« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

La malédiction persiste

Publié le 19 février 2019 à 08:49

Le BN s’est payé la Citadelle.

Pas de blessé mais passagers transférés par bateau-bus.

Merci Didier pour la photo du cousin

Commentaires :

1. mardi 19 février 2019 à 10:132019-02-19T09:13:31Z

La malédiction persiste

« La voie d’eau est maÎtrisée » , explique le directeur de la Compagnie Océane.
Le bateau a été pris en remorque par le remorqueur Morbihan, assisté du remorqueur Scorff.

Le prochain départ pour Groix est prévu à 11 h, avec le Saint-Tudy.
Ouest-France


2. mardi 19 février 2019 à 12:072019-02-19T11:07:13Z, par Flora

La malédiction persiste

Bonjour Anita,

De quelle malédiction parlez-vous ? Les occurrences depuis son inauguration ?
Cordialement,
Flora


3. mardi 19 février 2019 à 13:402019-02-19T12:40:55Z

La malédiction persiste

avouez qu’autant de malheurs depuis sa bénédiction, ce n’est vraiment pas de chance !
Mais un bateau au rabais, pour lequel il a été choisi un constructeur sans expérience dans les rouliers et qui plus est trop petit pour le service demandé ne peut être paré de toutes les vertus !
Merci encore à Goulard (et son aréopage...)
AM


4. mardi 19 février 2019 à 19:162019-02-19T18:16:04Z, par Olivier

AH, ELLE EST BELLE LA NOUVELLE BRETAGNE !#La malédiction persiste

Que peut-on demander de mieux à un fer à repasser que repasser ?


5. mardi 19 février 2019 à 23:582019-02-19T22:58:33Z, par Odile

La malédiction persiste

Nous étions 38 et tout c’est bien passé.. , la mer était plate, pas de vent, du brouillard
Nous avons eu besoin de plus de 5’ par personne pour enfiler correctement le gilet de sauvetage, aidé par un membre de l’équipage. Cocasse ? S’il avait fallut réellement sauver sa vie, panique assurée !
Autres « Â détails » interpellants en cas d’urgence : les haut-parleurs sont aphones 1 mot sur 2 et les banquettes extérieures contenant les fameuses brassières difficiles à soulever à 2.
« Â La mer est immense .. »


6. mercredi 20 février 2019 à 06:482019-02-20T05:48:24Z

La malédiction persiste

Voyons le bon côté des choses : "la voie d’eau est maitrisée." Ouf ! On est rassuré ! Vous imaginez sinon :
- " Chef ! Chef ! Y a une voie d’eau !"

- " Et bien bouchez-la !"

- "On ne peut pas chef ! On n’a rien pour la boucher..."

- "Et bien trouvez quelque chose... Je ne sais pas moi... Prenez la couverture de l’infirmerie !"

Quelques minutes plus tard :

- "C’est bon chef. On a maitrisé la voie d’eau avec une couverture et un oreiller... Mais on ne sait pas combien de temps ça va tenir... Gloup... Gloup... Gloup............................ Elizabeth Mahé


7. mercredi 20 février 2019 à 08:322019-02-20T07:32:11Z, par Gabriel

La malédiction persiste

Ce bateau vous l’avez pris en grippe ! Nous vous arrive t’il pas de penser que cela peut être une erreur ou une faiblesse humaine, erreur de pilotage , griserie, stress, problème sentimental ou familial .....
Ce bâtiment est certainement mieux équipé que les précédents sur le plan technique, le problème est ailleurs ! Vous pouvez continuer à le décrier pour plein de raisons mais ne l’accablez systématiquement. Et si on le rebaptisai Anita ?


8. mercredi 20 février 2019 à 10:002019-02-20T09:00:27Z

La malédiction persiste

ça le requinquerait peut-être ? Sans malformation de naissance, il finirait octogénaire après une carrière et une retraite bien remplies !
Mais hélas, il n’en prend pas le chemin et pire, il est invendable. Son format n’intéresserait personne ! Il ne fêtera pas ses noces de diamant :-)
AM


9. mercredi 20 février 2019 à 19:442019-02-20T18:44:09Z

La malédiction persiste

Vous avez raison, Gabriel, c’est très vilain de se moquer ! Je ne le ferai plus jamais ! D’autant que nos rapports avec la Compagnie Océane et le conseil départemental (c’est lui qui était à la manoeuvre à l’époque) ont toujours été empreints d’une franche cordialité et d’un respect mutuel.

Lorsque, pour notre bien évidemment, ils ont souhaité supprimer des rotations et augmenter les tarifs, n’avons nous pas organisé pour les remercier de grands et joyeux défilés ? Sans chars ni reines hélas car Vannes est un peu loin mais avec des bus (une dizaine me semble-t-il pour les Groisillons). Ah quel bel esprit de camaraderie nous avions à l’époque !

Quant à prendre en grippe le BN, comment vous dire... Ce n’est qu’une machine, pas un être humain ! (AÎe ! J’espère que je ne vous ai pas brisé le coeur en vous annonçant cela sans ménagement) Mais, pas de chance pour nous, usagers, c’est une machine au rabais !...................... Elizabeth Mahé


10. samedi 23 février 2019 à 00:312019-02-22T23:31:15Z, par Claude Huchet

La malédiction persiste

Bonsoir,
Vous êtes bien affirmatif Gabriel :

Ce bâtiment est certainement mieux équipé que les précédents sur le plan technique, le problème est ailleurs !

Ce bâtiment, comme vous le qualifiez à tort (un bâtiment c’est du ciment ;)) ) n’est, par exemple, pas équipé d’un VDR (voyage data recorder) c’est la fameuse "boite noire" qui permet d’enregistrer en permanence les conversations à la passerelle et toute les manÅ“uvres, ordres donnés et actions entreprises par le capitaine (images radar contacts radio, actions sur la propulsion ou la barre etc...)

Pas facile, en l’absence de cet équipement de déterminer avec certitude ce qu’il s’est passé.
J’ai eu la chance de "prendre" quelques bateaux neufs ou fraichement entrés en flotte. Comme mes autres collègues Commandants, il m’est arrivé de râler sur la construction et la réalisation de navires pour la conception desquels nous avions été "consultés". Mais les marins se sont adaptés à ces nouveaux outils.
Cependant, de façon générale, ces navires rendaient aux usagers le service qu’ils étaient en droit d’attendre ( Dravanteg, Locmaria, Vindilis, Bangor, et même Ile de Groix) même si quelques critiques inévitables et justifiées étaient exprimées.

En ce qui concerne le Breizh Nevez, lorsque j’ai su qu’avec 3 camions on n’embarquait plus que six voitures, je me suis dit, là , ça va chier à Groix….
De fait, remettre le Saint-Tudy en service le weekend à cause du manque de capacité du BN parait un peu curieux non ? qu’en pensez vous Gabriel ? où est le progrès technique dont vous parlez ?
Et que vaut ce progrès technique, qui est, par ailleurs loin d’être démontré (voir plus haut) s’il ne s’accompagne pas d’un réel progrès pour l’usager ?

Je me souviens de l’époque où nous, les bellilois "empruntions" le vieux Kreiz, ça râlait à Groix, pas vrai Anita ?
J’ai serré les fesses en entrant à Quiberon avec ce navire par mauvais temps mais, ça rentrait et, on embarquait passagers et voitures en nombres acceptables ; ça dépannait vraiment.
voilà une possibilité de moins pour le BN qui est inexploitable à Belle-Ile.

Alors oui, voilà un vrai progrès pour Groix, les Bellilois ne leur piqueront plus jamais leur navire, même le weekend lorsqu’il reste à quai à Lorient.
Il peut donc, vous avez raison, cher Gabriel, être rebaptisé Anita.
Personnellement je dirais plutôt Anita de Groix, elle est si fière et si attachée à son nouveau navire.

Je lis et relis votre message, Gabriel, même si cette incident était dû à ce vous appelez une faiblesse humaine, il n’en reste pas moins que le BN est commercialement inadapté aux iles du Morbihan et principalement à la desserte de Groix pour laquelle il est sensé avoir été conçu.
Faiblesse humaine des concepteurs ? des décideurs ? avez vous un avis sur la question ?

Claude Huchet


11. samedi 23 février 2019 à 12:122019-02-23T11:12:51Z

La malédiction persiste

WIKIPEDIA : On désigne par "batiment" certain type de navire ... jvk


12. samedi 23 février 2019 à 13:592019-02-23T12:59:29Z, par Claude Huchet

La malédiction persiste

Bonjour,

De longue date, les marins de commerce n’apprécient pas que l’on qualifie leurs navires de bâtiments, terme qu’ils considèrent comme réservé aux "bateaux gris".
Allez dire au capitaine d’un chalutier qui jauge le double du BN ou du Bangor qu’il commande un "bâtiment" :))
Nuance liée à la tradition maritime qui, bien évidement, échappe à Wikipédia.


13. samedi 23 février 2019 à 14:212019-02-23T13:21:17Z

La malédiction persiste

Wikipedia est une ""encyclopédie" COLLABORATIVE donc "SGDG".
Il ne doit plus rester beaucoup de "matafs" ayant porté bachis et pomppn rouge pour savoir ce qu’est un bâtiment !
J’imagine dans wikipedia la définition de "solidarité" donnée par certains groupes de "gilets jaunes" ou participants du "Grand Débat" : "Supprimer les cotisations sociales et les impôts !!!"
mais n’est-ce pas, en démocratie, la majorité a toujours raison :-(
AM


14. samedi 23 février 2019 à 15:142019-02-23T14:14:10Z

La malédiction persiste

Il n’y a pas que la Royale ou wikipédia pour admettre cette définition ; par curiosité taper : "batiment (marine ) : définition " et vous serez surpris ! . Que les naviguants de la Marmar soient attachés a leur propre terminologie c’est normal mais qu’ils veuillent bien alors nous pardonner notre grande ignorance a nous pauvres terriens !.jvk


15. dimanche 24 février 2019 à 11:202019-02-24T10:20:06Z, par Y LE GAREC

La malédiction persiste

Juste une petite pensée pour le célèbre navigateur Bertrand -François Mahé de La Bourdonnais qui pour la Compagnie des Indes de Lorient a emprunté à la voile , sans sonar , ni radar, ni GPS le chenal de Lorient , sans s’échouer, le 5 avril 1741 avec 5 navires et est revenu du Brésil le 14 août 1741 avec son escadre sans s’échouer non plus !!

Yan LE GAREC


16. dimanche 24 février 2019 à 19:562019-02-24T18:56:26Z, par lejeli

La malédiction persiste

Bonjour à tous,

Tout d’abord, monsieur jvk, il est fort dommage que tout ce que vous ayez retenu du commentaire de Monsieur HUCHET, soit sa définition du mot "bâtiment".
Des remarques bien plus pertinentes sont contenues dans sa réponse.

Ensuite, une chose est sure Mr Gabriel, en tant qu’ancien capitaine de la ligne, je peux vous assurer que le BN n’est pas pas adapté aux besoins de Groix et des Groisillons, ni d"aucune ile d’ailleurs, que ce soit par ses capacités véhicules et passagers ou son mode de propulsion, les décideurs ont juste décidé de passer outre les avis des capitaines (dont je faisais parti) en postes au moment de l’élaboration des plans et de la construction du Breizh Nevez et le résultat est là et il faudra faire avec pendant 30 ans avec ses défauts.
Mieux équipé, sans doute, cela reste à voir, matériel neuf plus récent sans l’ombre d’un doute, mais mieux équipé...

On a plutôt l’impression d’avoir fait un bond de 30 ans en arrière, tout ce qui était pertinent sur l’Ile de Groix ou le St Tudy a été schunté,

Les shottels ont été remplacés par deux lignes d’arbre classique comme sur ce bon vieil Acadie, les ailerons débordants qui permettaient une meilleure visibilité lors des manÅ“uvres ont été supprimés, les capacités de chargement ont été ramenées à peau de chagrin(25 voitures sur l’Acadie), les odeurs nauséabondes qui remontent dans les salons lors de certains chargement, etc... ses qualités par rapport aux anciens navires, je n’en connais pas.

Ce que l’on peut retenir de cette fortune de mer, c’est que le nombre de marin embarqué, 8, est bien le minimum qu’il faut à bord.(le temps de “capelage†des brassières de sauvetage à été souligné par certains passagers).
Il n’y avait que 38 passagers à évacuer et l’évacuation s’est relativement bien passé(commentaire d’Odile), cela se serait il aussi bien passé avec un chargement complet de 300 pax avec 7 marins comme le souhaite la Cie Océane ?

Espérons simplement que la Cie y réfléchisse et que les marins restent définitivement à 8 à bord toute l’année.

Ce navire aura bientôt un an et aura été arrêté près de six mois, cela fait beaucoup pour un bateau neuf, problème de jeunesse ou de construction ou mal pensé au départ ???
Chacun se fera son opinion.

Bon dimanche à tous,
JLI


17. lundi 25 février 2019 à 00:172019-02-24T23:17:26Z

La malédiction persiste

Ce qui m’a choqué dans le pot de C.H c’est que ,"bille en tete" on dévalue le commentateur en lui reprochant d’utiliser le terme inadéquat :"batiment" alors qu’il est d’un usage courant pour désigner un navire . Tout le reste du commentaire est très étayé, argumenté et fort intéressant mais je n’ai pas les capacités techniques pour les commenter et idem pour les causes du sinistre .Quant aux commodités d’usage ,étant résident secondaire et ne l’utilisant que 5 A/R par an , mon avis ne serait pas pertinent (2 reproches tout de foi :le manque d’ascenseur et la faible capacité en transport de voitures qui posera problème en période estivale .jvk


18. lundi 25 février 2019 à 13:172019-02-25T12:17:09Z

La malédiction persiste

Merci JLI de nous rappeler ce souhait récurrent de la compagnie Océane : passer de 8 à 7 marins à bord.
Cela fait plusieurs années que la compagnie insiste sur ce point. Déjà en 2014 il en était question. Avec 300 personnes à bord, effectivement, 8 c’est un minimum.

Ils sont un peu naïfs ceux qui pensent que les Greks sont juste des râleurs qui ont pris en grippe le BN. Ce sont nos familles qui sont amenées à utiliser ce nouveau bateau. Exiger de la sécurité et du confort relève du simple bon sens me semble-t-il... Mais je peux me tromper bien sûr..................... Elizabeth Mahé


19. lundi 25 février 2019 à 15:282019-02-25T14:28:52Z

La malédiction persiste

pas d’inquiétude Elizabeth,ce rafiot ne pose problème que pendant la saison estivale ! Gh


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours