« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Carnet noir

Publié le 21 février 2020 à 17:41

Groix serait-elle sous l’influence d’une malédiction ?

José, un des piliers majeurs de sa culture, a choisi de nous abandonner à notre sort. Lourde perte bien sûr pour sa famille et ses proches à qui nous adressons nos condoléances attristées mais également pour les responsables du Cercle Celtique à qui il apportait son concours, avec son compère Jo Le Port, pour oeuvrer à la renaissance du breton de Groix. Il était chargé de l’apprentissage aux débutants.

José et Jo, (chez Beudeff, l’authentique)

Quand je lui avais dit en m’installant ici que je souhaitais apprendre le Groisillon, il m’avait répondu avec son humour habituel, "Pas possible, tu es trop vieille". Il m’avait alors expliqué la nécessité qu’il y avait à parler à l’Ecomusée le breton que j’appelle "dénaturé" parce que c’est celui appris officiellement dans les milieux scolaires depuis que la frange la plus nationaliste de la Bretagne a imposé sa loi dans le domaine. A chaque rencontre, il enfonçait le clou en s’adressant à moi d’abord en breton officiel.

José parlait avec passion de ses débuts à l’Ecomusée. Cette passion a hélas été bien entamée par la suite par une hiérarchie déplorable, et l’alerte lancée pour signaler les dégâts psychologiques d’un acharnement sur les personnels n’a pas trouvé l’écho institutionnel qu’il méritait. L’état de santé de José en a sans doute subi les conséquences.

Heureusement, Les élèves de Colombes et les enfants en vacances au VVF se souviendront de ses soirées contes et de ses leçons d’apprentissage des noeuds de marins. Il les a enseignés aussi comme bénévole au Fifig.

Il était aussi un des pivots des Pauses Café où il ajoutait ses souvenirs à ceux de Jo et Gilbert sans oublier la confection de son fameux gwastell. Il nous laisse en héritage le DVD avec la recette du kouing pod.

Sa trace subsistera aussi dans beaucoup d’autres aventures culturelles. Ne pouvant décemment évoquer que les 20 dernières années, je parlerai de ses participations avec les Zot qu’il a beaucoup soutenus à leurs débuts. : qui ne se rappelle leurs interprétations de Deep purple, son groupe fétiche ?

Il ne se faisait pas prier non plus pour accompagner en chansons Fana & Co lors de leurs passages sur l’île et cela se prolongeait parfois en musique à l’auberge rouge ou à Kerampoulo où nous caquetions de concert :-) Hélas, ces joyeuses rencontres se sont espacées avec le temps et la disparition d’autres joyeux compères.

Bien des raisons nous font craindre une évolution défavorable de l’île mais ces départs successifs de personnes très attachées à sa culture spécifique ne font que renforcer ce sentiment de désolation.

Désolée de terminer cet hommage sur ce constat si désespérant mais je suis déstabilisée par l’accumulation de ces chagrins.

Portfolio

Commentaires :

1. vendredi 21 février 2020 à 16:22

Carnet noir

Je ressent une sorte de colère...

Ne peux meme faire appel à mon ancienne prose libre ...

c’est FOU...


2. vendredi 21 février 2020 à 16:52

Carnet noir

KENAVO JOSE, notre sweet child in time

Il nous manquent les mots pour exprimer notre douleur de la mauvaise nouvelle qui nous a bouleversée ce matin..... Le vide que tu laisses ne pourra être comblé. Ton amour pour le caillou, sa culture et son histoire que tu nous as fait partager, gouter, savourer, souvent sans limites, mais toujours avec une passion incomparable restera gravé dans nos coeurs.

Tu as partagé avec nous tes chagrins, tes emmerdements à cause de la mauvaise gestion de l’Ecomusée que tu aimais tant du temps de Mme Pinard et nous avons - impuissants que nous étions - malheureusement assisté à ta détresse vu les circonstances qui t’ont conduit à quitter le musée et par la suite les dégats irreparables de ta santé. José , tu as trouvé finalement la paix, mais à quel prix ....

Aucun mot comblera le vide que tu laisses

nous sommes inconsolables

R.I.P.

Fana Bebert et tous tes ami(e)s d’Emsdetten


3. vendredi 21 février 2020 à 17:10, par Emilie

Carnet noir

Inconsolable est le mot. C’est l’état dans lequel je suis depuis que j’ai appris la nouvelle. José qui m’a tout appris pendant les 15 ans que nous avons travaillé ensemble dans ce musée qui est au final, il est bien vrai, nous aura fait du mal et surtout à toi. Il y avait encore tant de chose à faire. Je pense à toi mon copain. Des pièces de bises à toi et à tout ceux que tu croiseras la haut qui te réconforteront. Emilie


4. vendredi 21 février 2020 à 18:03, par Thom

Carnet noir

Triste nouvelle... José va manquer.
Pensées à sa famille et ses nombreux amis.
Rendez-vous au paradis des rockers !


5. vendredi 21 février 2020 à 18:22, par Torcheur

Carnet noir

Kénavo José, tu as soudainement appareillé pour rejoindre nos amis partis « au large ».
L’extrait du Carnet noir qui nous apprend cette funeste nouvelle te rend, par son contenu, ses photos, son analyse pertinente sur tes déboires à l’Ecomusée, un hommage bien mérité auquel je m’associe de tout cÅ“ur.
Que ton travail de sauvegarde du breton et de l’histoire de Groix trouve des dignes successeurs.
Le torcheur


6. vendredi 21 février 2020 à 18:31

Carnet noir

Décidément , le ciel est bien noir sur Groix
Pièce de vide que tu vas laisser !
GROIX était ta passion et tu avais mille et mille occasions de la partager. Tant d’heures passées à deviser sur le futur du caillou, à se désoler du gâchis que constituait la situation à l écomusée.
Le goût qu’on a eu ensemble à enregistrer les chansons de Groix pour les films des cartophiles !
La sauvegarde du breton de GROIX te tenait à cÅ“ur, nous espérons qu’on aboutira à quelque chose.

Martine et Jean-Claude


7. vendredi 21 février 2020 à 18:51, par Victor

Carnet noir

Quelle tristesse !
Je n’en reviens pas ! Je suis sidéré et profondément peiné.
Kenavo José, tu vas nous manquer.


8. vendredi 21 février 2020 à 19:07, par William duviard

Carnet noir

C est dans ce ptit coin de Cornouailles, NEWLIN, que j ai appris cette catastrophe ! On s y croirait en Bretagne....on s y sent bien, la chaleur des gens, des pubs...font oublier la rudesse de la météo ! JOSE, tu vas manquer, tu vas nous manquer ! Pas une rencontre sans deviser sur le temps qui passe, sur la disparition « Â programmée » de notre patrimoine. Je suis triste JOSE, de tout cÅ“ur avec les tiens ! William


9. vendredi 21 février 2020 à 19:27, par Raymond

Carnet noir

Avec la disparition de José, c’est une partie de mon adolescence qui s’en va. Notre premier chanteur, notre plus grand soutien et surtout notre ami à la générosité immense. Je n’ai pas voulu y croire en apprenant la nouvelle ce matin. Tant de souvenirs..... Tu vas terriblement nous manquer à William, Pierre et moi.

Tes amis, les Zot Mitch


10. vendredi 21 février 2020 à 21:13, par Pierrot Sacaze

Carnet noir

Quelle immense tristesse de savoir qu’on ne reverra plus notre pote José...
On s’est appelé aujourd’hui avec Raymond et Will et il fut difficile de trouver des mots tellement nous sommes marqués par la perte de notre ami, tellement de bons souvenirs et d’anecdotes à raconter à l’époque des Zot Mitch.
Je me souviens de notre premier concert sur le continent au Pouldu, on jouait dans un bar en plein air et les voisins avaient appelé les gendarmes car on jouait apparemment trop fort, les gendarmes sont arrivés à minuit pour arrêter notre concert en plein Highway Star de Deep Purple et là je me rappelle de notre José allant les voir pour réussir à négocier de rejouer la chanson intégralement, c’était parti pour un Highway Star d’anthologie de plus de 10 minutes ! Je vois encore la tête désespérée des gendarmes nous faisant des signes avec leurs montres pensant au départ que le morceau allait durer 3 minutes ! On a fini par le jouer en entier à notre grand plaisir et à celui du public ! Quelle immense passion pour le Rock n’ Roll avait notre ami José, en particulier pour Deep Purple et Rainbow, groupes que j’ai eu la chance de découvrir grâce à lui.
D’excellents souvenirs aussi gamin quand je prenais part aux ateliers de nÅ“uds marins à l’ écomusée, mes premières rencontres avec José.
Tu vas nous manquer mon pote, repose en paix et Long Live Rock’n’roll !

Les Zot Mitch & Co


11. vendredi 21 février 2020 à 21:50, par noyale

Carnet noir

En rentrant du boulot, j’ai observé le ciel , clair , quelques étoiles . Mon humeur chagrine me fait espérer que José a rejoint Annie et tant d’autres partis trop tôt .
Ce soir, de la vapeur tremble sur l’eau....

.


12. vendredi 21 février 2020 à 22:07, par Mary

Carnet noir

Kenavo josé...
Ta disparition me " chalpe"( désolée je ne connais qu un tout petit peu de breton et plus oral qu écrit....)
Après de nombreuses soirées passées ensemble avec les potes, il y a maintenant 38, 39 piges....Après avoir quitté le caillou....j ai toujours été heureuse de te croiser lors de mes passages...
Il n y a pas si longtemps d ailleurs.....
Merci pour tout ce que tu as fait ttes ces dernières années ....
Tu as su donner du plaisir aux jeunes comme aux anciens....
Tu fais partie à jamais des" figures " de l Île ....
Tu es passé sur l autre rive...
Tous les groisillons , insulaires ou exilés , sont tristes ce soir......
Garde un oeil sur le caillou et sur les tiens...
Bon vent, José

Kenavo d’an distro

On ne sait jamais....


13. samedi 22 février 2020 à 11:16, par Perig

Carnet noir

trop groisillon pour demander du secours...
repose en paix José
tu as fait du bon boulot en préservant ce qui reste de l’âme
bretonne et maritime de Groix dans l’indifférence quasi
generale pendant des années
tchenavo mon paot, a un de ces jours dans le Suet
( l’improbable " bro ar yaouank" des greks.)


14. dimanche 23 février 2020 à 10:07

Carnet noir

La photo des "jeunes" est de Fana (ou Jean €) Lambertin


15. dimanche 23 février 2020 à 20:23, par Rachel

Carnet noir

José , le chanteur Groisillon, le seul de notre génération ! qui courait dans divers pays d’Europe pour assister à des concerts de rock progressif ! Led Zep, Deep Purple (et toute la clique on avait cette passion en commun.)
et qui m’a appris 3 chants de chez vous !
Au revoir José !
Rachel


16. lundi 24 février 2020 à 12:45, par Fana

Carnet noir

en fouillant dans nos archives , voilà une prestation à Port Lay lors du Fifig 2013 avec José , Valerie , Jean-€ et moi - Les trois marins de Groix

https://www.youtube.com/watch?v=AfudB6maZKk


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours