Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Contributions

La rue des Mésanges récidive

mercredi 27 décembre 2006

Le Père Noël avait certainement eu vent du franc succès qu’avait remporté la fête de la rue des Mésanges à Créhal au mois d’août, car il a décidé d’honorer de sa présence celle que ses habitants ont organisée pour leurs enfants samedi dernier.

Toutes les bonnes volontés s’étaient réunies pour décorer la rue, monter des tables dans un garage vidé pour la circonstance et installer sono, projecteurs, laser et canon à neige.

Une marmite à crabes, recyclée en chaudron magique était cernée par Pierrick, le grand druide de la cité, et ses assistants. Il jetait anis étoilé, cannelle et autres épices mystérieuses dont on n’a pas voulu me révéler le nom, dans vingt litres de bon vin rouge maintenu à bonne température.

Vers 18 heures 45 les jeunes se regroupent, ils pressentent l’évènement ; une voiture entre dans la rue des Mésanges, tractant une remorque sur laquelle trône le Père Noël qui se met à distribuer des friandises à la quinzaine d’enfants étonnés et impatients de l’approcher.

Les adultes, une bonne vingtaine, ne sont pas oubliés.

Tout le monde se replie ensuite dans l’abri bienvenu ; il fait froid.

Les gobelets de limonade et de vin chaud se mettent à circuler de main en main, la table voit fuser des centaines de doigts ; petits fours, saucisses, gâteaux apéritif, sont pris d’assaut ainsi que de succulents gâteaux bretons élaborés par Mme Calloch, la maman de Dominique ; on aimerait en trouver d’aussi bons dans le commerce.

A 19 h 30 j’ai dû quitter cette joyeuse compagnie qui sait partager ; le bateau arrivait…

Le lendemain, peu avant 18 heures, j’ai retrouvé le Père Noël au Marché de Noël. J’ai été étonné ; il était en sabots ! qu’avait-il fait de ses bottes ?

Il m’a confié qu’après le pot-au-feu que Dominique avait servi, il était resté avec quelques irréductibles de la rue des Mésanges qui s’étaient promis de voir le fond du chaudron.

Peine perdue, ou, du moins, il ne s’en souvenait plus.

C’est la Mère Noël qui n’a pas dû être contente !!!

Jean PICART

Photos Mésanges

Portfolio

Cliquez ici pour rejoindre le blog