« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Mieux vaut un bon dessin...

Publié le 8 janvier à 13:21

plutôt qu’un long discours !!!

Le graphique de l’augmentation des décès suite au déconfinement est-il suffisamment parlant pour persuader les opposants de se faire plus discrets ?

Commentaires :

1. vendredi 8 janvier 2021 à 22:32, par Didier Métayer

Mieux vaut un bon dessin...

Nous ne pouvons pas encore imaginer la catastrophe sanitaire d’une jeunesse qui elle, n’a pas encore profité de la vie, sans aucun doute l’urgence psychiatrique sera énorme et surement plus mortelle que la Covid 19 elle même. Le choix quoi que cornélien doit être mis sur la table, nous les vieux, avons bien vécu. La période de nos 20 ans étaient géniales.


2. samedi 9 janvier 2021 à 06:48, par Robert Hurtin

Mieux vaut un bon dessin...

Je ne comprends pas très bien le rapport entre le graphique et la question du confinement.
Oui, des gens meurent du coronavirus, tout le monde le sait.

Mais la vraie question est : qui meurt du coronavirus ?
Quand on sait que plus de la moitié des décès concerne des résidents d’Epahd et des gens de +90 ans, on comprend que la covid tue avant tout des gens pour lesquels la mort fait malheureusement partie du quotidien.
Et quand on voit qu’il n’y a eu que 649 morts de -50 ans en 2020, on est effaré que les mesures sanitaires concernent aussi cette génération.

Quand on a plus de 80 ans, il est facile de réclamer toujours plus de confinement : on s’en moque, on n’est concernés ni par la disparition de tout lien social avec ses amis depuis près d’un an, ni par la chute des revenus, ni par la dette faramineuse qui pèsera des décennies sur les jeunes générations.
Personnellement, je suis toujours gêné quand j’entends des gens qui ne sont pas vraiment touchés par le confinement réclamer davantage de restrictions sanitaires. Si vous craignez la maladie, faites comme pour toutes les autres maladies, protégez-vous. Et comme pour toute les autres maladies, ne demandez pas au reste de la population de se protéger pour vous.


3. samedi 9 janvier 2021 à 09:08

Mieux vaut un bon dessin...

Dommage qu’il n’existe pas de stats sur ceux qui sont obsédés par l’état de leur compte en banque, l’obligation d’annuler vacances de neige ou aux Antilles et le dépit de ne pouvoir changer cette année de 4/4 ni offrir plus de bimbeloterie dorée à leurs épouse et maÎtresse .
Ceux-là se bornent à souhaiter la mort des octogénaires sans voir qu’à leur porte il en meurt des plus jeunes et que ceux qui ne meurent pas gardent souvent des séquelles dont on ne connait ni la durée ni même s’il y a espoir de les voir disparaÎtre.
Mais pour savoir ça, il faut un peu se préoccuper de ce qui se passe dans le monde de la santé mais là , ça pue, ce ne se sont que des fonctionnaires à bas salaires qui passent leur temps à se plaindre (enfin sauf pendant les 10/12 heures pendant lesquelles ils courent d’un chevet de patient à un autre, sans même avoir le temps de tenir la main d’un mourant !).
Il est aussi incapable à ces obsédés du pognon de réfléchir comme d’autres pays l’ont fait qu’un confinement sévère pendant trois semaines et fermeture totale des frontières nous aurait permis d’attendre le vaccin avec moins de stop ang go et surtout aurait évité les contaminations de ceux qu’on envoyait au boulot dans les entreprises au bénéfice des gros actionnaires !
Et ça aurait coûté moins cher ensuite aux contribuables, parmi lesquels on retrouve, tiens comme c’est bizarre, les forçats de la santé qui font partie de la classe moyenne qui s’acquitte par force (une infirmière ne peut travailler au black à l’hôpital...) de ce que ne payent pas en impôts les gros revenus qui trichent non seulement lors de leurs déclarations mais placent le reste en défiscalisé !!
On découvre déjà que bon nombre d’entreprises ont triché sur leurs revenus passés pour toucher ce à quoi elles n’auraient pas dû avoir droit, ce qui va de plus leur permettre de se maintenir un peu plus longtemps sans payer d’impôts et en employant bien souvent du personnel non déclaré. Et on verra encore grimper CSG, cotisations sociales des salariés et retraités et le salaire des fonctionnaires et les pensions de retraite se réduire à peau de chagrin pour essayer de répondre aux injonctions de l’Europe sur nos déficits !
J’aimerais bien que lorsqu’un entrepreneur me demande de penser à son désespoir de voir baisser ses revenus, je sois assurée qu’il se désespère tout autant quand les entreprises du CAC 40, bien arrosées par les aides exceptionnelles dûes à la pandémie, en profitent pour mettre sur le pavé des milliers de salariés qui ne vont rien pouvoir vendre, eux, pour faire survivre leur famille.

Je rappelle que l’expression est libre sur ce blog ET J’EN PROFITE. Pour l’hypocrisie et les ronds de jambe, faut aller voir ailleurs !
Et au cas, fort probable, où Mr Hurtin ne me connaisse ni d’Eve ni d’Adam, je reprécise : Anita Ménard, 83 ans, ex fonctionnaire de la FPH et qui espère que l’Alzheimer qui la guette n’altérera pas ses convictions militantes !!!
AM
P Scr - Ce Mr, défenseur des non opprimés, sait-il à combien se monte l’aide de ceux qu’il souhaite voir mourir, à leurs enfants et petits-enfants ? Les économistes la situe à un niveau jamais atteint. Tuez la poule aux œufs d’or et ce ne sont pas seulement des gilets jaunes analphabètes que vous allez voir descendre dans la rue mais une jeunesse désespérée par l’injustice de ce monde aux mains des adorateurs du Veau d’Or ! (mais au fait, ce Mr lit-il autre chose que Valeurs actuelles ... et l’Equipe ?)


4. samedi 9 janvier 2021 à 12:25, par vincent

Mieux vaut un bon dessin...

A propos de cette suite de confinements « light » dont pas grand monde ne comprend le sens, il y a aussi cette lumineuse idée de laisser chez nous les écoles ouvertes, évidemment pour qu’on envoie les parents

au boulot dans les entreprises au bénéfice des gros actionnaires

Surtout quand on commence à s’apercevoir que le variant anglais du Sars-Cov-2 (plus contagieux) vient d’être détecté dans le milieu scolaire, auprès d’une Éducatrice…

Money is money


5. samedi 9 janvier 2021 à 14:46

Mieux vaut un bon dessin...

money is money mais aussi : MONEY MAKES MONEY

La compagnie "Lufthansa" a recu l’an passé 9 milliards d’Euros par l’Etat allemand pour "aide financière" pour les pertes causées Par Covid 19 et en fin de l’année 2020 29.000 personnes ont eté licenciées !!
Pour cette année on prevoit encore au moins 10.000 licensiements

bonne année FANA


6. samedi 9 janvier 2021 à 15:03, par vincent

Mieux vaut un bon dessin...

Oups... pas Éducatrice, mais animateur en école maternelle.

Ouf, ...


7. dimanche 10 janvier 2021 à 05:56

Mieux vaut un bon dessin...

Maxime Combes (économiste) :

Constater que les robinets ont été ouverts est néanmoins insuffisant : encore faut-il savoir qui est arrosé, qui ne l’est pas, et dans quel but. Des milliards pleuvent en effet, mais pas partout, et pas pour tout le monde. Les quartiers populaires, oubliés des plans d’urgence et de relance, réclament le leur. Les plus pauvres doivent se contenter de 0,8 % du financement du plan de relance. Quant aux services publics et leurs agents, ils sont servis avec parcimonie. En revanche, le secteur privé, et tout particulièrement les grandes entreprises, est servi sur un plateau d’argent […] A suivre à la trace ces milliards d’euros d’argent public mobilisés depuis le début de la pandémie de Covid-19 pour venir en aide aux entreprises privées, grâce aux travaux de l’Observatoire des multinationales, nous pouvons l’affirmer : plus sûrement qu’un retour de l’Etat en vue de satisfaire l’intérêt général, ces milliards transcrivent surtout la volonté de mettre l’Etat, et ses ressources, au service des intérêts du secteur privé et de l’accumulation du capital. Sans rien exiger en retour autre que des « engagements volontaires ». Sans changer les règles du jeu. Sans agir pour que le monde d’après soit fondamentalement différent du monde d’avant.


8. dimanche 10 janvier 2021 à 06:20

Mieux vaut un bon dessin...

Quelle société voulons-nous ? Celle qui dit que, pour le bien commun, nous devons sacrifier les plus fragiles, les personnes âgées, les diabétiques, les obèses ?

Vous savez, une vie, c’est long : on finit tous et toutes par être le vieux de quelqu’un, le diabétique de quelqu’un, ou l’obèse de quelqu’un. Donc je repose la question : quel type de civilisation sommes-nous ? Et surtout : quel type de civilisation voulons-nous incarner ?

Docteur Baptiste Beaulieu Fr Inter 21/09


9. dimanche 10 janvier 2021 à 10:40, par DANIEL

Mieux vaut un bon dessin...

Les propos que l’on voit fleurir sur les réseaux sociaux avec ce virus sont à faire frémir du genre :

"Quand on sait que plus de la moitié des décès concerne des résidents d’Epahd et des gens de +90 ans, on comprend que la covid tue avant tout des gens pour lesquels la mort fait malheureusement partie du quotidien"

"Quand on a plus de 80 ans, il est facile de réclamer toujours plus de confinement : on s’en moque, on n’est concernés ni par la disparition de tout lien social avec ses amis depuis près d’un an ni par la chute des revenus, ni par la dette faramineuse qui pèsera des décennies sur les jeunes générations"

C’est ballot, mais un petit rappel me semble nécessaire :
En fait on n’a pas choisi d’être vieux (physiquement) même si on peut rester jeune (dans sa tête), c’est un état subi et non choisi donc pourquoi "sacrifier" cette tranche de population (qui accessoirement paye des impôts solidaires) ?

Si cela devait être le cas il serait alors "normal" :

d’arrêter les aides aux chômeurs qui coûtent à ceux qui travaillent

d’arrêter les soins aux malades qui coûtent à ceux qui sont en bonne santé

d’arrêter les aides sociales qui coûtent à la société

d’arrêter les aides aux PME coûtent aux entreprises qui font du profit

on peut continuer cette liste sans fin et totalement stupide pour se demander ce que solidarité veut dire quand on tient de tels propos et que restera-t-il dune société clivée à ce point

À pleurer !


10. dimanche 10 janvier 2021 à 18:22, par Michel

Mieux vaut un bon dessin...

Quelle histoire ce virus .
Entre septembre 1777 et avril 1778 , 400 morts à Groix en six mois ,soit 10% de la population . C’était une autre époque . Personnellement je me souviens de 1957 ,la grippe asiatique, environ 30000 morts, en 1969 ,la grippe de Hong-Kong les chiffres sont autour de 20000 . N’oublions pas la grippe de 2015 avec près de 20000 décès .


11. dimanche 10 janvier 2021 à 18:31

Mieux vaut un bon dessin...

malgré mon âge vénérable (et ma profession) je ne me rappelle pas qu’on ait pris des précautions sanitaires pour éviter la contagion pour les grippes citées. Quant à l’existence de vaccins ??? j’en doute. Surtout après l’épisode malheureux de la vaccination antivariolique qui a provoqué quelques encépalopathies (dont j’ai côtoyé une victime pdt près de 30 ans). Combien aurait-on actuellement de décès sans les mesures prises ?
Décidément, il y a bcp de monde à faire l’apprentissage de la médecine dans FB ou la presse du RN !
AM


12. lundi 11 janvier 2021 à 10:29

Mieux vaut un bon dessin...

la courbe "moyenne sur 7jours glissants "permet de constater que ,sur le 2eme pic :
- sa valeur max est plus faible ( environ - 20 °/° ) que sur le 1er
- le rythme de sa croissance elle aussi très légèrement plus faible
- par contre sa décroissance est bien plu lente ce qui laisserait augurer, malheureusement , une durée + longue de cette 2 ème pandémie ( les stastisticiens doivent certainement pouvoir en évaluer la durée ! ) ; par contre les résultats de la vaccination devraient eux aussi transparaitre sur cette courbe et permettre d’évaluer son efficacité.
En conclusion ce graphique , contrairement a ce qui a été écrit , semble bien très utile aux décideurs pour gérer le confinement. jvk


13. mardi 12 janvier 2021 à 11:31, par Fabrice

Mieux vaut un bon dessin...

Tout à fait d’accord avec Daniel en message 9 et le message 8 aussi !
A pleurer comme il dit.... belle solidarité !


14. mardi 12 janvier 2021 à 22:57, par Perig

Mieux vaut un bon dessin...

un peu d’optimisme (a court terme)le premier vaccin classique (astra.zeneca) arrive fin janvier, il y aura une
majorité de français a se vacciner, suffisamment pour
marginaliset le covid. Les vieux et les jeunes pourront
vaquer a leurs occupations..le"business plan" attribué
a la france est (était ?,le monde d’après !..) une sorte
de grand Disney land culturel et culinaire mais vu l’état
de la biosphère les candidats virus seront de plus en plus
nombreux . désespérant non ?


15. mercredi 27 janvier 2021 à 10:44, par Robert Hurtin

Mieux vaut un bon dessin...

C’est étonnant de constater qu’on simplifie mon message en un manque d’humanité vis-à -vis des plus vieux, et une considération limitée aux seules questions financières.

Je faisais simplement remarquer une réalité statistique largement occultée par le gouvernement qui nous répète en permanence que "cette maladie touche tout le monde" alors qu’elle touche quasi exclusivement les plus âgés d’entre nous.

Vous me parlez "humanité", mais moi je pense précisément aux résidents d’Epahd coupés de tous liens avec leurs proches pendant plusieurs mois. Je pense à tous les morts de mars-avril-mai qui n’ont pas pu être accompagnés par leurs épouses, maris, enfants, amis. Qui n’ont même pas pu avoir un enterrement digne de ce nom. Et pas parce que leurs proches se protégeaient, mais parce qu’on leur avait interdit de leur tenir la main une dernière fois.

Alors je ne sais pas vous, mais moi je sais que quand je serai en Epahd, ou quand j’aurai 85, 90 ans, je préférerai largement continuer à voir des gens quitte à mourir plus vite, et plus encore accompagner ma femme ses derniers jours, puis pouvoir l’enterrer avec toute la famille. Votre préférence va-t-elle réellement vers une fermeture des Epahd, une heure maximum avec votre époux, et 10 invités à l’enterrement ?

Par ailleurs se pose également la question de la jeunesse. Depuis un an, pas de bars, pas de boites de nuits, des restaurants fermés 9 mois sur 12, des universités fermées pareillement, et presque plus de petits boulots. Vous me demandez "quelle société je veux", et il est clair que je veux une société qui privilégie ses plus jeunes et non ses plus vieux, parce que c’est ainsi, que nous avons bien vécu, et que je ne supporte pas l’idée qu’on interdise depuis près d’un à ma petite-fille de faire de la danse.
Comme je l’écrivais, je n’ai rien contre les recommandations du gouvernement, mais je ne vois pas pourquoi on s’autorise désormais à interdire aux gens (aux jeunes principalement) de vivre. Si je veux me protéger, parce que j’ai 71 ans et 15 kilos de trop, je me protège. Mais imposer ça à mes enfants et petits-enfants ? Pas question.
Mais comme le dit un message, cela dépend "de la société que nous voulons".


16. mercredi 27 janvier 2021 à 10:59

on a des principes ou on n’en a pas ......

https://blogs.mediapart.fr/pascal-maillard/blog/260121/la-valeur-d-une-vie

AM


17. mercredi 27 janvier 2021 à 14:45, par vincent

Mieux vaut un bon dessin...

je veux une société qui privilégie ses plus jeunes et non ses plus vieux

Pour survivre, plutôt que de se débarrasser des uns au bénéfice des autres, on pourrait peut-être imaginer que jeunes et anciens tous ensemble travaillent pour vite se débarrasser de la politique qui a conduit à l’effondrement des services de santé depuis des décennies, cause directe des souffrances imposées à tous aujourd’hui (et demain encore…).


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours