« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Le fond de l’air est brun...

Publié le 19 novembre 2020 à 14:42

Il était en goguette (Philippe Dagorne)

Il était en goguette
Le vent, ces années-là,
Les arbres étaient en fleurs,
Les oiseaux s’y cachaient.
Il caressait les blés,
Dénudait la jeunesse
Faisait danser la mer,
Emportait les voiliers,
Pétales essaimés
Dans une farandole
Tout autour de la terre ;
Quel fabuleux pavois !

Il était à la brise,
Il était à l’amour,
Il était à la fête,
Il était liberté...

N’as-tu pas l’impression,
Très insidieusement,
Que ce vent s’est aigri ?
Son souffle humide et froid
A perdu tout humour.
Les arbres se dévêtent
Et s’enfuient les oiseaux.
Acide est son haleine

S’il était à la fête,
Désormais il sanglote.
S’il était liberté.
Aujourd’hui il se courbe.
Il revêt, il me semble
D’inquiétantes bannières.
Lors, je crains mes ami(e)s,
Si, nous n’y prenons garde ;
Que la moite froidure
Qui étreint nos jours sombres
Finisse pas à pas
Par embrasser sa rime
Aux airs de dictature

Commentaires :

1. jeudi 19 novembre 2020 à 17:51, par vincent

Le fond de l’air est brun...

Très beau, merci.

Tellement à y voir, selon ce qu’on a derrière les yeux…

J’avais commencé à faire une liste – finalement beaucoup trop longue – depuis la discrimination organisée d’une partie de nos concitoyens qui ont le malheur de prier un autre truc que Dieu, jusqu’aux lois liberticides qu’on nous prépare actuellement, en passant par le Conseil de Défense et de Sécurité Nationale qui met à mal notre démocratie en tenant à l’écart ministres et Parlement dans des décisions majeures...

Personnellement, ça accompagne parfaitement bien l’idée qu’on est en train de basculer… que ce ne sont pas des « Â jours meilleurs » qui nous attendent, mais plutôt la nuit... plus brune que noire...


2. vendredi 20 novembre 2020 à 10:24

Le fond de l’air est brun...

Avec la constitution de la 5eme république , pour les uns nous sommes en RDD (royauté a durée déterminée),
ou pour les autres en DDD ( dictature a durée déterminée ) ;mais heureusement nous sommes toujours en démocratie bien que le chemin ds urnes rebute de + en +de citoyens ! .Donc dans 18 mois nous pourrons changer de roy ou de dictateur !. jvk


3. vendredi 20 novembre 2020 à 10:53

Le fond de l’air est brun...

mais ce sera peut-être la dernière fois ! (on en a de la chance Jacques, d’être vieux )
AM


4. vendredi 20 novembre 2020 à 12:16

Le fond de l’air est brun...

Pourquoi la dernère fois Anita ? ; si notre long passé est derrière nous ,notre présent est toujours bien là  !! jvk


5. vendredi 20 novembre 2020 à 12:39

Le fond de l’air est brun...

la je ne pensais pas à notre âge mais au fait que le prochain dictateur (on dit comment au féminin ?) sera là pour 20 ou 30 ans ... et peut-être plus, je ne crois pas beaucoup en une génération de jeunes Français capable de se révolter (sauf si on leur supprime leurs IPhone !!!)
AM


6. vendredi 20 novembre 2020 à 15:33, par vincent

Le fond de l’air est brun...

C’est sympa d’avoir une approche différente de la belle prose de Philippe.

Si on peut aussi penser au (à la) futur(e) président(e), je trouve qu’il y a déjà bien à s’inquiéter avec le présent.

Si la loi de Sécurité Globale venait à passer sans que le Conseil Constitutionnel ne bronche, pas utile d’attendre les prochaines élections pour baigner dans un vrai régime dictatorial :

☺ diffusion en temps réel à un centre de commandement des images des caméras mobiles portées par les policiers

☺reconnaissance faciale

☺surveillance de la voie publique par drone

☺interdiction de filmer en direct des agents des forces de l’ordre – laquelle interdiction pourra à la fois renforcer leur sentiment d’impunité et conduire au placement « Â préventif » en garde à vue pendant 24 ou 48h de toute personne qui tient à la main ou même seulement possède un smartphone à proximité d’un agent de police ou de gendarmerie

Chaque semaine – sous couvert de COVID, de terrorisme islamique ou autre – on voit fleurir de nouvelles atteintes à nos libertés. C’est souvent insidieux, à bas bruit.

Et nous, on est les grenouilles qui restons sagement dans la marmite d’eau brûlante sans sortir, parce que la température monte si doucement qu’on ne s’en rend même pas compte…

...Lors, je crains mes ami(e)s,

Si, nous n’y prenons garde…

On y est.


7. samedi 21 novembre 2020 à 20:07

Le fond de l’air est brun...

Quelquefois Philippe tu me fais peur ! Je te trouve un peu trop clairvoyant.......................... Elizabeth


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours