« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Une page de l’histoire de Groix

Publié le 14 août 2015 à 17:23 - 1ere mise en ligne le 12 août 2015

Une page de l’histoire de Groix

Ce jour là 12 août 1943

Il y a tout juste 10 ans, la municipalité de Groix inaugurait près de Quehello une stèle en mémoire de l’équipage d’un avion allié qui s’était écrasé à cet endroit le 12 août 1943 et dont tout l’équipage avait été tué.

Voici leur histoire.

« Le Wellington X LN 442 HD a décollé de la base de la RAF de Leconfield (Nord Est de l’Angleterre) à 23 h 56 dans la nuit du 11 au 12 août 1943 pour accomplir une mission de largage de mines devant Saint Nazaire. Huit avions participent à cette mission. Et Le LN 442 ne rejoindra pas sa base.
Il a été établi ultérieurement que tous les membres de l’équipage étaient morts et enterrés dans le cimetière communal de Guidel.(village à 10 km au N.W de Lorient en France) »

Ce rapport succinct demande quelques éclaircissements.

L’avion : Le Wellington X LU 422 HQ

Un Wellington du même modèle (on aperçoit les croisillons de l’armature près de la cocarde)

Le Vickers Wellington dont le premier vol datait de 1936 est resté en service pendant toute la guerre mais a, au fil des mois, subit de nombreuses transformations. Il fut utilisé comme bombardier mais aussi comme avion de transport voir de reconnaissance. Il fut construit en 11 500 exemplaires.
Cet avion était très particulier par sa structure en croisillons d’alliage léger (duralumin) recouvert de toile. Cela lui donnait, entre autre, une grande robustesse et lui permettait de voler même en ayant subi des dégâts importants (ce qui arriva sans doute à l’avion de Groix)
Quand aux 2 lettres HD c’était le code radio attribué à chaque escadrille.

Le 466 Sq RAAF (Royal Australian Air Forces)

Au début de la guerre un accord avait été signé entre le Royaume Uni et les pays du Commonwealth quant à leur participation au conflit. C’est ainsi que furent mises sur pied de nombreuses unités au fur et à mesure de la formation de leurs très jeunes équipages. Le 466èm Squadron en est un exemple.
Cette escadrille était montée en puissance au cours de l’année 1942 et ses premières missions opérationnelles en janvier 1943 furent des bombardements sur l’Allemagne et des minages en mer du Nord.
Rapidement elle participa aux grands bombardements de Lorient notamment le 26 janvier 1943 avec 11 appareils sur les 157 qui détruisirent la ville ce jour-là.
De février jusqu’au 26 août 1943 elle effectua de nombreuses missions de minage sur les accès des bases des sous-marins allemands de Lorient et de Saint Nazaire.
Ces largages de mines avaient lieu de nuit et à très basse altitude. Elles causèrent la perte de près de 150 U Boot sur les 5 bases sous-marines de l’Atlantique malgré les dragueurs de mines et autres « sperrbrecher ».
En mai 1945 on devait la recréer en Australie mais la fin de la guerre dans le Pacifique signifia sa dissolution définitive.
De décembre 1942 à mai 1945 elle avait effectué 3300 sorties sur 269 cibles différentes, largué 8800 tonnes de bombes et 442 tonnes de mines.
Elle avait aussi perdu 81 appareils et 184 jeunes australiens étaient morts au combat.

Les aviateurs de Groix

L’équipage de cinq hommes se composait de trois australiens et deux britanniques.
Les Australiens :
Le pilote : Edmund Daniel FOGDEN, 24 était le seul marié à bord et avait suivi sa formation de pilote au Canada en 1941. Il avait le grade d’adjudant (Warrant/Officer )
Seul survivant il succombera à ses blessures le jour même.

E.D. Fogden pendant sa formation au Canada en 1941

L’observateur : Sergent (Flight/Sgt) Frank Norman HAMOOD avait 23 ans .
Le navigateur : Sergent(Flight/Sgt) Victor Bryan WINCHESTER âgé de 25 (le plus âgé !)

Les deux britanniques étaient des réservistes volontaires.
Le mitrailleur : Sergent(Flight/Sgt) Ronald William RICHARDSON de 23 ans.
Le radio : Sergent (Flight/Sgt) Roger Gordon WOOSNAM 23 ans.
Ils furent enterrés le 14 août 1943 à Guidel.

Ils reposent toujours dans le carré militaire anglais du cimetière de Guidel avec 104 autres camarades morts autour de Lorient pendant la guerre.
Contrairement aux Etats Unis, les pays du Commenwealth ont choisi de ne pas rapatrier les corps de leurs soldats et de les laisser dans le cimetière où ils furent enterrés.

Le carré militaire du Commenwealth dans le cimetière communal de Guidel

L’évènement dans l’île

Dans « Le Morbihan en guerre » de Roger Leroux (Imp. Joseph Floch 1983)

« Le 12 août au dessus de Groix un avion allié volant à basse altitude est atteint de plein fouet par la D.C.A. Il atterrit en flamme à proximité du village de Quehello. On trouve dans les décombres quatre cadavres carbonisés. L’unique survivant , blessé et cruellement brûlé, est emmené à Lorient .Le bruit court que les victimes vont être inhumées à 15 heures. Une foule endimanchée - surtout des femmes - se porte vers le lieu de l’accident. Beaucoup de gens ont des fleurs à la main .Un cordon de soldats allemands les repousse et ils refluent vers le bourg. Au lieu de prendre la direction du cimetière de Groix, le camion qui emporte les quatre cercueils descend à Port Tudy où ils sont embarqués par un patrouilleur .Une cinquantaine de femmes et de jeunes filles y courent et jettent leurs fleurs à la mer. »

Ouest-France 8 mai 2005 « Un hommage particulier a été rendu aux aviateurs britanniques dont le bombardier s’était écrasé à Quehello le 12 août 1943 ainsi qu’aux personnes qui avaient été faites prisonnières à l’époque. »

Le Télégramme 10 mai 2005 « Suzanne Yvon se souvient avoir lancé un bouquet de fleurs sur la dépouille des jeunes aviateurs en criant : »Vive de Gaulle, vive les Anglais ».
Elle sera arrêtée avec deux de ses camarades pour cet acte de résistance et condamnée à 2 mois de prison. »

En conclusion : un essai d’explication de ce drame.

Itinéraire aller - retour imposé de la mission G40 sur Saint Nazaire des 11 et 12 août 1943. On voit qu’à aucun moment les avions ne devaient s’approcher des côtes.

Il paraît très vraisemblable que le LU 422 ait été touché par les canons anti aérien de Saint Nazaire et que grâce à la structure particulière de l’avion le pilote Fogden ait essayé de rentrer vers l’Angleterre en suivant un itinéraire plus court. Son arrivée sur Lorient- Groix lui fut fatale soit que la « flack » l’ai touché soit qu’il ait essayé de se poser en catastrophe pour sauver la vie de l’équipage .Sa mort et celle de ses équipiers laissera à jamais planer le mystère.

Il ne reste à Groix que cette stèle inaugurée il y a juste 10 ans pour garder la mémoire de ces jeunes australiens et ces volontaires anglais venus donner leur vie pour sauver un monde qu’ils rêvaient libre.

J-C Le Corre Groix 12 août 2015

Commentaires :

1. jeudi 13 août 2015 à 18:582015-08-13T16:58:27Z, par Christelle Calloch Le Guillou

Une page de l’histoire de Groix

Je vous remercie pour toutes ces informations très intéressantes , même si la conversation entre ma grand mère Suzanne Calloch née Yvon et l’officier Allemand n’est pas complète .


2. mercredi 27 février 2019 à 08:512019-02-27T07:51:39Z, par Mark Winchester

Une page de l’histoire de Groix

Hello,
William Victor Bryan Winchester is a cousin of my father.
I wish to express my appreciation on behalf of the Winchester clan here in Australia for the exploits of your grandmother and the people of Groix and Guidel.
Hoping to visit the cementary and memorial on my next visit to Europe.
You can also get photographs of the aircrew at :
466and462squadrons.com/Ln442.htm

Is the memorial where the plane crashed and is there any further information or photos.

Thanking you

Lest we forget.


3. dimanche 28 novembre 2021 à 21:582021-11-28T20:58:17Z, par Dominique TRISTANT

Une page de l’histoire de Groix

Hello,
i come from Groix island. I grew up near the crash spot ( Quehello village). We never forget ????


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours