« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Une Équatorienne étudie le littoral

Publié le 22 juillet 2019 à 15:57

« Ce qui m’intéresse, commence Lorena Cisneros, c’est comment divers regards sur un même territoire peuvent cohabiter. Comment les randonneurs, les pêcheurs, les baigneurs par exemple utilisent et imaginent le littoral ? J’ai rencontré vraiment tout type d’habitants… Chacun et chacune porte sa propre représentation de l’île », conclut Lorena sans oser pourtant encore tirer de conclusions : « Je dois écrire mon mémoire, puis je reviendrai à Groix le présenter… »

Ouest-France 22/07/19

Commentaires :

1. lundi 22 juillet 2019 à 23:382019-07-22T21:38:27Z, par Claude Huchet

Une Équatorienne étudie le littoral

Bonsoir

On parle juste de planification spatiale du littoral.
C’est un sujet assez complexe et bien moins poétique qu’on pourrait le croire.
En la matière, il ne suffit pas, hélas, de faire cohabiter les regards.

Claude Huchet


2. mercredi 24 juillet 2019 à 20:202019-07-24T18:20:10Z, par Cristina

Une Équatorienne étudie le littoral

Faire "cohabiter les regards" c’est comprendre, comprendre c’est faire avec, prendre avec la réalité des habitants, de tous les habitants.
Il faut bien plus que un ruban qui mesure l’espace !
C’est assez rare que quelqu’un prenne du temps pour tenir compte de la diversité humaine d’ ici et de l’espace qui est le leur dans ce littoral ilien.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours