Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Environnement > Maison de la réserve

Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

lundi 16 avril 2007

Lundi 30 avril en présence du maire de Groix, François De Beaulieu, secrétaire général de Bretagne Vivante, présente le label Bretagne Vivante et entérine la convention signée entre l’association et la commune de Groix concernant la protection du Gravelot à collier interrompu sur la plage des Grands Sables.

Label Bretagne Vivante

Pour une gestion et une préservation concertée et participative de l’environnement et de sa biodiversité au sein des communes bretonnes

Origine du projet

Après bientôt cinquante ans d’existence, Bretagne Vivante-SEPNB (Société pour l’Étude et la Protection de la Nature en Bretagne) gère aujourd’hui une centaine de réserves biologiques et de sites protégés en Bretagne. Les espèces animales et végétales les plus rares y bénéficient d’une protection rapprochée.

L’association sait qu’ainsi elle ne contribue à protéger qu’une partie du patrimoine naturel et que la nature dite « banale » n’en est pas moins précieuse.

En effet, les naturalistes constatent d’une part que le nettoyage excessif des plages conduit à un grave appauvrissement de la biodiversité du littoral : les algues rejetées par la mer ne peuvent plus contribuer à la vie de multiples invertébrés (dont certains sont particulièrement originaux) et des premières plantes qui aident à stabiliser le sable. De plus, les oiseaux et toutes les espèces qui se nourrissent de ces invertébrés perdent ainsi une ressource importante.
D’autre part, il est évident pour tous aujourd’hui que les zones humides jouent un rôle essentiel dans les équilibres écologiques. Toutefois, malgré les évolutions législatives et réglementaires, il existe des formes insidieuses d’atteinte aux zones humides et on peut, même avec les meilleures intentions du monde, les aménager de telle sorte qu’elles perdent beaucoup de leur intérêt et de leur valeur écologique.

C’est pourquoi Bretagne Vivante-SEPNB a tenu à mettre le poids de sa longue expérience et de son savoir-faire naturaliste, de ses trois mille adhérents, de ses 45 salariés et de la notoriété gagnée dans de multiples partenariats, pour s’engager aux côtés des communes bretonnes réellement décidées à préserver leurs plages, leurs zones humides et les espèces faunistiques et floristiques qui y sont rattachées.

C’est l’objet du projet de label que Bretagne Vivante propose aujourd’hui aux communes qui s’engagent par convention sur la protection de la laisse de mer (littoral) et des zones humides (toute la Bretagne).

Objectifs Généraux

Mettre en place une gestion participative et concertée de l’environnement par le développement d’un réseau d’acteurs (communes, habitants, associations locales…etc) investi dans des actions (informations, travaux..etc) de gestion et de préservation de leur territoire.
Assurer pour ces différents réseaux l’expertise écologique préalable, la formation, l’information des différents acteurs et usagers ainsi que l’élaboration d’un plan d’actions (travaux, communication, animation…etc.) nécessaires à la protection de cette nature proche et pourtant fragile
Par le caractère incitatif et volontariste, l’implication financière et humaine de l’association Bretagne Vivante, permettre un réel développement de cette initiative sur tout le territoire de la Bretagne historique
Assurer, grâce à ces actions, et la diversité des acteurs engagés, une implication du plus grand nombre dans la protection de la nature de proximité et, par là-même, pérenniser le maintien d’une nature riche d’une biodiversité préservée

Présentation du projet

Principe

A l’heure de l’avènement du « Développement durable », les communes sont conscientes et informées des dangers et conséquences que peut avoir sur un écosystème l’appauvrissement de la biodiversité végétale et animale. Malgré toute leur bonne volonté certaines ne possèdent malheureusement pas les ressources locales (ingénieurs, naturalistes, experts, coordinateurs, communicants...) nécessaires pour la mise en place d’une politique de gestion globale et pérenne. Avec le lancement de son label, l’association Bretagne Vivante-SEPNB souhaite avant tout répondre à un besoin existant et déployer ses efforts sur la protection d’une nature proche parfois tout aussi riche et menacée que les espaces naturels.

Ainsi, Bretagne Vivante propose un label, aux communes qui s’engagent par convention sur la protection de la laisse de mer (littoral) et les zones humides (toute la Bretagne). Outre une meilleure protection, cette opération, totalement innovante, a l’avantage de permettre un apport de financements pour la sensibilisation des usagers, par Bretagne Vivante et non par la commune.

Contenu

Chaque opération sur une commune est unique. Au terme d’un diagnostic naturaliste sur le territoire de la commune et d’un dialogue avec les élus et les associations locales, Bretagne Vivante-SEPNB proposera une convention valable pour trois ans et reconductible.
Ce document décrira les moyens de protection et de gestion à mettre en oeuvre en précisant les engagements de la commune en matière de nettoyage des plages (maintien de zones non nettoyées, espacement du ramassage, abandon du criblage) et de protection des zones humides.
Exemple : nettoyage de la laisse de mer seulement sur une partie de la plage, non-aménagement des zones humides identifiées, rétablissement de corridors biologiques fonctionnels (pose de buses pour passage d’amphibiens sous les routes à problème lors de travaux).
Bretagne Vivante-SEPNB donnera alors son label et proposera un plan de communication à l’attention des habitants et des usagers (panneaux et dépliants) justifiant et expliquant les choix faits. Pour chaque commune, un dépliant donne les éléments essentiels de la convention et précise les objectifs de l’opération. Un panneau est placé, soit à proximité de la plage, soit en un lieu public pour officialiser le label, expliquer les objectifs et justifier les actions menées. Dépliants et panneaux donneront les éléments sur les partenaires engagés dans l’opération.
L’action sera complétée par la mise en place de séances d’animation en lien avec la problématique locale au sein des écoles et également auprès du grand public.

Objectifs

labelliser 10 communes sur le territoire de la Bretagne historique d’ici septembre 2007 – 5 communes sont d’ores et déjà impliquées dans la démarche (voir lettres d’engagement)
pour chacune de ces communes effectuer le diagnostic naturaliste, et élaborer la convention avec les partenaires
Développer les actions de terrains et de communication
Evaluer l’impact des actions mises en place et construire les moyens de leur pérennisation

Moyens humains

L’association Bretagne Vivante est représentée sur tout le territoire de la Bretagne historique par une vingtaine de sections locales de bénévoles actifs oeuvrant, dès aujourd’hui à la mise en place de ce projet
Les salariés de Bretagne Vivante impliqués dans cette opération : chargés d’étude, animateurs, chargée de communication, directeur
Le personnel des services techniques des communes labellisées
Les habitants des communes, usagers des espaces concernés et associations locales souhaitant s’investir dans la protection de leur environnement proche

Le réseau de partenaires

De par sa représentation territoriale, 20 sections de bénévoles actifs disséminées sur tout le territoire de la Bretagne historique, Bretagne Vivante-SEPNB est en contact avec de nombreuses communes d’ores et déjà partenaires de certaines de ses actions. L’existence de ce réseau, allié à l’investissement des bénévoles investis dans le projet Label, a permis d’obtenir dès aujourd’hui, la signature de lettres d’intention de cinq communes différentes : Pouldreuzic, Plozévet, Plouescat, Guimaec, Quimperlé. Pour une meilleure maîtrise de chacun des projets, nous avons décidé de nous concentrer, dans un premier temps, sur une portion de littoral réduite, mais malgré tout diversifiée en terme de types littoraux (dunaires, à falaises..).

Ce succès démontre bien l’intérêt et le besoin d’accompagnement des collectivités territoriales concernant les questions de gestion de leur environnement et d’aménagement de leur territoire.
.
Le projet Label « Bretagne Vivante » est soutenu par la Fondation Nature et Découvertes.

Commentaires

  • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

    Je sais que cela va faire rigoler jplsk8, mais je sens que l’on ne va pas tarder à voir fleurir les poteaux en bois, cables inox et gros cailloux sur la plage des grands sables...

    En rang par deux les bipèdes !!!

    Olive d’humeur grincante ces derniers temps !!!

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      Bonjour

      Pour le moment, il n’est pas question de poteaux, cables inox... mais simplement de panneaux d’information aux entrées de la plage et de surveillance des nids les grands week-ends... Si nécessaire, il faudra peut-être faire des enclos légers (bambou et ruban de chantier) pendant 2 à 3 semaines afin d’éviter le dérangement.
      Enfin il sera demandé aux gens de garder leurs chiens en laisse.

      Nul besoin de s’énerver avant de voir ce qui va se passer... La plage des Grands Sables n’appartient pas qu’aux "bipèdes". Avec un minimum de respect, tout le monde peut y vivre paisiblement et en bonne entente.

      Frédéric Le Cornoux et Catherine Robert

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      ouais faut voir, enfin si c est dans le style les mini menhirs qui poussent aux intersection
      y a de quoi s inquieter :)
      jplsk8

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      Désolé, mais on n’est en droit de s’inquieter quand on sait que le kite-surf à été interdit sur la petite mer de Graves, pour perturbation des oiseaux, et ce n’est qu’un exemple.

      pour ce qui est des chiens...chacun doit balayer devant sa porte,il me semble en avoir vu un courrir aprés un cerf-volant à la pointe des chats.... et ce n’est qu’un exemple. olive

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      Je pense qu’il est possible de trouver des sites où l’on peut faire du kite-surf sans déranger les oiseaux... Pourquoi vouloir absolument aller sur le lieu qui accueille énormément d’oiseaux ?
      Quant aux chiens, je n’en ai pas... et celui que vous avez vu, courrait après un cerf-volant et non pas sur les poussins d’une espèce menacée.
      De plus, par arrêté municipal, la plage est interdite aux chiens même tenus en laisse, alors.
      Si il est impossible d’accepter de ne pas piétinner un espace restreint sur les Grands Sables, qui par définition sont GRANDS !, et ce,une vingtaine de jours sur 365...c’est à désespérer !
      Frédéric

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      réponse au message du 27 avril 11H49
      évidemment frederic, tout cela coule de sens, sauf que les interditS ont toujours tendance à se multiplier et non le contraire.
      J’habitait avant en Seine Maritime, à 10 kms du Havre,à proximité de l’estuaire de la Seine, tout le monde se partageait l’espace en plus ou moins bonne harmonie, jusqu’au jour ou la gestion du site dans son ensemble à été confié à " la maison de l’estuaire" 7 salariés, 450 m2 de bureaux dans les beaux quartiers, véhicules, ordinateurs, zodiacs, lunettes de visions nocturnes etc etc etc... et la rien ne va plus, les travaux agricoles(plantations diverses et récoltes des foins), le niveau des eaux douces et salées, les travaux de curage et fauchage des installations de chasse, la pêche de plaisance et professionnelle,et même les travaux de construction du pont de Normandie,l’extension du terminal roulier et la création de port 2000, tout absolument tout est soumis à l’approbation de "la maison de l’estaire"
      Résultats tout est devenu conflictuel, jamais au début, mais quelques mois plus tard.....
      dépots de plainte,assignation, tribunal administratif pour les uns et les autres !
      juste un exemple : arrêt des travaux du terminal roulier, donc chomage technique pour un bonne vingtaine d’entreprises pour 7 nids d’avocettes.D’ici 2010, 10000 personnes viendront s’ins
      taller sur le littoral atlantique, comment va t’on partager l’espace ? OLIVE

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      t inkietes oliv :)
      ecolo et ayatholla c est le meme combat :)
      exemple les filins du trou de l enfer, si cela ce n est pas de la connerie à l etat pur cela
      y ressemble

      jplsk8

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      tu pourrais expliquer jp s’il te plaît pourquoi ces filins sont une connerie A GROIX puisqu’ailleurs ils ont fait la preuve de leur utilité ?
      AM

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      ecolo et ayatholla c est le meme combat :)

      Un ayatollah (آية الله en arabe ou آیت‌الله en persan, signifiant signe de Dieu) est l’un des titres les plus élevés décerné à un membre du clergé chiite (mollah). Contrairement aux autres branches de l’Islam, le clergé chiite est très hiérarchisé. Les ayatollahs en sont les chefs et les docteurs et ils sont considérés comme des experts de l’Islam dans les domaines de la jurisprudence, de l’éthique, de la philosophie ou du mysticisme. Ils enseignent la plupart du temps dans les écoles (hawza) islamiques.

      Je ne me reconnais pas dans cette définition... Par contre je retrouve les discours de certains hommes politiques bien ancrés à la droite de la droite...Quant à la connerie des filins, il faudrait voir à argumenter un petit peu plus, au risque de passer pour ce que l’on dénonce : un c..

      Frédéric

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      c est laid et on se prends les pieds dedans....
      quant a la definition d aytholla je m en bats les steacks,le mot humour ne fais pas partie du
      monde des ecolos qui dans le genre methode de droite n ont rien a envier a personne.
      maintenat penser que je suis un con y aucunne loi contre alors faut pase priver et l ecrire en entier.
      jplsk8

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      ""on se prends les pieds dedans""
      C’est fait pour les étourdis qui oublieraient qu’il y a des endroits qu’il faut laisser se régénérer.
      Et ç’est efficace ailleurs mais, hélas, avec le Groisillon et son penchant avéré pour l’indiscipline.. :-))))

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      Par contre je retrouve les discours de certains hommes politiques bien ancrés à la droite de la droite

      Malheureusement, la lepénisation des esprits - une réalité -, en marche depuis 30 ans, affecte beaucoup de personnes, parfois à leur insu...

      L’Oriental

    • Convention avec Bretagne-Vivante et Label.

      "Pour le moment, il n’est pas question de poteaux, cables inox... "

      C’est prévu pour quand alors ?

      F.R.

Cliquez ici pour rejoindre le blog