« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

PREVENTION LOCALE

Publié le 5 avril 2020 à 09:05

Pour faire suite et continuer à parler prévention, vous avez certainement vu les dernières infos concernant la recommandation du port du masque par un large public à titre préventif.

Vous n’êtes pas sans remarquer que de nombreuses enseignes, start-up, particuliers se lancent dans la production. le label AFNOR propose même ses prototypes et recommandations.

La production de masques "alternatifs" est donc lancée.

En ce qui me concerne, je suis pour. A celles et ceux qui regardent d’un mauvais oeil, et "sourient" ou expriment un sentiment malveillant à l’égard des personnes qui ont décidé de porter un masque, je dirais qu’on inspire et expire nos "polluants"de la même façon à Groix qu’ailleurs...

Comme a dit un médecin urgentiste, "se passer de masque actuellement c’est comme sauter sans parachute" Ce nouvel "adage" s’applique pour un virus qui encore une fois n’est absolument pas connu de notre système immunitaire à tel point qu’il peut s’emballer en provoquant dans l’organisme un cataclysme et entrainer la mort. Il n’est pas nécessaire de rappeler les chiffres.

Bien sur, on ne peut pas comparer notre situation à celle des zones urbaines, mais la vigilance est la même, lorsque l’on se trouven un certain nombre au même endroit au même moment.

Alors si cette idée de fabrication locale est déjà en action, il serait dommage qu’elle ne reste que de "l’entre soi" Si ce n’est pas le cas, j’invite les personnes qui ont la maîtrise de la couture (et il y en a !!!) à mettre à contribution leur savoir faire, à le mutualiser pour en faire profiter la population en n’hésitant pas à le faire savoir.

Des tutoriels existent, les matières nécessaires pour optimiser la filtration sont connues.

Alors à quand des masques "made in Groix"..?

Prenez soin de vous.

Jean-Michel Le Dily

Commentaires :


2. dimanche 5 avril 2020 à 11:02

PREVENTION LOCALE

Un post quasi anonyme propose de communiquer sur cette fabrication ... mais il me semble que c’est le but de l’article de Jean-Michel auquel on peut ajouter un commentaire. Cette anonyme en a fait la preuve d’ailleurs ...
AM
Je précise que bien entendu les masques produits par ces bénévoles seraient gratuits. On négocie actuellement un lieu de dépôt.


3. dimanche 5 avril 2020 à 12:50, par Olivier

PREVENTION LOCALE

Bonjour,
Je me permet de nuancer avec ces articles (il y en a pléthore sur le sujet). Le 1er explique bien dans quel contexte le CHU de Grenoble a évoqué cette piste des masques tissus.

https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/20/les-masques-en-tissu-faits-maison-sont-ils-efficaces_1782346

https://www.franceinter.fr/contre-le-coronavirus-les-masques-en-tissus-bonne-ou-tres-mauvaise-idee

Caro


4. dimanche 5 avril 2020 à 13:17

PREVENTION LOCALE

on ne va pas rentrer dans la polémique "il faut des masques ou il n’en faut pas" ! on n’est pas des girouettes comme les ministres qui disent une chose et son contraire toutes les semaines ! Les soignants de base disent qu’il faut des masques et espèrent que ceux qui les portent les manipulent comme il se doit. Jean-Mi et moi pensons la même chose.
Si l’afflux des continentaux se tarit, on va peut-être échapper au pire. Les professionnels de santé continuent leur effort de communication.
Le mieux est de rester confiné, cela limitera l’usage des masques.
AM


5. dimanche 5 avril 2020 à 21:05

la bonne pratique du masque :

Quelques notions élémentaires quand à la bonne pratique du masque :

Un masque est fait pour se protéger et protéger l’autre et à l’occasion
(bientôt j’espère !) pour faire le pitre...

Qu’il soit en matière consommable (c’est à dire à usage unique) ou en
textile réutilisable, assurez-vous d’avoir les mains propres (et non
contaminées si vous avez été en contact) pour ajuster élastiques ou liens
À nouer.

Durant le port du masque ne surtout pas vouloir se gratter le nez ou
enlever un morceau de salade qui vous gène entre les dents... c’est cuit
 !!! car les vilaines bestioles que vous aurez rencontré durant le voyage
de vos mains le long "des golfes pas très clairs !" n’auront pas eu à se
fouler pour visiter votre sphère ORL...

A présent la séance "bouillon de culture" est terminée, vous êtes sur
votre vélo, en voiture enfin rentrez chez vous, et bien pendant ce
cheminement, ayant quitté la ligne de front ! vous n’aurez pas touché
votre masque avant de vous décontaminer les mains !!! Tant pis si ça
gratte ou si vous transpirez comme un boeuf, "pas touche" avant de se laver
les paluches. Quand c’est un ennemi connu de notre système de défense, on
s’en tape un peu, mais là ...EXTRATERRESTRE !

Quand c’est un masque à usage unique et bien il porte son nom quoi qu’on
puisse le réutiliser à condition de respecter les gestes d’utilisation
(car celui-ci on ne pourra pas le laver et le repasser)

Quand il s’agit d’un masque réutilisable, en textile, il est lavable et un
coup de fer à repasser le stérilise, à condition de faire gaffe aux
matières synthétiques intermédiaires, si il y en a, qui ne
résisteraient pas à l’assaut du fer à repasser !

PS : Faites attention au fer à repasser, moi j’en ai eu une aux urgences
Lariboisière, qui avait pris son fer pour son téléphone !!! résultat
elle avait l’oreille bien cuite !

Bien à vous, Jean-Michel Le Dily


6. dimanche 5 avril 2020 à 21:49

PREVENTION LOCALE

Déballez moi, déballez moi avant funérailles

0 voix lactée o voie jactée pensez à vos ouailles

Qu’un jour donné, qu’un jour donné soit en joie

Quand une pincée, q’une pincée me prennes en vos doigts

Quit’ à venir quand à venir, mettez mois meme en ripailles

Finirais je finirais en poubelles en pagaille ...

Fou..

inspiré de Danser sur moi : Nougaro


7. lundi 6 avril 2020 à 10:36, par Franck Le Gurun

PREVENTION LOCALE

Bonjour,
On peut aussi utiliser les sacs universels d’aspirateur pour fabriquer des masques. Ils sont fait pour filtrer les particules.
Bonne journée
Franck Le Gurun


8. jeudi 9 avril 2020 à 14:41, par Thom

PREVENTION LOCALE

L’AFNOR (L’Association française de normalisation) met à disposition gratuitement un référentiel pour faciliter et accélérer la fabrication en série ou artisanale d’un nouveau modèle de masque, dit « masque barrière ». Celui-ci vise protéger la population saine, en complément des indispensables gestes barrières face au Coronavirus.

- Le site de l’AFNOR
- Télécharger le modèle - Masques barrières PDF


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours