« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Six mois dans un désert médical

Publié le 19 novembre à 15:23

Les députés ont retiré l’amendement qui conditionnait le conventionnement des jeunes médecins libéraux à six mois d’exercice obligatoire en zone sous-dotée. Les syndicats d’internes et de jeunes médecins avaient dénoncé une mesure qui ne rendait pas service à la médecine libérale, craignant l’abandon des spécialités de premiers recours au profit de spécialités hospitalières, non-soumises à l’amendement voté par le Sénat.

M Jort egora 19-11-21

Commentaires :

1. samedi 20 novembre 2021 à 15:03, par Dr Olivier

Six mois dans un désert médical

Parfois la chambre haute réserve des surprises, quand on sait qu’elle est tenue par Larcher et ses sbires de LR. N’y voyons-là aucune mansuétude pour le bon peuple. Il ne s’agit, probablement, que de mettre quelques bâtons dans les roues du carosse d’une altesse qui n’a pas encore dévoilé, clairement et officiellement, sa candidature à sa propre succession.

En outre, il nous faudrait, en plus, rendre service aux pratiques professionnelles libérales...Désolé, mais je ne mange pas de cette brioche-là !

Les jeunes médecins donnent un bon exemple à la populace, en se syndiquant. Que leurs patients ne leur emboitent le pas : SYNDIQUEZ-VOUS, toutes & tous, actifs, chômeurs ou retraités ; l’état n’a pas encore fait sauter la déduction fiscale de 66% sur les modestes cotisations syndicales.

Et, qu’on se rassure, ça arrivera bien plus tard que la réforme des retraites. Puisque c’est la même case, sur la déclaration de revenus, que celle des partis politiques.

Elles commencent à valoir chères les voix des CSP+...

Surtout aux citoyen(ne)s !

Comme quoi, mieux vaut être riche, en bonne santé ET citadin CSP+ !*

* Tiens, curieusement, ça me rappelle les véhicules croisés pendant les vacances de la Toussaint 2021 : une Tesla et un Dodge RAM -aux dimensions boursouflées- qui n’est entré qu’au chausse-pied et grâce à l’expertise des marins dans le B.N. ...Mais sans caducée sur le pare-brise !)


2. lundi 22 novembre 2021 à 10:11, par vincent

Six mois dans un désert médical

En outre, il nous faudrait, en plus, rendre service aux pratiques professionnelles libérales...Désolé, mais je ne mange pas de cette brioche-là !

Je ne suis pas bien sûr d’avoir compris votre propos.

Et je ne suis pas bien sûr que stigmatiser la médecine libérale (ou les médecins libéraux), pose bien la problématique du sujet des déserts médicaux, que les gouvernements ont largement contribué à créer.

Laissons la division des citoyens au gouvernement Macron qui s’en est fait son cheval de bataille.

Mais peut-être pourrez-vous m’éclairer.

Par contre, je suis tout à fait sûr que les grandes centrales syndicales ont trahi leurs bases. La dernière trahison, et pas la moindre, tout début 2020, lors de la contestation de la réforme des retraites, doit encore piquer les yeux des syndiqués...

Si - comme le rappelle Timonier Olivier dans un autre post - l’imagination n’est pas une faculté inégalement répartie entre les individus, on peut supposer que la mémoire l’est plus, qui explique le peu d’affection des citoyens pour les syndicats.

Et je ne pense pas que ce soient les suppliques appuyées, ni même les déductions fiscales qui y changeront quoi que ce soit…

J’inviterais plutôt les citoyens à économiser une cotisation syndicale + une redevance télévisuelle (sauf si on est accro à Hanouna), et à se payer à la place un ou deux abonnements à des médias d’information indépendants.

Voir plus de deux si on mutualise les abonnements… sorte d’optimisation fiscale... et neuronale...


3. lundi 22 novembre 2021 à 16:16, par Anita

Six mois dans un désert médical

j’ai bien peur de renâcler devant un discours que je trouve un peu trop élitiste pour une sortante du quart-monde ....
J’ai connu des actions de syndicalistes et des émissions de télévision qui ont oeuvré à faire réfléchir des personnes qui sans cela auraient fini par se geler sur les ronds-points ....


4. mardi 23 novembre 2021 à 14:34, par vincent

Six mois dans un désert médical

Anita, tes bons souvenirs doivent dater d’aussi loin que les miens ;o)

Et puisque tu me tends la perche des GJ et des syndicats, je la saisis à pleine main.

Parle-t-on des directions de ces syndicats qui – avec l’aide de Macron et de la presse nationale – se sont acharnées à discréditer le mouvement des gilets jaunes, ou bien des nombreux militants « de base » de ces mêmes syndicats qui se gelaient, eux, largement accueillis sur les ronds-points ?


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours