Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Environnement

Développement durable : les enjeux dans une île

vendredi 13 avril 2007

Les agriculteurs bio témoignent de leurs pratiques agricoles : arrachage de prunelliers pour recréer des pâtures à moutons, plantation de haies pour réimplanter des rapaces. L’essentiel de la production sera écoulé sur place.

Le Télégramme 13/04/2007

Commentaires

  • Développement durable : les enjeux dans une île

    " réimplanter des rapaces"

    Réimplanter, sauf erreur, veut dire, tenter de ramener une population à son état initiale ?

    quels races ? combien ? dans quel but ?

    un vautour a été observé il y a plusieurs années...... rassurez moi ?

    Les furets ont ils été réimplantés ?

    Les fers à bétons, les restes de clotûres, les ficelles de rounballes, les plastiques éparpillés ont ils été réimplantés ?

    les carcasses de voitures et de caravanes,etc etc etc ont elles été réimplantées ?

    Arrêtons le foutage de gueules bio !!!! olive

    • Développement durable : les enjeux dans une île

      arreter de gueuler olive t es chasseur et bientot tu pourra tirer des ours,des tigres et de dinosaures...le bio, c est du bizness ni plus ni moins.
      jplsk8

    • Développement durable : les enjeux dans une île

      il n a qu à Groix que des faucons crecerelles, un couple de buse et quelques éperviers qui survivent tant bien que mal en évitant les tirs de certains chasseurs qui voient en eux des concurrents potentiels...et les haies ne vont pas favoriser leur developpement et quel en serait le but...? les rapaces eperviers et faucons se nourrissent essentiellement d oiseaux...il faudrait voir plutot a reimplanter des martres des fouines, des renards qui detruiraient rongeurs et lapins qui sont abondants sur notre "caillou" ;...des couleuvres...des crapauds des orvets qui etaient présents sur l ile et qui ont aujourd hui disparus....c est plutot ça à mes yeux une ecologie raisonnée, puis en passant un peu moins de pesticides et le retour à la biodiversité....
      un grec

Cliquez ici pour rejoindre le blog