"Anita, de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

La digue bretonne se fissure

Publié le 11 mai à 17:50

elle ne doit pas céder

La Bretagne a toujours été un rempart contre l’extrême droite et ce jusqu’en 2017, mais la marée brune monte. Face aux racistes, les forces de gauche doivent se rassembler autour de l’universalisme plutôt que de se diviser.

Aux responsables des forces de gauche et écologistes,

En voulant défiler dans Paris, Ville lumière, samedi 11 mai, l’extrême droite souhaitait montrer qu’elle est intouchable et qu’elle n’a plus peur. Je salue la mobilisation de la préfecture de Paris comme l’ensemble de forces vives attachées à l’héritage universaliste de notre pays, et qui ont réussi à faire barrage. Où est cette mobilisation quand l’extrême droite passe à l’offensive ailleurs, loin de l’hypermédiatisation de la capitale, en Bretagne ? Pourtant, en 2027, l’avenir de la République peut se jouer ici, à l’ouest d’une ligne reliant Le Havre à La Rochelle.

Depuis les années noires de la capitulation et de l’Occupation, la Bretagne a toujours été un rempart contre l’extrême droite et ce jusqu’en 2017 : hors Ile-de-France, la Bretagne est la région qui a le plus contribué à faire battre Marine Le Pen. Depuis ? La déception explose. Les problèmes sont devenus des urgences : les travailleurs de la terre et de la mer restent méprisés… l’extrême droite parade et la digue bretonne se fissure.

Pour les racistes, « la bataille de l’Ouest » a déjà commencé. Et pour nous, camarades ? Nous nous divisons pendant qu’un pan entier de la droite et de l’extrême droite célèbrent leur noce, avec la bénédiction des médias du groupe Bolloré (un Breton !), rebattant les cartes du vieux jeu politique.

Un détonateur aurait dû nous alerter : Callac (Côtes-d’Armor), mars 2023. Les milices d’extrême droite passent à l’action à grands coups de violences et de menaces et finissent par faire renoncer la mairie à son projet de lieu d’accueil des exilés. Il y a eu un avant et un après : désormais, ils n’ont plus peur. Depuis Callac ? Saint-Brevin-les-Pins, la maison du maire incendiée. Morlaix, la mosquée attaquée. Le journal des régionalistes de l’UDB pris pour cible pendant des jours sur les réseaux sociaux… La marée brune monte. Rassemblons-nous ! Levons-nous ! Evitons un nouveau Callac !
Faire grandir la République et faire reculer les ennemis de l’égalité

A Lorient, ma ville, la bataille de l’Ouest fait rage avec une intensité inédite. Ville occupée, martyrisée par la barbarie nazie, puis rasée, ici nous avons connu dans notre chair la violence qui advient lorsque la République et l’universalisme capitulent. Et pourtant. Mars 2023, encore, des syndicalistes agressés en pleine rue par des individus cagoulés. Juin 2023, alors que la France s’embrase suite à l’assassinat du jeune Nahel, un commando d’hommes cagoulés procède à des interpellations sauvages en pleine rue.

Contre les enquêtes unanimes des journalistes et les témoignages de dizaines de citoyens, l’actuel maire UDI continue de nier les faits et ainsi dédouane l’extrême droite. Au début de l’été, un partisan virulent d’Eric Zemmour est embauché par la police municipale. Un syndicat étudiant reçoit des menaces de mort. Des fresques en hommage au président de gauche Salvador Allende (1908-1973) sont dégradées, récemment une mosquée en construction a été profanée…

Face aux racistes, réaffirmons l’universalisme. Quel que soit notre lieu de naissance, notre milieu social, notre orientation sexuelle, notre diversité, nous partageons toutes et tous les mêmes droits fondamentaux, et la même dignité ! Soins, logement, éducation, culture, sécurité : l’égalité des droits est la clé pour relever le défi climatique sans sacrifier personne, ni « ceux qui ne sont rien », précarisés par la macronie, ni les « mauvais français » ciblés par l’extrême droite. L’heure n’est pas à la division, à surjouer les gauches irréconciliables mais bien à se réunir autour de l’universalisme, de l’égalité des droits, qui précède l’égalité des chances.

Faisons bloc à toutes les échelles, dans les villes, les villages, dès les municipales de 2026 pour donner un signal fort pour 2027. Notre intérêt suprême est le même : faire grandir la République et faire reculer les ennemis de l’égalité. Je vous invite à venir échanger ici, à Lorient, ville martyre de la violence nazie, ville des travailleurs de la mer depuis toujours, pour poser ensemble les fondations de notre bloc universaliste. Ne laissons pas nos querelles nous détourner de l’essentiel… ou alors la digue bretonne finira par craquer. Et nous serons toutes et tous emportés.

Damien Girard, Tribune libération 10/05/24

Commentaires :

  • Faire "bloc contre", pourquoi pas ?

    S’interroger sur les causes et surtout interroger les réponses possibles est moins glorieux mais assurément plus efficace...
    Ne pas oublier surtout que le monde d’aujourd’hui ne dispose plus de croissance économique réelle, que l’outil de la dette est tellement usé qu’il nous tombe dessus, que la misère en nombre est immense... Le réel va nous rattraper et on va prendre des baffes, quoi qu’il arrive.
    Les solutions ne serons pas simples et les "y a qu’à" avec de moins en moins de pétrole, gaz et métaux faut voir... La brutalité et les rigueurs du monde nous rattrape, ce qui n’est évidemment pas une bonne nouvelle mais un fait quand même !

    Pour le changement climatique et la biodiversité, le jour où les citoyen(ne)s conscientiserons la préservation de leur écosystème immédiat, c’est à dire offrir le gite et le couvert pour la faune et la flore dans leur jardin, au moins une partie, de vraies et belles friches, plutôt que des pelouses tondues jusqu’à l’os en attendant les cuissons solaires de l’été...
    Ce jour là, les citoyens n’éliront de facto plus les tristes gouvernant(e)s prêts à tous les écocides sous le signe de l’inconscience et du droit à la Propriété.

    Nous sommes aussi des animaux, nous sommes nombreux et faisons beaucoup de bruit, les enchantements de la Nature se meurent, faut vraiment atterrir et ça tombe bien, "la terre est savoureuse".

  • Aïku de boutoir

    De Nantes à Montaigu, la digue, la digue,

    De Nantes à Montaigu, la digue du fût !!!

    Et les Mobiles de Thiers, en 1971, du côté de Versailles, d’où venaient - ils ?

    De Nantes à Montaigu, la digue du fût !!!

    Oh, courte mémoire.

    Torcheur

  • oserais-je, mon cousin, remonter plus loin le cours de l’histoire et arriver aux Chouans ??

  • Merci Boudha "vert" - une couleur que je n’accorde qu’avec l’espérance, ce qui n’a plus de sens en politique hélas.
    Votre appel à une conscientisation écologique n’est bien entendu pas superflu mais je doute fort qu’une fois ce but atteint, les fascistes à qui on donne dorénavant le droit de s’afficher, deviendront de gentils démocrates !!
    P. Scr je connais plusieurs personnes avec votre patronyme mais aucun avec le prénom affiché. Peut-être êtes-vous liés à ceux-ci ?

  • Quand révèrerons nous les frontières de la bretagne. Point n’est besoin de majuscule. La digue du cul. Un plaidoyer verbeux empli de mots. Tant de mots et tant de phrases pour voir. La France sans la Bretagne ne saurait existé. Et la Bretagne a nul besoin de la France. Cette digue que vous décrivez, après vous en êtes repris à deux fois, avant, après, et quelle guerre fait foi de l’incommensurable bêtise que certain ennui, en ne sachant que dire. Aux armes citoyens ?, ? Les portes de l’horreur. Vous eûtes sans doute, été mêlé à la diatribe, l’engeance créée. Barrage, une vergogne. Demain je serai vieux et je laisse à mon engeance le choix du lendemain. Demain j’irai, sonne comme un désaveux ? Les digues ne retiennent que les instants. Votez bien mais votez con. Cela est-il plausible ?, ? Une agape à Versailles fait trois cents mille euro. Donnez moi le nombre de famille à manger pour cet amusement ?, ?
    Une digue qui se fissure, vous fîtes à l’heure n’avoir pas eu invitation.
    Les digues du temps, sans doute.
    Franck Louis Le Gurun

  • la Bretagne sans la France, Franck ?
    quelle riche idée : on mangera gratis, il faudra bien que l’on remplace les acheteurs français de nos cochons, poulets, poissons, légumes et fruits... quelles agapes en perspective !
    et encore mieux, on sera débarrassés de nos installations militaires, accessoirement atomiques.
    Peut-être même des touristes qui n’oseront pas passer la frontière ????

  • Aïku de Sourire de l’île

    Digue, dingue, donc ?

    Humour au 13ème degré ou éthylisme ? J’hésite, je suppute, je soliloque dans mon fût.

    Torcheur

  • revenons a nos moutons et au propos du camarade Girard... damm ! la Bretagne est sur la planète Terre et n’est pas une fête foraine...cela va être dur après 40 ans de mimétisme (on peut situer la mise en scène aux dernières années du premier septennat de Mitterrand) . mais Si vous voulez faire barrage a l’extrême droite , éviter la guerre civile , restaurer la démocratie, réindustrialiser et donner un avenir a notre agriculture tout en préservant l’environnement. il faut mettre fin a la "mondialisation heureuse ", paradoxal, je le reconnais ! , le marché libre est faussé....fastoche ! , non ?!.... perig

  • croire que c’est l’extrême droite qui va faire ce retour en arrière c’est carrément une superstition de plus. Mais de ce côté-là, il est vrai que les Bretons ont été longtemps des champions !

  • Appeler les citoyens à ne pas se résigner devrait en priorité commencer par leur conseiller de cesser de regarder en permanence les chaînes d’info en continu qui délivrent du matin au soir des discours mensongers et manipulateurs sur le danger que représenterait la présence de migrants dans notre pays.

    Rappeler aux citoyens que la "République" n’est pas autre chose qu’un système de domination du capital, son armée, sa police et sa gendarmerie étant les bandes armées au service de ses intérêts. D’ailleurs on pourrait difficilement imaginer comment une gauche non-capitaliste arrivée au pouvoir pourrait goupiller quelque chose avec (et plus contre) ces bandes armées, en plus du système monétaire inféodé au capital.

    Par exemple, puisque Damien Girard donne des exemples bretons dans la tribune (article du blog "la digue bretonne se fissure"), rappeler aux citoyens que si la gendarmerie ne s’est pas trop cassée le luc pour retrouver les auteurs de l’attentat terroriste qui a visé la maison du maire de Saint-Brevin-les-Pins, c’est peut-être qu’elle était trop occupée à blesser gravement les manifestants pour le bien commun à Sainte-Soline.

    Rappeler aux citoyens aussi qu’il y a des décennies que le PS a embrassé bon nombre d’idées promues d’abord par les fascistes et les racistes. Et que le PC s’est engouffré à son tour.

    Rappeler aux citoyens également qu’il y a longtemps que pour des pans entiers de la gauche, l’immigration est un "problème", qu’il faut traiter avec "humanité".

    Je suis persuadée que le combat contre le fascisme est perdu d’avance tant que l’Egalite entre les êtres humains ne sera pas son drapeau...

    m.Anne

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.
Les commentaires non signés (nom ou pseudo connu) ne seront pas validés !

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
(Pour créer des paragraphes laissez simplement des lignes vides.)

L'agenda d'Henri
FIFIG 2024
Webcam sur Port Tudy
Météo - Marée
Derniers commentaires :
Archives
Liens :
Autres sites amis :
Secours