« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Publié le 29 juin 2020 à 10:04

Faire basculer Lorient, quelle belle fin de carrière politique :-(

Après s’être prétendus "socialistes" pendant des décennies, ils se sont organisés pour faire gagner la droite dans "leur" bastion ! Une union de la gauche avec leur soutien aurait déplu à Macron et ses remerciements vont les aider à porter le poids de la honte.

Entendent-ils leurs anciens camarades se retourner dans leurs tombes du Pays de Lorient et même de toute la Bretagne ?

Je ne serai heureusement pas là pour les prochaines municipales et ne verrai pas qu’ils ont ainsi préparé le lit de l’extrême droite.

(La seule satisfaction dans ces résultats est le score déshonorant de Laurent Tonnerre, pas sauvé par l’étiquette LREM.)

Commentaires :

1. lundi 29 juin 2020 à 11:05, par Olivier

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Elu par 12.6% du corps électoral lorientais...Pas vraiment de quoi fanfaronner, non plus !

Décidément, le charlatanisme a de beaux jours devant lui.

"Les Français sont des veaux" plastronnait l’instigateur de la désormais moribonde Vème république...L’électeur lorientais abstentionniste, surtout !

voilà bien le résultat de la non-conscience politique de ceux qui se gargarisent du terme de citoyen.

Et surtout l’inculture politique dramatique du veau moyen...


2. lundi 29 juin 2020 à 13:58, par Philippe Dagorne

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Le Drian toujours aussi opportuniste. En fait : digne héritier des politiciens roublards et conservateurs d’une autre république. Prêts à tout pour un portefeuille. Il pourra dire comme un certain Edgar Faure : " Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent."
Un remaniement est annoncé, il ne s’agit pas de froisser le roi.

À l’origine, le mot Socialisme était noble et chargé de belles valeurs. Avec ce genre de tristes sires, il finira par rejoindre les synonymes de Fourberie.


3. lundi 29 juin 2020 à 15:32

Mille mercis à Métairie et Le Drian

tu as oublié ma vieille qu’il doit y avoir au moins un heureux à Groix : le futur maire ! Gh


4. mardi 30 juin 2020 à 10:33

Mille mercis à Métairie et Le Drian

je ne commente pas le choix des lorientais qui relève de leur libre arbitre mais je tempete contre la l’abstention et les abstentionnistes...
L’abstention est un véritable chancre qui ronge notre vie démocratique et qui pourrait malheureusement nous conduire a des aventures néfastes comme certain pays en ont connu dans le passé .
L’abstentionniste est un déserteur et fossoyeur de la démocratie qui n’a aucune excuse !! ; il a toujours la solution de voter blanc ou nul pour montrer son opposition au système .A LORIENT + de E 60°/° d’abstention mais seulement 3 a 4 °/° de vote blanc ou nul ! ; et partout c’est a peu près pareil :lamentable . jvk


5. mardi 30 juin 2020 à 23:01, par lejeli

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Bonsoir JVK et bonsoir à toutes et tous,
Peux être que si le vote blanc est pris en compte un jour, il y aura moins d’abstention car pour l’instant je ne vois pas très bien la différence entre une abstention et un vote blanc alors pourquoi les gens iraient se déplacer ?
Cela fait plusieurs fois que nous votons contre quelqu’un et non pour.
Voter contre une liste ou un candidat, cela ne marche qu’un temps et pourtant il a fallut ce genre de vote pour ne pas voir certaines personnes être élues.
Donc pour moi voter blanc est tout sauf une solution, cela ne sert strictement à rien.
Bonne soirée,
lejeli


6. mercredi 1er juillet 2020 à 09:52

Mille mercis à Métairie et Le Drian

le vote blanc ou nul , s’il n’est pas pris en compte pour les résultats ,ressort néanmoins dans les décomptes du scrutin et permet de mesurer, indirectement, un certain nombre d’électeurs qui ne se reconnaissent dans les options proposées ou qui sont contre le système en place . Les abstentions c’est une espèce de four-tout ou, il y a certes les catégories précédentes ,mais aussi , et surtout , les faignants, amateurs de TV ou du canapé, qui ne veulent pas ce déplacer , les pecheurs a la ligne , les amateurs de plage etc , etc et j’en passe et des meilleurs !!. jvk


7. mercredi 1er juillet 2020 à 16:53, par vincent

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Ah, Cornegidouille ! Je ne sais pas dans quelle catégorie me cacher !

Je ne crois pas être plus fainéant que la moyenne nationale, j’utilise mon écran TV épisodiquement avec mon disque dur externe pour des films et émissions sélectionnés, le canap me fout des escarres, je me déplace chaque semaine du finistère jusqu’au caillou, je fuis la plage...
Arghhhh ! reconnu ! Je pêche un peu à la ligne !!!

Sans rire, pour les abstentionnistes de ces dernières élections, Edouard Philippe avait rappelé "Il n’y a aucune raison scientifique de penser qu’il serait plus dangereux d’aller voter que d’aller faire ses courses".

Y a-t-il une raison scientifique de penser qu’il serait plus dangereux d’aller voter ET d’aller faire ses courses que d’aller faire ses courses ?

Plus généralement, moi qui fut un électeur assidu jusqu’en mai 2005, le référendum sur le projet constitutionnel européen m’a juste ouvert les yeux sur la considération accordée aux électeurs.

Le logiciel "Vous vous plaignez, vous voulez changer les choses, vous n’avez qu’à aller voter" bugue un peu ma bonne dame...


8. mercredi 1er juillet 2020 à 21:33, par DANIEL

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Dans une démocratie, pour moi ,le droit de vote n’a pas de prix.

Si les listes présentes , passées ou à venir ne vous conviennent pas rien ne vous interdit de vous presenter . De ce fait, pour moi, rien n’excuse l’abstention.

On ne connaÎt pas notre chance.....


9. mercredi 1er juillet 2020 à 22:23

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Si le vote est inutile pour certains , il faut , sans hésiter ,demander un référendum ( et alors y aller y voter une dernière fois ) pour faire disparaitre les votes et les élections du panorama politique de notre démocratie et ça sera , enfin , un retour salutaire en arrière ,après plusieurs siècles de dictature de la "gueuse " !!! .jvk . NOTA : dans les milieux royalistes du passé , la "gueuse " c’était la République .


10. jeudi 2 juillet 2020 à 21:17, par vincent

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Pardon, Daniel et jvk. Un peu réducteur de dire « Â le système ne vous convient pas, et bien vous n’avez qu’à vous présenter, ou même demander la fin des élections, espèce de démocraticide ».

Je peux néanmoins être d’accord avec vous sur un point : d’habitude, le vote blanc fait figure de geste délibéré alors que l’abstention mêle des motivations floues dont certaines n’ont rien à voir avec un choix politique.

Reste que ceux qui ne se déplacent pas dans les urnes ont aussi des idéaux, des réflexions et des doutes, des rêves aussi dignes que ceux de n’importe quel citoyen de ce pays.
Ce ne sont pas forcément que des abrutis indifférents à leurs contemporains et au devenir de la planète.
Une voix elle aussi à entendre. La voix le plus souvent des citoyens usés et lucides à force de désillusions. Qui leur redonnera le goût de remettre un bulletin dans une urne ?

Et puis il me semble que vous vous appuyez sur un postulat selon lequel le vote des électeurs dicterait les choix politiques.
Il me semble aujourd’hui que c’est complètement erroné.
Nous votons pour des personnes, qui sont ensuite totalement libres d’appliquer le programme qu’elles souhaitent.
Une élection aujourd’hui, c’est un chèque en blanc signé aux politiques. Le fait de s’abstenir ne change pas ce fait je vous l’accorde. Mais je refuse pour ma part de cautionner cette duperie.

Si les citoyens pouvaient voter directement pour un programme, à valeur réellement contraignante pour les politiciens, alors peut-être les élections retrouveraient un sens à mes yeux et à ceux peut-être de la majorité des citoyens français .

Et puis franchement, rien que le simple fait que le système fonctionne encore avec 60 % d’abstention, c’est bien que la machine est malade...


11. vendredi 3 juillet 2020 à 13:11

Mille mercis à Métairie et Le Drian

les temps sont durs ... la traitrise ne paie plus !
AM


12. samedi 4 juillet 2020 à 10:15, par DANIEL

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Bonjour Vincent
Merci pour votre éclairage argumenté (les réseaux sociaux font rarement dans ce registre).

Pour ce qui me concerne , cette argumentation peut être crédible à l’échelle d’une élection nationale mais elle n’est pas recevable pour une élection locale ou le maire est un citoyen que vous croisez quotidiennement, pour preuve et sauf erreur de ma part,le taux d’abstention a été similaire dans les grandes agglomérations et dans les communes de plus petite taille.

Mon approche est de ce fait plus pessimiste que la votre dans la mesure ou je crains que le citoyen ne soit devenu beaucoup plus individualiste, que la notion d’intérêt commun , de conscience politique ne soient plus à l’ordre du jour (les réactions individuelles devant la crise sanitaire sont à ce titre éloquentes : achats compulsifs dans les supermarchés, "réfugiés sanitaires" vers le milieu "rural" au mépris des consignes sanitaires, rassemblements incongrus pour "fêter" la fin du confinement....)

Donc OK le politique , l’industriel et donc notre modèle social ont leur responsabilité mais il n’en demeure pas moins que l’individu ou le citoyen est loin d’être innocent dans cette dérive.

Donc je ne peux que confirmer que ,pour moi , le citoyen "français" est un enfant gâté qui ne mesure pas la chance qu’il a de pouvoir émettre son avis ( le citoyen de Hong Kong en a les oreilles qui sifflent en ce moment et tant d’autres dans ce bas monde....) et à l’échelle locale "si les listes présentes , passées ou à venir ne vous conviennent pas rien ne vous interdit de vous présenter "

Cordialement

Daniel


13. samedi 4 juillet 2020 à 15:26, par vincent

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Daniel, tout d’abord c’est un vrai plaisir de pouvoir débattre de choses d’importance avec vous et avec les autres commentateurs de ce blog, et je remercie au passage Anita de nous donner l’espace pour le faire.

Je vous rejoins complètement sur plusieurs points.

Tout d’abord, il ne sera pas utile que je me présente aux élections municipales. Allez, je puis vous le dire, j’ai participé à élire le conseil municipal de ma commune. Dans la plupart des cas effectivement, mon argumentation n’est pas recevable pour une élection locale.

Mais ce qui est valable pour ma commune de 600 habitants ne fonctionne plus pour des villes moyennes et encore moins pour les grandes agglomérations.

Si l’on ne parle que d’aujourd’hui, les politicards de tous bords, tous plus ou moins macron-compatibles (il faut bien se trouver une place autour de l’auge, la pâtée est bonne…) faussent le jeu.

Peut-être que le citoyen ne s’y retrouve plus. Certainement que le vote « Â string »* permettrait aussi un retour aux urnes d’une partie des abstentionnistes.
* le vote « Â string », celui qui sépare bien la gauche et la droite ;)

Aujourd’hui, c’est un peu comme si Henry Ford s’adressait aux électeurs quand il faisait la promotion de son automobile : « Â Les gens peuvent choisir n’importe quelle couleur pour la Ford T, du moment que c’est noir »

Je ne parle pas des tractations de bas étage (Marseille par exemple) qui n’honorent pas non plus ce suffrage local et qui peuvent éloigner de potentiels électeurs.

Je vous rejoins aussi sur le fait que les consciences civiques se délitent. « Â Les Français sont des veaux », certainement, mais peut-être les aide t-on et y trouve t-on un bénéfice ? (y = les gouvernants).

Je voudrais revenir sur deux commentaires précédents qui me semblent intéressants : celui d’Olivier qui rappelle l’élection lorientaise avec 12,6 % du corps électoral, et celui de lejeli qui regrette la non prise en compte du vote blanc.

Pour contrer l’abstention galopante, certains proposent le vote obligatoire. De mon point de vue, il n’est pas inintéressant de s’y arrêter un instant.

Certes ce serait un non-sens démocratique que de l’instaurer en l’état de la comptabilité électorale.

Mais imaginons un suffrage obligatoire, dans lequel les bulletins blancs soient réellement comptabilisés dans les calculs de majorité (et non pas seulement consignés dans une colonne), et qui soit contraignant pour l’élu ; il devrait par exemple rallier à minima un certain pourcentage du corps électoral, sous peine de démissionner.

On pourrait penser alors que si l’offre politique ne correspond pas à l’électeur, alors il voterait blanc. Et puisque ces bulletins seraient effectivement comptabilisés, alors l’élection de Lorient par exemple serait invalidée, puisque 12,6 % n’est pas une pourcentage suffisamment représentatif du corps électoral… il faudrait refaire une nouvelle offre politique, jusqu’à ce qu’elle rassemble suffisamment de suffrages... laissez-moi rêver...

Aujourd’hui, quelque soient les résultats, les votants et les abstentionnistes ont un point en commun : être vite oubliés après le deuxième tour.


14. samedi 4 juillet 2020 à 15:49

Mille mercis à Métairie et Le Drian

eh les gars !!! vous le mettez où mon bulletin "NUL" ?
AM


15. samedi 4 juillet 2020 à 16:14, par vincent

Mille mercis à Métairie et Le Drian

Il n’est pas faux de penser que actuellement, voter blanc, c’est quelque part entériner le fonctionnement défaillant du système électoral, être dans l’acceptation que rien d’autre n’est possible…

Et du coup, le bulletin « Â Macron démission » aux dernières municipales, c’est vous Anita ?


16. samedi 4 juillet 2020 à 16:28

Mille mercis à Métairie et Le Drian

non, je me suis bornée à rayer les supposés macronistes (ou filloniste...) puisque la bonne gâche pour les candidats est de ne plus afficher leurs étiquettes, ce que je trouve scandaleux !
AM
(j’ai été tolérante avec les incompétents...)


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours