« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

LREM, Darmanin et la culture !!!!

Publié le 24 avril à 10:30

.../... D’un côté, un adolescent talentueux qui a su allier intelligence et sens pratique. De l’autre, un pouvoir irrespectueux de la condition humaine. En pleine préparation du bac, on lui signifie qu’il doit quitter la France dans les 30 jours, sinon la police viendra le prendre à son domicile et le renverra en Guinée (qu’il a quittée il y a 5 ans).

Le poète a 20 ans. Il a été nommé "Ambassadeur de la Paix" par une association franco-suisse. Il vient d’être sélectionné pour faire partie du jury du grand Festival des "Etonnants Voyageurs" à St-Malo... Bref, cette administration inhumaine, ce recours à la police, cette politique évoquent vraiment les années sombres de la France.

***********************************************

Il était une fois un petit Guinéen, né en 2001. A 14 ans et demi, à la mort de sa maman, il quitte son pays. 14 ans et demi ! Il traverse le Mali, travaille en Algérie, subit mille misères en Lybie et finit par traverser la Méditerranée sur un rafiot improbable. Il arrive à Catane, est envoyé au nord de l’Italie. Comme il ne parle pas italien mais français, il arrive à Paris, puis à Nantes. Tout de suite, il se met à fréquenter les médiathèques, il lit un maximum, il se met à écrire pour se soulager, il montre à un poète reconnu ce qu’il écrit, le poète lui dit que c’est de la poésie, il découvre qu’il fait de la poésie sans le savoir. Il atterrit en Bretagne, au Bono (56). Là, il continue à écrire. Il lit ses poèmes en public. Un jour, il est découvert par des éditeurs qui l’éditent. C’est le succès immédiat. Lui qui est en Première Pro (logistique), il est invité dans des lycées, il rencontre des Llttéraires subjugués par la langue et la force de ce jeune noir. Un deuxième recueil de poésie est édité. Le JDD (journal national) fait un bel article sur lui, le Canard Enchaîné aussi. Toutes les chaînes de télé téléphonent aux éditeurs. La Préfecture du Morbihan les somment de tout annuler. Le poète continue à écrire. On le contraint à changer de lycée, à passer le bac pro en alternance. Ce qu’il fait. En pleine préparation du bac, on lui signifie qu’il doit quitter la France dans les 30 jours, sinon la police viendra le prendre à son domicile et le renverra en Guinée (qu’il a quittée il y a 5 ans). Le poète a 19 ans. Il a une ambition : faire un BTS de Logistique et trouver vite un emploi (il est bien parti pour, puisqu’il est en alternance). Parallèlement, il veut continuer à écrire : ses mots lui ont déjà valu d’être parrainé par Joseph PONTHUS, qui hélas, vient de nous quitter... Il a été nommé "Ambassadeur de la Paix" par une association franco-suisse. Il vient d’être sélectionné pour faire partie du jury du grand Festival des "Etonnants Voyageurs" à St-Malo... Bref, cette administration inhumaine, ce recours à la police, cette politique évoquent vraiment les années sombres de la France. J’AI HONTE. Mon histoire ne se passe pas en Chine, en Irak, en Iran, au Brésil, en Russie ou je ne sais où : ça se passe en France, dans l’ouest, à Nantes. D’un côté, un adolescent talentueux qui a su allier intelligence et sens pratique. De l’autre, un pouvoir irrespectueux de la condition humaine. J’ai 73 ans. J’ai rêvé d’un monde meilleur. J’ai été militant. Je crois de moins en moins à la politique. Et j’ai honte de notre pays.

Armel Mandart

Commentaires :

1. samedi 24 avril 2021 à 19:45, par Marc Georges

LREM, Darmanin et la culture !!!!

De nos jours, en France, pour un jeune étranger, il vaut mieux être joueur de foot doué que jeune grand poète.

En colère et attristé. Quand on connait le parcours de Falmarès, son talent de Poète, on devrait ce dire que c’est une chance pour la France que son destin l’ait conduit chez nous.

Sans discuter, ou regarder son cas, ni même l’avertir, notre administration lui envoie cette lettre, acte de mort sociale, destruction en quelques secondes de tous les efforts et de tous les espoirs de Falmares.

La France pays des Lumières et des Lettres ?

En ce jour de la Fête des Livre et des Librairies, une telle décision doit être combattue.

Marc Georges, Libraire
La Demeure du Livre


2. lundi 26 avril 2021 à 07:58, par vincent

LREM, Darmanin et la culture !!!!

Le problème, c’est un, que Falmares est un étranger, et deux, comme tous les immigrés, qu’il est venu en France « Â par intérêt ».

Rien à voir donc avec les détenteurs étrangers des entreprises du CAC 40 français, ni effectivement avec les joueurs étrangers des grands clubs de foot français, ni même avec les propriétaires étrangers de ces mêmes clubs français...

y’a des étrangers bien plus étrangers que d’autres... ou bien j’ai raté quelque chose et ce ne serait qu’une question d’argent...


3. mardi 27 avril 2021 à 04:21

LREM, Darmanin et la culture !!!!

Thierry Henri et Lilian Thuram ne pourraient-ils pas lancer un mouvement de soutien parmi les footeux pour obtenir une naturalisation avant l’échéance des 6 mois ? Ce serait à leur honneur.
AM


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours