« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Antilles : personnels de santé suspendus

Publié le 21 décembre 2021 à 15:43

Les personnels de santé des Antilles réfractaires à l’obligation vaccinale à laquelle ils sont astreints seront "suspendus" au 31 décembre et pourront "s’orienter vers un nouveau métier" via une "cellule d’accompagnement et de reconversion professionnelle", a indiqué le ministère des Outre-mer. Ce sont "10 % des professionnels" concernés qui sont en non-conformité, dont "6 à 7% de soignants.

Marion Jort egora 21-12-21

Commentaires :

1. mardi 21 décembre 2021 à 17:052021-12-21T16:05:25Z, par Didier Metayer

Antilles : personnels de santé suspendus

C’est vrai qu’avec la profusion des personnels de santé, l’état peut se permettre de les virer !


2. mardi 21 décembre 2021 à 19:122021-12-21T18:12:46Z, par vincent

Antilles : personnels de santé suspendus

« C’est vrai qu’avec la profusion des personnels de santé, l’état peut se permettre de les virer !  »

Ben oui, d’autant plus que dans certains hôpitaux, on oblige de nouveau des soignants positifs à venir bosser, « compte tenu des tensions hospitalières et de risque de rupture de l’offre et de la sécurité des soins » dixit les notes de services !

Bon, il faut être bien renseigné pour l’apprendre parce que bizarrement ça ne se crie pas sous les toits...

Mais il y a sûrement une logique de santé publique là-derrière… si quelqu’un sait laquelle, je suis tout ouïe...


3. mardi 21 décembre 2021 à 20:202021-12-21T19:20:46Z, par Anita

Antilles : personnels de santé suspendus

chacun ses sources ... J’ai dans mon entourage des soignantes (de trois établissements différents) qu’on a obligées à rester chez elles car CAS CONTACT. Par contre aucune de mes ex collègues n’a vu ces notes de services OBLIGEANT les malades à venir au boulot.
D’ailleurs, comment peut-on OBLIGER un soignant qui a un arrêt de travail délivré par un médecin à venir travailler ? Comment l’employeur connaitrait la raison de l’arrêt ?


4. mercredi 22 décembre 2021 à 07:362021-12-22T06:36:23Z, par vincent

Antilles : personnels de santé suspendus

Et bien vois-tu Anita, l’expérience de tes collègues n’invalide pas d’autres expériences.

Personne n’a oublié que lors des dernières vagues, des soignants positifs au covid sont allés travailler.

Et bien c’est le cas encore aujourd’hui, à l’Hôpital Nord Franche-Comté par exemple, pour les raisons que j’ai citées dans mon précédent commentaire.

Tu pourras trouver le lien : ici

Et comme c’est France Soir qui en parle, que certains ont tenté commodément de traiter de complotiste puisque non-zélateur de la « bonne » parole, je préfère doubler avec un lien de l’Est Républicain :

(une recherche sur un bon navigateur t’en proposeras d’autres).

Ces liens utilisent le mot "invite" plutôt qu’ "oblige" (que j’ai écrit).

D’autres sites utilisent pour les soignants positifs « doivent venir travailler », et le ministère de la Santé utilise « peuvent être incités à venir travailler ». C’est : ici

Même s’il y a des nuances de vocabulaire, tu admettras que ce ne devrait pas changer grand-chose au grotesque de la situation qui est soulevé ici : virer des soignants non-vaccinés, bien-portants, que je ne prends pas trop de risque à imaginer testés, pour faire travailler à la place des soignants positifs au covid, quand bien même asymptomatiques, mais « invités » ou « incités » (sic !) par leur chef de service.

En tant que bonne connaisseuse du milieu soignant, tu dois aussi imaginer qu’une « invitation », une « obligation » ou une « incitation » adressée à des soignants pour éviter « la rupture de l’offre et de la sécurité des soins » fait à minima office d’obligation morale, pour ces personnels pourtant si maltraités, mais qui ont déjà donné leurs corps et leurs âmes à leur métier, et qui continuent et continueront pour la plupart à le faire.

Et puis tu trouveras sur le site infirmier.com, comment un soignant positif au covid peut venir travailler quand même. C’est : ici

Pour être tout à fait complet, ce même hôpital a annoncé début décembre «  qu’il renonce aux mises en demeure envoyées aux personnels suspendus pour ne pas avoir accepté la vaccination contre le covid-19  ».

En clair, les soignants non-vaccinés sont réintégrés. C’est : ici

Logique, vraiment, quand tu nous tient…


5. mercredi 22 décembre 2021 à 09:552021-12-22T08:55:35Z, par Anita

Antilles : personnels de santé suspendus

Je n’aurais pas aimé (comme administrateur, représentant du personnel) avoir à défendre un agent, suite à la plainte d’une collègue ou d’un patient contaminé, qui aurait confondu "incité" et "obligé". Mais pas de risque, c’est tout juste une "erreur" de correspondant de presse :-( (ça fleurit de mieux en mieux ces choses-là...)


6. mercredi 22 décembre 2021 à 11:382021-12-22T10:38:04Z, par vincent

Antilles : personnels de santé suspendus

Je comprends fort bien que, faute d’argumentaire et devant le fait accompli des preuves que j’apporte à mon propos, tu te sentes un peu obligée d’obliquer et de changer de sujet…

Je t’invite pourtant, si tu as le temps, à aller traîner sur les sites des associations de soignants, sur lesquels tu auras tout loisir de lire les remontées des « obligés ».

Mais peu importe. Je ne cherche vraiment pas à accabler, juste à rétablir des vérités.

Pour ce qui est de « l’erreur de correspondant de presse », peut-être fais-tu référence à celle de ton article « Alerte du Collectif Santé en Danger », que tu tires de Franceinfo.

En citant Arnaud Chiche (président du Collectif), tu as retiré du milieu de son propos une petite phrase, une toute petite phrase, pourtant lourde de sens.

La voici : « Cela va être décuplé par l’afflux de patients Covid  ».

Elle aurait du apparaître juste derrière « Dans les services de cardiologie, de neurologie il manque des lits. On a des difficultés à prendre en charge les personnes qui font des AVC, des infarctus du myocarde ».

Alors pourquoi cette seule phrase retirée pour ton article ?

Peut-être parce que, sans cette phrase, on peut facilement comprendre que les lits manquent à l’hosto, uniquement à cause des patients covid qui encombreraient les services de cardio et neuro, comme aiment à répéter à l’envi nos dirigeants et nos médias ?

Alors qu’avec la phrase originelle d’Arnaud Chiche, on comprend aisément que les lits manquants viennent du grand délabrement que nos politiques font subir à l’hôpital !... Et que cela va être (ou sera) décuplé plus tard, (peut-être ? certainement...?) avec l’arrivée de patients covid. La nuance est de taille...

L’article du Collectif Santé en Danger : ici

Bien sûr ce n’est pas grand-chose, presque rien même, mais ça participe encore à "brouiller" les infos.

C’est dommage, parce que question "brouillage" des infos, « on a les mêmes à la maison » ;o(

Évidemment, s’il s’agit d’un oubli malencontreux ou d’un bug dans le copié-collé, je retirerais immédiatement mes propos avec toutes les excuses que je te devrais.


7. mercredi 22 décembre 2021 à 14:362021-12-22T13:36:50Z, par Anita

Antilles : personnels de santé suspendus

JE N AI PAS CHANGE DE SUJET ! je réponds au fait de confondre "incité" et "obligé", obligation qui était le sujet de ton post et des liens que tu y joignais. Quant à la phrase que j’ai volontairement supprimée de mon "copier-coller", c’était pour ne pas avoir à développer qu’il y a dans les services de cardiologie (et médecine polyvalente pour les patients âgés) des malades qui devraient être dans des services spécifiques au Covid long. Et là, je te prierai de ne pas me démentir puisque j’ai eu le plaisir et l’avantage d’y être hospitalisée pour ce cas à trois reprises en un an. Je signale que Rennes vient seulement d’ouvrir un service de consultation sur le sujet alors combien de temps devra-t-on attendre au Scorff ?
Ce n’est pas là brouillage d’infos et encore moins tentative de propager des légendes !
Je n’interviendrai plus sur le sujet et te laisse le champ libre en espérant toutefois que le fait de ne rien censurer ne renforcera pas les opinions des crédules qui confondent agir contre le gouvernement et propager des données "scientifiques".


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours