Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Environnement

Les pipeaux du développement durable et les élections locales.

samedi 29 mars 2008

Hier soir, vendredi 28 mars, lors des questions du public au conseil municipal, j’ai posé au nouveau (et ex-maire) de Groix, adjoint de Cap L’Orient, quelle réponse la communauté d’agglo pouvait apporter à
l’association Océan Propre sur le dragage des boues toxiques proches de la BSM et leur devenir.

(Les membres de cette association ont signalé avoir découvert un "avis aux navigateurs" indiquant la présence d’un engin de dragage devant la "tour des vents" dans l’anse du Ter.)

Réponse embrouillée indiquant que le sujet était très technique et qu’un exposé serait prochainement à notre disposition.

En attendant, la drague fait son boulot et... drague, et alors que le maire nous a affirmé que les boues seraient traitées à terre, (enfin dans des cases près du port de plaisance....) on peut voir que les sédiments sont envoyés vers la vasière.

Quand on se rappelle le numéro quasi stalinien du président de Cap l’Orient interrogé à Groix sur la capacité de la Communauté d’agglomération à préserver l’environnement et la santé de ses concitoyens, on n’est pas étonnés de voir ce qui se passe actuellement devant la Cité de la Voile.

Ce qui, personnellement, m’étonne, c’est la passivité des habitants du Pays de Lorient devant un tel mépris de leur vote... et de leur santé !
(ce qui me surprend moins, c’est la complicité des élus pseudos écologistes...)

Anita Ménard pas écolo, simplement citoyenne.

Les photos sont de Philippe Le Port, d’Océan Propre

Commentaires

  • je viens de corriger une faute de frappe assez amusante (et doublement compréhensible).
    J’ai écrit cet article vers deux heures du matin (après l’arrêt obligatoire et collectif devant un... mazagran, pour commenter le conseil) et j’ai écrit "bouses" au lieu de boues.
    Pas mal non quand on est poli et qu’on ne veut pas parler des merdes que Cap Lo nous fait avaler ?
    AM

  • "Ce qui, personnellement, m’étonne, c’est la passivité des habitants du Pays de Lorient devant un tel mépris de leur vote... et de leur santé ! (ce qui me surprend moins, c’est la complicité des élus pseudos écologistes...)"

    Anita, je ne me sent pas visé, mais quand même :-)
    Hier soir, un peu plus tôt que toi, j’étais en train de faire un montage des photos de Philippe et j’ai dans le billet indiqué "Les élections passées le Développement Durable est oublié !" .

    Plus sérieusement :-(, l’article de OF d’aujourd’hui est à pleurer ou à mourir de rire, c’est selon l’humeur. Le début présente l’avertissement d’Océan propre sur le ton de l’ironie, d’une galéjade, "l’envasement du Ter n’est pas une nouveauté..." (...) "l’association aurait aimé ...", et après seulement est présenté lapidairement le fond de l’argumentation et de l’intervention : "les boues de dragage doivent être traitées à terre" .

    Puis on en vient au "gag" "pour Cap l’Orient, il ne s’agit pas à proprement parler d’un dragage mais d’un "réglage de fond"..." !! C’est un peu comme, il y a quelques années, les procès pour viol, où revenait souvent une phrase du genre "Madame il ne s’agit pas à proprement parler d’un viol".

    Il suffit de chercher sur Google l’association "réglage de fond" et "dragage" pour voir que Lorient est innovant en la matière... Peut être surpris par la publication des photos et n’étant pas préparé à nos interventions et publications ? Car, s’ils ont la conscience tranquille, il suffisait de publier le dossier avec les analyses et les autorisations délivrées par la police de l’eau parait-il présente sur place.

    Vu comme cela il n’y aura bientôt plus de clapage de boues près de Groix, mais un épandage d’engrais enrichissant pour la faune et la flore...

Cliquez ici pour rejoindre le blog