Retrouvez l’actualité de Groix sur le blog d’Anita :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Éditos > Trombinoscope

Portrait d’une co-listière : Anita

mardi 31 juillet 2007

Si vous vous abonnez à la Liste de diffusion du site, vous aurez peut-être l’immense privilège de converser avec l’une des deux tenanciers de l’auberge rouge... Anita !

Mais qui est cette énigmatique (et si sympathique au demeurant) Anita (ou AM pour les anonymes mal comprenants) ? Découvrez celle qui sera peut-être un jour votre joyeuse co-listière sur la Mailing List d’ile-de-groix.info...

Si vous voulez vous la mettre dans la poche
Pas fastoche, Madame AM ne transige pas et ne se laisse même pas berner par les sirènes sociales-démocrates groisillonnes. En gros, si vous voulez vous la mettre dans la poche, SOYEZ D’ACCORD AVEC ELLE (et resservez-lui un verre de rouquin en chantant l’Inter’ bordel !).

Une chose à savoir pour pratiquer la N’ita
Il faut savoir qu’Anita descend d’une longue lignée Viking arrivée à Groix, bien avant les bretons. Son tempérament volcanique a eu raison de bon nombre d’ostrogoh qui se rappellent encore leur douleur...
Pour lui causer, un conseil : parlez-lui sans langue de bois et sans vous cacher derrière de petits commentaires anonymes suintant la vieille France qui pue.

Si vous voulez vous la mettre en rogne
Sa patrie, c’est la terre, et elle gerbe les nationalismes, chauvinismes et autres communautarismes. Faites un petit test et psalmodiez-lui religieusement une quelconque bondieuserie militaire de Yann Ber Kalloc’h... Vous pourrez constater que non, non et non Anita n’est pas patriote, mais irrémédiablement internationnaliste, une sorte de brebie perdue pour le fonds de commerce des Vincent Bolloré, Michel-Édouard Leclerc et autres Jean-Claude Le Gall (Produit en Bretagne).
AM a bien d’autres sujets d’indignation, de révolte ou de défiance ; il faut dire qu’il y en a aussi de plus en plus depuis l’arrivée au pouvoir du nabot...

Ses qualités
Elle s’est crevé le cul toute sa vie pour la collectivité, en tant qu’infirmière mais aussi en tant que militante pour un véritable Service Public et au-delà, pour une société enfin solidaire. Elle a récolté pas mal d’emmerdes sur le chemin, vécu beaucoup d’épreuves, mais elle reste debout. Voyez-vous, c’est ptete bien ça, sa plus grande qualité : être debout.
Bon... ça n’empêche pas une petite chaise pliable pour se reposer les cannes en fin de manif hein !

Ses défauts
Une facilité déconcertante à se faire autant détester qu’aimer. Y’a pas de "juste milieu" à la Bayrou, qu’est-ce que vous voulez que j’vous dise, soit vous l’aimez c’te bonne femme, soit sa grande gueule vous sort par les trous de nez, c’est comme ça !
Alors un bon conseil aux fafs, aux réac’s, aux grenouilles de bénitiers, aux opportunistes politiques, aux stal’s, aux lâches anonymes, aux délateurs zélés et aux pollueurs de toutes sortes : passez votre chemin !
D’autant plus que son plus grand défaut semble quand même être sa cohorte d’adeptes inconditionnels pas toujours contrôlables...

Pathologie
Vu que, comme Henri, c’est plutôt son métier de les détecter, les pathologies, je ne me risquerais pas ici de donner mon diagnostic de "couloir" !

- Fanch

Commentaires

  • Portrait d’une co-listière : Anita

    ben mon salaud, tu en profites que je répugne à censurer hein ?
    j’espère que cela va m’aider à éloigner les réacs anonymes et vaillants (?) défenseurs du naboléon.
    AM

  • Portrait d’une co-listière : Anita

    Tiens ! ma trombine fait face à not’ Nita !
    Et ma cocotte est en train de se faire enguirlander :-)

  • Portrait d’une co-listière : Anita

    Enfin la voila qui rentre dans le fameux trombinoscope des amis du site...
    Notre N’ita, deux mots qui paraissent anodins et pourtant...quand je pense à toi,
    je t’imagine en "Pasionaria Groisillonne" sorte de Dolores Ibarruri des îles...

    De ta cohorte d’adeptes inconditionnels pas toujours contrôlables...
    Eh bien j’en suis !

    JCF

  • Portrait d’une co-listière : Anita

    Anita : la "patronne".

    Je visitais souvent île-de-Groix-info, bien content d’y trouver les renseignements les plus divers sur la vie de l’île.
    Un jour, je vois : Liste de Discussion.
    Je toque, on me laisse entrer.
    Ambiance.... sur le devant, quelques habitués refont le monde, l’atmosphère est étrange mais chaleureuse.
    Rapidement, une mamie énergique entre en scène, c’est la patronne, tous l’appellent Anita . Les discussions se multiplient, elle est de tous les combats, vive, sans concession, sans pitié parfois.

    Les mois passent, j’apprend à la connaitre, sous une carapace acide et épineuse se protège une dame généreuse et entière. Dévouée à ses causes, parfois excessive, jamais résignée.
    Ce site c’est chez elle c’est son bistrot (je n’oublie pas les deux autres M mais ici c’est son portrait :-)... )
    Alors, les pas-sympas, ne poussez pas la porte, mais les autres venez, tant que c’est possible, car qu’on soit d’accord ou pas avec ce qu’elle écrit, ce n’est jamais mesquin ou idiot et c’est ça qui compte. Enfin, on a même le droit ne pas être d’accord avec la patronne ! (c’est juste qu’alors mieux vaut se la fermer, ou prévoir de changer d’adresse IP, puis de déménager, voire changer de nom... ;-).

    Contrairement à Fanch et la plupart des autres, je ne la connais pas "en vrai". Ce devrait être réparé bientôt, peut-être qu’alors je trouverai celui de Fanch trop tendre !

    JMD

  • Portrait d’une co-listière : Anita

    Fañch, dans ta rubrique "Si vous voulez vous la mettre en rogne " t’aurais pu ajouter : parler lui d’association ! ça aussi, cela la fait démarrer au quart de tour.
    Sinon, je trouve que tu as tracé le portrait de cette grande dame que j’aime énormément avec brio ; j’dirai même que c’est exactement ce que j’aurais pu dire d’Anita si j’avais ton talent.
    Une petite requête quand même : tu pourrais pas faire un autre dessin d’Anita qui viendrais rejoindre celui là, afin de montrer aussi son visage plein de tendresse avec au fond de l’oeil un sourire pétillant ?

    Bisàvoutous et triple ration pour l’auberge rouge.
    Babette de Lille5

Cliquez ici pour rejoindre le blog