« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Confinement, acte II ?

Publié le 28 octobre 2020 à 13:43

Plusieurs élus, bons connaisseurs des questions médicales, ont eux aussi critiqué ce matin « l’impréparation » du gouvernement. C’est le cas du chef du service des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou, qui estime qu’il « faut prendre la décision [de confiner], c’est certain », et « pas dans huit jours », mais juge « inconcevable » le fait que le gouvernement se soit laissé « surprendre », après l’expérience du printemps dernier.

Quant au président de la FHF, il a lui aussi appelé ce matin à « des mesures radicales » qui, selon lui, auraient même dû être prises « il y a quinze jours ». « Le gouvernement n’a pas pris la mesure de ce qu’a été la première vague. C’est pour ça que j’appelle à ce que d’ores et déjà on prépare la sortie – si on va vers un reconfinement – pour éviter une troisième vague en janvier-février qui cette fois-ci serait mortelle pour le système hospitalier.

Maire Info 28/10/20

Commentaires :

1. mercredi 28 octobre 2020 à 16:46

Confinement, acte II ?

Tout ça c’est la faute au gouvernement !...

It’s all the gouvernment’s fault !...

Es ist alles die schuld der regierung !...

E tutta colpa del governo !...

Mindez a kormà ny hibà ja !...

Es todo culpa del gobierno !...

To wszystko wina rzadu !...

Mais.... dang women xishou shi, qita ren hui ca shou !...

Alors.... Ni ciuj kunigu !!!

J-M L D


2. mercredi 28 octobre 2020 à 17:30

Confinement, acte II ?

d’accord... tous ensemble, tous ensemble ouais ... pour changer de gouvernement :-)
AM


3. jeudi 29 octobre 2020 à 09:01, par Olivier

APÔTRE(S) du...#Confinement, acte II ?

C’est le cas du chef du service des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou

Ne pas oublier qui est Philippe Juvin : maire LR de La Garenne Colombes, président de la fédération LR des Hauts de Seine, député européen cumulard (Les juteuses activités annexes de certains eurodéputés français - Le Monde 16 juillet 2018), poulain de Sarkozy, rallié à F. Fillon après la gifle des primaires, finit par appeler à voter Macron.

Mandarin ET politique chevronné : toute la République dans sa splendeur !


4. jeudi 29 octobre 2020 à 09:44

Confinement, acte II ?

il y a parmi eux de très bons médecins ...
Mon patron était un homme imbuvable qui affirmait continuellement sa haine de la gauche (il a sacqué nos carrières) mais c’était un très grand psychanalyste (et professeur)
Mon obstétricien, très réputé dans la région, aurait fait partie de "laissez les vivre" s’il avait exercé à cette époque mais lors de la naissance de notre fils aÎné alors qu’Henri effectuait son service militaire, (en 61, et vous en déduisez la durée !) il avait fortement diminué la note de la clinique (j’avais un métier correct et une bonne mutuelle...)
Sans aller très loin, on a pu aussi voir que l’opinion ne fait pas le larron en matière de médecine !
AM
P. Scr. Ne se dit-il pas également que c’est la droite qui préfère protéger l’économie plutôt que la santé des Français ?


5. jeudi 29 octobre 2020 à 20:41, par vincent

Confinement, acte II ?

« Des renforts ont d’ores et déjà été démobilisés sans que ne soit prévue ni organisée la possibilité d’un retour en cas de deuxième vague. » Juin 2020

Ce n’est pas un opposant à la politique libérale de Macron ou un soignant aigri qui le dit, c’est un rapport « confidentiel » commandé par Edouard Philippe lui-même et conduit par un ancien directeur général de Gendarmerie nationale.

Le porte-parole du gouvernement s’est engagé à « apporter une réponse dans les plus brefs délais ». Ouf !

Ces conclusions ont été rendues publiques ce 28 octobre par le Canard enchaÎné (ouvrage d’orfèvrerie que je conseille, juste après Charlie Hebdo).


6. vendredi 30 octobre 2020 à 19:06, par Yffic

Confinement, acte II ?

c’est la droite qui préfère protéger l’économie plutôt que la santé des Français ?
La droite, et Macron à sa suite préfèrent favoriser la grande distribution eu détriment du petit commerce.
En ces temps de confinement, es-t’il logique de laisser les citoyens s’exposer au virus dans des rayons qui ne sont pas de "première nécessité" (livres, presse, vêtements...) alors que ces mêmes activités sont interdites en centre ville.
Il y a, là , distorsion de concurrence, et comme par hasard ce sont toujours les actionnaires qui sont favorisés. Les petits patrons, qui n’ont toujours pas compris qu’ils faisaient partie du prolétariat se font ainsi pressurer comme les ouvriers des multinationales.
A quand,"l’outil de travail aux travailleurs"

Amitiés à tous,

JYT


7. samedi 31 octobre 2020 à 20:44, par vincent

Confinement, acte II ?

D’accord avec vous Yffic.

A ceux qui vont s’exposer dans les rayons de la grande distribution je rajouterais ceux qui vont s’exposer dans les écoles, dans les entreprises, dans les transports en commun.

Les recommandations de la médecine encore une fois n’ont pas été entendues. Ce demi-confinement serait un gag si la situation permettait d’en rire.

Rien n’a été fait entre les deux « vagues » pour soulager les soignants.

Au fait, c’est à quelle heure cette fois qu’on doit les applaudir ?


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.