« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Face aux « anti-vax »

Publié le 2 décembre 2020 à 10:01

Jérémy Descoux, cardiologue :"L’idée n’est pas d’aller convaincre des anti-vax, parce que renoncer à cette croyance dans laquelle ils ont beaucoup investi et qui constitue beaucoup de ce qu’ils sont ce serait presque impossible. L’objectif, c’est d’apporter un contrepoids, pour que les gens puissent avoir des réponses faciles d’accès et scientifiquement sourcées".

Une lutte inégale, reconnait le cardiologue : "il est beaucoup plus facile de capitaliser sur de la peur et d’apporter des réponses simplistes que d’expliquer des situations complexes. Arriver avec un discours raisonnable c’est difficile : on voit bien que face aux discours simplistes et populistes, c’est moins sexy, moins vendeur, moins flambant".

Ouest-France 01/12/2020

Commentaires :

1. jeudi 3 décembre 2020 à 15:05, par vincent

Face aux « anti-vax »

J’ai la désagréable impression en lisant cet article, mais peut-être me trompe-je, que ceux qui refusent le vaccin sont catégorisés en simplistes, populistes… il ne manque que complotistes…

La sémantique utilisée pour les caractériser, « croyance », « discours simplistes et po-pulistes », « capitaliser sur de la peur » est loin d’être neutre.

Surtout qu’on leur oppose « des réponses faciles d’accès et scientifiquement sourcées", « un discours raisonnable » … Parce que les leur seraient nécessairement confuses, naïves et déraisonnables ?

C’est plutôt très binaire. Un français sur deux ne veut pas se faire vacciner, ça me semble loin de ne représenter que des « anti-vax », entre :

la défiance vis-à -vis de l’État dans la gestion de la crise,

le scepticisme envers les paroles scientifiques contradictoires sur les écrans,

la course à l’échalote des labos et leurs salles de vente aux enchères « 90 % de réussite pour moi, 94 % ici… qui dit mieux… » qui donne une image surréaliste de la recherche,

les nombreux scientifiques qui expliquaient il y a neuf mois qu’il était impossible qu’un vaccin efficace et sans risque soit mis en place en moins de deux ans,

cette nouvelle génération de vaccins ARN/ADN, des adjuvants…

Je peux comprendre le problème d’anticipation et de planification de la vaccination.

Les « pro-vax » pourraient entendre les doutes des citoyens lambda sans s’adjuger le « discours raisonnable ».


2. jeudi 3 décembre 2020 à 16:12

Face aux « anti-vax »

Pour ma part, je ne mélange pas ceux qui ont quelques réticences vis-à -vis des vaccins à génération spontanée financés miraculeusement avec nos futurs impôts et les anti-vax permanents que je range sans scrupule chez les complotistes. Je les lis régulièrement sur leurs pages FB et je me demande depuis des années s’ils ont entendu parler de Pasteur !
ou s’ils ont vu les dégâts de la polyo chez des enfants dont les parents avaient refusé le vaccin
s’ils savent que la rougeole revient en force à cause de leur bêtise et que des enfants en meurent
et qu’on voit revenir des tuberculeux dans les hôpitaux
Il est impératif de différencier ces deux catégories d’"antivax"
AM !


3. jeudi 3 décembre 2020 à 17:22, par vincent

Face aux « anti-vax »

On est parfaitement d’accord Anita.

Et j’ai bien peur que l’on fasse un peu trop facilement l’amalgame entre ces deux catégories.

Je ne suis pas « anti-vax », puisque vacciné, tatoué, pucé et tout et tout….

Mais parce que je me questionne sur ce nouveau vaccin, je ne veux pas être pris pour un demeuré à qui papa explique ce qui est bien et mal, ou bien à un adepte de la théorie du complot.

Y’a du boulot pour convaincre ; il faudra effectivement le faire en n’oubliant pas les travers de communication qu’on a connu…


4. vendredi 4 décembre 2020 à 12:48, par Beudjull

Face aux « anti-vax »

LE MASQUE.

Dix mètres : C’est la longueur du tuyau qui me relie à un appareil produisant de l’oxygène. Dix mètres pour tourner, virer dans la maison en évitant d’écouter le radotage récurant de tous les médias qui parlent et reparlent encore depuis des mois au sujet d’un virus dont ils ignorent tout.

Trois quarts d’heure : C’est l’autonomie de l’appareil portatif me produisant lui aussi de l’oxygène et qui me permet de courtes ballades accompagné de mon jeune chien, de mon attestation obligatoire, de mes papiers d’identité et de tout une ribambelle de bombinettes visant à me porter secours en cas de détresse respiratoire. Ah !… J’allais oublier le téléphone, ce nouvel organe de l’homo sapiens ainsi que cet incontournable armure, le fameux masque bien sur ! Pourtant je n’ai pas le covid et ce dont je souffre n’est pas le propos. Ma question s’adresse directement aux personnes refusant de porter le masque et cette question est :

Savez-vous ce qu’est la détresse respiratoire ? Non ! Vous ne savez pas ??? Alors lisez bien ceci…

Tout commence par une nuit normale ou peut-être une journée, comme vous voulez... Vous vaquez à vos occupations. Vous rêvez à un avenir meilleur pour certains ou vous-vous apitoyez sur le sors de nos pauvres commerçants pour d’autres. (Au passage, la diminution de la TVA de 19,6 à 5,5 % pour les restaurateurs à vue les prix augmentés entre 4 et 5 fois plus qu’ils n’ont diminué après la réduction de la TVA. Ou encore, une bague acheté 75€ à Groix est à 25€ sur le continent. Enfin bref, j’arrête là ). Donc racontai-je, tout allait bien et vous vaquiez lorsque soudainement, progressivement, insidieusement et j’en passe, l’air commence à vous manquer.

Vous-vous asphyxier ???... Juste un mince filet d’air abreuve vos goinfres poumons. Vous tentez de vous rassurer. « C’est passager !... Ca va passer !... Cela ne peut pas durer !… ». Mais les minutes passent sournoisement et maintenant vous suffoquez, vous implorez de l’air, vous en mendiez, mais rien n’y fait ! Au contraire, vous-vous contractez car l’angoisse, la panique, la peur est devenue tel que ce filet d’air diminue encore. Vous allez mourir dans les minutes, c’est sur ! Vous agonisez, c’est certain ! Adieu femme, enfant, famille !!! Adieu veau, vache, cochon !!! Adieu la vie !!!
Mais non !! Ce serait trop facile !... Ce petit filet d’air tient bon, il vous maintient dans l’horreur de l’asphyxie jusqu’à ce que les secours arrivent et que l’on vous intube que l’on vous plonge dans le coma pendant des heures, des jours des semaines, des mois pour les moins chanceux.

Voila, c’est comme ça. Si vous voulez connaÎtre, ne portez pas le masque et bonne chance.

Pour le vaccin, je n’ai pas d’avis, du moins pas encore, je pense simplement que l’on cherche et qu’on trouvera un jour mais pour l’instant je n’ai pas confiance et je crois que nos "mamamouchis" veulent utiliser les personnes âgées ou fragiles comme cobayes. Mon côté complotiste peut-être ?…


5. vendredi 4 décembre 2020 à 15:58

Face aux « anti-vax »

Beudjull votre description des conséquences de la maladie que vous subissez est saisissante de réalisme et vous avez raison de stigmatiser les inconscients qui refusent le port du masque . Quant a vos conclusions du role de cobaye que vont jouer les personnes agèes d’EPAD ou autres ,cette éventualité ne me dérange pas du tout ( je fais partie de 2eme vague des vaccinables ! ) ; en effet la mise au point d’un vaccin demande beaucoup de temps pour faire nombreux tests de validité et du temps nous n’en n’avons plus il y a urgence d’agir !! ; aussi je préfère servir de cobaye si ça peut servir a immuniser des personnes de l’age de mes enfants , petits-enfants ou arrières petits-enfants .jvk


6. vendredi 4 décembre 2020 à 16:09, par lejeli

Face aux « anti-vax »

Bonjour à tous et toutes,

masque ou pas masque, si on écoute nos gouvernants, il était dangereux dans porter au mois de mars, et maintenant ils voudraient nous le faire porter même chez nous, moi je ne vois qu’une chose depuis le début de cette crise, c’est que nos libertés s’envolent et que peux de gens s’en rendent compte, ils nous enferment, nous empêchent de circuler sauf avec un "ausweis", les gens sortent de chez eux la peur au ventre de peur d’être contrôlé même s’ils sont en règle, alors je crois que nous avons tous des difficultés respiratoires et cela grâce à notre gouvernement et sa police.
Le gouvernement règne par la peur et quand la population a peur, on lui fait faire ce que l’on veut,
Ils ont infantilisé la population, ils nous prennent pour des gamins incapables d’être raisonnable, ou alors pour des anes à qui il faut serrer la bride.
Perso je porte un masque dès lors ou je ne peux respecter un minimum de distance mais il est hors de question d’en porter un quand je suis en extérieur ou chez moi.
le virus est là , c’est un fait que personne ne peux nier, mais je pense qu’il faut arrêter la psychose,
Le vaccin, quand on écoute Mr vaccin Alain Fisher sur CNEWS, il ne donne pas envie de se vacciner, pas de publication scientifique, pas de données complète sur l’efficacité (2 à 3 mois max), on ne sait pas s’il protège contre l’infection ni sur la transmission, en gros on ne sait rien.
Donc tant qu’il ne sera pas obligatoire, je ne me ferai certainement pas vacciner.
Le seul effet secondaire connu de ce vaccin est qu’il a fait gagner au président de pfizer 5,6 millions de dollars en 1mn quand il a revendu ses actions et 1,8 million à son assistante.
Voila mon sentiment, sur ce que nous vivons.
En attendant, profitez bien de votre ile qui est, de part son éloignement un peu protégée de tout cela
Lejeli


7. vendredi 4 décembre 2020 à 19:12, par vincent

Face aux « anti-vax »

Je n’ai pas connaissance non plus du fait que le vaccin – s’il évite aux personnes infectées de tomber malades – puisse limiter la transmission du virus, et donc la dynamique de l’épidémie.

D’où un questionnement de plus sur l’utilité d’une vaccination « de masse ».

De plus, je suis foncièrement opposé aux OGM ; ça va être compliqué de me faire accepter d’aller tripatouiller dans mon ARN (et peut-être plus tard dans mon ADN, puisque certains projets
vaccinaux y travaillent déjà ). Un certain nombre d’éminents spécialistes assurent qu’il n’y a aucun risque avec l’ARN... comme certains autres en doutent... tout aussi éminents... et très loin de la théorie du complot...

Depuis le début, les seuls chiffres annoncés sont ceux… des labos ; pas encore, à ma connaissance toujours, d’études indépendantes…

Chacun fonctionne comme il veut ; mais ce n’est pas parce que Jean Castex nous demande d’avoir confiance que je vais adhérer inconditionnellement.

En plus, « La confiance, c’est comme les allumettes, ça ne sert qu’une fois ».

Par contre, les « mamamouchis » de Beujull, j’aime bien…


8. mardi 8 décembre 2020 à 19:45, par DANIEL

Face aux « anti-vax »

Si je synthétise :

Je suis impressionné par le témoignage de Beudjull qui est factuel et ne relève ni du phantasme, ni de la peur, ni du débat philosophique (je suis passé très brièvement par ce genre d’expérience et je me désespérais de l’entendre de la part d’autres... )

J’entends les états d’âme de Vincent mais est-il possible d’accepter que dans notre société de tout tout de suite il arrive qu’on ne sache pas, que l’on hésite, que l’on se trompe et que personne n’a la science infuse (même parmi nos dirigeants à notre pays). Sommes nous encore capable d’entendre que la vérité du jour sera différente demain ...

Je voudrais convaincre Lejeli de calmer ses peurs (mais ça ne va pas être facile) , je n’ai pas le sentiment que tout autre gouvernement sur cette planète ne fasse très différemment (et qu’on arrête de ressortir à chaque fois l’exemple de la Suède qui plonge comme les autres en ce moment). Concernant les bénéfices honteux de certains dirigeants de labos , oui c’est parfaitement scandaleux mais au moins ils soignent des populations mais quelque part je trouve tout de même cela moins pire que les entreprises qui font aussi des bénéfices en vendant des armes, des avions ou en construisant des navires de guerre (juste en face sur le continent...)

Je me retrouve bien dans l’opinion de JVK , dès lors qu’un vaccin génère moins de décès que la maladie qu’il combat je ne me pose guère de question (Pasteur en son temps s’est posé moins d’état d’âme et avec raison dans le contexte)

Pour finir, Anita, nous ne sommes pas toujours sur la même ligne ou planète mais là , l’alignement des astres est avec nous ! Comme quoi on trouve toujours du positif dans toute situation (et c’est comme cela que l’on se relève) :D)


9. mercredi 9 décembre 2020 à 08:51, par vincent

Face aux « anti-vax »

Daniel, j’admire votre style synthétique et bienveillant. Vous êtes trop rare sur ce blog.

Je vais réagir sur quelques-uns de vos arguments qui ne me sont pas forcément adressés, juste pour faire avancer le schmilblick ; j’espère que leurs destinataires ne m’en tiendront pas rigueur.

Tout d’abord je pense qu’aujourd’hui, il va être très compliqué de « convaincre » de changer d’avis ceux qui souhaitent se faire vacciner et ceux qui ne le souhaitent pas.

Juste un élément révélateur pour étayer : hier était interviewé sur une radio le professeur Axel Kahn, généticien mondialement connu. Lui ne voyait aucune objection à se faire inoculer le vaccin Pfizer / BioNTech à arn messager.
La veille, son collègue le professeur Caumes, annonçait que s’il devait se faire vacciner, ce ne serait en aucun cas avec ce type de vaccin. Ce monsieur est tout de même chef de service en maladies infectieuses à la Pitié-Salpêtrière… pas complètement un ignare donc.

Alors la situation que nous vivons est assez inédite – je vous rejoins là -dessus – et une femelle pangolin n’y retrouverait certainement pas ses petits.

C’est aussi la raison pour laquelle je trouve « rapide » la caution que s’octroient les personnes favorables au vaccin avec Louis Pasteur. Nous n’en sommes plus à l’inoculation d’agents infectieux inactivés ou atténués. En poussant ce raisonnement, on pourrait tout aussi raisonnablement penser que Pasteur est en train de se retourner dans sa tombe.

De même le « bénéfice-risque » est quelque chose qui s’évalue. Je n’ai rien lu là -dessus qui ne soit pas des communiqués de presse des industriels fabricants.

« … il arrive… que l’on se trompe… » l’erreur formatrice, oui bien sûr, mais alors à l’école, là où elle n’engendre pas plus qu’un nouvel apprentissage. A condition de bien parler d’erreurs…

Pour terminer je rebondis sur « sommes-nous encore capable d’entendre que la vérité du jour sera différente demain ?
 »
Là encore je vous suis. Mon questionnement est plutôt :

Quelle serait cette vérité aujourd’hui si la France n’avait pas été aussi mal préparée, que ce soit au niveau

du stock stratégique de masques chirurgicaux,

de l’agence Santé publique France, « outil inadapté et sous-dimensionné en compétences et en effectifs », trop peu préparé à faire face,

de « l’aveuglement complet » de son directeur général Jérôme Salomon,

de la distribution de masque « chaotique »,

des « errements » de communication du gouvernement,

du dépistage « laborieux » par la dépendance totale de la France vis-à -vis de l’étranger,

de la succession « précipitée » de décisions,

des agences régionales de santé, « insuffisamment présentes en termes de moyens et de personnel »…

Ce n’est pas moi qui fais cette litanie, c’est le rapport de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale en date du mercredi 2 décembre (pas des ultra-gauchistes les députés pourtant…)

Alors oui, quelle serait la vérité du jour si notre pays (comme la grande majorité des autres, je vous l’accorde aussi) n’avait pas tout sacrifié sur l’autel du libéralisme à tout-va ?

Et quelle serait la vérité de demain ?


10. mercredi 9 décembre 2020 à 11:12

Les cachotteries des labos

Covid-19 : la recherche publique sur le vaccin retardée par les laboratoires

Les fabricants de vaccins distillent au compte-gouttes leurs données d’efficacité et de sûreté, même aux pouvoirs publics. Ils rechignent aussi à ce que des expérimentations académiques complètent leurs propres tests pour mieux éclairer le gouvernement. Seul Moderna accepte que l’Inserm teste son vaccin début 2021, au moment de sa distribution en France. L’institut de recherche était pourtant prêt à embrayer dès octobre.

Le gouvernement français insiste souvent sur la transparence dans un pays réputé pour son vaccino-scepticisme. Mais pour rendre publiques des données, encore faut-il en avoir. Or les fabricants de vaccins contre le Covid-19 traÎnent le pas pour dévoiler leurs résultats complets. Ils éclaireraient pourtant la lanterne des États qui disposent de quelques semaines seulement pour affiner leur stratégie vaccinale avant le lancement de la campagne.

Lors de la conférence de presse interministérielle du 3 décembre en définissant les grandes lignes, le « Monsieur vaccin » Alain Fischer a été transparent, certes, mais pas forcément rassurant quant à la soumission des autorités publiques au bon vouloir des firmes pharmaceutiques. Et ce à un mois, plus ou moins, de l’arrivée attendue des premières doses de vaccins dans l’Hexagone.

« Pour l’instant, nous ne disposons que de communiqués de presse de la part des industriels, nous attendons, et en tant que scientifique, j’attends avec impatience des publications scientifiques, a admis le professeur d’immunologie. Des dossiers très complets vont être ou sont déjà adressés aux autorités réglementaires mais dont nous n’avons pas connaissance ». ../...
R Le Saint Mediapart 8/12/20


11. mercredi 9 décembre 2020 à 14:28, par DANIEL

Face aux « anti-vax »

Merci à Vincent pour ses propos délicats et je vais essayer de rester humble ! :)

Plus simplement , en ce qui me concerne je reste stupéfait des impacts d’un simple virus sur une société dite "développée" et des réactions à tous les niveaux que cela a déchaÎné :

L’impréparation de tous les états développés d’Europe et d’Amérique (y compris bien sur le notre) face à ce type de menace, probablement due à nos égos surdimensionnés du type cela n’arrive qu’aux autres (sous-développés ,s’entend)

La fracture beaucoup plus sociologique que politique, de notre société française (la question n’était pas liée à des opinions de gauche ou de droite mais plus à l’acceptation de la frustration généré par le confinement au bénéfice d’une certaine partie de la population à risque

La réactions ahurissante, pour moi, de certaines personnes civilisées rencontrées, considérant qu’une partie de cette population à risque était âgée donc vouée à mourir donc pourquoi confiner.... (le régime nazis avait strictement la même attitude à l’égard des handicapés, juifs, tziganes.....)

La violence des propos échangés sur les réseaux sociaux , avec cerise sur le gâteau, les "documentaires" type Hold Up, techniquement remarquable dans son montage , mais dont le propos et surtout l’absence de contradicteurs fait passer ce document pour de "l’information honnête et sans préjugés préalables". Je ne suis pas médecin, juste citoyen cartésien mais par exemple, l’extrait d’interview d’une sage femme expliquant (pour déconseiller le port du masque chirurgical) que le nouveau né (ébloui par les lumières du jour) visualisant sa mère avec un masque à l’instant même de sa naissance allait être traumatisé (en omettant de parler des autres sens tel que l’ouà e, l’odorat, le touché) ......

Comment a-t-on pu en arriver lࠠ? 

La faute à nos élus ? trop facile de rejeter la faute sur les autres sans remise en question de nos attitudes individualistes. (quoi des éoliennes au large de Groix ? non ailleurs pour avoir de l’électricité mais pas chez nous !)

La faute à notre société de consommation basée sur le profit ? Mais ne sommes nous pas les premiers à y participer en faisant fructifier les sites de vente en lignes, les réseaux sociaux Face de Bouc et autres champion toute catégorie de " l’optimisation fiscale"

Bref

Et si on revenait aux fondamentaux ?Liberté, Egalité, Fraternité
avec un zeste de bon sens, tolérance et de bienveillance à l’égard de l’autre (résumé par le terme d’humanisme)...

peut-être qu’on retrouverait un peu le sourire (désolé c’est ma marotte) ?


12. jeudi 10 décembre 2020 à 00:41

Face aux « anti-vax »

Deux grammes..... je dis bien 2 grammes !!! ont suffit à chambouler la planète...

Car si on pesait tous les virus détectés depuis cette pandémie, ils ne pèseraient que DEUX GRAMMES...!

On ne pèse pas lourd n’est ce pas..? et pourtant on en fait des tonnes....

Le poids des mots.... des maux...

J-M L D


13. jeudi 10 décembre 2020 à 08:03

Face aux « anti-vax »

On sait aussi combien pèse économiquement un décès mais sait-on évaluer son poids
sociologique ? et culturel ? combien pèse la mort de Manu Dibango par exemple ?
AM
P Scr : je dois dire à ma grande honte que je ne me préoccupe pas de savoir combien pèse le décès de Devedjian ....


14. jeudi 10 décembre 2020 à 08:06, par vincent

Face aux « anti-vax »

Je pense, au contraire que la crise de la Covid est très politisée (même si on ne parle pas ici de gauche ou de droite effectivement).

Le Haut Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU a alerté sur le fait que la pandémie a fait des ravages non seulement dans toutes les régions et tous les pays, mais aussi sur l’ensemble de nos droits, qu’ils soient économiques, sociaux, culturels, civils ou politiques.

Et en particulier par le fait de l’incapacité des pays à investir dans leur système de santé, la réaction tardive à la pandémie ou le refus de la prendre au sérieux voire le manque de transparence sur sa propagation.

Avec le fait, il va sans dire, que ce sont les pauvres et les plus discriminés déjà qui ont le plus souffert.

On ne peut pas faire plus politique…

L’article cité ci-dessus par Anita est édifiant à ce titre. On y apprend un peu plus loin – par nos amis anglais - que le labo Pfizer-BioNTech (celui qui tient la corde pour le vaccin en France) annonce une marge d’erreur importante sur son taux de réussite de 90% en direction des personnes de plus de 75ans (celles qui ont justement le plus besoin du vaccin).

Certains chefs de service en immunologie ne se cachent même plus pour dire qu’annoncer 90% au lieu des 70% espérés, « cela permet de faire monter la Bourse ».

De là à ce que certains esprits chagrins aillent penser que les labos s’occupent d’abord de la santé… de leurs actionnaires.


15. jeudi 10 décembre 2020 à 10:38, par vincent

Face aux « anti-vax »

Il va sans dire Daniel, que je vous rejoins plutôt deux fois qu’une sur « Hold Up » (que j’ai tenté de regarder par conscience civique, mais que les premières minutes m’ont convaincu d’aller perdre mon temps ailleurs), sur l’info « vérolée » des réseaux sociaux, sur les éoliennes de Groix ;o) , et sur notre société de consommation basée sur le profit (à laquelle j’essaie d’apporter le moins de contribution possible ; mais rien que le fait d’utiliser mon ordi fabriqué en Asie pour écrire ici me rend déjà moins crédible).

Sur cette maladie de « pays développés » aussi - ne serait-ce que par les pays touchés et la propagation mondiale du virus par le vecteur aérien – qui, si j’étais croyant, me ferait penser à un « juste » retour des choses si maltraitées, une Justice humanisto-divine en quelque sorte…

Je rejoins aussi Jean-Michel, avec ces « deux grammes » qui ont mis le monde à genou, et plein de petits grains de sable dans la belle machine.

Nous ne sommes pas grand-chose.
J’espère que ce qui restera de nous après çà aura appris, quand la machine redémarrera (c’est mon côté humaniste / lapin de trois semaines).


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.