Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Environnement

Tara fatiguée, Tara secouée mais Tara libérée !

mercredi 23 janvier 2008

Tara s’est extrait de la banquise par 74°08°Nord, 10°04°Ouest le 21 janvier 2008, soit 16 mois après sa prise en glace le 3 septembre 2006.
Après plus de 500 jours passés sur la banquise, Tara est redevenu un voilier .../...

Tara fera ensuite route vers Lorient son port de rattachement qu’il mettra plusieurs semaines à rejoindre.

La goélette et son équipage mettront trois jours à rejoindre Longyearbyen au Spitzberg jeudi prochain pour une escale technique de plusieurs jours. Ce sera le premier retour à la civilisation pour Grant Redvers, le chef d’expédition et Hervé Bourmaud, le capitaine de Tara après un an et demi de vie polaire. L’équipage de dix personnes sera notamment accueilli à Longyearbyen par Etienne Bourgois, directeur de l’expédition Tara Arctic et Romain Troublé, son directeur logistique.
Lors de cette escale technique le deuxième gouvernail de Tara sera remis et tous les organes du bateau seront inspectés.

"Le retour sur terre se passe au mieux, mais à tout moment, des embûches imprévues peuvent surgir. Tara est le seul bateau dans cette région mouvementée en ce moment. Je ne serai vraiment rassuré que lorsque je verrai la goélette entrer dans le port de Longyearbyen", assure côté Etienne Bourgois ".
"Mais, cette expédition, aventure humaine et scientifique sans équivalent, est d’ores et déjà un succès, ce qui n’était pas écrit d’avance", explique t’il avant de s’embarquer pour le Spitzberg.

Tara fera ensuite route vers Lorient son port de rattachement qu’il mettra plusieurs semaines à rejoindre.

Grâce aux partenaires éducatifs de l’expédition Tara Damocles (CRDP de Paris, région Ile de France, Planète Sciences, l’Ademe et FEEE) il y a aujourd’hui 102 classes en France qui suivent l’expédition dont 54 en Ile de France. Ce sont aussi bien des classes de primaires, de collèges ou de lycées. Ces classes suivent l’expédition via le site pédagogique ou autour d’activités scientifiques.

- http://www.taraexpeditions.org/fr/t...

Commentaires

  • C’est avec plusieurs mois d’avance que le navire, volontairement emprisonné dans les glaces de l’Arctique par son équipage, a entamé son retour vers Longyearbyen, au Spitzberg. Et ce n’est pas une bonne nouvelle.

    L’imposant voilier en aluminium de 190 tonnes a réussi à traverser tout l’océan glacial Arctique sans naviguer. Pris dans la glace, il a été entraîné par les puissants mouvement de la banquise, qui forment des sortes de courants de glace.

    Jean Etienne, Futura-Sciences 24 janvier 2008

Cliquez ici pour rejoindre le blog