagerai les principaux adversaires du duel à venir, considérant qu’il suffit de ne pas annoncer le délai de réalisation d’une promesse pour brandir sa bonne foi. Des projets sans délais, il y en a des deux bords, et l’un et l’autre prennent garde de ne proposer que des choses réalisables… à plus ou moins long terme.

Au sortir de la réunion de Monsieur Yvon, je tente de regrouper les idées forces de sa campagne. La réfection des routes est elle un argument de campagne politique ? L’autre camp aurait-il prévu de ne rien faire ? La dégradation du réseau routier liée à un programme de travaux nécessaires à l’île est elle le témoignage d’un je-m’en-foutisme spécifique à l’actuelle municipalité ? Peu convainquant !

Sur le plan social, j’entends dire que les anciens sont mal traités au foyer résidence. Pour y avoir participé récemment à une animation musicale avec le cercle celtique, j’ai du mal à le croire, mais s’il est vrai que son directeur appelle ses pensionnaires par leur matricule, il mérite plus qu’une remontrance. Cela suffit il pour discréditer l’énorme travail accompli dans le domaine social par l’équipe actuelle, qu’elle dit vouloir poursuivre au mieux de ses possibilités ? Je ne le crois pas.

Du coté des finances, je n’ai pas pu me faire expliquer l’utilité d’argumenter sur des chiffres datant de 2002. L’actuelle municipalité se fait plaisir à démontrer qu’elle est passée d’une gestion passéiste donc forcément mauvaise à un esprit d’innovation liant investissement et progrès social, pour des coûts parfaitement maîtrisés. Si j’en juge par le bilan 2006 et les annonces faites par Monsieur Régénermel dans sa réunion d’information, le tau d’endettement actuel et les taux d’imposition sont, comparés à ceux des communes environnantes, plutôt satisfaisants.

Dans le domaine de l’urbanisme, on crie ici haro sur la densification de l’habitat. Une mystérieuse cité de 80 maisons verrait bientôt le jour du coté de ST Albin, et ce serait un scandale ? Là, mon "intelligence" peine à repérer l’aspect négatif du projet. J’y vois plutôt un ballon d’oxygène contre la pénurie de logement, d’autant plus bénéfique qu’il contribuerait à stabiliser le marché immobilier par accroissement de l’offre sur un marché trop demandeur. J’apprends le lendemain que cette cité à pour vocation de mêler insulaires et résidents secondaires, pour éviter un risque de ghettoïsation. C’est vrai qu’il est des ghettos de pauvres comme d’autres pour riches, et que l’un comme l’autre ne peuvent rien apporter de bon à Groix. Rien à reprocher à ce projet pour ma part. Sur le sujet de la révision du PLU, il y a par contre plus de matière à réflexion, car l’actuelle municipalité ne peut se dissimuler derrière un problème de communication pour expliquer l’inexplicable qui caractérise nombre de cas particuliers. Je note toutefois que ces cas particuliers ne sont pas politiquement identifiables, puisqu’ils touchent des sympathisants des deux bords.

Alors oui, la révision du PLU est une idée force intéressante, et je me demande pourquoi le dossier est resté prés de 20 ans en bas de la pile du temps des mandat de la famille Yvon, qui n’ont pas fait preuve d’anticipation ni d’esprit d’analyse à long terme en cette occasion.

Mais c’est peut être justement ce qui caractérise le parti de Dominique Yvon. Un conservatisme sensé nous protéger des agressions d’un monde en mouvement par définition insaisissable. Est-ce la bonne méthode pour nous offrir des lendemains qui chantent ?

Le tourisme ; Sujet politique s’il en est à Groix. Dominique Yvon nous propose de sortir de l’Office du Pays de Lorient qui nous prive de choix. La réponse du berger tient dans l’amélioration des délais de publication du guide touristique édité pour Groix et dans les moyens financiers inégalables de l’office du pays de Lorient. La bergère (pardon pour l’image) réplique, avec raison je crois, en avançant la désertion massive des adhérents groisillons pour preuve d’une politique touristique inadaptée à l’île. S’il semble en effet que notre Office du Tourisme ne plait pas, ni aux touristes ni aux groisillons, il est foncièrement injuste de nier les spectaculaires améliorations apportées à l’île en terme de mise en valeur esthétique, par la protection du littoral et l’ouverture des chemins traversiers par exemple, plus significatifs qu’un "Port Tudy" vitrine de l’île, dont la remise en valeur cosmétique discutable du mandat précédent n’a pas amélioré le confort de nos visiteurs, loin s’en faut.

Pour le reste, l’existence d’activités destinées aux touristes reste du domaine de l’initiative privée, et je ne crois pas qu’un élu s’engage à financer des projets déficitaires. En clair, il y a peu d’activités touristiques à Groix parce-qu’il est difficile d’en vivre, même en faisant venir des visiteurs à longueur d’année. Enfin, quid des tarifs de passage dissuasifs ?

J’attendais de la part d’un challenger quelque chose de novateur en matière d’environnement. La critique des résultats des commissions de l’agenda 21 2007 est facile, puisqu’il ne s’agit que de l’ébauche de pistes de réflexion. On nous propose en la matière, comme "nouveau cap pour Groix", des panneaux solaires pour rendre plus écologiques les bâtiments publics, et une campagne de promotion pour les économiseurs d’eau. J’espérais, par exemple, la valorisation du bois qui pourrit dans les vallons, et une réflexion de fond sur le style architectural local qui nuit à la construction de bâtiments HQE. L’adhésion à BRUDED est par contre probablement une excellente suggestion, mais dans ce domaine et à bien d’autres égards, l’équipe de Monsieur Régénermel semble avoir un bateau d’avance.

Un dernier mot sur la défense d’une "identité insulaire" aux contours flous, voire inquiétants. L’identité insulaire ne peut être "accordée", elle est le trait de caractère commun à tous les individus qui vivent au jour le jour sur une île, on ne s’en défend pas sauf à préférer retourner vivre sur le continent. Il est plus que temps de dissoudre l’amalgame entre identité insulaire et carte insulaire. Il suffirait pour cela que la municipalité finance la carte orange des continentaux qui viennent régulièrement enrichir l’activité économique et associative de Groix, ou encore, proportionnellement à leur revenus, celle de groisillons du continent qui ne viennent plus à cause des tarifs délirants du passage.

Suffit. Dans moins de sept jours il faudra se décider. Il est vrai que l’équipe sortante est critiquable, traînant inévitablement les casseroles de son précédent mandat, et que l’autre porte la virginité restaurée par son absence de responsabilités depuis sept ans. Mais, votons nous pour des chevaliers blancs ou des supermens irréprochables, et quand bien même, ceux là sauraient ils satisfaire les exigences contradictoires de tous leurs administrés ?

La question est ; devons nous voter contre ceux qu’on aime pas, parce-qu’ils nous ont nuit, parce-qu’ils préfèrent critiquer l’adversaire au lieu d’expliquer leurs projets, parce-qu’ils sont politiquement encartés dans un autre parti que le sien ? Difficile de résister à cette impulsion.

Il faudrait donc panacher, pour prendre ici et là ceux qu’on trouve les plus aptes à défendre notre vision de l’avenir de Groix.

D’un camp à l’autre, on nous appelle à votre liste entière. J’y vois au moins deux raisons ; s’assurer la majorité au conseil afin de mener sans entraves la politique prévue, et conserver la dynamique de groupe induite par l’appartenance à la liste. Rien à dire sur ce dernier point. Sur le premier par contre, les choses ont changé, la vox populi a pris de l’importance dans la politique au quotidien, et ce qui fait fléchir un Président de la République peut aussi contrecarrer d’éventuelles mauvaises options municipales. C’est un point de vue très discutable, mais nous ne sommes pas totalement sans défense face à une "liste entière" au pouvoir.

C’est une des raisons qui me feront voter de cette manière dimanche prochain, malgré la présence d’éléments de grande qualité dans la liste de Dominique Yvon, malgré la présence de personnes pour qui je n’ai pas de sympathie dans celle d’Eric Régénermel.

C’est peut être un détail qui m’a fait prendre cette décision. A la fin de la réunion publique à la salle des fêtes de monsieur Régénermel, j’ai entendu des injures à l’encontre de plusieurs de ses colistiers. Il ne s’agissait pas d’insultes, heureusement, mais le ton employé était celui qui me serait naturellement venu pour décrire les pires criminels ou escrocs. Or nous sommes en campagne électorale, pas devant un combat de chiens, et les vociférations n’ont pas lieu d’être. Devant ce comportement, j’ai mesuré toute la difficulté d’une éventuelle cohabitation et les obstacles de mauvaise foi qui ne manqueraient pas d’être dressés par les minoritaires "Yvoniens", s’ils l’étaient (minoritaires). Je me suis dit que cela serait contraire à l’intérêt général des groisillons.

Amis et camarades, et vous qui avez concocté votre liste personnelle donnant la majorité à l’équipe sortante, j’en appelle à votre Raison. Quel que soit le portrait qu’on en fasse, le Maire de Groix n’a rien d’un dictateur. La Raison, c’est de ne pas voter pour des individus mais pour un projet. Sur le long terme, c’est la vitalité humaine et économique qui donnera à chaque groisillon un meilleur cadre de vie, à l’inverse du repliement sur soi.

Il est vrai que même si nous restons attentifs aux dérapages, même si nous nous mobilisons sur des sujets sensibles, il se peut qu’on réponde à nos requêtes que le pouvoir est fait pour qu’on en use et que ceux qui ne l’ont pas n’ont pas voix au chapitre de la contestation. C’est désagréable, c’est un fait, et je ne nourris même pas l’espoir que la nouvelle équipe aura les oreilles plus attentives à ses contradicteurs que la précédente. L’avenir le dira, notre vote est un pari.

Je ne ferai pas l’injure aux supporters de Dominique Yvon de leur suggérer de changer de camp. Parce-qu’en démocratie on doit vivre en bonne intelligence avec des points de vue différents, parce-qu’on a droit à son opinion sans qu’on en devienne un diable pour l’opposant. Un sentiment qui n’a hélas pas toujours été la règle par le passé.

S’engager pour un camp, c’est faire un choix d’avenir. Panacher, c’est déléguer son pouvoir à un conseil municipal qui ne manquera pas de donner la responsabilité de ses échecs au camp adverse.

Alexandre de Roquefeuil.

Commentaires

  • ""Je note toutefois que ces cas particuliers ne sont pas politiquement identifiables, puisqu’ils touchent des sympathisants des deux bords.""
    L’erreur est humaine dit-on, donc c’est le propre d’une "erreur" de ne pas choisir ses "victimes".
    Las, si les erreurs du PLU, donc celles que l’on peut par facilité attribuer au seul adjoint à l’urbanisme, touchent des électeurs des deux camps, elles touchent surtout les personnes réfractaires à la pensée unique ! Ce ne serait donc plus des erreurs ?
    Autre argument, si cela était bien des erreurs, pourquoi n’entend-on aucun regret de la part du maire ? (je ne parle pas d’excuse, ce serait beaucoup demander...)
    Et puis, la campagne aidant, j’apprends qu’une "erreur" commise au détriment de D. Yvon et
    semblable à celle dont je pâtis, a été corrigée. Non seulement, il y aurait les victimes de "pseudo-erreurs" mais aussi les destinataires "d’erreurs d’avertissement" qui elles se verraient
    corrigées dans les temps alors que les "irréductibles" se verraient définitivement sanctionnées parce que leur situation ne permet pas d’espérer une quelconque retombée rentable.
    Dans un cas comme dans l’autre, nous aurons bien entendu l’occasion de reparler de tout ça,
    suivant la "possible" révision de ce P.L.U. qui, s’il était resté pour tous dans le cadre de la Loi, aurait soulevé moins de remous.
    Merci Alex pour le bel effort d’analyse de cette campagne. Et je n’ose pas dire "Que les meilleurs gagnent", la spécificité groisillonne voulant que la compétence n’ait rien à voir dans le choix du bulletin de vote.
    AM

  • Alex, tu n’a jamais eu le mal du Maire ... même à terre ! Tu analyses et tu communiques avec
    lucidité et ... tu t’engages ... Ce sont des personnes comme toi qui peuvent aussi faire bouger !
    Ta fougue est raisonable et j’ai beaucoup de plaisir à te lire ... alors continu à nous convaincre
    si par hasard nous hésitions encore ... Abreuve-nous toujours de ta prose pertinente ..
    L.Barbusse

  • Bravo au rédacteur de cette brillante analyse, exécutée avec panache.

    Ké bé red, pa molli !!!

    L’E-lecteur.

  • Chapeau Alex pour cette brillante et courageuse contribution !.

    Globalement je suis assez d’accord avec toi.

    Je pense que la liste d’E.Régénermel est plus à même de nous assurer un avenir meilleur non pas parce qu’elle nous promet ceci ou cela (on le sait tous : les promesses...) mais parce qu’elle est composée majoritairement de gens ouverts, impliqués et surtout capable de résister à quelques dérives autoritaires.

    A l’échelon local, je crois que, en matière de politique, la forme est aussi si non plus importante que le fond. La Pratique politique, c’est pas exclusivement le jour du vote !

    Les Hommes providentiels, capable de tout.... méfiance

    Et comme dirait l’autre : "les indispensables, c’est pas ce qui manque au cimetière".

    A bons entendeurs !

    François Baron

  • C’est vrai que l’analyse d’Alexandre est bien développée. Mais que fait-il du droit au panachage dans ces élections ? Ce droit est valable pour toutes les communes de moins de 3500 habitants. Nous ne sommes pas une liste parfaite, déjà par le fait d’être incomplète, mais LES HABITANTS DE GROIX NE DOIVENT PAS SE FAIRE VOLER LE DROIT DE CONSTITUER LEUR PROPRE LISTE en choisissant les candidats qu’ils souhaitent voir siéger à la mairie. Dans les grandes villes cette possibilité n’est pas accordée et les électeurs doivent voter liste entière même si ces listes sont composées de candidats pour lesquels ils ne souhaiteraient pas voter. Nous demandons donc à tous les électeurs de Groix d’utiliser ce droit : IL EST LEGAL ET DEMOCRATIQUE.

    Pour les colistiers d’Avenir et Tradition : Marie DAVID

    • Loin de moi l’idée de rejeter le panachage, que j’ai défendu en d’autres occasions. Mon analyse ne fera pas le vote des groisillons, qui seront probablement très nombreux à panacher. Je suis conscient que ma décision est assise sur une logique théorique qui a (entre autres) le gros défaut de laisser croire à une confiance dans l’ensemble des colistiers, alors qu’il faudrait plutôt y voir un soucis d’homogénéité d’équipe. Le risque d’une vision rétrécie des aspirations de la communauté
      en est le prix à payer. On a connu des municipalités de clan, mais cette liste là me paraît moins suspecte que d’autres sur ce plan.
      Le vote, panaché ou pas, ne devrait pas être un acte citoyen isolé, nous avons à demander des comptes aux élus tout au long de leur mandat, mais c’est beaucoup plus difficile que de monter au créneau une fois tous les six ans. (mea culpa)
      Alex

  • Non... On répond à ta question...

    Cher A. DE ROQUEFEUIL,

    Le temps de la monarchie est fini.
    La démocratie est censée représenter la diversité d’opinions !

    Nous proposons donc aux Groisillon(ne)s de panacher, pour que les idées soutenues par D.YVON, E.REGENERMEL, La liste Avenir et tradition, et nous les jeunes, soient représentées au conseil municipal.

    Nous rappelons notre programme très simple, pour que tout le monde comprenne bien...

    - Proposer aux Groisillon(ne)s de s’exprimer sur ce qu’ils/elles souhaitent.
    - Donner le pouvoir à un conseil ouvert, qui déciderait à l’unanimité.

    45 personnes nous soutiennent (officiellement) à l’heure qu’il est.

    Nous verrons Dimanche si d’autres Groisillon(ne)s nous soutiennent.

    "Les Elus, C’est VOUS !"

    • ""Le temps de la monarchie est fini.""
      si seulement cette phrase (et ce qu’elle sous-entend...)faisait réfléchir un des soutiens de la liste _ AM

    • Nous espérons surtout que ça fera réfléchir Alex, nous ça fait bien longtemps qu’on y réfléchit, aujourd’hui on propose une solution.
      Il faut peut-être que tu y réfléchisses aussi non ? J’ai l’impression que tu ne saisis pas de quoi on parle...

      keru

    • En réponse à Keru et ses potes
      Les élus, c’est vous peut être, mais "c’est pas moi". C’est à votre façon mesquine de me faire passer pour un monarchiste à cause, j’imagine, de la particule de mon patronyme que je mesure votre potentiel de réflexion ; proche du néant.
      Chacun a le droit de défendre ses idées, les vôtres seraient formidables si vous n’étiez pas des intégristes en puissance. Pourquoi ce jugement d’intégriste ? Parce que vous soutenez que vos contradicteurs ne réfléchissent ni ne comprennent ce que vous proposez, vous posant ainsi en détenteurs de la vérité. Or, nous réfléchissons, nous avons conscience des bons aspects de vos propositions, mais aussi, de notre point de vue, de leur inadéquation pour Groix en 2008.
      Promouvoir l’idée que toutes les sensibilités doivent être représentées au conseil municipal est à priori le bon choix. J’en ai fait un différent, considérant que cette année, les trois autres listes sont plus des sources de frein et de conflit que d’amélioration des débats.
      Alex

    • J’ai l’impression que tu ne saisis pas de quoi on parle

      t’en n’as pas marre de prendre les gens pour des cons et de te la péter sans arrêt ?

      TM

    • J’espère voire à Groix enfin un conseil municipal reflétant un tant soit peu la population locale....Une majorité et une opposition me semble effectivement un relativement bon moyen démocratique pour voire avancer les choses, même si dans un premier temps il faut s’attendre à une opposition de principe. Le temps fera que la discussion pourra s’engager ...

      C’est pourquoi cher Alex, je pense qu’un vote liste entière (d’un côté ou de l’autre) est un vrai risque de continuer sur un fonctionnement "un pour tous et tous derrière"...

      Moi j’aime les sociétés métissées et panachées et pour reprendre un jeune candidat, de la discussion sortira la vérité

      Sur ce bon vote

      Fido

    • tu proposes quoi Fido comme candidat crédible dans l’opposition ?
      moi je ne vois rien venir ....
      donc abstention !!!!!!

    • Abstention ou votez pour vous... ;)

      Non ça n’a rien a voir avec ton nom Alex, la "monarchie" ça veut dire un pouvoir unilatéral, un peu comme celui de Sarko en ce moment, ou celui d’une liste entière qui passerait.

      Donc on répète que la démocratie doit refleter la diversité d’opinion, aussi différentes qu’elles soient...

      TM, jme "la pète" ? tu peux être plus précis ?

      keru

    • Je parlais d’une majorité et une opposition sans dire qui est qui ... je parle de principe, simplement pour relever les dangers d’un vote liste entière qui nous a amené à des conseils municipaux unicolore et où donc la discussion est forcement limitée ;

      Fido

Cliquez ici pour rejoindre le blog