« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Quand vient la fin de l’été...

Publié le 3 octobre 2019 à 16:18
Photo de Philippe Guillaume que je remercie.

Fini le stress estival et retour attendu à nos habitudes de convivialité insulaire. C’est sans doute pour cela qu’en moins de 24 heures, j’ai eu la visite de courtoisie de mes 3 Mousquetaires (qui sont 4 comme chacun le sait).

Après les "comment ça va co" rituels, chacun m’a fait part de son état d’esprit du moment.

Eh ben, ça ne va pas me remonter le moral !

Lundi soir, devant un pot-au feu, d’Artagnan nous a confié qu’il fallait qu’il se trouve un loisir suffisamment "détoxicant" pour essayer d’éloigner de son esprit les constats qu’il a pu faire ces trois derniers mois dans le cadre de ses diverses activités.

Mardi matin, Athos, qui ne doute de rien, nous informait qu’il allait travailler, par écrit ou autrement, pour mettre en forme les commentaires qu’il a recueillis sur la vie groisillonne pendant cette période des plus pénibles*.

Successivement, l’après-midi, Porthos nous disait ne plus pouvoir supporter le sans-gêne de certains se croyant tout permis parce qu"ILS SONT EN VACANCES, NOM DE D..." et Aramis se questionnait sur l’éducation que donnent à leurs enfants des parents qui les traînent en meute sur leurs vélos en sens interdits, ou en prenant toute la route.

Les quatre s’inquiétaient aussi de l’ambiance "OK Corral" sur les quais de Port-Tudy la nuit.

Et moi, pontifiant comme d’ordinaire, reliais tout ça à l’appétit de tourisme qui a saisi l’île depuis quelques années et au changement le plus récent de population, ce qui me conduit à craindre le résultat des prochaines élections municipales.

Comment essayer de maintenir notre mode de vie si l’on voit d’un côté, temporairement, passer des gens dévastant tout sur leur passage et d’autres dont les seules préoccupations sont de préserver leurs biens en se calfeutrant derrières des barrières ou des haies démesurées, même s’il ne sont là que deux semaines par an ? cela ne les empêchant d’ailleurs pas de se faire quelques revenus supplémentaires en les louant, le plus souvent au black ou en Airbnb.

J’ai résumé ça quand, revenue au grand calme habituel, j’ai fait le bilan : "ah ben, m...de alors, je ne pensais pas en venant me réinstaller à Groix en 1999 que je me retrouverai "à Belle-Ile" en moins de 20 ans" !!

Commentaires :

1. jeudi 3 octobre 2019 à 23:272019-10-03T21:27:54Z

Quand vient la fin de l’été...

"quand vient la fin de l’été et le retour de la convivialité insulaire " le tonus est enfin de retour ! .à‡’est rassurant cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu droit a une petite diatribe contre les résidents secondaires. Enfin l’oubli est réparé : après de nombreux compliments énnonçés dans le passé a leur encontre , nous sommes maintenant suspectés d’etre des fraudeurs potentiels du fisc !. Que la vie des irréprochables et vertueux Iliens doit-etre difficile a vivre en compagnie d’une telle angence et promiscuité pendant ces 2 mois dété . jvk


2. vendredi 4 octobre 2019 à 08:352019-10-04T06:35:18Z

Quand vient la fin de l’été...

Vous arrive-t-il d’échanger longuement devant un café avec des résidents permanents ? Leur avez-vous demandé quelle est leur sensation dès le 1er Octobre ? Avez-vous questionné les commerçants sur les vols qu’ils ont subis cet été ? Avez-vous compté le nombre de vélos et véhicules divers volés ou dégradés pendant la saison ? Et enfin, étiez-vous présent lors de la dernière réunion du Conseil Municipal pour entendre à l’unanimité les Conseillers se plaindre de la circulation anarchique des cyclistes ? J’oublie la réflexion sur les randonneurs et leur excroissance à bout métallique ! Les doléances sur l’absence de tri des déchets, c’était au menu de la réunion précédente.
C’est bien beau de venir se mettre au soleil, les doigts de pieds en éventail sur la plage ou sur le pont d’un bateau, mais ça n’aide pas à comprendre le vécu estival des résidents permanents et encore moins de ceux qui travaillent (j’ai sous le coude quelques réflexions de clients de restaurants qui valent leur poids de berniques !)
AM


3. vendredi 4 octobre 2019 à 10:182019-10-04T08:18:35Z

Quand vient la fin de l’été...

Je vous ai répondu sur le pb des résidents secondaires que vous suspecter allègrement de fraudes fiscales !. La vous me parler des nombreux désagréments , voir exactions , que subit la vie groisillonne pendant les mois d’été pendant lesquels il me semble les résidents secondaires ne sont pas les seuls a etre présent s sur le cailloux ( je n’ai jamais contesté ce réel mal-etre saisonnier ) Mais au fait a qui la faute ? : au touristes qu’ont incites a venir ou a ceux qui les attirent pour remplir leur tiroir- caisse !!! J’ose espéré que vous ne soupsonez pas les résident secondaires d’etre les responsables de toutes les turpitudes que vous évoquez !. Dans le petit hameau ou nous vivons il ne reste plus grand nombre de véritables résidents iliens néanmoins nous avons le grand plaisir de partagé notre amitié avec l’un d’entre d’eux et nous passons d’excellents moment autour de la table de l’amitié pour discuter de Groix d’hier et d’aujourd’hui ; dans nos conversations nous n’avons jamais ressenti un sentiment d’antagonisme a l’égard des résidents secondaires . D’autre part je n’ai plus hélas , hélas plus de bateau pour aller a la peche depuis de nombreuses annnées et je ne suis plus d’age a avoir les doigts de pieds en éventail sur une plage , sport que je n’ai jamais pratiqué car mon truc c’était plutot la peche a pieds sur l’estran .jvk


4. vendredi 4 octobre 2019 à 12:112019-10-04T10:11:16Z

Quand vient la fin de l’été...

Vous n’avez pas lu mon allusion à cet appât du tourisme qui a saisi "l’ile" depuis peu d’années ? Ce n’est pas parce que ça concerne la gestion municipale qu’il s’agit de la majorité de ses habitants qui sont très loin de tous bénéficier de cette manne !!
Et si vous cessiez de croire que tout ce qui est écrit sur ce blog vous est destiné ? Il y avait une formule dans ma cour d’école primaire pour ça ...
AM


5. vendredi 4 octobre 2019 à 18:032019-10-04T16:03:30Z, par Oli54

Quand vient la fin de l’été...

Ayant presque 40 ans et venant sur l’Île depuis ma plus tendre enfance, j’ai pu constater l’essor de Groix en terme de fréquentation et de construction...
Ma chère Anita, je lis votre blog depuis plusieurs années le trouvant (avant) plus intéressant que le site officiel de la ville ; or, depuis 2 ans (environs), je trouve qu’il s’est transformé en tribunal anti touriste et anti "investisseur de retraite".
Avec ma femme, nous caressons depuis quelques années le doux rêve de terminer nos jours sur l’Île... Mais mais vu les prix, il sera bientôt plus intéressant d’acheter à Paris.
Je trouve toujours culotté de cracher dans la soupe d’un côté et tendre son assiette de l’autre, comment feriez vous pour faire vivre Groix sans l’argent des touristes ?
Comment pouvez vous taper sur ceux qui peuvent s’offrir des biens immobiliers tout en remplissant généreusement au passage les poches des Groisillons sans scrupules ?
Enfin Anita, vous demandez aux gens de venir habiter à temps plein sur l’Île et a y investir, comment pouvez vous laisser les commerçants snober le nouveau viticulteur ?
Aujourd’hui, le tourisme permet à vos commerçants de vivre à l’année, ne l’oubliez pas...
Ceci est juste l’humeur d’un touriste "régulier"


6. vendredi 4 octobre 2019 à 18:422019-10-04T16:42:34Z

Quand vient la fin de l’été...

Je valide bien que je ne connaisse pas ce pseudo ... envie de controverse sans doute comme dirait un autre commentateur...
Je constate tout d’abord que vous n’étiez pas très attentif ni à mon site ni aux débuts de l’existence de ce blog.
Je me répète donc : je ne suis pas anti investisseur de retraite l’étant peut-être moi-même puisque j’ai vendu ma précédente maison pour en acquérir une modeste ici sur un terrain familial et j’ai bcp d’amis dans le même cas. Je regrette simplement que ne viennent plus s’installer à Groix que de grosses fortunes avec le clinquant qui les accompagne,, le mépris du cadre de vie ( voir clôtures et haies) et l’indifférence envers les humbles.
Dans quelle soupe pourrais-je cracher alors que l’invasion ne m’amène que des ennuis, des impôts supplémentaires pour que la commune investisse dans des équipements à la hauteur des besoins saisonniers et que les prix flambent à chaque été ?
Et me battant continuellement contre les escroqueries diverses et variées, je ne vois pas comment je me réjouirais de l’accroissement des fortunes des sans scrupules !
Je n’ai aucun pouvoir sur les décisions des commerçants vis-à -vis du nouveau viticulteur pas plus que sur n’importe laquelle de leurs décisions plus ou moins légales pour certains.... Et je leur fais confiance ainsi qu’aux producteurs, artisans et tout travailleur indépendant pour penser qu’on ne s’installe pas dans un de ces métiers sans en avoir mesuré les risques. Il paraÎt que quelques uns font des études de marché. J’ai par ailleurs, et mal m’en a pris quelquefois, tenté de faire travailler pour mes propres besoins une majorité d’entre eux. Je ne vous raconterai pas ici cette odyssée en détail, l’hébergeur de ce blog me coûte assez cher comme ça mais passez me voir quand vous serez à la retraite :-)))
AM


7. samedi 5 octobre 2019 à 15:112019-10-05T13:11:05Z, par Flight Gx

Quand vient la fin de l’été...

J’aimerais apporter quelques précisions à Oli54 ainsi qu’aux autres penseurs pouvant peut-être se tromper à la lecture des écrits d’Anita !

Déjà , Anita a heureusement ou malheureusement souvent raison .. même si elle peut aussi, parfois se tromper .. tout dépend si vous êtes dans ses petits papiers ou non :)) Oui, elle peut également, comme nous tous, être dans la provo gratuite !....

Et je ne parle même pas d’une heure très avancée de la nuit à un certain grammage généralisé :)))

Mais que vous le vouliez ou non, elle ne l’ouvre pas juste pour faire des effets de manches, elle se renseigne bien comme il faut avant de dire les choses et peut également prouver ce qu’elle avance.

Je pense que pour comprendre ses dires et le fond du problème, il faut déjà vous renseigner au préalable au même titre qu’elle et surtout connaitre, savoir pourquoi nous aimons habiter à Groix à l’année .. Que nous soyons Groisillon de souche ou néo-Groisillon comme moi-même, nous aimons la qualité d’une vie simple entourée par l’océan et la nature, la quiétude qui y règne ainsi que les rapports humains hors saison !!

Hors saison car passer de 2200 habitants à l’année à 18 000 et parfois plus, sur un caillou de 8 kms sur 3 pendant maintenant presque quatre mois par an, cela provoque et engendre de nombreux soucis ... comme un peu n’importe où finalement !

Nous n’avons rien contre les touristes en tant que tels et ou les résidences secondaires .. mais c’est contre la mentalité de merde de beaucoup d’entre eux !!

J’ai vraiment beaucoup voyagé de par le monde dans ma vie et toujours avec la mentalité de base du ’touriste’ (et non du touriste de base) ... à savoir, profil bas car je n’étais pas chez moi, avec l’envie de découvrir le pays, la vie, la façon de vivre, les coutumes, la culture et le tout dans le respect des gens et du pays dans lequel je me trouvais ! à‡a permet de découvrir, de comprendre, d’apprendre et d’apprécier une vie différente de la nôtre et aussi, d’apprécier notre pays et ses régions ainsi que certaines de nos valeurs propres à la France...

Je crois qu’aujourd’hui, c’est le nerf de la ’guerre’ et le gros problème qu’Anita dénonce .. : les touristes qui arrivent sur le caillou pensent que tout leur est dû, que du fait qu’ils viennent ’dépenser’ leur argent chez nous, ils ont tous les droits de dire de faire et qu’en plus du fait qu’ils sont sur une Île, il n’y a plus de lois plus de règles !!!!

Moralité, le respect, vous oubliez et pof c’est la merde........ Et je ne parle même pas des incivilités et agressivités grandissantes depuis peu de beaucoup de ces touristes qui se croient au zoo en arrivant ici !! Allez demander à la gendarmerie, ils ne pourront qu’appuyer mes dires .. et je sais de quoi je parle !.....

Ceci n’est pas propre qu’à l’Île mais à tout tourisme de masse ... en France, en Espagne et dans d’autres pays où l’accès par avion est devenu accessible financièrement parlant !

Bien sûr que le tourisme fait vivre UNE partie de l’Île .. mais il ne faut pas que ça soit au détriment de ceux qui y habitent !!!

Je dis bien UNE partie de l’Île car le nombre de touristes et résidences secondaires arrivant avec leur coffre de voiture plein de victuailles prouve bien de leur mentalité et donc n’alimente qu’une partie de l’ile ... paradoxe car ils ont l’argent pour passer la voiture (tarif exorbitant), de louer une location pour une semaine au tarif d’un mois mais ne consomment que peu sur l’Île !....

Après, les chiffres parlent d’eux-mêmes .. le tourisme ramène de 25 à 35% du chiffre des commerçants à l’année !

Moralité, les gens vivants à l’année qui travaillent et payent leurs impôts ici ramènent donc de 65 à 75% du chiffre !!!!!

Pas besoin d’avoir fait math sup math, spé pour comprendre le ratio .... l’Île sans le tourisme peut vivre et je dis bien ’peut’ alors que l’Île sans les Groisillons mais juste avec le tourisme ne peut pas vivre !....

Autre chiffre .. savez vous que lorsque vous gagnez le smic sur l’Île (qui est une grande partie des gens travaillant ici..voir moins..) vous êtes considéré comme un cadre sup !?? Et pas de soucis, on ne se plaint pas car nous ne sommes pas ici pour faire fortune .. dixit mon explication sur la qualité de vie du début !... Mais à ce titre, comment voulez vous acheter une maison à 400 000€ et bien plus (prix moyen des maisons ici..) ?? Prix dicté par l’offre et la demande certes .. mais aussi par beaucoup de résidents secondaires qui espèrent faire la plus value de l’année !! D’où le manque de logement à l’année en location pour ceux qui habitent et travaillent ici !!.....

Pour exemple, à Carnac c’est encore pire car le prix de l’immobilier est tel que les habitants sont carrément obligés de s’éloigner pour pouvoir trouver une simple location alors que eux aussi vivent et travaillent à l’année !!

Bref, c’est toute une machine friquée bien huilée doublée par la mentalité qui s’y rapporte qui crée ces problèmes humains rencontrés sur notre caillou qu’Anita et bien d’autres dénoncent par ces propos.

Je n’ai pas la bonne parole et ne m’appuie que sur ma propre expérience de 9 ans de vie d’ici ... Mais ayant vécu ailleurs dans d’autre condition, cela me peine réellement de voir l’Île changer à ce point en sachant que le phénomène ne fait que commencer et va sans aucun doute s’amplifier ! Ceci ne me rabiboche absolument pas, malheureusement, avec la race humaine qui détruit bien comme il faut son habitat, à savoir la terre et tout ce qui l’entoure !

PS : j’ai certainement oublié d’autres problématiques mais c’est déjà pas mal.

Sur ce, God save the fucking rock n’ roll bordel


8. samedi 5 octobre 2019 à 17:352019-10-05T15:35:55Z

Quand vient la fin de l’été...

réponse a FlightGX : "beaucoup de résidents secondaires espèrent faire la +value de l’année " .Compte tenu du niveau de prix atteint par l’immobilier , les +values potentielles possibles : ne sont plus ce qu’elles ont pues etre dans les années 80/90. à‡’a été l’age d’or pour certain investisseurs-spéculateurs : - achat d’une maison en mauvais état (il y en avait de nombreuses a vendre) - retapage et amélioration du confort - la déclarer en résidence principale et y habiter 5 ans - revente avec +value NON IMPOSABLE.Aujourd’hui le jack- pot es moins juteux : pourcentage de +value relatif moins attractif ,compte tenu des niveaux de prix atteint -fiscalité importante et dissuasive : 36.2°/° (19 pour l’impot sur le revenu+17.2 charges sociales .En dehors de cette remarque je suis tout a fait d’accord avec cette analyse. Précision complémentaire sur les résidents secondaires arrivants avec leur leur coffre rempli de victuailles : on dit meme, sous le sceau du secret mais c’est certainement une calomnie , , que certains amènent meme leur PQ par économie !. jvk


9. lundi 7 octobre 2019 à 16:352019-10-07T14:35:47Z, par Oli54

Quand vient la fin de l’été...

Comme je vous l’ai écrit, mon point de vue est un point de vue extérieur à l’Île, je ne suis pas là pour remettre en cause l’existence de ce blog, qui est pour moi fort utile pour suivre la vie de l’Île.
@Anita, je comprends tout à fait votre point de vue, mais quand je lis le mot "invasion", je reste sceptique... Néanmoins, je vous remercie de m’avoir publié (nb : vous avez mon mail au cas où vous voudriez en savoir d’avantage) et je vous avoue m’être fait la réflexion sur le changement de gamme de voiture vu sur Groix (après je n’ai pas poussé le vice à regarder si c’était de la voiture de touriste ou Groisillonne).

@Flight Gx, voilà un avis vivement motivé et bien argumenté sur le tourisme de masse qui, j’en suis profondément désolé, ne me touche pas ; lorsque je viens sur l’Île, je paye la traversée pour 3 vélos, je n’amène que le paquet de cookies qu’il me reste de mes 900 km pour arriver jusque Lorient (où je laisse ma voiture) et me loge uniquement chez des Groisillons... Donc, j’achète sur l’ïle, ne pollue pas pour mes déplacements, fais marcher ma fille à côté de son vélo dans le Bourg et n’utilise pas les sentiers côtiers avec mon VTT (bien que j’adorais le faire lorsque je n’avais qu’une quinzaine d’année) et surtout, je ne pense pas être le seul touriste à utiliser ce système.

Effectivement, je n’ai pas fait math supp, je comprends aisément que l’Île peut vivre sans touriste, mais, même en étant nul en math, si mon patron me dit qu’aujourd’hui, je vais gagner 25% de moins sur mon salaire, je ne pense pas que j’accepterais ; donc je pense que vos commerçants ont bien besoin de ces 25% de plus (notamment pour continuer à faire parti des cadres supp ;) )
Mais par contre, n’étant pas très doué dans les mathématiques, je me suis tourné sur une partie de mes études dans le commerce ; et le principe du commerce est : l’offre et la demande.
Donc partant de cette base, je pose cette question : Qui d’autres que le Groisillon (dans le sens large du terme) a créé l’offre pour provoquer ou/et satisfaire une demande ?

L’attractivité, aujourd’hui, de Groix est à la mesure de ce qui a été créé pour rendre le caillou attractif, et j’en suis le premier navré, j’aimerai retrouver l’Île de mon enfance, mais c’est impossible. Pour continuer en économie et un peu en math, mes parents, lorsque j’étais jeune louait une maison pour 3 semaines 2000 fr... Cet été j’ai payé 950 € (et ce n’était pas cher), toujours chez un Groisillon pour 15 jours (et pour 40m² de moins).

Donc ramené à 3 semaines afin de comparer : 1425 € ; soit 1125 € de plus en 30 ans... De quoi, je pense, payer la taxe d’habitation sans souci et ce, seulement sur 2 semaines... Donc, j’ai un peu de mal à "plaindre" des gens qui ont, eux même, contribué à cette spirale inflationniste.
J’arrêterai la mon constat, car, pour continuer à étayer mon propos, il faudrait que je connaisse les différentes politiques menées par la ville depuis 30 ans, et là , je n’en ai aucune idée ; mais venant d’une petite ville des Vosges que j’ai quitté faute de travail (comme beaucoup sur l’Île), je peux, hélas vous dire que l’Île a de la chance d’avoir un tel pouvoir / potentiel d’attraction, et que bien d’autres petites communes aimeraient en dire autant et avoir, selon l’expression consacrée, ces problèmes de riche.

Enfin, et pour terminer, mon post n’est pas de minimiser l’impact de tourisme sur l’Île, mais de donner ma vision de touriste qui a un peu de bouteille sur l’Île et qui trouve, que venir en vacances à Groix, nécessite aujourd’hui un réel budget.
Bien amicalement


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours