« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Résidences secondaires surtaxées

Publié le 1er novembre à 09:16

5 000 communes pourront bientôt mettre en place une surtaxe. Une mesure visant à éviter des problèmes de logement et d’augmentation du prix des maisons. Pour l’instant, 1 140 villes peuvent appliquer cette mesure, mais un amendement vient d’élargir cela à 5 000 communes. L’objectif est de récupérer cet argent pour construire des logements destinés aux habitants.

france info 31/10/22

Commentaires :

1. mardi 1er novembre 2022 à 10:122022-11-01T09:12:50Z, par Anita

Résidences secondaires surtaxées

Ah .... c’est sûr qu’avec une petite surtaxe de 200 à 300 € par an, la municipalité va pouvoir en acquérir des terrains pour construire des logements sociaux !!!!
Ce qu’ils s’en moquent ces propriétaires, c’est le quart du prix de la location qu’ils font pendant une semaine en Airbnb !
Et ce n’est pas le prix d’une taxe d’habitation quel qu’il soit qui fera reculer ceux qui ont les moyens de mettre plus de 500.000 € dans leur achat insulaire !
Mais ils peuvent une fois de plus remercier Macron qui a encore soufflé dans son pipeau et qui continue à s’imaginer qu’on peut le croire !


2. mardi 1er novembre 2022 à 15:192022-11-01T14:19:25Z

Résidences secondaires surtaxées

1) tous les rs ne louent pas leur maison aux vacanciers loin sans faut -2) il n’y a pas que les rs qui pratiquent des location saisonnières - 3) si il y a des rs , c’est parce que des Groisillons ont vendu et continuent de vendre des maisons ou des terrains a des continentaux et ce de leur plein grès ,sans contraintes .ni dols . jvk


3. mardi 1er novembre 2022 à 17:062022-11-01T16:06:12Z, par Olivier

Résidences secondaires surtaxées

D’autant que cela pourrAIT faire augmenter mécaniquement la Taxe foncière des résidents permanents, déjà bien grassouillette.


4. jeudi 3 novembre 2022 à 16:272022-11-03T15:27:57Z, par Jean-Christophe

Résidences secondaires surtaxées

Quelques remarques, notamment au message de jvk.

Sur cette question il me semble qu’il y a plusieurs niveaux :
1/ les propriétaires, qu’ils soient insulaires ou non, qui louent leur propriété TOUTE l’année en location saisonnière, simplement parce que cela rapporte plus qu’une location classique avec bail de 3 ans. Ils profitent du succès de sites web pour augmenter leurs gains, au détriment de la population de Groix.
C’est en priorité contre ces comportements que les pouvoirs publics doivent agir.
2/ les résidents secondaires, qui bénéficient d’un pouvoir d’achat sans commune mesure avec celui des insulaires, et qui peuvent acheter ce que les insulaires ne peuvent pas payer.

A l’arrivée, les insulaires ne peuvent ni louer (quasi pas de biens à louer) ni acheter (prix trop élevés).
Vouloir limiter l’achat de résidences secondaires, dans le monde actuel, est sans doute assez utopique (malheureusement). D’autant que pour un certain nombre d’insulaires, l’arrivée à Groix s’est faite initialement via leur résidence secondaire.
En revanche, ceux qui louent 100% en location saisonnière devraient évidemment se faire bloquer, comme c’est déjà le cas dans un certain nombre de villes (Paris avait ouvert le bal il y a plusieurs années). Limiter à 60 nuitées par an rendrait moins attractif une location saisonnière, et les propriétaires auraient alors intérêt à remettre leurs bien dans le circuit locatif classique.

Pour finir, petite réponse à jvk, qui écrit "si il y a des rs , c’est parce que des Groisillons ont vendu et continuent de vendre des maisons ou des terrains a des continentaux et ce de leur plein grès ,sans contraintes.".
Je crois que cette idée qui circule ("après tout, vous en avez bien profité, de la hausse des prix") ne s’appuie pas sur la réalité : une bonne partie des maisons vendues le sont par des non insulaires, car rares sont les insulaires qui avaient plusieurs maisons, et peu ont envie de vendre à Groix pour déménager sur le continent.

La vérité est qu’auparavant, un revenu standard permettait d’acheter sur l’île, et que ce n’est plus le cas. Il ne s’agit pas de pointer les insulaires qui auraient vendu à des résidents secondaires, car même dans ce cas ils n’avaient pas toujours le cas (successions que les familles ne pouvaient garder, etc.). La question est "comment réguler l’envolée des prix ?". Limiter les locations saisonnières permettrait à court terme de remettre sur le marché des locations classiques, et peut-être ensuite à ce que moins d’achats se fassent uniquement à visée spéculative.

Le sujet est complexe, il n’y a pas de solution magique.
Mais ce qui est clair, c’est que pour le moment, notre mairie ne fait rien. Rien du tout.


5. vendredi 4 novembre 2022 à 09:572022-11-04T08:57:54Z, par Anita

Résidences secondaires surtaxées

""Mais ce qui est clair, c’est que pour le moment, notre mairie ne fait rien. Rien du tout.""
Vous avez raison sur toute la ligne d’autant plus que, pire, les actions pro-tourisme se multiplient : articles, publicités, et, entre autres, rouliers surdimensionnés pour les passagers et ... pistes cyclables !
On voit déjà que certains des résidents permanents (qui furent autrefois des secondaires ou des vacanciers réguliers) quittent une île qu’ils ne reconnaissent plus.
Quand on l’a choisie pour son authenticité ou parce qu’on l’a connue il y a des décennies, on a le droit de se sentir floués !


6. vendredi 4 novembre 2022 à 11:222022-11-04T10:22:51Z

Résidences secondaires surtaxées

a Jean-Christophe -La grande vague invasive des rs a eu lieu dans les années 80/90 quand les notaires lorientais ,gestionnaires des bien groisillons , ont fait paraitre , dans la presse régionale et nationale de nombreuses annonces avec des prix très alléchants pour des biens au bord de la mer ; une très grande partie était en très mauvais états et sans aucun confort (tel que le concevait les futures vacanciers ! ).Pratiquement tout a été vendu et remis en état et a niveau ; meme les minuscules "écuries groisillonnes" ont trouvé preneur .De très nombreux acheteurs de ces biens étaient loins d’ etre des richards et pour mener a bien leur "challenge" ils ont du mouiller pas mal leur chemise . Pendant la mème période des Groisillons de la diaspora ,de retour sur l’ ile ,ont préféré investir dans du neuf, plutot que de se lancer dans la restauration de l’ancien qui pouvait présenter quelques risques et incertitudes .Une grande partie des maisons revendues actuellement provient de cette période . Actuellement de très nombreux terrains constructibles sont mis en vente ( une vingtaine dans une seule agence ,pour des prix variant de 120 ke a 300ke ) : je ne pense pas que se soit des rs qui ont fourni les terrains d’origine aux lotisseurs - ces futures maisons, meme acquises par des Groisillons , ne risquent elles pas de tomber ultérieurement dans le parc immobilier rs ?. jvk 1006


7. dimanche 6 novembre 2022 à 11:192022-11-06T10:19:11Z, par Lucette

Résidences secondaires surtaxées

On parle toujours des prix des maisons qui augmentent soit disant à cause des résidents secondaires . Il faut rappeler que si les maisons étaient moins chères à une époque, c’est parce qu’elles étaient en très mauvais état et les groisillons qui héritaient des maisons de leurs parents étaient bien contents de s’en débarrasser pour aller vivre dans du neuf . Alors merci aux résidents secondaires qui se sont dépensés et ont dépensé pour rénover ces maisons qui font la fierté de l’île.


8. dimanche 6 novembre 2022 à 14:142022-11-06T13:14:36Z, par Anita

Résidences secondaires surtaxées

ça suffit le délire ! vous étiez où dans les années 60/70 où c’était effectivement des natifs de Groix qui vendaient les maisons très bon marché ? certainement pas ici sans cela vous sauriez que les héritiers de ces maisons à vendre étaient souvent ouvriers sur le continent, habitaient en HLM et n’avaient pas les moyens de conserver ces maisons et encore moins de les rendre habitables décemment.
Et ne venez pas me raconter de carabistouilles, ma famille était de ceux-là !
Quant aux maisons des résidents secondaires qui font la fierté de l’île, tout dépend de quoi on parle ... si c’est avoir détruit les aires à battre en se les partageant pour se les approprier, trafiquer les permis de construire pour passer outre les avis de l’architecte des bâtiments de France, mettre volets et barrières en plastique ou haies de 3 mètres de haut, planter des espèces exotiques et invasives, tout ça pour venir passer 3/4 semaines sur l’île en se faisant passer pour des résidents permanents pour bénéficier des tarifs maritimes insulaires et voter Rassemblement national .... merci bien !
Je vous prie de garder vos divagations pour les pages FACEBOOK qui seront vraisemblablement ravies de vous y accueillir !


9. dimanche 6 novembre 2022 à 20:412022-11-06T19:41:12Z, par Anita

Résidences secondaires surtaxées

J’ai oublié : l’appropriation de chemins vicinaux avec la complicité de municipalités successives ...


10. lundi 7 novembre 2022 à 11:142022-11-07T10:14:15Z

Résidences secondaires surtaxées

Allélouya enfin un nouveau "pavé " qui , dans un inventaire a la Prévert ,récapitule toutes les qualités des rs et ce qu’ils ont pu apporter a la communauté groisillonne ;dans ce panégyrique il manque peut-etre la culture du cannabis derrière leur haute haies de 3 m !.Et ,cerise sur le gateau, ils votent fn !!( d’ici qu’ils organisent une "marche des chemises noires" , comme Bénito , pour piétiner vos fleurs et votre potager,tout est possible de la part de tels individus sans morale ni scrupules .
Oyé , oyé amis groisillons si vous avez des voisins rs ,fuyez les comme la peste , évitez de les fréquentez car vous courrez de réels dangers en compagnie de tels forbans .
Néanmoins pour garder le moral et pouvoir faire face vous pouvez entonner ce célèbre chant révolutionnaire :
"dansons la carmagnole et viva le son du violon
les rs a la lanterne et viva le son du violon
les rs ont les pendra ...."
NB il n’y a pas de lanterne sur notre maison mais un pommier avec de grosses branches qui pourra faire l’affaire. jvk un affreux rs pire que le célèbre JR du feuilleton Dallas .

,


11. lundi 7 novembre 2022 à 12:222022-11-07T11:22:02Z, par Anita

Résidences secondaires surtaxées

Je n’ai pas besoin d’aller bien loin pour photographier les situations dont je parle.
Et des Lucette on doit en trouver aussi à la pelle !


12. mardi 8 novembre 2022 à 11:562022-11-08T10:56:57Z, par Daniel

Résidences secondaires surtaxées

Bonjour

Si je peux me permettre un point d’humour "provocateur" sur ce sujet éruptif, je me contenterai d’observer que ,dans la prose lue , si on avait l’idée saugrenue de remplacer le terme "résident secondaire" par "immigré" (ce que nous sommes tous à des degrés divers pour ma plus grande joie) , et ben on se ferait peur et la Marine se frotterait les mains !
Ce qui est certain c’est que le vivre ensemble et le respect de l’autre reste plus que jamais d’actualité .....


13. mardi 8 novembre 2022 à 13:532022-11-08T12:53:37Z, par Anita

Résidences secondaires surtaxées

et les "Lucette" ont le droit de continuer à dégoiser leurs âneries ?
Il y a des jours où je suis bien aise de voir la faucheuse s’amener, elle va commencer par stopper un jour prochain ce blog qui ne sert à certains qu’à défendre leurs intérêts !


14. mardi 8 novembre 2022 à 14:582022-11-08T13:58:16Z, par Jean-Christophe

Résidences secondaires surtaxées

Je me répète mais je ne pense pas que le problème prioritaire soit les résidences secondaires (même s’il est réel : qui a envie d’une île qui ne serait plus habitée QUE par des résidents secondaires, aussi sympathiques soient-ils ?).

Le problème principal, celui qui empêche les gens de se loger sur l’île, ce sont les très très nombreuses maisons qui ne sont louées qu’à la semaine (mais toute l’année !), parce que cela rapporte davantage que les locations classiques à l’année.
Et je ne parle pas des résidents (secondaires ou autres) qui arrondissent leur fin de mois en faisant quelques semaines ou quelques mois de locations saisonnières dans une maison qu’ils habitent (à l’année, ou de temps en temps) : je parle des maisons qui ne sont utilisées QUE pour des locations saisonnières. Ces biens sortent du circuit locatif classique et cela empêche les insulaires de louer pour habiter sur l’île (un rapide tour sur internet permet de voir qu’il y a des dizaines de locations saisonnières, et.. à peu près 0 location à l’année).

Les résidents secondaires, c’est une autre question.
Est-ce qu’ils ont amélioré leurs maisons ou simplement profité d’un pouvoir d’achat supérieur aux insulaires, la question est complexe, mais quoiqu’il en soit la réalité est qu’aujourd’hui ils sont devenus majoritaires sur l’île, et que se promener hors vacances scolaires sûr l’île est souvent synonyme de promenade dans des villes fantômes.. ce qui n’est pas souhaitable pour qui que ce soit.

Pour le premier cas, les locations saisonnières, il serait assez facile pour la mairie d’agir : limiter le nombre de nuitées est possible, et rendrait moins attractif financièrement la location saisonnière, ce qui remettrait mécaniquement dans le circuit classique des biens à louer à l’année pour les insulaires.
Pour le second cas, la marge de manœuvre de la mairie est plus étroite mais réelle : elle peut préempter des terrains et limiter leur vente à des résidents (ce qui est d’ailleurs en cours). Jvk a raison, cela n’empêchera pas les Groisillons de revendre leurs biens avec une confortable plus-value au bout de la période "de sûreté" imposée par la mairie, mais au moins on pourra toujours se dire que pendant 10 ou 20 ans, la maison aura logé des habitants à l’année et non des touristes l’été.

Dernier commentaire, pour Daniel qui voit un parallèle entre critiquer les touristes et critiquer les immigrés : je crois que vous vous trompez lourdement, car nul ici ne critique des néo-insulaires qui ne seraient pas groisillons "de souche" : en revanche, effectivement, les touristes ou résidents secondaires qui ne s’inscrivent pas dans la durée sur le territoire (et qui donc transforment inévitablement l’île, même avec la meilleure volonté du monde, en un lieu uniquement tourné vers le tourisme) sont critiqués. Être de passage sur un territoire, c’est le consommer d’une manière souvent différente de celle des habitants à l’année (d’où qu’ils viennent !), et cela doit pouvoir être critiqué. Les Barcelonais ont par exemple mené de vigoureuses campagnes anti-tourisme qui n’ont rien de racistes mais pointent seulement les conséquences néfastes du sur-tourisme qui vide le centre-ville de Barcelone de ses habitants.
Je note par exemple que les pistes cyclables actuellement en construction vont coûter 1,6 millions d’euros. Je répète : 1,6 millions d’euros, soit 700 euros par habitant ! Quand on sait qu’avec ce budget, on pouvait créer une crèche et la financer une cinquantaine d’années...
Et tout ça pour des pistes cyclables qui ne serviront au plus que quelques semaines par an, transformeront un peu plus Groix en un Disneyland artificiel et rogneront au passage les surfaces agricoles de plusieurs hectares (sans toucher aux voitures, que les touristes à la journée continuent à avoir le droit de passer sur le ferry...).


15. mercredi 9 novembre 2022 à 10:332022-11-09T09:33:45Z

Résidences secondaires surtaxées

Tout a fait d’accord avec JC ; la quadrature du cercle c’est comment arreter l’hémorragie des résidences principales vers des résidences secondaires , qui paralyse l’installation des jeunes générations qui sont l’avenir d’un territoire . Malheureusement ce pb ne concerne pas que Gx mais toute la bande cotière sur une profondeur de 30 a 50 km , les stations de sports d’hiver ainsi que les villes a fort attrait touristique : par son ampleur ça devient aussi une affaire d’état et un pb régalien a traiter par le pouvoir politique ; la Corse qui a davantage d’autonomie essaye de trouver une solution par elle-meme . jvk


16. mercredi 9 novembre 2022 à 13:282022-11-09T12:28:51Z, par Anita

Résidences secondaires surtaxées

Inventer des solutions à ce problème ne devrait pas empêcher d’utiliser les outils existants : R E Q U I S I T I O N des logements vacants !!!!!!!!


17. mercredi 9 novembre 2022 à 18:492022-11-09T17:49:27Z

Résidences secondaires surtaxées

pour infos - les résidences secondaires payant la taxe d’habitation ne sont pas soumis a la TLV ( taxes sur les locaux vacants ) ( voir :service publique.fr ) . Il est donc fort peu probable qu’ils puissent subir des réquisitions . jvk


18. mercredi 9 novembre 2022 à 19:002022-11-09T18:00:37Z, par Anita

Résidences secondaires surtaxées

Je connais les textes, je ne parlais donc pas de réquisitionner les résidences secondaires.
Jacques, vous n’auriez pas tendance à vous croire l’objet permanent de mes préoccupations ? :-)
Je connais aussi les chiffres des recensements et là, il y à faire !!


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours