Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Politique > Municipales & cantonales 2008

Elections Cantonales 2008 : interview de Joël PUILLON

mercredi 20 février 2008

Q : Deux candidats, issus de la liste d’Eric Regenermel, qui s’affrontent aux Cantonales ... ça fait pas un peu désordre ?

JP : Pas du tout . D’ailleurs , dès l’annonce partielle de la liste qu’il dirige, Eric Regenermel avait lui-même dit qu’aucun soutien ne serait donné à un candidat aux Cantonales, au premier tour, soulignant ainsi que sa liste avait sa logique propre de rassemblement de sensibilités diverses. J’avais pour ma part, annoncé de longue date à mes collègues de l’équipe actuelle que je briguerais les suffrages des Groisillons lors de cette élection.

Q : Donc , Marine Tonnerre vous a damé le pion ?

JP : C’est une façon de présenter les choses. Personnellement, je n’ai pasd’états d’âme : Marine Tonnerre et Yann Boterf veulent témoigner du poids de l’ex-Union de la Gauche dans l’électorat groisillon. C’est tout à fait respectable. Moi, mon parti, c’est Groix et je me présente avec la ferme résolution de l’emporter, parce que j’ai la conviction que les idées que je défends sont de bon sens , que les Groisillons se reconnaissent dans ma pratique d’élu proche de leurs préoccupations, qui vit comme eux, qui chaque matin prend son vélo pour aller à la Mairie régler des affaires qui concernent ses concitoyens. Cela fait 7 ans que nous travaillons ainsi avec mes collègues... il y a encore à faire, mais on a progressé quand même, malgré les prédictions catastrophistes de ceux que nous avions priés de quitter la Mairie.

Q : Justement, vous retrouvez Dominique Yvon dans cette élection ...

JP : Effectivement ... et je trouve cela assez cocasse que moi, l’ancien flic, j’aie à me mesurer dans cette élection à un homme politique qui a été sanctionné pour avoir commis un délit dans le cadre de ses fonctions de maire, qui a été condamné dans un premier temps à 5 ans d’inéligibilité, cette durée ayant été par la suite réduite, à la faveur d’évènements
extérieurs ... Si j’avais été condamné pour des faits analogues, j’aurais été viré de la fonction publique !

Q : Vous pensez que c’est pour cela qu’il n’a pas obtenu l’investiture de l’UMP ?

JP : Je me garderai bien d’épiloguer sur ce sujet ; je note simplement que Madame Le Maréchal se présentant comme la candidate « officielle » de l’UMP, Dominique Yvon doit être le candidat « non officiel » de l’UMP, puisqu’il est issu de la même souche. Dominique Yvon ne rêve que de restaurer son pouvoir d’antan, faisant des Groisillons ses obligés, distribuant ses petites prébendes. Regardez comment il opère dans ses réunions de villages, laissant entendre qu’il pourrait augmenter de 500 le nombre de Pass-iliens ou que le Plu serait modifié pour rendre constructibles des terrains classés en zone agricole. C’est de la pure démagogie. C’est vraiment de cela que je ne veux pas voir le retour, cette conception moyenâgeuse de la vie en société. C’est vraiment de ce carcan que notre équipe a libéré les Groisillons. Il serait tragi
que de retourner à la case départ.

Q : Précisément , comment vous engagez-vous dans cette élection cantonale ?

JP : Le Département a des compétences fortes en matière d’action sociale, de transport maritime vers les îles, de construction, d’entretien et defonctionnement des collèges publics, d’aménagement rural...tous domaines qui croisent les préoccupations quotidiennes des Groisillons.

Des dossiers importants pour le devenir de notre île, impliquant le Conseil Général, vont connaître des développements à un horizon très proche : les liaisons maritimes avec l’arrivée du nouveau bateau et la mise en oeuvre concrète de la nouvelle Délégation de Service Public confiée à Veolia ; l’étude d’aménagement du port dont on sait qu’elle est lancée , mais dont on entend peu parler ; les projets relevant de l’action sociale : restructuration des bâtiments du Foyer pour Personnes Agées résultant de sa transformation en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes : création, dans le Bourg, d’une Maison d’Accueil pour Personnes Agées Désorientées.

Idem dans le domaine socio-culturel avec le projet de Maison pour la Jeunesse qui est d’une urgente nécessité. Ces quelques exemples suffisent à montrer que le Conseiller Général n’est pas là seulement pour bien aiguiller les dossiers individuels vers les bons services du Département ; il doit aussi anticiper, être une force de proposition, être un acteur du développement local en utilisant au maximum la palette des aides financières du Département.

Dans ce contexte , il est un autre dossier pour lequel je me battrai au Conseil Général et cela ne vous étonnera pas : celui du réseau routier de l’île de Groix. Résultat de plusieurs dizaines d’années d’incurie de la gestion de l’île par la dynastie Yvon, ce réseau est dans un état déplorable. La capacité d’investissement de la commune n’est pas suffisante pour espérer atteindre une remise à niveau dans des délais raisonnables.
C’est pourquoi je défendrai avec vigueur l’idée d’un plan pluri-annuel de réfection de la voirie de l’île, associant les grandes collectivités de la Région, dont le Département qui, de mon point de vue, doit se mettre en devoir d’apporter une réponse à une situation qui, en d’autres temps aurait pu trouver, sous sa gouverne, une solution appropriée, par une programmation régulière de crédits à la hauteur de l’enjeu. C’est à mes yeux une question de justice !

Et puis je voudrais que les Groisillons puissent entretenir avec l’institution départementale, une relation plus transparente. Si les Groisillons m’accordent leur confiance, je m’attacherai, dès le début de mon mandat, à mettre à la disposition de tous, sous une forme appropriée, les informations les plus complètes sur les aides proposées par le Département, dans tous les domaines d’application et quel que soit le demandeur (particulier, association, entreprise ...) .
Les valeurs du service public, auxquelles je suis profondément attaché, me font un devoir de soustraire ce type d’informations de toute tentative de clientélisme. Je défendrai d’autant mieux les demandes des Groisillons qu’ils auront une claire connaissance des opportunités que leur offre le Département.

Q : Et si vous perdez ?

JP : Vous savez, dans cette élection, je n’ai ni statut social à défendre, ni baronie à restaurer. C’est une certaine idée de l’île de Groix et de ses habitants qui m’anime et que je souhaite partager avec le maximum de gens

Commentaires

Cliquez ici pour rejoindre le blog