Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Marine Tonnerre part en campagne

jeudi 17 janvier 2008

La candidature de Marine Tonnerre et de son suppléant, Yann Boterf, s’inscrit dans un mouvement « Morbihan innovant : pour un développement durable, solidaire et démocratique ». Il est soutenu par plusieurs partis : Verts, PS, PC, Radicaux de gauche.

Le Télégramme 16/01/2008

Commentaires

  • Dommage, d’être sur la liste de Régé. Didier

    • En ces temps d’ouverture, gauche et droite se mélangent et enfantent de nouvelles espèces politiques...et alors tout est permis, sous couvert de tout un tas de "belles" choses (développement durable, solidarité, vie démocratique, pouvoir d’achat, j’en passe et des meilleurs...), pour conquérir le graal : le pouvoir, qui permet la morgue et le mépris.
      Rien d’étonnant donc de voir les uns chez les autres et les autres chez les uns.

      L’hypocrisie est un vice à la mode et tous les vices à la mode passent pour vertus.

      Molière

      L’honorabilité n’est que la réussite sociale de l’hypocrisie.

      Bazin

      Le barreur à babord

    • Ceci étant, diviser l’ensemble du réèl (puisque "tout est politique") selon une dichotomie gauche/droite, peut sembler à certains ignares obscurantistes dont je suis, comme un tantinet... manichéen. La science politique, comme toutes les sciences humaines, n’étant pas une science "dure", est plus le reflet d’une société qu’un modèle absolu. Les pommes tombent de haut en bas depuis bien avant qu’Isaac s’en soit pris une sur la caboche. On pourrait dire en légère approximation "depuis toujours et pour toujours". On ne vote pas depuis toujours. (par exemple)

      Le monde actuel est complexe, et on a du mal à s’orienter pour dire le moins. Le fil conducteur des XIX et XXème siècles (social/capital ou solidarité/individualisme pour mettre deux exemples), bien que toujours discernable, ne suffit plus à me permettre d’y voir clair. En somme, je doute énormément.

      Dans le doute, on est moins sûr de soi, on hésite à mettre tous ses oeufs dans le même panier. Un peu comme si la "logique d’investissement" avait pris le pas sur les idéaux...

      (comme si ?)

    • Faut-il encore avoir une "logique d’investissement" et donc "des oeufs dans son panier".
      Je te rassure Pierre, quand on n’a ni l’un ni l’autre,même au figuré, on ne risque pas de tomber dans l’individualisme.
      AM

    • Ha les joies de l’ouverture : cela permet à des élus déclarés clairement de gauche de proposer des retenues sur allocations pour les familles dites "à problèmes". On mélange les genres, on fait des appels du pied dans tous les recoins, et le tour est joué.
      Si l’on ne veut pas rentrer dans le jeu classique gauche/droite, on évite de se déclarer d’un bord ou de l’autre. Il reste alors le sarkozysme !
      Le sarkozysme fait des merveilles ; on n’ose plus être de gauche (ce serait honteux), on parle beaucoup : de Jaurès, de logement sociaux, de solidarité, de démocratie, et puis on pique un peu les idées de ces (sales ! talibans !) écolos prétextant que finalement l’important c’est que les idées passent...et puis on fait pas grand chose, sauf peut-être s’assurer des alliances de tout côté permettant de rester à l’affiche.
      Et puis, surtout, on n’imagine rien...

      Phydeaux

Cliquez ici pour rejoindre le blog