"Anita, de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Combattre l’extrême droite

Publié le 13 février 2023 à 19:44

partout où elle s’implante

Les groupes d’extrême droite en France actuellement se caractérisent par leur instabilité mais aussi par leur identité locale au détriment de réseaux nationaux

L’actuel Parti National Breton émerge début 2022 des ruines d’Adsav. Le nom fait référence au PNB « historique » qui a traqué les résistants via un groupe de combat intégré à la SS. Outre le triskell dans un cercle, il emprunte à l’aîné son obsession pour la prétendue pureté raciale bretonne. À part des collages, le groupe vivote. Fin 2022, il a péniblement rassemblé une dizaine de militants.
Né fin 2022, An Tour-tan (« le Phare » en breton) reprend certains codes esthétiques du vieux nationalisme breton d’extrême droite, sauce Bastion Social. A rebours du mépris de ses prédécesseurs pour les divers dialectes du breton, le groupe revendique une identité traditionnelle attachée au pays vannetais. Sans réelle influence, son activité se résume à la tenue d’un compte Twitter, à des collages et à de rares soirées.
Début 2023, l’Oriflamme officialise son existence sur Rennes. Il s’agit d’une scission, voire d’une section complète qui quitte l’AF. Yvan Benedetti, des Nationalistes, a salué sa création : une bonne entente qui en dit long sur la radicalité d’un groupe qui vient se placer à droite de l’AF. À suivre…

La Horde 9/02/23

Commentaires :

  • Yé ! Le top de l’ultranationalisme en 2022 : Faire acheter par les crêpes Le ster et whaou ! (Landerneau) pour 2,37 millions d’euros..., un buste de Louis XIV pour le musée de la ville de Rennes (90% d’exonération fiscale tout de même pour le groupe norac..) louis XIV le plus grand massacreur du pays Rennais ( papier timbré) et de la cornouaille ( bonnets rouges 1675) chalpant ! , non ?....

  • a Périg : en fait , la vengeance étant un plat qui se mange froid , la ville de Rennes va vraisemblablement exposer sur la place face au parlement de Bretagne , le buste de Louis XIV empalé sur sur une pique avec en dessous un lit de de bonnets rouges. jvk

  • Yé ! sans être devin ou expert en sécurité ( en télétravail..) cette statue, a Rennes, est condamnée , la date idéale est même en 2032. .malgré sa mémoire longue, la Bretagne sait être généreuse, pourquoi ne pas l’offrir a Versailles ou a Lyon lieu de naissance du sculpteur ? c’est comme ça, quoi ko !...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.
Les commentaires non signés (nom ou pseudo connu) ne seront pas validés !

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
(Pour créer des paragraphes laissez simplement des lignes vides.)

L'agenda d'Henri
FIFIG 2024
Webcam sur Port Tudy
Météo - Marée
Derniers commentaires :
Archives
Liens :
Autres sites amis :
Secours