Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Campagne électorale des municipales

samedi 9 février 2008

Première présentation de la liste Régénermel dans les villages

La première rencontre a eu lieu à Locmaria chez Brigitte et Didier avec
une maigre assistance.

Le maire rappelle que 7 des anciens élus espèrent refaire un mandat.
Les "bleus" se présentent et certains, moins intimidés que dans la salle
des fêtes, ajoutent quelques détails.

François Marquet, absent la dernière fois, se présente comme "l’immigré
de l’équipe"
Joël Puillon "s’il reste quelqu’un qui ne nous connaît pas, c’est qu’on
n’a pas fait du bon boulot"
Le maire dit avoir démarché chacune des personnes de sa liste.
Il reste d’après lui, des personnes "satellites" prêtes à participer
notamment dans la commission urbanisme.

Le maire cite l’Evangile et la parabole du don. "Peut-être qu’après
notre mort, on aura des comptes à rendre. Il vaut mieux ne pas être
resté à ne rien faire."
Veuillez m’excuser de ne pas transcrire mot à mot ces paroles, j’étais
spontée et mon stylo a fait grève !

Il poursuit "Je n’ai pas à vous servir des sornettes pour me faire
obligatoirement réélire car j’ai un travail, une famille et des loisirs
sur lesquels j’ai mis une croix depuis longtemps. Il n’y a pas assez d’élus qui ne sont pas des professionnels de la politique. Ce que j’ai à dire a souvent une résonnance, une pertinence différente par rapport à ceux qui sont uniquement des élus professionnels".

Le maire reprend la liste des réalisations de l’équipe puis évoque le
programme pour les années à venir.
Il évoque la polémique autour de la chasse dont il se dit surpris. Il
affirme avoir de bons rapports avec les chasseurs et que la société de
chasse a fort bien compris.
"Je me demande si j’avais un peu de temps devant moi si je ne ferais pas un petit coup de chasse ; ça a l’air très sympa" (Là, mon stylo n’a pas fait grève, il doit commencer à s’habituer aux surprises ....)

La parole est laissée au public pour les questions

Gilbert Nexer inaugure en faisant remarquer que la publication de la
réunion dans la presse le jour même est un peu tardive.
Il manifeste sa surprise devant la présence de deux candidats de la même équipe au Conseil Général. Joël Puillon répond que sa décision était publique depuis un an et demi.
Gilbert indique que les abords du site des dépôts d’ordures de Locmaria sont impraticables par mauvais temps. Il regrette aussi la présence invasive d’herbes de la pampa.
Il est préoccupé par le mauvais aspect de la mairie et d’un pignon
avoisinant qui défigure la place.
Il s’inquiète du prix du bois sur l’Ile, ce qui présente une difficulté
pour qui veut se chauffer écologiquement. Le maire reparle de son projet
de sauleraie et de la création de haies qui pourront fournir à l’avenir
des briquettes à brûler.
Gilbert ne laisse pas passer l’occasion de reparler de la demande des
campeurs des Chats.

Je pose des questions sur le fonctionnement du SIAD.
Le nombre de personnes concernées serait limité à 5 ou 6. Le service est financé par la DASS et n’entre pas directement en concurrence avec les infirmières libérales.
C’est d’ailleurs une d’entre elles qui a initié le projet mais qui a renoncé lorsqu’elle a vu qu’il ne dégageait qu’1/4 temps de coordination.
Le futur service d’Hospitalisation à Domicile donnera beaucoup plus de travail aux Infirmiers Libéraux. C’est la DASS qui décide de sa mise en place. Il faut initier le système de manière douce avec le coordinateur.
Le maire signale qu’au CCAS siègent maintenant les infirmiers libéraux, les kinés et les médecins.
Le médecin coordinateur de l’EHPAD prend ses fonctions la semaine prochaine. Ce sera Faustine Saigot qui possède les qualifications requises.
Le maire signale que des personnels de l’EHPAD bénéficient actuellement de formations grâce notamment aux Validations des Acquis de l’Expérience.
Il rend hommage à ces personnels qui font des efforts méritoires pour la tenue de l’établissement. Ainsi malgré les lourdes pathologies et l’âge moyen avancé des résidents, il n’y a aune escarre à déplorer.

NB : Les oublis seront comblés lors des prochaines réunions.

Cliquez ici pour rejoindre le blog