« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Publié le 2 août à 09:14

À Groix aussi, un groupe de personnes défilaient avec pour slogan « Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! » Résidant à Groix pour la plupart, tous revendiquent avant tout la liberté. Liberté de circuler et liberté de se faire ou non vacciner. « Je suis venue car il faut savoir prendre position, déclare Lucienne. Je trouve le passe sanitaire anti-démocratique et anticonstitutionnel. »

Ouest-France 02/08/21

Commentaires :

1. lundi 2 août 2021 à 23:53, par Daniel

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Après réflexion je me demande si l’obligation de rouler à droite ou de s’arrêter au feu rouge ne sont pas des atteintes scandaleuses à notre liberté de circuler, je me demande même si ce ne serait pas anti democratique voir anticonstitutionnel.......


2. mardi 3 août 2021 à 09:40

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Vous avez tout a fait raison Daniel ; c’est scandaleux ; nous vivons une véritable dictature.Heureusement que certaines collectivités , comme la Martinique , ont su montrer l’exemple en faisant de la résistance ; ça devrait nous servir d’exemple ! . jvk


3. mardi 3 août 2021 à 14:02, par Christine

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

J’ai d’abord cru, Daniel, que votre réponse ironique ne cherchait qu’à faire passer les opposants au passe sanitaire pour des imbéciles puis il m’est apparu que le sens de circulation obligatoire est finalement une belle illustration notre société, telle qu’elle se construit : dans la peur et la division.
Pour filer la métaphore, je vous laisse tenir votre droite et ne vous mets nullement en danger puisque je préfère les chemins qui demandent davantage à chacun d’exercer sa libre pensée.


4. mardi 3 août 2021 à 18:34, par vincent

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Pour une fois, je vais abonder dans le sens de Big pharma : c’est quand même vrai que dans ce ramassis complotiste d’anti-passe sanitaire tueurs de p’tits vieux, il n’y a pas que de l’excellence...

J’en ai reconnu certains qui roulent effectivement à gauche, d’autres qui sont satanistes, et d’autres encore qui mangent leurs enfants.

Et en plus, ces cons-là , ils se sont barrés du bain bouillonnant, alors qu’il était tellement douillet pour nos corps et nos neurones : ici


5. mardi 3 août 2021 à 23:59, par Daniel

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Bonsoir Christine

Si je m’essaie à la métaphore, je me contenterai de constater que la nature m’a fait naÎtre gaucher mais que je joue très mal au foot car droitier du pied !

Je ne sais quel diagnostic vous en tirerez ?

Sinon pour aller d’un point À à un point B je préconise la ligne droite quand on est pressé ( sans rentrer dans le détail de loxodromie ou l’orthodromie sur les très longues distances )


6. jeudi 5 août 2021 à 16:44, par vincent

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Fabius fils (directeur McKinsey) « conseille » le gouvernement sur la vaccination, et donc sur le passe-sanitaire

ET

Fabius père (président du conseil constitutionnel) vient de valider « en sage » le passe-sanitaire.

Elle est pas belle la vie en macronie ?


7. vendredi 6 août 2021 à 10:12

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Depuis le 2/12/20 sur les 9 membres du conseil : 1 a été nommé par Macron- 2 par Hollande dont le président- 3 par Larcher - -i par Juppé -2 par Bartholommé _ les 2 membres de droit Sarko et Hollande ne siègent pas. Le poids de la macronie ne me parait pas évident dans les décisions du conseil.jvk


8. vendredi 6 août 2021 à 12:54, par vincent

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Que papa soit chargé de statuer sur la constitutionnalité de la « Â stratégie vaccinale » vendue (dispendieusement) à l’État par le cabinet dirigé par son fils ne vous inspire que cette réponse jvk ?

Pardon, mais c’est regarder le doigt plutôt que la lune…

Accessoirement, le fait que Laurent Fabius ait trempé dans le scandale du sang contaminé, qu’un ministre de la macronie soit mis en examen (mais néanmoins toujours en poste), qu’un autre soit sous le coup d’investigations judiciaires, que le cabinet McKinsey - que vous et moi payons - soit au cÅ“ur du scandale des opioïdes aux USA, ne vous semble pas raisonnablement suffisant pour parler d’un système dans lequel la vie est belle pour certains, et même en temps de syndémie ?

(précision, s’il en fallait : les « Â certains », ce ne sont pas, par exemple, les populations ouvrières et précaires de Seine-Saint-Denis qui aimeraient peut-être se faire vacciner, mais pour qui il manque des doses de vaccins).


9. vendredi 6 août 2021 à 19:48, par Daniel

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Bonjour Vincent

Je ne sais d’où vient ton information relative au manque de vaccins en Seine Saint Denis mais à cet instant tu peux t’y faire vacciner dès demain sur Doctolib si l’envie t’en prend...
info ou intox de tes sources ?

L’information de Jvk est pour moi pertinante , peux tu m’expliquer l’intérêt potentiel de Fabius père dans cette vision un tantinet "complotiste", aurais tu fait le même amalgame si la décision du conseil constitutionnel avait été inverse ?


10. samedi 7 août 2021 à 12:16

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Pour avoir tout lu en diagonale, je propose ma solution : Tatouage du R sur la fesse gauche et Code sur la fesse droite...

Fou..


11. samedi 7 août 2021 à 14:17, par NidieuNipasse

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

‌‌‌
‌NidieuNipasse

" Une vie de merde", c’est ce que promettrait avec le passe sanitaire un conseiller ministériel aux non vaccinés. Pour les habitués des bistrots, sans QRCode, finies la chaleur humaine et les rencontres autour d’un verre. Plus de "brèves de comptoirs" pour Jean Carmet, ou de "verres de contact" avec Antoine Blondin. De gros coups de cafard en perspective, et aussi d’incompréhension et de colère contre ce passe inique qui n’a rien de sanitaire.

Vous prenez le TGV, assis, espacés, masqués, dans un wagon bien ventilé... mais avec le passe sanitaire obligatoire. A l’arrivée, vous pouvez vous entasser dans un bus, un métro ou un RER, sans passe sanitaire ! A Paris, la station Châtelets-Les Halles, centre de multiples correspondances, est un cluster permanent, sans passe sanitaire. Mais si vous prenez l’escalator pour aller un étage au-dessus dans le centre commercial du Forum des Halles, le passe sanitaire serait obligatoire. Un jeu de l’oie arbitraire, incohérent et sadique, conçu par de petits consultants arrogants, plus habitués des "lounge-business-class" que du bistrot du coin.

Le but de cette discrimination perverse serait de garantir la liberté et la sécurité aux vaccinés ? Quelle liberté quand on doit justifier plusieurs fois par jour de son état de santé, face à des inconnus sans statut transformés en contrôleurs ? Quelle sécurité ? Si le vaccin est si efficace au point de vouloir l’imposer à tous, que craignent donc les vaccinés ? Bientôt, il faudra une troisième dose pour avoir un passe sanitaire valide !

Les zélateurs de cette politique indigne d’une société démocratique et civilisée pourraient méditer cette réflexion attribuée à Benjamin Franklin : "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux".


12. samedi 7 août 2021 à 16:02

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Si c’est Quentin Deroc qui fait les tatouages ça peut être pas mal non ?.................... Elizabeth


13. samedi 7 août 2021 à 16:26, par vincent

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Depuis le début de la vaccination, les associations qui Å“uvrent sur le terrain, et notamment avec les précaires en Seine-Saint-Denis, font remonter que nombre de ceux qui aimeraient se faire vacciner ne le peuvent pas.

Je serais très satisfait si cela devenait le cas aujourd’hui, et notamment avec plus de doses disponibles.

Malheureusement, Doctolib qui est un outil efficace pour des classes « Â connectées », est de très loin inadapté pour ces populations. Dans ces territoires, pullulent aussi de grandes difficultés « Â d’accès à l’information, de distance avec les institutions de santé" ou encore à cause de "la situation de quasi désert médical".

Ces mêmes associations, mais également récemment l’Assurance maladie, font remonter en plus le problème du « Â nomadisme vaccinal »Â : de multiples rdv et doses ont été donnés à des personnes « Â extérieures » au département, qui ont profité ici de l’aubaine de la précarité sociale, au détriment évidement des populations locales.

Les habitants du coin sont encore aujourd’hui minoritaires dans les bénéficiaires du vaccin contre le Covid-19, qui reste clairement une maladie sociale (le département reste largement parmi les moins vaccinés).

Encore une fois, vouloir une « Â obligation » vaccinale sans aider à l’accès aux vaccins ceux qui en auraient prioritairement besoin, me semble une incohérence.

Quant à ce qu’aurait à gagner la famille Fabius dans cette affaire, Daniel, mon esprit (même déviant) reste étonné de cette question.

Le fiston, président associé de McKinsey, n’a-t-il pas tout intérêt à ce que son cabinet (empêtré dans plusieurs scandales, dont celui des opioïdes – plus de 400 000 morts prématurées - qui lui a fait verser une « Â indemnité » de 573 millions de dollars pour échapper à son procès aux USA) fasse aujourd’hui les meilleures affaires possibles tout en tentant de redorer son blason ?

Et je ne vois pas trop quel serait l’intérêt de papa d’envoyer paÎtre celui de ses fistons qui a le mieux « Â réussi », surtout que l’autre a été condamné en 2019 pour escroquerie.

Ah, la familia !

Mais on en n’est plus aujourd’hui à une incohérence près, puisque (rayez les mentions inutiles) :

- Les policiers méritent d’être contaminés
- Le vaccin est dangereux pour les policiers
- Le gouvernement a besoin de la police pour contrôler les passe sanitaires, « Â quoi qu’il en coûte » pour la santé des policiers 
- Le Covid-19 est respectueux de l’autorité et ne s’attaque pas aux policiers.


14. samedi 7 août 2021 à 21:26

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

je ne pensais pas que cela pouvait toucher autant d’hémisphère .

Fou..


15. dimanche 8 août 2021 à 10:15, par DANIEL

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Bonjour Vincent

Commençons par les points de convergence

Oui il est parfaitement aberrant que les forces de police ne soient pas soumises aux même règles de vaccinations que le personnel médical ou tout autre salarié (en sachant néanmoins que s’ils veulent aller boire un coup pendant le service le pass sanitaire sera exigé)

Oui la population de Seine Saint Denis est malheureusement peu vaccinée mais c’est effectivement lié à leur précarité

Oui sur le fait que Doctolib est accessible aux personnes "branchées" et oui les services de Seine Saint Denis et autres associations ont démarché aussi bien que possible cette population précaire

maintenant abordons les points de divergence

Non ,à ce jour, il n’y a pas pénurie de vaccins en Seine Saint Denis contrairement à ton affirmation

Non sur le fait que si les gens se ne vaccinent pas c’est par difficulté à l’accès. Ce vaccin est accessible à ceux qui le désirent mais il appartient aussi au citoyen à se prendre un tantinet en charge , de s’assumer et donc à se bouger les fesses pour y voir inscrire son QR code comme proposé par Fou !

La gratuité de cet accès au vaccin fait bien des envieux dans le reste du monde et devrait nous inciter à arrêter nos pleurs d’enfants gatés pour le moins excessifs.

Je n’apprécie pas particulièrement Fabius mais tes amalgames me semblent pour le moins rocambolesque et sans preuve sauf ton ressenti qui peut être aussi erroné que le mien mais je n’ai pas pour habitude d’accuser sans faits ou preuves.

Accessoirement et je me répète (c’est l’âge) je préfère enrichir le monde médical qui a le mérite de rechercher à "soigner" (même si ses dérives sont parfaitement condamnables et condamnées )plutôt qu’une entreprise d’armement vendant ses produits au plus offrant.


16. dimanche 8 août 2021 à 17:15, par Michel

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Si j’ai bien compris ,vous refusez le passe sanitaire ,donc vous préférez le confinement ,le couvre feu et la fermeture des commerces . Certes c’est une petite contrainte jusqu’au 15 novembre mais pourquoi êtes-vous contre tout ?


17. lundi 9 août 2021 à 09:12, par vincent

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Salut Daniel. Depuis tes deux derniers commentaires, tu essaies de me faire dire (par deux fois) ce que je n’ai pas écrit. Tu fais partie des fins commentateurs, je le sais. Je mets donc çà sur le compte de l’inattention.

Ainsi je n’ai pas dit qu’il manquait des doses en Seine Saint Denis, mais j’ai écrit que «   pour les populations ouvrières et précaires, il manquait des doses de vaccins ».

Mais je suis moi-même aussi inattentif, et j’aurais du être plus précis dès mon premier commentaire en écrivant que les doses manquaient pour ces populations ouvrières et précaires parce qu’elles n’allaient pas vers elles, et que rien n’était officiellement organisé pour aider ces populations à s’approprier ce qui leur revenait de droit (hormis le travail de fourmi bien insuffisant de quelques associations).

Je pense aussi sincèrement qu’il faut avoir travaillé avec ces populations de deuxième zone, et dans leur milieu (j’ai fait partie de ceux qui l’ont fait pendant plus de vingt ans) pour savoir que les barrières de langue, d’accès à l’information et de culture font qu’ils n’iront pas spontanément vers les centres de vaccination.

Penser qu’ils n’auraient qu’à « Â se bouger les fesses » n’est qu’une discrimination de plus dont ils n’ont pas vraiment besoin. Encore une fois les acteurs de terrain le savent bien. Par contre entièrement d’accord avec toi concernant d’autres populations.

Je reviens à Fabius’Family parce que ça vaut le coup. Outre la sémantique dont tu qualifies mon propos (« Â amalgame », « Â rocambolesque », « Â erroné »), tu utilises le mot de « Â ressenti ».
C’est très arrangeant pour éluder les faits. Malheureusement les faits sont têtus.

Je ressors le pedigree de Victor Fabius : Membre du pôle d’activité Consommation et Distribution de McKinsey, chef de file en France du pôle de compétences Marketing et Ventes (sources McKinsey.com)

Il me semble (mais à d’autres aussi heureusement) que dans le cadre d’une vente forcée de vaccins validée par le Conseil Constitutionnel, c’est particulièrement savoureux…

Pour les citoyens du monde envieux des vaccins, il suffirait que l’Europe (et la France) autorise enfin la levée des brevets, ce que réclame depuis longtemps l’OMS entre autres. Le fait que Macron s’y soit toujours opposé est encore une bizarrerie pour quelqu’un qui souhaite la santé de ses concitoyens…

Concernant ton passage sur le monde médical qui a le mérite de chercher et de soigner, j’espère que tu ne fais pas allusion aux conditions dans lesquelles exercent aujourd’hui en France chercheurs du domaine public et soignants ;o)

Je termine avec ta remarque sur les forces de l’ordre qui devront montrer patte blanche pour aller boire un coup. Elle est particulièrement intéressante. Intéressante et instructive.

Ce sera certainement la première fois dans l’histoire de l’humanité (j’avoue qu’ici je n’ai pas fait de recherche) que des citoyens lambda aux portes des bars vont contrôler des agents de la force publique. à‡a pourrait simplement prêter à sourire.

Seulement avec le passe sanitaire, notre président réalise son rêve le plus fou, son fantasme ultime : que les citoyens deviennent eux-mêmes les acteurs du contrôle, de la discrimination et bientôt de la répression  !

Les derniers jours du règne calamiteux de Macron pourraient être les plus dangereux pour nos libertés et pour la fragile paix sociale...


18. lundi 9 août 2021 à 13:14, par NidieuNipasse

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

NidieuNipasse

Communiqué de cafetiers bretons "Pour un bistrot ouvert à toutes et tous"

POUR un bistrot ouvert à toutes et tous : NON à l’application d’un passe sanitaire dans nos lieux de quotidienneté. //

Communiqué commun – 3 août 2021

À partir des premiers jours d’août, le pass sanitaire devient obligatoire dans les cafés-restaurants notamment. Un acte qui était jugé, il y a peu encore, impensable, dangereux, et discriminant. Peut-on encore, dans ces conditions, être un bistrot, un café, un bar ou un troquet ?

Il faut se rendre compte de ce que signifie la mise en Å“uvre d’un pass sanitaire pour des cafés de village ou de quartier comme les nôtres. Cela consiste à contrôler, trier et séparer les habitants de la commune, et autres utilisateurs du lieu. Cela revient à refuser de servir un verre ou permettre d’assister à une animation (concert, conférence, exposition, atelier, etc.) à des personnes que nous côtoyons depuis des années.

Qui sommes-nous, gérants de bistrot, pour refuser d’accueillir une personne et en accepter une autre ? Qui sommes-nous pour juger que telle ou telle personne est « en règle » ou au contraire « irresponsable » ?

Dans tous nos bistrots, notre job est d’accueillir, non de sélectionner.

Nous sommes des lieux ouverts à toutes et tous sans distinction. Nous sommes des cafés, pas des clubs fermés. Nous sommes des lieux de rencontre, où la différence et le mélange sont richesse. Nous sommes aussi un service de proximité, au service de tous. L’accueil sans condition, l’entraide et l’échange sont des notions fondamentales, inscrites dans notre socle de valeurs. Elles sont notre ADN.

La situation sanitaire actuelle justifie-t-elle de faire voler en éclat ces valeurs ?

Nous sommes par ailleurs des lieux responsables et pleinement conscients du contexte sanitaire. Nous Å“uvrons activement depuis plus d’un an et demi à enrayer collectivement l’épidémie de la covid 19. Nous ne remettons aucunement en débat ici la pertinence du vaccin.

Pour autant, l’impact sanitaire n’est pas le seul critère à prendre en compte. Pour ce qui est des cafés, nous pensons que l’urgence est dans le besoin de fraternité et le respect des choix des autres, en ces périodes troublées. Le rôle d’un café n’est pas de contrôler ni de mener une politique sanitaire. Il est de contribuer au vivre ensemble.

Nous, gérants et tenanciers de lieux de convivialité et de création de liens :

Nous refusons de jouer le rôle de police sanitaire, et ainsi de contrôler, de trier et de séparer les usagers de nos lieux.

Nous défendons un respect de la liberté de choix, ainsi que de la liberté individuelle d’aller et venir dans des lieux publics sans discrimination aucune.

Nous nous questionnons sur l’obligation vaccinale imposée aux salariés d’établissement de restauration et de bar.

Nous condamnons la brutalité et la précipitation dans lesquelles ces décisions sont prises.

Nous ferons tout ce qui est légalement possible de faire pour nous opposer à l’application d’un pass sanitaire dans des lieux publics comme les nôtres.

Chaque jour nous Å“uvrons pour que nos cafés restent des lieux conviviaux, sécurisants et ouverts à toutes et tous. Avec le pass sanitaire, une ligne rouge a été franchie. Sans réaction, c’est l’âme des cafés qui est aujourd’hui menacée. Et avec elle, une certaine idée du vivre ensemble.

Gérants et salariés de cafés, habitués et usagers, habitants et élus locaux, réagissons !


19. lundi 9 août 2021 à 18:16

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

A Vincent suite au N° 17" il suffit que l’EUrope et la France autorise enfin la levée des brevets..." . Nous sommes en régime capitaliste et ses moteurs sont le profit et le fric ! ; on peut le regretter , s’en offusquer mais c’est une réalité incontournable ! ; pratiquement tous les pays de la planète , hors la Corée du nord (mais est-ce une référence ! ), l’on adopté ,meme la Chine de Mao qui a maintenant quelques milliadaires et est devenue pratiquent la première la 1ere puissance économique.Si on on raccourcit la durée de validation des brevets et diminue les bénéfice ,ces labos n’investirons + dans de couteuses R&D en vaccins.Est-ce que les organismes d’états, avec leurs moyens et leur contraintes administratives,pourront prendre la relève et avoir la éfficacité ? .jvk l’affreux suppot du capitalisme


20. lundi 9 août 2021 à 19:14, par DANIEL

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Bonsoir Vincent

Je te rassure ce n’est pas de l’inattention de ma part mais plutôt une incompréhension sur le fond du débat qui me dépasse dans sa subtilité .

Depuis quand la vaccination serait-elle dédiée à une typologie de la population ? Sauf erreur elle est ouverte, à ce jour, à tous que l’on soit jaune, vert, rouge , jeune , vieux , ouvrier, paysan, patron que sais je .et je n’ai pas compris qu’il y ait pénurie de vaccins à cet instant .

J’ai le même ressenti pour le pédigré de la famille Fabius qui m’indiffère et je reste ravi sur le fond qu’un vaccin existe et soit accessible à tous dans notre pays.

Pour ce qui me concerne je m’arrête là et passe à autre chose car à force de couper les cheveux en 4 on devient chauve :-)


21. lundi 9 août 2021 à 19:35, par vincent

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

A jvk, réponse (tardive) par rapport au Conseil constitutionnel :

Vous avez parfaitement raison, les membres du CC sont nommés par les gens de pouvoir que vous citez. Et c’est bien ici une de ses nombreuses failles !

Le rôle du CC est de veiller à ce que les lois proposées par le gouvernement soient conformes à la Constitution ; c’est en somme la garantie d’un contre-pouvoir contre les abus potentiels du pouvoir.

Alors qu’un contre-pouvoir soit nommé par le pouvoir lui-même, on est carrément chez le père Ubu !

De plus, les membres du CC ne sont pas choisis sur la base de critères de compétences juridiques. Ce sont évidemment des critères politiques qui président à ces choix. La présence de Robert Badinter à Laurent Fabius, en passant par Roland Dumas, Jean-Louis Debré, Michel Charasse, Lionel Jospin, Alain Juppé pour les plus connus le démontre abondamment.

Les « Â sages »... des politiques qui ont largement profité des indemnités toute leur vie et qui cumulent en plus de leurs salaires mirifiques de 13000 boules/mois, des retraites de députés ou de ministres (ils font partie des 1 % de salariés les mieux payés). De quoi comprendre un peu mieux que les rares fois où ils ont joué les méchants loups contre le gouvernement, c’était vraiment pour des broutilles… pas fous les gaziers, la soupe est bonne la aussi...

Je retiens aussi que patron Laurent Fabius s’est « Â sorti » de son procès du sang contaminé en plaidant « Â responsable mais pas coupable ».

La prochaine fois que je me ferai arrêter dans une manif anti-passe, je tenterai de plaider la même chose au tribunal ; normalement ça devrait passer, non ? Et même si je ne m’appelle pas Laurent Fabius ?


22. mardi 10 août 2021 à 10:52

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

a Vincent de jvk _ Conseil constitutionnel - Vous avez tout a fait raison Vincent le pb que vous soulevez est une des graves faille de la 5 eme : faire contrôler les décisions du pouvoir politique par ce meme pouvoir politique est une aberration voulu certainement par C de G car la chambre des députés étant alors de son partie il a pu modifier la constitution :élection du Président par des élections DIRECTES au suffrage universel ; a l’origine c’était les chambres réunies en Congrès qui le faisait ; pour les constitutionnalistes c’était illégal mais comme ça été validé par approbation dans un référendum et que le peuple est souverain ,ça devenait légal !! théorie très dangereuse pour l’avenir .Peut-être qu’un collège, issu de membres de la Cour de cassation et du Conseil d’État , aurait été + impartial ; d’ailleurs quand un citoyen soulève ce genre de pb de constitutionnalité c’est ce type de collège qui est chargé transmettre ou non le dossier au Conseil .jvk


23. mardi 10 août 2021 à 16:42, par vincent

« Le passe sanitaire, on n’en veut pas ! »

Un Conseil constitutionnel 2.0 pour veiller sur le Conseil constitutionnel...

Sans rire, il est plutôt rare que je sois d’accord avec vous jvk, mais là , bien obligé de l’être. Il est grand temps d’en finir avec cette cinquième république qui prend l’eau de toutes parts... bon, là , je ne suis pas sûr qu’on soit d’accord ;o)

Première étape, il faudra vidanger en avril 2022.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours