« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Vaccination : la raison perdue

Publié le 4 janvier à 06:03

"Le principe même de la vaccination relève de la conscience sociale : non, nous ne sommes pas libres d’être contagieux, ni même de prendre le risque d’être malades, aux frais de la collectivité"

Guy Konopnicki Marianne 02/01/2021

Commentaires :

1. lundi 4 janvier 2021 à 10:20, par vincent

Vaccination : la raison perdue

Je n’ai pas connaissance de l’article dans son intégralité. à‡a mérite quand même de replacer la « conscience sociale » de la vaccination dans le contexte actuel…

Je ne sais pas si tout le monde connait le CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique).

Comité d’experts indépendant des pouvoirs publics, indépendant des organisations et des tutelles qu’elles qu’elles soient.
Des lanceurs d’alertes au même titre que la CRIIRAD pour la radioactivité ou la CRIIREM pour les rayonnements électromagnétiques.

Nous sommes là aux antipodes de la théorie du complot et au top du génie génétique.

Et bien sur ce lien : https://criigen.org/covid-19-les-technologies-vaccinales-a-la-loupe-video/

le président de son conseil scientifique, le généticien Christian Velot nous fait part de ses craintes sur les vaccins à ARN messager (type Pfizer BioNTech).

La vidéo dure 48 minutes ; pour ceux qui n’ont pas ce temps, on peut commencer à 30 minutes (mais c’est dommage tant c’est vulgarisé intelligiblement).
Pour ceux qui ont encore moins de temps, on peut y entendre de la part de Christian Velot :

« N’ajoutons pas à l’incertitude et à l’imprévisibilité d’un virus, l’incertitude et l’imprévisibilité d’une technologie ». (ARN messager)

« Qu’une entreprise me dise que son vaccin ne sera pas prêt tout de suite, ça me rassure ». (course aux vaccins)

« Tous les Å“ufs ont été mis dans le même panier des labos pour un vaccin, au détriment de thérapies qui manquent de moyens aujourd’hui pour aboutir ». (l’argent du contribuable)

« Il suffit qu’un virus émerge un jour quelque part pour que les conséquences soient colossales et mondiales » (risque de recombination génétique et d’apparition d’un virus plus virulent encore que le Sars Cov2).

Pour le CRIIGEN, la « conscience sociale » ce serait plutôt de cohabiter encore un peu avec le virus, de trouver des compromis jusqu’à ce qu’un vaccin de type inactivé - qui a déjà fait ses preuves - soit validé sérieusement. Unique solution pour un risque acceptable.

Maintenant, il va falloir que je fasse confiance, soit en Véran & co, soit dans le CRIIGEN (bon, pour ça, je vais déjà regarder celui qui a le moins de casseroles au cul…).

En fait, il n’y a qu’une seule chose dont on soit ABSOLUMENT sûr, c’est l’argent public qui coule à flot dans les poches des actionnaires des labos privés, sans AUCUN RISQUE de voir un jour leur responsabilité engagée en cas de problème… (clin d’Å“il à Guy Konopnicki sur "au frais de la collectivité")


2. lundi 4 janvier 2021 à 13:06

Vaccination : la raison perdue

"Faute de grives, on mange des merles"
et faute de vaccin convenable, on prend ce qu’on a .... surtout quand on n’est pas en forme de super sportif et qu’on a dépassé l’âge canonique (et aussi quand on a de ceux-là dans son entourage).
Cela n’enlève rien à ma suspicion (c’est peu de le dire) envers les labos ! Je l’entretiens depuis qu’infirmière dans le service d’un agrégé, je passais comme mes collègues une bonne partie de notre temps à évaluer les effets de médicaments-testés. Je refusais d’ailleurs de le faire quand une partie des patients avaient parallèlement droit à du placébo. Ces pauvres gens espérant la guérison pouvaient l’attendre longtemps !! Inutile de dire que ces refus ont bien plombé mon avancement de carrière (mais pas les vacances de l’agrégé et de madame qui partaient sous prétexte de congrès bidons organisés par le labo à l’autre bout du monde !)
Ce sur quoi on ne crachait pas par contre avec nos copains internes, c’était les caisses de whisky qui déboulaient à l’internat quand il fallait échanger un médicament x contre un y, à même usage mais pas même labo ! on disait merci et on ne changeait rien :-)
En résumé, je me ferai donc vacciner dans un délai raisonnable, ne voulant pas risquer de priver "trop tôt" l’auguste lectorat de ce blog de ma participation :-) :-)
AM


3. lundi 4 janvier 2021 à 14:44, par vincent

Vaccination : la raison perdue

Continuer à alimenter ce blog en 2021 et encore de nombreuses belles années, c’est bien tout ce qu’on peut vous souhaiter Anita.

Votre blog permet - grâce à ses rédacteurs et à ses commentateurs – d’exprimer différents points de vue, et surtout d’aiguiser son esprit critique (personnellement il « m’oblige » aussi souvent à me documenter en croisant différentes sources).
Bref, que du gagnant…

On en a bien besoin en cette période, durant laquelle l’esprit critique pourrait être facilement anesthésié par la communication « officielle », ou le « courant » majoritaire (majoritaire parce que c’est celui qu’on entend le plus, ce qui est facile pour nos médias qui n’opposent pas souvent de contradicteurs à la communication « officielle »).
Cette communication qui serait seule source de Vérité…

Après, … seulement après avoir fait jouer ce qui nous reste d’esprit critique, on fait les choix qu’on peut ; ce que je ne doute pas pour vous.

Je ne doute pas non plus que le whisky que vous appréciez aujourd’hui, avec modération, ne soit pas autre chose qu’un whisky écossais ;o)


4. lundi 4 janvier 2021 à 15:23, par jean

Vaccination : la raison perdue

Perdu, Vincent !
c’est le Whisky Tennessee Old n°7 JACK DANIEL’S


5. lundi 4 janvier 2021 à 19:19, par didier metayer

Vaccination : la raison perdue

Donc du Bourbon !


6. lundi 4 janvier 2021 à 19:40, par jean

Vaccination : la raison perdue

à l’instant j’entends sur France Inter que nous allons nous faire vacciner dans des VACCINODROMES

Bravo, ils ont enfin trouvé un nom,

reste plus qu’à trouver un lieu

et nous allons bientôt nous faire vacciner

Vive la France !


7. lundi 4 janvier 2021 à 19:53, par vincent

Vaccination : la raison perdue

Arghhh... personne n’est parfait ;)


8. lundi 4 janvier 2021 à 20:13

Vaccination : la raison perdue

Vous battez pas , j’bois pas de whisky ni de Bourbon ni de whiskey (sauf dans les Irish coffee...). J’préfère l’eau de vie de poire (ou de mirabelle à la rigueur) et encore plus le gwin ruz :-)
AM


9. mercredi 6 janvier 2021 à 08:58

Vaccination : la raison perdue

« L’ARN n’a rien à voir avec un OGM, c’est un médicament. Pour créer un OGM, il faut modifier le code génétique. L’ARN ne peut pas faire le chemin vers le noyau. Assimiler l’ARN à un OGM relève soit de la malveillance, soit de l’incompréhension totale de la génétique. »

Pr Vincent Dubée, chef du service des maladies infectieuses et tropicales du CHU d’Angers.
Pr David Boutoille, infectiologue au service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Nantes.


10. mercredi 6 janvier 2021 à 10:22

Vaccination : la raison perdue

" POUR la CRIIGEN la"conscience sociale" serait de cohabiter un peu avec le virus et de trouver un compromis ...". En parodiant la chansons de G.Bécaud "la corrida " on pourrait ajouter : " et pendant ce temps là les salles de réa et les morgues ne se désemplissent pas .." jvk.


11. mercredi 6 janvier 2021 à 14:34, par vincent

Vaccination : la raison perdue

Je vais rebondir sur cette citation (d’Anita ?) parce que j’ai parlé d’OGM dans un ancien commentaire (sans alléguer qu’ARN = OGM).

Tous les scientifiques sont d’accord sur le fait que l’ARN ne migre pas vers le noyau. (ce que pense « les gens » sur le virus ne m’intéresse pas).

Concernant le vaccin à ARN messager, le risque majeur est bien énoncé par le CRIIGEN :

C’est celui de la « recombinaison virale ».

Une rencontre entre le matériel génétique « vaccinant » et le matériel génétique « infectant » (virus ARN) qui peut provoquer un virus « recombinant », bien plus dangereux et contagieux que l’actuel COVID, qui se propagerait sur la planète.

Ce risque infinitésimal (« 1 pour 10 millions ou pour 100 millions ») en « vaudrait la chandelle » si des milliards d’individus ne devaient pas se faire vacciner.

La probabilité n’est plus nulle alors que ce phénomène se produise, et n’a jamais été prise en compte.

(Je n’aime pas transcrire laborieusement par écrit ce qui est parfaitement expliqué par oral).

Pour ce qui est d’OGM, il faudra peut-être attendre le vaccin Covid à ADN développé par l’Institut Pasteur, déjà testé sur l’animal mais pas encore sur l’homme.

Page de l’Institut Pasteur :

https://www.pasteur.fr/fr/sars-cov-2-covid-19-institut-pasteur/projets-recherche/covid-19-vaccin-adn

D’ailleurs, «  le règlement européen 2020/1043 vient modifier la règlementation OGM. Il permet à tout essai clinique de médicaments contenant des OGM, ou consistant en de tels organismes destinés à traiter ou à prévenir la Covid-19, d’échapper aux évaluations préalables sur la santé et l’environnement  ». CRIIGEN

Youpi !

Qu’on ne se méprenne pas, je connais et je profite des bienfaits de la vaccination ; j’attendrai mon tour pour un vaccin anémié contre la COVID.

(Et comme tout le monde, je préfère que Bécaud nous dise « et pendant ce temps-là , la Méditerranée, qui se trouve à deux pas, joue avec les galets »).


12. mercredi 6 janvier 2021 à 20:44

Vaccination : la raison perdue

C’est du youtub, mais relativisons un poil. Ceci n’est pas un remède, juste Andromède.

Quatre minute à s’evader tout en ayant les pieds sur terre...

https://youtu.be/udAL48P5NJU

Fou...


13. jeudi 7 janvier 2021 à 17:36

Vaccination : la raison perdue

En Gravité je vous le dis, la rumeur se propage plus vite que la lumière.
Restons éclairé ..

Fou..


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours