« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Le populisme s’est enraciné

Publié le 9 janvier à 10:12

M. Souquière : Il y a un hiatus entre l’insécurité réelle et l’insécurité ressentie. Les responsables politiques de droite et d’extrême droite ont joué sur l’insécurité physique, corporelle et culturelle. Mais la gauche, elle, convoque l’insécurité économique et sociale. On reste la septième puissance économique mondiale, avec un modèle social ultra-redistributif et le plus redistributif au monde. Personne dans le monde n’est persuadé que la France est nulle… À part les Français.

C BARDY. Ouest-France 09/01/22

bonnes feuilles : https://atlantico.fr/article/decryptage/la-societe-francaise-rongee-par-le-virus-du-populisme-democratie-citoyens-2022-election-presidentielle-marine-le-pen-rassemblement-national-emmanuel-macron-elysee-damien-fleurot-mathieu-souquiere

Commentaires :

1. lundi 10 janvier 2022 à 06:582022-01-10T05:58:31Z, par vincent

Le populisme s’est enraciné

Quand le sage montre la stigmatisation d’État des musulmans, l’imbécile regarde l’islamo-gauchisme.

Quand le sage montre les oppressions de classe, de race, de genre, de sexualité, etc... de manière croisée, l’imbécile regarde le wokisme.

Quand le sage montre la révolte, l’imbécile regarde le populisme.

Pour le « modèle le plus redistributif du monde », les 38 millions de français à qui il reste 55 euros pour vivre le 10 du mois apprécieront cette largesse de redistribution, autant que les 10 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté ici

Plutôt que de geindre, et avant de sombrer dans le populisme le plus noir, feraient mieux de se remonter gentiment le moral en lisant « 2022, la flambée populiste »...


2. lundi 10 janvier 2022 à 10:002022-01-10T09:00:11Z, par Anita

Le populisme s’est enraciné

Bingo ! je l’avais pariée cette réponse là car naturellement c’est PRESQUE la seule que cet article appelle. Mais on pourrait aussi y ajouter que les politiciens populistes ont une façon malhonnête de manipuler la désespérance des classes déshéritées (mais de là à dire qu’il sont38 millions.... qq personnes de mon très proche entourage et qq collègues ont leur compte courant à sec avant la fin du mois mais ont un compte épargne ou assurances-vie)
Ce n’est pas en jouant sur les côtés sombres des individus qu’on les fait réfléchir à une mobilisation responsable et à une organisation de la société qui évite le chaos.
Je reprécise pour ceux qui ne l’auraient pas compris que je n’approuve pas le contenu de tous les extraits de presse que je publie ici. (pas plus que tous les commentaires que je valide). Il faut bien amener matière à débattre !!


3. lundi 10 janvier 2022 à 18:262022-01-10T17:26:40Z

Le populisme s’est enraciné

..WOKISME ..OXYMORE .. Sincèrement Vincent je vous remercie d’utiliser dans vos posts un langage un tantinet ésotérique qui m’oblige a chaque fois a consulter "Qwant" (Google qui pille, enregistre et traite nos infos persos et les revend très chères , est interdit de séjour sur mon ordi !) ; cette situation contribue a enrichir le volume de mes connaissances ( d’ailleurs fort modeste ) et ainsi a me perfectionner . jvk


4. lundi 10 janvier 2022 à 20:072022-01-10T19:07:41Z, par vincent

Le populisme s’est enraciné

J’apprécie très sincèrement que tu amènes matière à débattre Anita, surtout sur des sujets qui vont compter dans les semaines qui viennent.

C’est de l’éducation populaire et ça ne peut que m’agréer.

Je fais partie de ceux qui avaient compris aussi que tout ce que tu publies n’a pas ton approbation.

Le contraire pour ce cas précis m’aurait étonné, venant du site Atlantico, média-plus-libéral-tu-meurs (il suffit de quelques secondes de la parole de Jean-Sébastien Ferjou, son directeur de publication invité régulièrement aux « informés » de franceinfo, pour s’en rendre compte).

Après, comme je l’ai insinué de manière un peu caricaturale dans mon précédent commentaire (avec les -ismes), peut-être faudrait-il d’abord s’entendre sur les définitions avant de débattre.

Damien Fleurot et Mathieu Souquière s’attribuent une définition du populisme « qui serait communément admise » (par qui ? par quoi ?), mais qu’on ne retrouve dans aucun dictionnaire.

En gros (parce que non abonné à Atlantico, je n’ai pu lire que rapidement l’article avant qu’il ne me soit caché et proposé un abonnement), les auteurs définissent le populisme par : les élites sont forcément pourries, le petit peuple est forcément pur, et donc légitime à s’opposer à ces mêmes élites.

Parmi toutes les définitions du populisme, celle-ci est de loin la plus péjorative.

Elle est même l’arme préservatrice des élites, absolument parfaite pour les classes dirigeantes et les politiciens au pouvoir qui l’usent pour critiquer les « archaïsmes » de leurs opposants, qui ne permettraient pas le bon déroulement de leurs politiques libérales.

A l’autre bout du spectre, le populisme définit aussi l’idée que le peuple peut être opposé aux élites, au grand capital ou aux minorités qui ont accaparé le pouvoir, et trahi les intérêts du plus grand nombre (d’où le questionnement sur le système malade de démocratie représentative).

Et entre les deux, on pourra y retrouver tous les « bas instincts » exacerbés, depuis la xénophobie et le racisme, jusqu’aux réactions sécuritaires.

Donc le spectre est large...

Sinon, je souscris complètement à ton propos sur la « mobilisation responsable » et sur « une organisation de la société qui évite le chaos ».

Enfin, si on a la même définition de « chaos ».

Et notamment pas celle qui amène à penser que chambouler l’ordre établi d’un entre-soi de privilégiés est synonyme de chaos, spécialité sémantique de la « gauche de gouvernement ».


5. mardi 11 janvier 2022 à 12:232022-01-11T11:23:34Z, par vincent

Le populisme s’est enraciné

A jvk : tout le mérite de ce langage ésotérique en revient à notre ministre de l’Éducation Blanquer qui l’utilise à tour de bras.

Il a d’ailleurs organisé le we dernier un colloque à la Sorbonne sur le « wokisme ».

Je ne fais donc que reprendre ses propres termes, à la définition tellement vague et modulable à merci, qu’ils rejoignent les meilleurs mots fourre-tout à qui on fait dire n’importe quoi.

On pourrait dire de même de « l’islamo-gauchisme » - tant prôné par la ministre de l’Enseignement supérieur Vidal - qui, avec le « wokisme » seraient dans l’Université de lourds périls pour les valeurs supérieures de l’esprit.

PS : choix éclairé votre moteur de recherche ;o)


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours