« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

« Rafale Papers »

Publié le 4 avril à 20:23

Rafale vendus en 2016 par la France à l’Inde

.../...En 2018, à la suite de révélations de presse, des plaintes dénonçant de possibles faits de corruption et de favoritisme sont déposées. Mais l’année suivante, les procédures sont classées sans suite par la justice, en France comme en Inde.

En réalité, l’affaire existe bel et bien. Commissions occultes, intermédiaire douteux, documents confidentiels qui fuitent en pleine négociation, clauses anticorruption supprimées des contrats : des enquêteurs français et indiens ont découvert de nombreux éléments compromettants sur les coulisses du contrat. Mais l’affaire a été enterrée dans les deux pays, au nom de la raison d’État.

Le dossier Rafale menaçait d’éclabousser le pouvoir au plus haut niveau. En Inde, il implique un très proche du premier ministre. En France, l’affaire menace potentiellement deux présidents de la République : François Hollande et son successeur Emmanuel Macron, qui était à l’époque ministre de l’économie. Sans oublier Jean-Yves Le Drian, infatigable VRP des Rafale sous Hollande, devenu le ministre des affaires étrangères de Macron.../...

Yann Philippin Mediapart 4 avril 2021

Commentaires :

1. lundi 5 avril 2021 à 14:06, par vincent

« Rafale Papers »

Je n’arrive pas à voir ce qu’il y a le plus questionnant dans cette affaire.

- une « Â commission occulte » de 1 million seulement sur 8 milliards dans un contrat de vente d’armes ? Euh… on vend pas des Mister Freeze là , où est le reste des valoches ?

- une fraude connue mais non déclarée par une agence française d’anticorruption ? Pour ces agents sous tutelle ministérielle, le « Â bénéfice-risque » avec d’un côté se taire, et de l’autre la menace de se faire découvrir et de se faire sanctionner doit être du plus haut niveau...

- Qu’on fabrique et qu’on exporte encore de l’armement en France (et encore que l’Inde n’est pas le « Â pire » de nos clients...), que des salariés vivent de ça, et qu’on nous le fait bien savoir quand on ose s’élever contre ?

Peut-être que dans « le monde d’après » – le 15 mai – on commencera aussi à réfléchir au sens que l’on donne (a donné) à sa vie, et à quoi sert (a servi) notre boulot ?


2. mardi 6 avril 2021 à 13:24

« Rafale Papers »

L’affaire est susceptible de concerner les deux derniers présidents de la République, ainsi que leur ministre Jean-Yves Le Drian. Lequel a négocié le contrat en tant que ministre de la défense de François Hollande, avant d’officier au Quai d’Orsay sous Emmanuel Macron.

En janvier 2016, juste avant la signature par le président Hollande et le premier ministre indien de l’accord politique sur les Rafale, le principal partenaire indien de Dassault, Reliance, avait financé pour 1,6 million d’euros un film coproduit par Julie Gayet, la compagne du chef de l’État.

https://www.mediapart.fr/journal/international/060421/rafale-papers-macron-hollande-et-une-justice-anticorruption-aveugle?utm_source=20210406&utm_medium=email&utm_campaign=ALERTE&utm_content=&utm_term=&xtor=EREC-83-[ALERTE]-20210406&M_BT=2168539584


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours