« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Fatigue, défaut d’attention, échec scolaire...

Publié le 29 août à 12:46

Tels sont les effets des rythmes scolaires mal adaptés à la biologie de l’enfant.

Tous les scientifiques s’accordent sur le fait que la semaine de 4 jours et demi est préférable à celle de 4 jours. Le samedi matin est défendu par de nombreux scientifiques. Un rapport de l’Inserm indique que laisser le mercredi libre jusqu’à la fin du primaire permet un lever spontané supplémentaire a priori favorable à l’équilibre de l’enfant. Chez les jeunes enfants, le problème vient surtout de couchers trop tardifs.

Plusieurs études ont montré que les enfants ne peuvent rester concentrés plus de 4 à 6 heures par jour. Ce qui plaide pour alléger la journée de travail scolaire, et le faire de manière différenciée, en fonction de l’âge.
Les chrono biologistes recommandent en général 7 semaines d’école, suivies de 2 semaines de repos. Il serait d’ailleurs judicieux d’écourter les congés d’été afin d’allonger ceux d’hiver, quand les enfants ont besoin de plus de sommeil. Réduire les grandes vacances permettrait également d’avoir plus de jours scolarisés et d’alléger la journée scolaire.

K Bettayeb Science et vie 5/08/21

Commentaires :

1. mardi 31 août 2021 à 00:04, par vincent

Fatigue, défaut d’attention, échec scolaire...

« Tels sont les effets des rythmes scolaires mal adaptés à la biologie de l’enfant ».

Oui, évidement. Peut-être qu’un jour un ministre de l’Éducation digne de ce nom mettra EFFECTIVEMENT l’enfant au centre du système (ce qui est « vendu » malhonnêtement à chaque nouvelle réforme de l’EN).

Et peut-être en faisant que les horaires journaliers, l’organisation pédagogique de la semaine et la répartition des vacances scolaires soient moins au service de « l’économie » (parce que pour le moment, il faut bien que les parents soient les petits pions productifs dans le grand manège de l’enrichissement de quelques-uns) et plus au service de l’élève.

En gros, en proposant une organisation moins « taillée sur mesures » pour le travail des parents que pour l’épanouissement et l’intérêt du jeune mais çà , c’est du politique...

Bonne chance aux chronobiologistes, qui n’ont à mon avis qu’une marge pour faire des micro-ajustements bien insuffisants.

Pour ce qui est défaut d’attention et échec scolaire, bien sûr que les rythmes scolaires ont leur part ; mais avec un système scolaire des plus inégalitaires (ici), et qui compte un élève sur cinq issu de familles pauvres, il y aurait bien d’autres chantiers à ouvrir en parallèle pour s’attaquer aux problèmes susnommés¦


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours