Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Éditos > T’as pas su, Co ?

Si tu veux tuer ton chien, accuse-le de la rage

jeudi 24 mai 2007

et si tu veux tuer un site, invente-lui un contenu à faire baver dans les chapelles...

Le fait que nous ayons annoncé la disparition du site à l’échéance d’un an donnerait-il à certains l’envie d’accélérer le processus ?

On a déjà entendu à la fin de l’année dernière ceux qui disaient avoir vu sur Ile-de-groix.info de jeunes Groisillonnes dénudées se donnant du plaisir avec des canettes.

Comme on est passé insidieusement à la période bleue-brune, on enclenche la vitesse supérieure. ON a vu cette fois-ci sur le site DES LISTES NOIRES, rien que ça !

Nous espérons que les hommes de Bush sauront, eux, utiliser notre moteur de recherche très performant quand ils apprendront par le "t’as pas su" qu’on peut lire sur notre site "Ben Laden se cache à l’auberge rouge" !

Mentez, mentez, il en restera toujours quelquechose aurait pu écrire Beaumarchais.

Mais à qui profite de telles absurdités ? Qui peut craindre un site local qui n’a comme particularité à l’heure du "en rang par deux et le doigt sur la couture du pantalon" que d’affirmer les choix politiques de ses propriétaires ?

Ces choix mettraient-ils en danger des pouvoirs établis ?

En tous cas, certains semblent le craindre quand on voit les moyens utilisés cette fois-ci pour nous nuire.

Et comme "l’ignorance et la bêtise du peuple font la force du dictateur", on n’est pas au bout de nos surprises...

Portfolio

Commentaires

  • Si tu veux tuer ton chien, accuse-le de la rage

    euh... je ne vois rien d’illégal sur ce site, vous n’avez rien à craindre des bleus... par contre ces accusations ne sont pas loin d’être répréhensibles, par exemple :

    "Le fait, pour toute personne, de présenter aux [hébergeurs du site] un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d’en obtenir le retrait ou d’en faire cesser la diffusion, alors qu’elle sait cette information inexacte, est puni d’une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 EUR d’amende."

    il y a d’autres articles protégeant d’accusations infondées...

  • Si tu veux tuer ton chien, accuse-le de la rage

    "On a déjà entendu à la fin de l’année dernière ceux qui disaient avoir vu sur Ile-de-groix.info de jeunes Groisillonnes dénudées se donnant du plaisir avec des canettes."

    Des promesses, des promesses, toujours des promesses...

    Fañch, vipère lubrique

  • Si tu veux tuer ton chien, accuse-le de la rage

    Liberté

    Sur mes cahiers d’écolier
    Sur mon pupitre et les arbres
    Sur le sable de neige
    J’écris ton nom

    Sur les pages lues
    Sur toutes les pages blanches
    Pierre sang papier ou cendre
    J’écris ton nom

    Sur les images dorées
    Sur les armes des guerriers
    Sur la couronne des rois
    J’écris ton nom

    Sur la jungle et le désert
    Sur les nids sur les genêts
    Sur l’écho de mon enfance
    J’écris ton nom

    Sur tous mes chiffons d’azur
    Sur l’étang soleil moisi
    Sur le lac lune vivante
    J’écris ton nom

    Sur les champs sur l’horizon
    Sur les ailes des oiseaux
    Et sur le moulin des ombres
    J’écris ton nom

    Sur chaque bouffées d’aurore
    Sur la mer sur les bateaux
    Sur la montagne démente
    J’écris ton nom

    Sur la mousse des nuages
    Sur les sueurs de l’orage
    Sur la pluie épaisse et fade
    J’écris ton nom

    Sur les formes scintillantes
    Sur les cloches des couleurs
    Sur la vérité physique
    J’écris ton nom

    Sur les sentiers éveillés
    Sur les routes déployées
    Sur les places qui débordent
    J’écris ton nom

    Sur la lampe qui s’allume
    Sur la lampe qui s’éteint
    Sur mes raisons réunies
    J’écris ton nom

    Sur le fruit coupé en deux
    Du miroir et de ma chambre
    Sur mon lit coquille vide
    J’écris ton nom

    Sur mon chien gourmand et tendre
    Sur ses oreilles dressées
    Sur sa patte maladroite
    J’écris ton nom

    Sur le tremplin de ma porte
    Sur les objets familiers
    Sur le flot du feu béni
    J’écris ton nom

    Sur toute chair accordée
    Sur le front de mes amis
    Sur chaque main qui se tend
    J’écris ton nom

    Sur la vitre des surprises
    Sur les lèvres attendries
    Bien au-dessus du silence
    J’écris ton nom

    Sur mes refuges détruits
    Sur mes phares écroulés
    Sur les murs de mon ennui
    J’écris ton nom

    Sur l’absence sans désir
    Sur la solitude nue
    Sur les marches de la mort
    J’écris ton nom

    Sur la santé revenue
    Sur le risque disparu
    Sur l’espoir sans souvenir
    J’écris ton nom

    Et par le pouvoir d’un mot
    Je recommence ma vie
    Je suis né pour te connaître
    Pour te nommer

    Paul Eluard 1942

    JCF

  • Si tu veux tuer ton chien, accuse-le de la rage

    "l’édito"

    Bonjours,

    Ouf ! le ciel est dégagé.

    C’était un édito bien tristounet, et qui n’interessait pas forcément tout le monde.

    KICHEN

  • Si tu veux tuer ton chien, accuse-le de la rage

    "donne un cheval à l’homme ..........."

    bonjour,

    c’est une bonne idée que de changer la citation mise en exergue.

    la précédente était bien et amusante dans sa forme.

    la nouvelle, c’est juste un sentiment, me parait un peu ambigue.

    si vous envisagez d’agrémenter régulièrement votre page d’accueil de cette façon, je propose :

    "être libre, c’est être informé"

    kichen

Cliquez ici pour rejoindre le blog