"Anita, de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Hommage à Charles Piaget.

Publié le 12 novembre à 16:53

Charles Piaget est décédé le 4 novembre, cinquante ans après le combat des Lip qui avait engagé une expérience d’autogestion unique en France.

Plus de 600 personnes lui ont rendu un hommage sobre et militant ce vendredi 10 novembre à Besançon. Familles, amis et personnalités, dont Olivier Besancenot et Edwy Plenel, ont évoqué le parcours hors norme de ce syndicaliste.

Olivier Besancenot : « Charles Piaget était une belle personne et ça ne court pas les rues ! »
Photo L’Est Républicain

J’ai suivi cet hommage par la pensée, en refaisant mentalement le trajet effectué sous la pluie pour la grande manif des Lip baptisée "La marche des 100 000", le 29 septembre 1973 : un cortège de 5 km de long et une marche d’environ 10 km. Vêtue d’un superbe manteau en lainage que le parapluie ne protégeait pas suffisamment, je suis montée trempée"guenée" dans le bus de retour avec un poids de quelques kilos supplémentaire sur les épaules !

A ma grande surprise, j’ai trouvé à Groix, dans un vide-maison familial, "LE" 45 tours glorifiant les actions "LIP". J’ai fait alors le rapport avec la gestion de la pêche au thon au début du siècle passé où m’a-t-on raconté, les patrons de pêche présents sur les mêmes lieux s’entendaient pour envoyer un à un leur bateau à terre pour ne pas risquer de faire baisser les cours. Mon grand-père se savait-il alors autogestionnaire ?

Les années 60 étaient le temps de cette utopie idéalisée. Celle qui m’avait poussée à adhérer en 1968 à la CFDT qui en portait le flambeau et ceci d’autant plus facilement que je refusais une CGT représentée alors dans mon hôpital par des staliniens qui ne voyaient rien à redire au même moment à l’invasion de la Tchécoslovaquie ; (je ne suis pas certaine qu’il n’en survive pas encore quelques uns de-ci de-là).

En 1973 donc se préparait la mise en place des textes "Formation permanente dans la Fonction Publique Hospitalière". Membre des structures où était représenté le personnel, j’y ai vu là l’occasion de prouver qu’il pouvait avoir son mot à dire. J’avais préparé le sujet depuis que Chaban Delmas avant lancé cette superbe idée et je creusais le sillon depuis lors. J’ai eu la chance d’avoir ces années là un directeur intelligent et pas inféodé de trop près à son syndicat (FO) qui était fermement opposé à l’autogestion. Quand j’ai présenté aux instances concernées la façon dont je voyais gérés ces fonds en partant des demandes de la base et non des souhaits des Chefs de Service, j’ai été appuyée par les quelques médecins avec qui je partageais des responsabilités dans des actions de formation existantes, et le Directeur s’est abstenu à la grande surprise des représentants officiels présents (il devait y avoir un ministre puisque nous en étions régulièrement dotés dans notre Conseil d’Administration et cette année-là c’était sans doute ce grand progressiste de Foyer !)

J’ai emporté le morceau à une voix près donc et, bien aidée par la responsable de ce département administratif, nous avons pu gérer nos 1/% de façon collégiale à la satisfaction du personnel.

J’ai donc presque cru à l’autogestion "façon LIP" pendant quelques années, jusqu’à l’arrivée d’un DRH encore plus FO que des membres de l’OCI ayant noyauté leur syndicat et dont l’intérêt se bornait à être élus d’années en années dans des instances représentatives où ils gravissaient les échelons jusqu’à finir pour l’un d’eux représentant national au ministère de la Santé !

Tout cela était bien loin de mes préoccupations qui étaient, comme maintenant, ce que j’appelle "balayer devant ma porte" c’est à dire tenter d’agir au plus près du quotidien et persuader mon entourage que toute action COLLECTIVE est utile.

Merci monsieur Piaget de m’avoir permis de maintenir en moi cette volonté car, si à mon âge on n’a plus de projets, on peut avoir encore des rêves pour les générations futures.

Commentaires :

  • Moi aussi j’étais à cette manif, partie en car de Paris. Arrivé vers 6h du matin, le car nous a déposé près de Besançon dans un champ où il y avait déjà pas mal de monde. La pluie n’a commencé que vers 8h, pour devenir vite un vrai déluge. Quelqu’un a eu l’idée de distribuer des sacs poubelles, on s’en est recouverts, il n’y avait plus qu’à y pratiquer des ouvertures pour y passer les bras et boire le café chaud qu’on nous donnait.

    Le cortège s’est mis en place sous cette pluie ininterrompue, et nous avons
    avancé tels des zombis recouverts de plastique noir en chantant vaillamment jusqu’à l’usine où nous avons pénétré, dégoulinants, et que Piaget nous a fait visiter, avec moult explications sur leur coopérative, comme des scolaires que l’on envoie au musée.

    Le trajet du retour n’a pas suffit à nous sécher. Cela reste pour moi un souvenir inoubliable.

  • Les montres PIAGET. Moins longtemps que LIP. Qu’est ce qu’on se marre. J’investie dans l’électricité, au moins, quand on nous la coupe, on sait où va l’argent.

  • Une "légére" différence entre la Joaillerie suisse de luxe et Charles, Français né à Besançon, tôt orphelin, délinquant sur les bords et titulaire d’un CAP. Aurais-tu oublié l’existence du maitron ?

    "Tout au long des années qui précèdent 1968, Charles et ses camarades, participèrent et animèrent de nombreux conflits chez Lip. En sus de relayer au niveau de l’usine les journées d’action, conséquence du pacte d’unité CGT-CFDT (janvier 1966), les syndicalistes CFDT de Lip développent des actions portant aussi bien sur les salaires, les conditions ou encore la durée du travail"

  • Dans l’affaire LIP ,qui en son temps a passionnée le monde du travail par son exemplarité e t sa tenacité , meme quand le premier mlnistre Mesmer,fervent gauliste ,a tonitruer " LIP c’est fini !", je ne trouve rien de "marrant " .jvk.
    PS merci Anita pour votre site qui m’a permis de connaitre le "mairon ".

  • Yé ! j’y ai fait mes premières armes ...d’edmond Maire a marylise Léon, de l’autogestion au cabinet mac kinsey... , plus de quarante ans de chute libre malgré le nombre d’adhérents et une caisse de grève qui sert si peu...vous leur direz que je serai en retard... bien que ma montre LIP fonctionne toujours .. t’chetan !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

L'agenda d'Henri
Webcam sur Port Tudy
Météo - Marée
Derniers commentaires :
Archives
Liens :
Autres sites amis :
Secours