« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

un administré perplexe...

Publié le 28 juin à 15:15

Réponse à l’article Conseil municipal [voir les messages]

Il fut un temps, pas si lointain, où les conseils municipaux avaient lieu à 18h00.
Aujourd’hui, c’est plutôt 17h00. Sans même d’ordre du jour, pour le prochain...

De ce constat, quelques questions candides :

Qui peut se permettre d’assister aux conseils municipaux à cette heure ?

Comment réussir la gageure d’intéresser les citoyens à la politique communale et plus largement à la politique ?

Qui se préoccupe, subséquemment, des décisions prises en conseil municipal ?

Comment lutter contre la radicalisation ou l’abstention lors des scrutins, quand les administrés semblent subir toutes les décisions politiques sans en connaître précisément ni les tenants, ni les aboutissants ?

Le mandat électif local est-il une forme moderne de courage, d’abnégation, voire de sacrifice au service d’une population apathique ?

Quelle peut, alors, être la pertinence du vote lorsque les sources d’information proviennent de réseaux dits sociaux (confinant le plus souvent au lobbying, dans le meilleur des cas) et non plus du travail journalistique, de son analyse, de sa restitution vernaculaire et de sa distance vis-à-vis des événements et des humains ?

Pourquoi continuer à rendre les conseils municipaux publics alors que ce ne sont, généralement, que des instances d’enregistrements de décisions prises, en amont, par la majorité qui les composent et discutées sommairement par les élus majorité/opposition sans que ces choix ne bougent d’un iota, pour autant, finalement ?

Quid du débat démocratique ?

A quoi servent les citoyens électeurs ?

Faut-il vraiment s’étonner du marasme politique de fin de règne de cette foutue 5ème République qui galvaude bien trop souvent ses valeurs ?

Allons-nous enfin nous (r)éveiller à l’avenir de notre environnement et arrêter de nous regarder malsainement le nombril ?

Nous avions une vie pour trouver ce genre de questions pertinentes. Il ne reste que la désolation de quelques moments avant le crash final pour en regretter l’absence de réponse...

Commentaires :

1. mardi 28 juin 2022 à 15:342022-06-28T13:34:37Z, par Franck Louis Le Gurun

un administré perplexe...

Le fait d’en parler est déjà un constat. La possibilité de le dire, un autre. L’atonisme
une arme. J’ai pour ma part, une petite histoire drôle. Ni le lieu, ni l’objet pourrait en prendre part. " Excuse moi, là, parterre, un mot sur lequel tu marches et dont tu ne connais pas la raison et le pourquoi, un mot sur le bitume des mots. Ni celui d’avant, ni celui de nul part, ce mot là, si intelligible, si compréhensible. "

"Oh pardon, je ne l’avais pas vu."

Franck Louis Le Gurun


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours