« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Cinéf’îles : Hommage aux soignants

Publié le 14 juillet 2020 à 11:44

DE CHAQUE INSTANT
un documentaire de Nicolas Philibert

Le jeudi 16 juillet à 21 h.

Un hommage émouvant aux soignants dont le métier est difficile, éreintant, mal rémunéré, souvent déconsidéré au sein de la hiérarchie hospitalière

Pendant 3 ans les élèves des « Instituts de formation en soins infirmiers » apprennent leur métier et sont confrontées très tôt, souvent très jeunes, à la fragilité humaine et à la souffrance.

Commentaires :

1. dimanche 12 juillet 2020 à 11:342020-07-12T09:34:13Z, par jean

Cinéf’îles : Hommage aux soignants

personnel en abondance dans les bureaux et de moins en moins de soignants ! voilà l’image de la France en ce moment ...et ce ne sont pas les aumones "distribuées " dans un proche avenir qui vont y changer grand chose . le TRAVAIL n’est plus payé chez nous , il suffit d’etre derrière un bureau et de profiter ...un pays de parasites ! triste !!! courage à ceux qui bossent et y croient ...encore .


2. dimanche 12 juillet 2020 à 12:302020-07-12T10:30:19Z

Cinéf’îles : Hommage aux soignants

c’est pas beau de généraliser ....
J’ai eu 3 métiers : employée de banque, institutrice et infirmière.
J’ai passé du temps donc derrière des bureaux et ... j’ai toujours mérité ma paye. (toujours contente d’avoir quitté la banque où comme mes collègues et amis -hommes...- de l’époque j’aurais fini cadre supérieur avec un salaire sans doute multiplié par 5 ou 10 par rapport à ma dernière paye d’infirmière. (Mais mes 5 ou 6 très bons amis de la banque sont tous morts cardiaques avant l’âge de la retraite...)
Le pire est que, soignante, il m’est arrivé aussi de travailler dans un bureau et croyez-moi, ce n’était pas le plus marrant : répondre au téléphone, faire des plannings, des relevé de présence etc tout en faisant de la surveillance et l’accueil de patients et leurs familles dans des circonstances trop souvent dramatiques.

J’ai horreur du populisme qui veut que seuls les travailleurs aux mains sales soient reconnus !
AM


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours