Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Vie municipale

Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

mercredi 23 mai 2007

N’ayant pu assister au début de la réunion, ce compte-rendu est incomplet.

Une vingtaine de présents seulement malgré l’affluence actuelle sur l’île

- La subvention au CDDB (décidée préalablement en bureau) a été adoptée avec les réserves du délégué aux finances qui a souligné que 5OO euros était une somme rondelette par rapport aux actions de nos associations culturelles (même si, d’après le maire, elle est très inférieure à la somme demandée),
Le maire a rappelé que l’opération "Auteurs en résidence" avait été pilotée au départ par le Conseil Général.
Il a été signalé que certaines assos s’étaient vues refuser leur subvention au motif
qu’elles ne s’impliquaient pas dans la vie de l’Ile, et qu’il faudrait que le CDDB
fasse la preuve de son engagement auprès des Groisillons. Le maire a dit qu’il pourrait
_notamment aider le "Club de Théâtre" (?) à se remettre en route.
Le délégué aux finances suggérait une action auprès des deux collèges.

- Participation aux frais annexes occasionnés aux stagiaires en formation
(ex : formation de Chef de Police, de conducteur de travaux)
Le maire signale que si certains frais sont pris en charge par l’organisme de formation il en reste d’autres à la charge du stagiaire,
frais majorés par le fait que les agents habitent une île.
Le maire rappelle le fait que la municipalité encourage le personnel à aller se former,
que ça se met en place, même si c’est en fin de mandat,
et propose un remboursement à hauteur de 80% sur présentation de justificatifs.

- Il est voté la rémunération des agents participant aux opérations le jour du vote.

- L’échange d’à peine un are de terrain à Créhal est accepté entre un particulier et la commune.

- Il est remarqué avec satisfaction qu’un bateau neuf est arrivé à Port-Tudy,
armé par un jeune pêcheur groisillon. (le dernier était Le Petit Nicolas, il y a plus de vingt ans.)
Il est proposé une subvention de 2000 euros.

- Le maire souligne que le déménagement de la station service se précise. Il informe
que des réunions avec les personnes intéressées à travailler sur le port ont été
mises en place. L’important étant les activités primaires, la zone sera réservée à la pêche et à l’aquaculture.
Un projet d’élevage d’ormeaux est très avancé.
Il n’y aura pas d’activités touristiques comme cela s’est beaucoup fait ailleurs.

Suite à une question d’Alain Stéphant-Beudeff, toujours passionné par l’environnement, sur le projet d’extraction de sable,
le maire informe que Cap l’Orient en est au stade des auditions et que les élus communautaires élaborent des arguments qui leur permettront de prendre position, avec l’aide de scientifques pertinents, notamment Pierre Mollo.
Le maire souligne que le raisonnement de Lafarge est purement économique.

Joël Puillon propose au Conseil d’adresser une motion de la municpalité à la SMN.
Dans cette motion, il souligne par exemple l’aberrante gestion des Passîliens par la MN,
le manque d’humanité dans les rapports avec les usagers.
La motion est adoptée. La réunion du conseil est close.

Participation du public :
Il est raconté un exemple d’abus de la MN refusant de prendre en charge
alors que la coupée commençait à se lever, une personne de + de 80 ans
arrivant en VSL. Celle-ci a dû patienter par temps froid plus de trois heures en salle d’attente.
Il est rapporté également qu’un questionnaire a été distribué aux passagers.
Les questions posées l’étaient uniquement en regard d’un critère de satisfaction ou pas envers le personnel
mais la place laissée aux réflexions des interrogés ne permet pas de développer
les reproches à faire à la MN (horaires insatisfaisants, choix de passages
priorisé pour les voitures de touristes... par exemple)
- Pour la délivrance d’un Passîlien, une nouvelle résidente de Groix s’est vue demander
pourquoi elle vivait seule, pourquoi elle n’avait pas de voiture et l’acte de vente de son précédent appartement !
Il est rappelé que pour les nouveaux habitants, la première demande peut être déposée par la mairie
où il suffit d’aller se faire connaître en arrivant.

- Une personne fait remarquer que les pierres posées aux carrefours suscitent beaucoup de questions et commentaires.
Le maire rappelle que c’est suite aux nombreuses demandes de touristes demandant une meilleure signalisation
que ce système, semblable à celui de l’Ile d’Yeu, a été installé.
Il admet que certaines pierres sont mal placées (j’ai cru entendre que c’avait été posé sans véritable réflexion et concertation...).
Les pierres ne devraient rester qu’aux carrefours des chemins, la signalisation au sol restera la norme aux carrefours des routes.
Les indications seront gravées, en couleur, sur les pierres restantes.

- Un auditeur fait remarquer que le terrain de stationnement près du Fort de Surville ainsi que le chemin qui mène à la plage
sont profondément ravinés.
Le maire indique qu’il n’est pas possible d’entreprendre une mise en état, le terrain n’appartenant pas à la commune qui ne peut l’acquérir par suite de problèmes juridiques de succession.

Il a été demandé par un participant si, à l’époque où l’on parle sans arrêt de développement durable, il était vraiment impossible de faire quelque chose contre les captages d’eau des particuliers, démarche non citoyenne.

Quelqu’un a embrayé sur la présence de plus en plus fréquente de 4/4, dispendieux en énergie, souvent pollueurs et gênants sur les routes.
Le maire répond que c’est dû à l’évolution de la clientèle sur l’île, qui a plus de moyens et peut se permettre de payer le passsage de
ces véhicules. Il est fait remarquer qu’ue augmentation du coût du passage ne ferait pas changer de pratique ces favorisés.
Le maire en profite pour signaler qu’il est propriétaire d’un petit 4/4 ne consommant ni ne polluant pas plus qu’un Scénic.
Une seule démarche parait possible : demander au Conseil général de prévoir moins de passages de voitures.

Une personne demande s’il est possible d’apporter des modifications au PLU. Le maire répond que oui, dans la limite de la légalité
et si c’est pour corriger des erreurs faites lors de son élaboration. (Etant tout au fond de la salle, je n’ai pas demandé si, par exemple, n’avoir pas suivi les recommandations de la commissaire enquêtrice et diffuser à trois reprises des informations mensongères pouvait être compris comme une erreur ....) ;
La même personne demande si c’es une volonté de la mairie d’employer des continentaux plutôt que des résidents sur l’île.
Après demande de précision, il apparait qu’il est question d’un poste exigeant une qualification de la Fonction Publique Territoriale
qui ne peut être attribué uniquement sur des critères de résidence.

Une question que je n’ai pas bien entendue concernait le zone PPAUP. Le maire indique que le dossier n’est pas encore clos mais qu’il reçoit un avis favorable.
80% de l’île est concernée.

Quelqu’un demande s’il est enfin prévu un aménagement du parking de Port-Tudy.
Le maire répond que cela nécessite une étude approfondie afin de réaliser les travaux sans imperméabiliser le terrain. Ce chantier est prévu à l’avenir.

Les ennuis des locataires de Rohan sont évoqués puisque les voitures envahissantes sont souvent la propriété de visiteurs de Groix.
Le maire rappelle la persistance de la position de la CCI qui bloque toute négociation sur l’utilisation de ses terrains inoccupés.
Il est rappelé qu’un parking très bon marché existe à L’Orientis pour les titulaires d’un billet de passage à Groix.
(je me suis dit dans ma barbe que bien fort est celui qui trouvera l’information dans les publications municipales ou de l’OT....)

Une grand-mère d’enfants lorientais fait remarquer qu’un ticket de bus permet à Lorient de se rendre dans tous les quartiers de la ville
alors qu’à Groix c’est limité au départ du bourg.
Il est répondu que ce choix a été fait dès le début de la mandature pour favoriser le travail des entreprises de taxis.
(ma barbe ayant poussé entre temps, j’ai pu y rajouter que favoriser le privé au détriment du service public est une démarche évidente pour un maire de gauche...)

Il est demandé par le secrétaire de l’Aumig si le Chef policier aura de l’aide cet été pour surveiller les bateaux et les bouées près des plages.
Le maire rappelle qu’il n’a pu mobiliser la gendarmerie sur ce sujet mais que les témoins d’actes en contradiction avec l’arrêté municipal
encadrant l’usage des plages peuvent relever le numéro des contrevenants et le signaler en mairie.

Public peu nombreux mais apparemment cela facilite la prise de parole pour certains.

A. Ménard

Commentaires

  • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

    "favorisé le privé au détriment du public"

    petite précision :

    le taxi à Groix, en transport collectif coute :

    2.50 EUROS pour un adulte
    et 1.50 EUROS pour un enfant de moins de 12 ANS bagages compris,
    gratuit pour les moins de 4 ans,
    le prix de ce type de transport n’a pas augmenté depuis 1997(j’ai la preuve de ce que j’avance, guide de l’office de tourisme de groix 1996/1997 = 16 francs) le service proposé va bien au dela de celui du bus, qui quant il respecte la réglementation, vous dépose sur un arrêt unique et obligatoire !!!!

    De plus ce mode de fonctionnement est illégal,(selon la loi LOTI de 1995) il est toléré sur les iles et les services de l’état et de la concurence ferme les yeux......

    Une course de taxi coute dans le morbihan 5.60 euros, ce prix étant la course dite minimum, la course la plus chére à Groix pour une personne seule,exemple,pour un trajet de shopi pour aller à Locmaria ou kervédan 4.50 euros ( elle devrait être facturé environ 7.50 euros si il n’y a pas d’attente, ni de bagages, les bagages devant être facturé 0,40 cts d’euros l’unité) on est bien loin du tarif légal...

    je tiens à la diposition des personnes intérréssées, mes bilans comptable de ces 4 denières années, ce qui leur évitera d’aller les acheter au greffe du tribunal 14 euros l’unité....

    De plus je dois reprendre 2 clients au restaurant ce soir à 23 heures, si quelqun veut me les récupérer je lui remetrait demain le prix de la course soit 5 euros, et par la même demain matin à 7 heures une personne à quehello je reverserai gracieusement 2.50 euros au volontaire !!!

    Malgré un prix imbatable des taxis,

    de plus en plus d’hébergeurs (hotel, chambres d’hotes et meublé etc etc) viennent chercher leurs clients auxarrivées de bateaux, pourtant leurs prix à eux sont identiques voir supérieur au prix du continent CQFD

    alors pour ce qui est de favoriser le Privé, une chose est sûre pas chez nous !!!!

    Olive : "les taxis tonnerre"

    • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

      Dommage Olivier que tu ne nous dises pas QUI ou QUOI fixe le prix des courses.
      Il n’en reste pas moins qu’il fût un temps pas si lointain, où être de gauche pour un politique signifait choisir de développer le service public de transport.
      C’était un temps qu’il n’y pas que les moins de vingt ans qui semblent ne pas connaître...
      AM

    • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

      bonsoir, Anita, pour le tarif officiel il est défini par arrété préféctoral, et réajusté chaque année.
      pour ce qui est du tarif groisillon, il semble que ce systéme de taxi collectif est toujours existé ?
      je sais qu’à une époque (2000/2001) le client payait 10 francs et CTRL versait aux artisans 5 francs ce qui correspond au 2.50 actuel. la lenteur des paiements de CTRL a fait capoté le système, car les artisans ( Tonnerre, lanco, quintin) attendaient le fric trop longtemps !!
      je pense que cette façon de faire aurait pu fonctionner avec un peu de bonne volonté, et à 10 francs les gens ne devaient pas rechigner ? j’ai contacté MR guillozet, directeur de CTRL en 2004, pour tenter de remettre en place ce système, refus catégorique de l’interressé, au motif que CTRL finance déja un transport public à Groix (qui ne satisfait d’ailleurs pas grand monde..)et qu’il été hors de question de financer des privés pour faire du public......voila ce que je peut dire et si vous pouvez m’expliquer comment vous faire parvenir une" piéce jointe" je vous enverrai le tarif préfectoral que je recois chaque année.

      A+ bonne nuit Olive

  • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

    bonjour
    j ai une petite question concernant le poste que vous avez évoqué :celui pour lequel il est nécessaire de faire parti de la fonction publique territoriale ;De quel poste s’ agit t’il s’il vous plait ??pourrions nous obtenir queques précisions
    merci beaucoup
    pl

  • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

    Bonjour à tous !

    "Les droits d’occupation sur le terrain maritime de Port Tudy est réservé aux métiers ayant un rapport avec la mer" ! Un chantier de réparation navale pourrait donc y avoir toute sa légitimité ; sauf que pour détourner l’obstacle et arranger ses amis, on décrète que la zone sera réservée à la pêche et à l’aquaculture. Voilà donc une jeune entreprise, crée ce mois de mai 2007 qui, faute de ne pouvoir obtenir un local sur le port, devra peut-être fermer avant que d’avoir commencer à travailler. Dommage, il a 25 ans, une expérience solide dans la réparation de coques polyester et vous aviez peut-être des réparations à faire sur vos bateaux !

    • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

      Le chantier de réparation de l’ami Alex n’était pas sur le port que je sache....
      Et, qu’il y ait copinage ou pas, c’est plus facile de réparer un bateau sur la zone artisanale que d’y installer des viviers pour les pêcheurs, et un élevage d’ormeaux.
      AM

    • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

      en dehors des projets liés à la mer sur le domaine maritime de Port Tudy on y trouve quand même une société qui fait de la vente par internet et des locaux où sont remisés des vélos et des voitures de location. Il me semble qu’on n’est pas là dans le cadre des entreprises ayant une activité en rapport avec la mer.

      Je rappelle la règle des droits d’occupation sur le domaine maritime : La mairie en a la gestion dont elle doit rendre compte auprès du Conseil Général, et c’est auprès d’elle que doit être faite une demande écrite d’un droit d’attribution. Lorsqu’une entreprise ou un commerce se vend, le droit s’éteind, il n’est pas transmis à son acquéreur ; celui-ci doit faire une demande écrite auprès de la mairie. C’est l’information que j’ai eu du conseil Général ; lorsque Ar C’hanot a été liquidé et que Coconut’s a vendu son affaire, une nouvelle attribution aurait dû être faite répondant à des demandes d’entreprises ayant un rapport avec la mer puisque tel est l’engagement pris par la mairie auprès du Conseil Général.

      Et si l’on peut réparer des bateaux ailleurs que sur le port (si vous avez des propositions de locaux on est preneur) , on peut aussi garer des voitures et des vélos ailleurs et faire de la vente par internet ailleurs.

      Chris

    • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

      ""Lorsqu’une entreprise ou un commerce se vend, le droit s’éteind, il n’est pas transmis à son acquéreur ""
      Vous semblez avoir bien étudié le dossier. Peut-être savez-vous également quels sont les recours ? Y avait-il obligation de publication officielle des décisions ?
      AM

    • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

      Cela paraîtrait normal que ces informations soient diffusées ; au moins pourrait-il y avoir une réponse écrite aux courriers adressés à M le Maire.

      ChL

    • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

      normal oui bien sûr, mais d’obligation légale ????
      AM

    • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

      J’adhère totalement à la réflexion faite par Chris,concernant l’attribution des locaux situés sur le port ,ou sont remisés :voitures,et vélos de location.
      Mais que peut on faire face à une municipalité qui pratique plus souvent qu’a son tour l’usage du "passe droit,et du copinage",surtout lorsque celui-ci, a pour heureux bénéficiaire une personne qui dégaine son chèquier plus vite que son ombre...?
      Que pèse face a cet état de chose la volonté d’installation d’une petite entreprise qui, elle ,entre totalement dans les critères d’attribution...
      Je trouve tout ceci révoltant !! surtout lorque l’on sait que "l’homme aux chéquiers"n’a d’autre but que l’achat de tout ce qui peut se négocier sur le port et sur Groix en général, ceci dans l’unique intention d’établir un monopole comme il l’a déja fait sur une Ile de Vendée.
      Il faudrait que les Groisillons en réfere directement au conseil général,ou à la CCRF du Morbihan afin que ne soient plus foulés aux pieds les espoirs des créateurs de PME qui ne souhaitent pas eux spéculer mais uniquement faire vivre leur famille et rester à Groix pour y élever leurs enfants.
      Chris bon courage pour ton projet accroche toi !!

      max

  • Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal.

    Bonjour Anita

    Qu’est-ce le PPAUP ?

    Merci de m’expliquer avant notre départ demain matin Cap Groix.

    A bientôt
    Fana

Cliquez ici pour rejoindre le blog