« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Plan de relance pour le secteur maritime

Publié le 8 septembre 2020 à 15:11

Le ministère de la Mer annonce que 650 millions d’euros pourront être mobilisés pour le secteur maritime. Sur la période 2020 à 2022, cinquante millions d’euros seront aussi dédiés au renforcement des filières de la pêche et de l’aquaculture « durables ». Le ministère de la Mer « accompagnera tous les maillons des filières pêche et aquaculture pour renforcer la sécurité alimentaire des Français, en préservant les ressources ».

R Boughriet Actu-Environnement 07/09/20

Commentaires :

1. samedi 12 septembre 2020 à 21:06, par vincent

Plan de relance pour le secteur maritime

"Le ministère de la Mer accompagnera tous les maillons des filières pêche et aquaculture pour renforcer la sécurité alimentaire des Français, en préservant les ressources ».

À‡a tombe super bien. Le 25 septembre à Concarneau sera inauguré le SCOMBRUS, chalutier pélagique industriel français : 80 m de long et possibilité de pêche de 200 tonnes par nuit (ce que peut traiter la criée de Lorient en un jour).
Et ce malgré les pêcheurs artisans qui ont décidé le même jour d’organiser "les funérailles de la pêche artisanale et des ressources marines".

Pour "préserver les ressources" et la pêche artisanale seront présents pour le baptême du monstre le ministre de la pêche, le directeur des pêches et le comité national des pêches entre autres.

J’espère que le champ sera bien frappé.


2. samedi 12 septembre 2020 à 22:43

Plan de relance pour le secteur maritime

Très souvent les chalutiers pellagiques de 80m, construits par Piriou a Concarneau , sont utilisés dans l’océan indien pour la capture du thon albacore et ce au grand dam des pécheurs locaux ; les thons ,congelés a bord , sont rapatriés par cargos frigorifiques a CC pour etre traités par les conserveries du voisinage .jvk


3. dimanche 13 septembre 2020 à 08:24, par vincent

Plan de relance pour le secteur maritime

Sauf que le SCOMBRUS, fleuron de la société France Pélagique, filiale de Cornelis Vrolijk géant de l’industrie de la pêche néerlandaise ne participera pas du tout à l’économie locale :
harengs, sardines, maquereaux et chinchards seront pêchés dans le golfe de Gascogne et tous débarqués à Ljmuiden aux Pays Bas.

Scandale économique et social aussi puisque ce genre de navire doit concentrer énormément de quotas pour être rentable... les petites unités se partageant les miettes.

Ce doit être ça la redistribution tant attendue...


4. dimanche 13 septembre 2020 à 09:21

Plan de relance pour le secteur maritime

Autres prédateurs des mers "les chalutiers en boeuf" qui font de vrai ravage quand ils tombent sur des bancs de dorades ou de bars immatures.jvk


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours