« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Un thriller médical haletant

Publié le 19 octobre à 05:31

Le coupable sera-t-il condamné ?

Au plus profond d’une nuit automnale, e-kreiz ar mor, un homme d’une petite cinquantaine est victime d’un infarctus. Sa jeune et blonde compagne tarde à se réveiller et prend d’abord ses plaintes pour des gémissements cauchemardesques.

Le temps qu’elle trouve ses esprits... et son téléphone, une bonne dizaine de minutes s’est écoulée.

Chance, au 15, après quelle eut répondu trois fois aux mêmes questions et précisé aussi trois fois la date de naissance de son voisin de lit, on prend son appel au sérieux (1) et la prévient qu’on lui envoie pompiers et hélicoptère.

Que de la chance ! il n’y a pas de tempête, l’hélico n’est pas en sauvetage ailleurs, et déjà chaud, il n’a pas besoin des 20mn de mise en route techniques. Il sera là dans un "petit" quart d’heure.

Quant aux pompiers, s’ils sont prompts à répondre à l’appel, il faut quand même qu’ils passent à la caserne mettre leur tenue car, c’est bien connu, sans tenue réglementaire, on ne peut utiliser le défibrillateur qui, lui aussi d’ailleurs, est à la caserne et pas aux bons soins du plus ancien dans le grade le plus élevé de l’équipe de garde !

Combien de temps s’est écoulé depuis que la faucheuse s’est approchée du Monsieur ?

Il reste encore à le transporter aux urgences. Quelle portion de coeur en état de fonctionnement lui reste-t-il ?

Comme vous êtes attentif au devenir de ce pauvre type, vous aurez remarqué qu’il n’a pas été question d’appel au médecin local de garde ni de transport à la maison médicale pour gagner du temps.

Ben non, chez nous, e-kreiz ar mor, il n’y a pas de médecin de garde et ceci par la volonté de Kersanté qui impose aux médecins des conditions d’exercice inacceptables (2) .

Et après jugement, que pensez-vous qu’il arriv(er)a ? Pas d’illusions à se faire, il y aura encore des "responsables mais pas coupables" !

Ne pouvant me rendormir et bienheureuse de n’avoir pas fait un autre AIT après ce surmenage intellectuel, je cherche à savoir quel Voltaire contemporain en ferait son affaire Calas ...

Un bon avocat peut-être ? William Bourdon au secours !!!!

- 1- J’ai deux exemples vécus de réponses plus que fantaisistes faites par des médecins de garde du SAMU 56

- 2- Infos complémentaires pour "Groisillons" exilés qui déblatèrent sur FB sans savoir (comme d’hab) : Les deux médecins titulaires ont démissionné faute de pouvoir travailler sous les conditions imposées par Kersanté et un des médecins remplaçants parmi les plus assidus et les plus respectés m’a dit lors de ses dernières consultations qu’il était prêt à revenir SI LES CONDITIONS CHANGEAIENT.

pour les blondes :-) : https://www.formationambulancier.fr/01-cours/m1/0123-rea-mce.html

Commentaires :

1. mercredi 20 octobre 2021 à 10:26, par taverdet

Un thriller médical haletant

voilà un scénario bien senti !


2. vendredi 22 octobre 2021 à 11:20

Un thriller médical haletant

" un thriller médical haletant , les participants seront-ils remerciés ? , " : un dimanche matin de juillet 2020 , camping d’une petite ville du nord cantal ( 1100h - sans toubib depuis quelques années après le départ en retraite du résidant et une expérience malheureuse avec un remplaçant ,chasseur de prime d’installation , venu de l’europe de l’est et pour lequel une petite maison médicale avait été créée ) - une mamy , 85 balais au compteur , venue passer quelques jours pour voir son petit-fils , enclanche brutalement une embolie pulmonaire (aussi dangereuse que l’infarctus ! ) -appel au 15 avec portable -le "régulateur " demande des précisions sur les symptomes et souhaite parler au patient - il décide d’alerter les SP locaux qui arrivent promptement : une équipe dirigée par une lieutnante , infirmière DE - mise sous oxygène et appel du docteur urgentiste du SAMU - après entretien ce dernier décide de venir en hélico pou prendre le relai - examen du patient , contacte avec le medecin traitant ( bien que l’on soit un dimanche mais heureusement qu’il avait confié son N° de portable perso , ce qui est peu courant dans la profession ! )- après échanges avec le médecin traitant qui expédie par internet sur la tablette de l’urgentiste la copie numérisée du dossier médical puis embarquement immédiat dans l’ hélico , direction CHR d’Aurillac ( + de 80 km !) au service des soins intensifs cardiologie - Séjour de 4 jours et retour au bercail en ambulance pour quelques jours de de convalo . jvk


3. samedi 30 octobre 2021 à 11:30

Un thriller médical haletant

si la tenue est obligatoire pour aller chez un malade pourquoi que les médecins, les infirmiers viennent en tenue de ville ? Gh


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours