Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Vie municipale

EXTRAITS DE LA LETTRE MUNICIPALE N°13 - Juillet/Août 2004

mardi 20 juillet 2004

EDITO - ( page 2 )

La fragilité de la vie insulaire n’apparaît jamais aussi évidente que lors des problèmes de transport maritime. L’économie locale, parce
qu’elle est vivante, génère des flux de passagers, de marchandises et de
déchets divers. Mais cette dynamique risque d’être freinée par le véritable
goulot d’étranglement qu’est la capacité de la liaison à répondre à ces
diverses demandes de transport. L’arrêt prolongé du Saint-Tudy a confirmé
que tout blocage dans le passage des bateaux devient très vite un frein à
l’activité économique de l’île, donc à l’emploi, au maintien de sa
population et plus généralement à son développement.

La crise du printemps dernier a été générée par trois principaux
facteurs : l’arrêt technique du Saint-Tudy, l’important volume des déchets
ménagers envoyés sur le continent et les besoins croissants en marchandises.
La saturation de la déchetterie et la panne survenue dès la mise à l’eau du
Saint-Tudy ont été des facteurs de tension supplémentaires. Au premier
juillet, le trop-plein de la déchetterie n’est pas encore résorbé.

1 - L’arrêt technique du Saint-Tudy : chacun savait qu’il serait long en
raison de modifications lourdes mais nécessaires pour améliorer accès et
sécurité. Des courriers signés du maire sont parvenus début janvier aux
Présidents du Conseil Général et de Cap l’Orient, prédisant une période
critique au niveau des marchandises et des déchets.

2 - Le volume des déchets : Groix a connu, comme toutes les communes, de
longues décennies de mise en décharge à Quehello, puis à Kerbus de déchets
non contrôlés. L’accumulation des ordures, surtout sur une île, ne pouvait
s’éterniser. Dans le cadre du Tri Sélectif, Cap l’Orient a mis en place le
transport des déchets ménagers sur le continent. Ce transport utilise des
conteneurs qui ne peuvent embarquer que sur le Saint-Tudy. Les bio-déchets
fermentescibles (poubelles vertes) n’étant pas encore traités sur la toute
nouvelle plate-forme de compostage, leur volume est venu s’ajouter à celui
des poubelles bleues et jaunes. Les conteneurs à verre et à plastiques ont
été rapidement saturés sur leurs sites. Les déchets verts, quant à eux sont
restés comme d’habitude sur Groix.

3 - Les besoins en marchandises sont le reflet d’un secteur du bâtiment
très actif, mais aussi du secteur marchand en général. Le prix devenu
prohibitif du passage sur palettes favorise leur passage dans les véhicules.

Tirant les leçons de cette crise, tous les prochains arrêts
techniques devront se faire entre janvier et mars, jamais après, c’est une
demande expresse de la municipalité. Cette crise nous enseigne aussi que le
système actuel est trop facilement saturé et qu’il faut absolument prendre
de front le problème du transport maritime à tous ses niveaux :

A ) Celui du bateau d’abord. Le choix ancien du passage de rouliers
évitant les ruptures de charges coûteuses et encombrantes ne sera pas remis
en question. Mais la taille des camions a été probablement surévaluée par
rapport aux capacités des cales et du réseau routier de Groix.. Le prochain
bateau en projet devra s’adapter à ces critères. Nous avons aussi constaté
combien fut appréciée des piétons la navette rapide du Locmaria dépêché en
urgence lors de la panne du Guerveur. La question du passage des voitures
reste aussi cruciale en été. Trop de voitures nuit aussi à la qualité de vie
et à l’image de Groix en été, mais la capacité et la qualité du parking à
Lorient ne sont pas à la hauteur des attentes de la clientèle saisonnière.

B ) Au niveau des horaires : le système basé sur un seul bateau est loin
de satisfaire tout le monde, il est conçu pour perturber le moins possible
les habitudes, mais les horaires doivent-ils être établis sur le seul
confort des passagers individuels ? Là encore, l’activité économique devrait
être mieux prise en compte : le dernier bateau ne permet pas de travailler
quotidiennement sur le continent (mais combien d’îliens sont ou seront prêts
à faire cela ?). Par ailleurs, l’arrivée à 9 heures des premières
marchandises de Lorient cause des problèmes d’approvisionnement et de
distribution qui pourraient être résolus par un bateau plus matinal.

C ) Port-Tudy qui est le centre d’activité le plus déterminant de l’île
mérite une réflexion en profondeur sur toutes ses vocations : gare maritime,
zone de fret, de transit, port de pêche et de plaisance. Le port héberge
mareyeurs, ateliers navals et plus généralement toutes les activités,
touristiques ou non, qui ont toujours occupé le domaine maritime.

Le stationnement fantaisiste de trop d’îliens et de visiteurs n’est
plus tolérable en saison, il génère une image de l’île déplorable reflétant
l’inorganisation et la négligence. Au-delà de la discipline individuelle, il
faut songer à des aménagements plus drastiques, permettant un embarquement
et un débarquement rationnels et en sécurité, ce qui n’est pas le cas en
été. Une telle réflexion a été demandée au Conseil général, qui a répondu
positivement. Et comme le courage et l’ambition ne manquent pas : pourquoi
pas, à plus long terme, un projet d’extension qui profiterait à l’ensemble
de l’économie locale ?

On voit bien que sur une île la question du transport maritime ne
peut être réglée en un clin d’oeil ni en jouant sur un seul maillon de cette
chaîne complexe du transport qui relie deux territoires avec des contraintes
de temps, d’espace, et de saisonnalité.

Contrairement au Département, la Commune n’a pas compétence directe
dans la liaison, elle est cependant gestionnaire d’un port départemental et
soucieuse du développement économique de l’île. Elle représente surtout les
Groisillons usagers permanents de tous les aspects du transport par mer. La
Municipalité de Groix et le Conseil Général ont des solutions ambitieuses et
novatrices à trouver dans ce domaine.

Je souhaite à tous, îliens de coeur, d’occasion ou de tradition, un
été riche d’échanges et d’amitié, sur un océan calme d’insularité partagée.

Eric Régénermel

Festival International du film Insulaire (p. 3)

Chers compatriotes Groisillons,

Pour la 4ème année consécutive, le Festival International du Film Insulaire,
que beaucoup connaissent surtout par la projection sur le "sabelek" à Locmaria et par l’après-midi consacré à Groix, vous donne à nouveau rendez-vous à l’Esméralda, au Cinéma des Familles, à la salle des fêtes et dans le
village.Bien sûr, je comprends bien que cette projection à Locmaria surtout
quand l’écran se dégonfle et s’affaisse sur lui-même,
vous attire. Il y a aussi la fête avant. Je ne vous garantis pas que l’écran
va se dégonfler cette année mais, peut-être, un coup de vent de suroît aidant, va-t-il s’envoler dans les airs.

Comme vous j’aime cette soirée. Je suis né presque sur cette plage ; Comme
Groisillon, j’aime aussi l’après-midi consacré à Groix et les films intéressants, qu’avec beaucoup de peine on arrive à sortir des greniers.

Comme membre du festival, je visionne aussi les films en compétition, qui
viennent des quatre coins du monde et seront projetés les jeudi 27, vendredi
28, samedi 29 Août. L’an dernier, j’ai beaucoup regretté de ne voir que peu d’entre vous à ces projections. J’ai entendu des "étrangers" dire : "les Groisillons, ils ne s’intéressent qu’à leur île". moi je suis sûr que non. Je suis certain que si vous goûtiez certains des films proposés, vous deviendriez des mordus du Festival et il y en a dèjà. Tenez, pour cette année, je vous invite à venir vous plonger dans au moins trois films : "9 km de routes dans la mer", un film chinois que je recommande particulièrement à ceux qui, régulièrement avec leur "pidjelle" vont ramasser des palourdes à la côte, "Vingt ans à Molène,jamais Molènais" et "Fucking rock and rolla" sur les jeunes qui s’ennuient dans leur île.

Je dois vous dire aussi que, cette année, nos voisins d’en face Haïti et La
Guadeloupe sont nos invitées et que deux soirées leur sont consacrées. Bien sûr que là aussi vous devrez vous déplacer. Des Haîtiens et des Guadeloupéens font l’effort de venir jusqu’à nous. Il y aura de la musique, de la chaleur, de la joie, de la peine, de la vie quoi !

Venez voyager sans quitter Groix !

Gilbert Nexer, Président du Festival

Nos coordonnées :

Festival International du film Insulaire
5 rue du Gripp
56 590 Groix
Le Tel/fax : 02 97 86 88 94

Lettre municipale n° 13 - extraits pages 3 - 4 - 5

L’INSEE recherche des enquêteurs
L’INSEE recherche 50 enquêteurs sur le Pays de Lorient pour effectuer une
enquête "déplacments" au cours dudernier trimestre 2004. Le descriotif du
poste et la démarche à suivre sont affichés dans le hall de la mairie.

Infos sociales : Prévention des chutes : s’adresser aux assistantes sociales
en Mairie ou dans les permanences de vos caisses de retraite.

Centre de Loisirs municipal ouvert aux 6-17 ans.
Inscription et renseignements : Club House (Stade henri Romieux) Tarif 3, 10
euros (Chèques vacances et Bons CAF acceptés)

Bateau Taxi groisillon (( Ding Ding Ding : P U B !!!! ))
Du 1er juillet au 31 août, rotations Larmor - Groix sur réservations

Ti-Beudeff : c’est reparti ((Ding ding ding Pub !!!)

"La Malicette, ouverture mi-juillet : (( Ding ding ding P U B ))

Principales animations de l’Eté :

Vous reporter à notre agenda, elles y sont déjà..

REVISION DU PLAN LOCAL D’URBANISME. (p. 6)

La procèdure de révision prescrite le 27 Novembre 1991 pour le Plan
d’Occupation des Sols a été confirmée par une délibération du Conseil Municipal du 30 Janvier 2002, qui a souhaité la mise en forme du Plan Local d’Urbanisme (PLU) du document d’urbanisme de notre île.

Cette révision avec, d’une part les objectifs que nous nous sommes fixés et
d’autre part, les contraintes de la loi "Solidarité et Renouvellement Urbains" (SRU) qui doivent être prises en considération, représentent un véritable enjeu pour notre île, qui doit préserver son caractère
patrimonial.

Après avoir établi le diagnostic de l’île en 2002, et formulé en 2003 des
orientations générales d’amènagement et d’urbanisme, qui constituent le
Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui ont été
débattues en Conseil Municipal du 25 Février 2004, où en sommes-nous dans la
procédure de révision ?

A partir des orientations définies, la procédure de révision est rentrée
dans sa phase "projet de zonage".

Après une présentation aux services de l’Etat, le 7 Juillet 2004, et
compte-tenu de l’obligation d’intégrer la loi "Littoral" qui date de 1986,
dans le futur PLU, Le Conseil Municipal va solliciter
sur le projet tel que préparé, l’accord du Préfet qui consultera la
Commission Départementale des Sites.

Cette consultation va permettre de s’engager sur le projet que le conseil
Municipal devrait "arrêter" à la fin de cette année 2004. A partir de cette
date, le déroulement de la procédure (consultation des personnes publiques,
enquête publique) va se poursuivre, et une approbation du Plan Local
d’Urbanisme, par le Conseil Municipal, peut être envisagée en septembre
2005.

Au cours de l’été, un complément à l’exposition que vous avez dèjà visitée
en mairie vous sera
proposé. Ce complément qui reprend des éléments de la partie II du rapport
de présentation (Etat initial de l’environnement) aborde les principales
composantes du paysage de l’île, et l’évolution de ces paysages.

LES MOUILLAGES. (p.6)

L’article 28 de la loi n° 86-2 du 3 janvier 1986 stipule que le Domaine
Publique Maritime est payant.

Pendant un certain nombre d’années, le Trésor Public n’a pas mis en oeuvre
les mesures nécessaires à la perception des redevances dues à l’Etat au
titre de l’occupation du domaine public maritime. Il y a environ deux ans,
la DDE a procédé au recensement des zones de mouillages et d’équipements
légers sur le domaine Public Maritime autour de Groix afin de déterminer le
nombre de mouillages autorisés. A cette occasion, l’immatriculation de
chaque embarcation mouillée sur ces zones a été relevée afin que le Trésor
Public puisse facturer à chaque occupant du Domaine Public Maritime la
redevance due à l’Etat pour cette occupation.
La commune a déposé une demande d’Autorisation d’Occupation Temporaire du
domaine maritime afin d’organiser les mouillages des navires, estimant que
cette organisation était nécessaire afin d’assurer la sécurité de tous les
usagers de la mer.

Cette autorisation d’Occupation temporaire du domaine public Maritime lui a
été accordée, elle l’autorise à occuper temporairement une portion du
domaine Public Maritime dans les secteurs de Locmaria, Port-Mélite,
Port-Lay, Port Melin, Quelhuit, Port saint Nicolas, Pointe des Chats, les
Grands Sables, pour y organiser et gérer les zones de mouillages et
d’équipements légers destinés à l’accueil et au stationnement des navires et
bateaux. Elle est accordée par arrêté interpréfectoral du 23 décembre 2003
conformément aux dispositions du décret n° 91.1110 du 22 octobre 1991.

Pour la normalisation de la totalité des mouillages possibles autour de
l’île, soit 117 mouillages répartis sur 8 sites, la commune a passé une
convention de fonctionnement avec l’AUMIG (Association des Usagers de la Mer
de l’Ile de Groix) qui en assure la gestion.

Deux solutions étaient envisageables pour la réalisation des travaux :

Première solution : création simuktanée de la totalité des 177 mouillages.
Le montant de ces travaux excédant 90 000 euros, il n’aurait pas été possible de
procéder à l’aménagement des sites avant 2005 en raison des procédures
longues imposées par les articles 57 et 40 du Code des Marchés Publics pour
les travaux supérieurs à 90 000 euros.

Deuxième solution : réaliser une partie des aménagements afin de ne pas
excéder la somme de 90 000 euros. Cette deuxième solution a été adoptée afin de
pouvoir proposer dès cette année au plus grand nombred’adhérents de l’AUMIG
des mouillages normalisés. Selon l’article 28 du Code des marchés publics
concernant les travaux inférieurs à 90 000 euros, les contrats sont conclus avec
un formalisme allégé : il n’y a pas de publicité obligatoire ni d’avis
d’attribution à publier. 136 mouillages ont été réalisés seulement 5 mois
après la délivrance d’occupation du Domaine Maritime.

Les sites restant à aménager (port-Lay, Port Melin, Quelhuit, Port St
Nicolas), faisant partie de la même procédure selon le Code des marchés
publics, un appel d’offre va être lancé afin de respecter la législation en
vigueur. Les travaux devraient être effectués au printemps 2005.

Il est important de souligner que même si la commune n’avait pas demandé
d’autorisation d’Occupation temporaire et n’avait pas procédé à l’équipement
des sites, chaque personne disposant d’un mouillage fixe sur le Domaine
public Maritime autour de Groix aurait eu à s’aquitter d’une redevance
auprès des services fiscaux.

Pour 2003, cette redevance a été fixée par les services fiscaux à 83,63 euros
dont 51 ont été reversés au trésor Public et 32,63 euros dédiés à la mise en
place des mouillages. Pour 2004, le tarif a été établi à partir de la
redevance minimum fixée par les services fiscaux doit 88 euros majorée d’une
somme calculée en fonction des trois critères suivants : le remboursment de
l’emprunt, l’entretien des mouillages et une réserve pour le renouvellement
du matériel.

SECRETAIRE GENERALE - ( p. 7 )

Véronique Leclercq a pris ses fonctions de Secrétaire Générale à la
mairie de Groix au 1er juillet. Durant ces trois dernières années, elle
occupait le poste de chef de service PLU de la communauté urbaine de Nantes.
Auparavant, elle résidait dans le Pas-de-Calais où elle a effectué la
majeure partie de sa carrière professionnelle dont trois années au poste de
directrice du CCAS, cinq années en tant que Secrétaire Générale d’une
commune de 8 000 habitants et quatre années en tant que responsable de la
cellule finance de la communauté urbaine de Lille.

Véronique Leclercq et son mari ont découvert Groix durant l’hiver
1999. Immédiatement conquis par l’île, ils ont décidé d’acheter une maison
dans la perspective de venir s’y installer définitivement dans un avenir
proche. Concrétisant intégralement son projet de vie sur Groix, Véronique
Leclercq exprime son désir de mettre au service de la commune sa solide
expérience professionnelle.

Nous lui souhaitons la bienvenue.

REGLES DE CIRCULATION DURANT LA PERIODE ESTIVALE - ( p.7 )

- Route de Port-Mélite - Intersection rue de la Marine-rue Chalutier
les 2 Anges :
Du 1er juillet au 5 septembre 2004, les usagers sont invités à respecter la
signalisation routière mise en place. Pour rejoindre le centre Bourg,
prendre à droite en direction de la médiathèque et rejoindre la rue du
Général de Gaulle.

- Au niveau des Halles - place du 19 mars 1962 :
Stationnement et circulation interdits tous les matins de 8 heures à 13
heures, de la rue du Général de Gaulle à la route de Port-Mélite, du 1er
juillet au 5 septembre 2004.

- Rue du Presbytère :
Stationnement et circulation interdits tous les matins de 8 heures à 13
heures dans la rue du Presbytère du 11 juillet au 29 août 2004.

- Côté ouest, direction centre Bourg :
Du 1er juillet au 5 septembre 2004, les usagers venant de Pen Men qui
veulent rejoindre le parking de la salle des fêtes prendront la rue des Pins
et la rue Maurice Gourong pour arriver sur la place Joseph et Nicolas
Orvoën.
Du 1er juillet au 5 septembre 2004, les usagers venant de Pen Men qui
veulent rejoindre le centre Bourg tourneront à droite avant le collège
St-Tudy pour prendre la rue Pierre Baron, puis la route de Créhal, la rue du
Vussen, la place du Leurhé et la rue de l’Abbé Noël pour arriver place
Joseph Yvon (place de l’église).
Du 1er juillet au 5 septembre 2004, les usagers venant de la route de
Clavezic qui veulent rejoindre le centre Bourg tourneront à droite avant le
magasin Caténa pour prendre la rue des Pins, puis la route de Pen Men, la
rue Pierre Baron, la route de Créhal, la rue du Vussen, la place du Leurhé
et la rue de l’Abbé Noël pour arriver place Joseph Yvon (place de l’église).

- A Port-Tudy :
Sur le port, la zone bleue sera instaurée du 1er juillet au 31 août de 9
heures à 19 heures.

NATURA 2000 - ( p.8 )

En raison de son riche patrimoine naturel, l’île de Groix a été
désignée comme "site Natura 2000" au titre de la Directive Européenne
"Habitats" de 1992. Son périmètre englobe la quasi-totalité de la frange
littorale et représente une superficie de 1376 ha (776 ha de domaine
terrestre + 600 ha de domaine marin). La Commune a été désignée par le
Préfet pour mettre en place le projet.

- Les objectifs :
Elaboration d’un plan de gestion, ou "Document d’objectifs", en
concertation avec les acteurs locaux de façon à maintenir certains milieux
naturels dans un bon état de conservation (landes et pelouses littorales
principalement, localisées sur la côte sud de l’île).

- La mise en place du projet :
Première étape : l’élaboration d’un diagnostic de territoire
(décembre 2002 à août 2003).
A partir des usages définis comme ayant un impact sur les milieux
naturels, ont été déterminés les enjeux de gestion : maîtrise de la
fréquentation sur les sites dégradés littoraux, gestion des landes et
communication/sensibilisation sur le domaine maritime.

Deuxième étape : la concertation (août 2003 à avril 2004)
Trois groupes de travail thématiques, regroupant les acteurs liés à
la gestion du site (élus, collectivités, scientifiques, associations
locales, habitants...) ont été formés pour déterminer les actions
envisageables : "Fréquentation", "Landes", "Domaine maritime".

Troisième étape : la rédaction du document d’objectifs
(avril à juin 2004).
Les actions jugées les plus appropriées pour préserver le patrimoine
naturel, sans pour autant contraindre les groisillons, ont été validées par
les élus de Groix et reprises dans le plan de gestion.

- L’approbation du document d’objectifs :
Le troisième comité de pilotage du site Natura 2000 "Ile de Groix",
présidé par le sous-préfet, a eu lieu le 22 juin dernier à la salle des
fêtes. Il rassemblait les élus, les associations locales, Bretagne Vivante,
la Communauté d’Agglomération du Pays de Lorient et diverses collectivités
ou établissements publics liés au projet. Le document d’objectifs y a été
présenté et validé. Les principales actions approuvées concernent la
maîtrise de la fréquentation, la réhabilitation des milieux dunaires, la
gestion des landes et la sensibilisation.
Etant donné qu’à chaque article, la procédure et les actions ne
peuvent être précisément résumées, il est possible de consulter le plan de
gestion en mairie, en s’adressant à la chargée de mission (Céline Lelièvre,
02 97 86 80 15).

- La suite des opérations...
La mission de Céline Lelièvre devrait être prolongée de trois mois
pour débuter l’élaboration des "Contrats Natura 2000" qui permettront à la
Commune de toucher rapidement des subventions. Les actions prévues pourront
être mises en place dès la fin de l’année 2004 ou courant 2005 ; un
partenariat sera recherché avec la CAP L’ORIENT et Bretagne Vivante,
gestionnaire de la réserve naturelle.
Pour préserver le patrimoine naturel de l’île, quelques rappels pour
l’été...
Les sentiers côtiers de l’île sont dangereux et réservés aux
piétons. Pour votre sécurité et pour contribuer à la préservation des
milieux naturels, nous vous remercions de ne pas circuler en deux roues et
en voiture sur ces chemins.

ETAT - CIVIL - (p. 8 )

- Naissance -
- 4 juin 2004 : Louna Taugeron - Village de Kermario

- Mariages -
- 16 juin 2004 : Jacques Esterlin et Anne Jacobe de Naurois - Village de
Kerlard
- 19 juin 2004 : Philippe Bigot et Anne Vaillant - Village de Lomener
- 19 juin 2004 : Nicolas Chacun et Dominique Colin - Port Lay
- 26 juin 2004 : Antoine Le Gal et Emilie Stephan-Mobe - Rte des
Plages/Pen-Park

- Décès -
- 01mai 2004 : Irma Gourong - 81 ans - Place du Bourg
- 13 mai 2004 : Rose Mazé, veuve Calloch - 90 ans - Kergatouarn
- 19 mai 2004 : Sophie Gourronc, veuve Falher - 84 ans - Foyer Résidence
- 22 mai 2004 : Eliane Raude, veuve Simon - 85 ans - Village de Créhal
- 08 juin 2004 : Maryvonne Guillaume, épouse Mahé - 76 ans - 10 rue
Liaker - Locmaria
- 11 juin 2004 : Gisèle Guillon, veuve Hofflin - 66 ans - 27 rue du
Port - Locmaria
- 14 juin 2004 : Gérard Raude - 70 ans - 1 rue du Stade
- 23 juin 2004 : Adolphine Le Dref, veuve Guillaume - 84 ans - Rue
Tromor - Locmaria

Commentaires

  • > EXTRAITS DE LA LETTRE MUNICIPALE N°13 - Juillet/Août 2004

    Pouvez vous transmettre ce message à mr le Maire si possible merci par avance

    Bonjour, je suis venu cet été en famille passer 15 jours sur cette superbe île de Groix nous avons adoré je garde et garderais un trés bon souvenir de cette période, les mots me manquent pour vous dire combien j’ai adoré cet endroit. De toute façon nous parlons déjà d’y revenir peut être l’année prochaine. Les groissillons que nous avons rencontrés on tous été trés charmants je n’ai jamais autant discuté avec la population de l’endroit ou je passe mes vacances.

    Juste une remarque il faut faire quelque chose contre cette invasion de voiture je me demande ce que l’on peut faire d’un 4x4 sur cette île. Nous sommes venus à trois (avec un bébé de 16mois) sans notre voiture que nous avons laissé sur le continent . Nous avons pu faire le tour de l’île (balades à pied et balades à vélo) nous avons constaté qu’à certains endroits il n’y avait personne ou peu de monde (Pen Menn Port st Nicolas, Pointe de l’Enfer etc..) .
    SVP faites quelques choses garder votre île et maintenez les vrais groissillons qui sont des gens trés accueillant. Arrêtez les constructions (un groissillons m’a dit que bientôt cette île allez devenir une ville flottante).
    merci
    vincent LOISEAU vincent.loiseau@afev.org 17 allée de la Chaude Riviére 59650 Villeneuve d’Ascq
    (si le maire ou quelqu’un d’autre peut me répondre merci)

    • > EXTRAITS DE LA LETTRE MUNICIPALE N°13 - Juillet/Août 2004

      Ce site est entièrement indépendant de la municipalité. J’ai néanmoins transmis votre message
      au maire.

      Un conseil pour tous ceux qui souhaitent adresser un courrier à la mairie : utiliser l’adresse du
      webmaster de son site (groix.fr) webmaster@groix.fr Le pauvre n’en peut mais !!
      Cela incitera peut-être la municipalité et ses réprésentants chargés de la communication à mettre en place une adresse accessible.

      AM

Cliquez ici pour rejoindre le blog