"Anita, de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Réponse à Macron

Publié le 20 septembre 2014 à 12:18
Dessin de Lorenz (élève de CP)

et aux élus oubliant d’entrer dans une usine ...

Le trolettré à double râtelier
par Isabelle Leblond

Le trolettré à double râtelier est un mammifère bipède (parfois chaussé de chaussures de très bonne facture fort bien cirées), que l’on rencontre très souvent dans les sphères politiques, plus ou moins hautes selon son âge ou sa capacité à marcher sur les autres pour atteindre plus vite les sommets. Jeune et encore immature, il est en général placé par ses parents dans une couveuse nommée E.N.A.

Le trolettré à double râtelier a avalé tous les alphabets du monde, plus quelques lectures de haut vol (comme « la politique pour les nuls », « le manuel de l’arriviste parfait, « Oui-Oui se rêve chef d’état »....), tant et si bien que ce trop plein de lettres a envahi dans son – croit-il - volumineux cerveau les cases empathie, respect, solidarité, égalité, fraternité et bien d’autres encore..., laissant bizarrement intactes les cases mépris, autosatisfaction, indécence, arrivisme, démagogie, foutage de gueule etc…

Le trolettré à double râtelier possède, comme son nom l’indique, une double dentition (soit 64 dents) pour, pense-t-il, faire bonne moyenne avec les classes populaires qu’il imagine souvent édentées. En outre, celle de devant lui permet de racler plus aisément les planchers. Paradoxalement cette surabondance de dents, si elle lui permet de mâcher et remâcher ses mots pour concocter des discours démagogiques remarquablement mielleux, l’empêche parfois de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

On rencontre fréquemment chez le trolettré à double râtelier les pathologies suivantes :

une anosognosie, voire un déni du compte en suisse ou autre paradis fiscal

une phobie administrative souvent restreinte aux documents à en-tête de l’État portant la mention « trésor public »

il présente parfois une psychopathie qui lui permet de vendre son frère, voire de tuer père et mère pour arriver plus vite au sommet

une nostalgie quasi obsessionnelle du bon vieux temps de la royauté, mode monarchie absolue

une tendance quasi délirante à prendre ses compatriotes pour des animaux lagomorphes à longues oreilles âgés de moins de six semaines

il peut aussi être érotomane, voire pervers

Le trolettré à double râtelier partage souvent sa vie entre une tour (généralement en ivoire, car il fait fi de la protection des éléphants) et les yachts de luxe de ses amis. Quand il ne possède pas une villa à Saint Barth’, il se replie parfois en vacances au Cap Nègre.

Le trolettré à double râtelier apprécie particulièrement les limousines avec chauffeur et garde du corps et les jets privés, même s’il s’offre parfois le « luxe » de se promener au volant d’une 2 cv ou d’un scooter, pour, notamment en période électorale, faire montre de proximité avec le bas peuple (mais, comme il ne quitte alors guère ses lunettes noires pour ne pas être trop confronté à la fange, non mais quand même, faudrait pas exagérer, il n’en profite pas pour confirmer ou infirmer ses a-priori dentaires sur ses « sujets »)

Le trolettré à double râtelier possède en général une très belle garde-robe, fort bien munie en vestons Versace réversibles.

Si il choisit de faire de la politique, le trolettré à double râtelier tire à la courte paille le parti où il va pouvoir exercer son arrivisme primaire. Quand il est très doué, il peut alors adapter son discours, en fonction du côté tiré au sort, mais de temps en temps sa langue se heurte à une dent (de la rangée intérieure) mal placée et elle fourche.

Le trolettré à double râtelier devrait craindre à terme une extinction de sa race par excès de mariages avec des confrères/consœurs risquant d’entraîner un appauvrissement génétique (déjà bien entamé) qui devrait finir par être fatal. Cependant même si sa mégalomanie congénitale ne lui permet pas d’envisager une telle chose, de temps en temps (par instinct de survie de la race ?) il éprouve le besoin d’aller chercher de la chair fraîche dans les basses couches de la population, ce qui rend hélas le processus un peu long à aboutir. Pour y parvenir il faudra peut-être alors se décider à déclarer l’espèce nuisible et procéder à une extermination massive ...

Commentaires :

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
Les commentaires non signés (nom ou pseudo connu) ne seront pas validés !

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
(Pour créer des paragraphes laissez simplement des lignes vides.)

L'agenda d'Henri
FIFIG 2024
Webcam sur Port Tudy
Météo - Marée
Derniers commentaires :
Archives
Liens :
Autres sites amis :
Secours