« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

La bassesse d’Orpea

Publié le 1er février à 13:59

Sordides, les faits qui sont révélés pour nourrir l’obsession de profit de ses dirigeants, souvent résultant d’une terrible maltraitance des patients à leur charge. Ils ont profité d’une niche fiscale créée sous Sarkozy. Il est temps de mettre un terme à cette bassesse. Vieillir n’est pas un choix ; ne rien faire face à la maltraitance de tant de nos ainés le serait.

Dov Alfon Libération 31/01/22

Commentaires :

1. mardi 1er février 2022 à 17:522022-02-01T16:52:29Z, par vincent

La bassesse d’Orpea

Il n’est pas inintéressant de savoir que dans les Ehpad privés, la marge des actionnaires se fait sur le budget « hébergement » (le plus conséquent, devant le budget « soin » et le budget « dépendance »).

Ce budget est payé par les résidents et par les aides publiques.

Pour les actionnaires, c’est donc le beurre et l’argent du beurre.

Mais il fallait des marges encore plus importantes, donc des réductions de soignants et de couches (entre autres) pour avoir aussi le c*l de la crémière.

Le libéralisme à la Sarko-Hollande-Macron est un joyeux luron...


2. mercredi 2 février 2022 à 10:122022-02-02T09:12:58Z

La bassesse d’Orpea

"vieillir n’est pas un choix " .Dans certaines EHPAD , par la force des choses , c’est devenu un lux ou inexorablement tout un petit patrimoine familial peut y faire naufrage mais c’est vrai que , quand on aime , on ne compte pas !. jvk


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours