« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Le rendez-vous

Publié le 18 janvier à 16:19

D’un côté vous avez des vaccins, de l’autre vous avez des gens qui veulent se faire vacciner. Entre les deux, vous avez d’autres gens, chargés de vacciner ceux qui veulent se faire vacciner.

L’idée générale, c’est que les vaccins se retrouvent dans les bras de ceux qui veulent se faire vacciner, grâce à l’intervention de ceux qui sont chargés de les vacciner. A priori, une telle opération ne semble pas insurmontable.
Disons que, tout au long de notre longue histoire, on a déjà vu plus compliqué. Eh bien, grâce à l’esprit Shadock qui sommeille chez tout organisateur chargé d’organiser, c’est en train de devenir un chef-d’œuvre de complication, un Himalaya de complexité, poussant jusqu’à leurs plus extrêmes limites les capacités de résistance de l’homme (en tout cas du Français). Tout simplement (si j’ose dire) parce que pour que cette opération puisse être menée à bien, il est demandé aux candidats au vaccin de prendre préalablement un rendez-vous, l’astuce étant de rendre cette démarche, sinon totalement impossible (quoique), du moins suffisamment dissuasive, pour pousser aux confins de la folie les millions d’inconscients ayant cru benoîtement qu’il ne s’agirait là que d’une banale formalité et se retrouvant au bord de la crise de nerfs, désormais obnubilés par une unique obsession : un rendez-vous ! _ Un rendez-vous ! Vous avez devant vous un miraculé ayant réussi l’exploit d’en avoir un. Merci pour vos applaudissements. Je les mérite.

Alain Rémond, La Croix 18/01/2021

Commentaires :

1. mardi 19 janvier 2021 à 08:05, par vincent

Le rendez-vous

Effectivement, bravo à vous d’avoir su braver tous ces obstacles ! J’espère de tout cÅ“ur que tous ceux qui souhaitent se faire vacciner puissent marcher dans vos pas.

Une petite pensée quand même pour « Â les autres ».

En cette période de stress généralisé, quand tous regards sont tournés vers les flacons magiques, les pays en voie de développement sont encore plus loin de nos yeux.

L’OMS craint que les pays riches accaparent les vaccins contre la Covid-19 au détriment des pays pauvres.

En effet, les fabricants de vaccins préfèrent rechercher un accord de mise sur le marché auprès des États riches, plutôt que de travailler avec l’OMS qui pourrait obtenir l’accord à l’échelle planétaire.
Les pays riches, avec le « chacun pour soi », ne seraient juste qu’ « Â égoïstes ».

Ainsi « Â 39 millions de doses du vaccin contre le coronavirus ont déjà été administrées dans au moins 49 pays riches ».

Dans le même temps, « Â seulement 25 doses ont été administrées dans un des pays au revenu le plus bas. Pas 25 millions, pas 25.000, juste 25 ».

Un récent article de ce blog parle du moral, de la joie et de l’optimisme.

À‡a tombe bien, les pays riches vont bientôt pouvoir entonner le refrain de la chanson du regretté Michel Tonnerre « Le Vieux »Â :

Tout pour ma gueule,
Ma jolie jolie gueule…

Le Vieux


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours