« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

FIFIG

Le dimanche 25 août 2013 à 09h00

Festival International du Film Insulaire

CINEMA DES FAMILLES

Hommage à Ariel Nathan


Matinée spéciale dédiée à son oeuvre, présentée par ses proches

- à 10h : "Chronique d’un caillou mazouté"
France / 2000 / 64’ / Tourné à Belle-Île-En-Mer

Ariel Nathan résumait ce film simplement. En une phrase.
“L’histoire d’un combat contre la marée noire de l’Erika.”

- à 11h15 : "Xavier Grall : Lettres à mes filles"
France / 2009 / 52’
Images : Fabrice Richard
Montage : Bruno Le Roux
Production : Aligal-France Télévision

Disparu en 1981, à l’âge de 51 ans, Xavier Grall fut journaliste, poète, romancier. Mal édité, mal lu, on le range volontiers dans la catégorie des poètes à tirage limité. Il a pourtant marqué toute une génération qui se reconnaît dans ses textes et dans sa célébration de la terre bretonne.

Il était aussi le père de cinq filles à qui il n’a cessé d’écrire. Son itinéraire fait écho aux questions que se sont posées nombre de bretons qui ont eu vingt ans au lendemain de la libération : rester, partir, revenir. Plus que d’autres, il a porté l’appel à vivre et travailler au pays. Un appel romantique et quelquefois désespéré.

- à 12h20 : "Hoëdic, l’île en chantée"
France / 2013 / 26’
Réalisation : Ariel Nathan et Caroline Rubens

“L’histoire d’Hoëdic est celle d’une île qui se remet à chanter. Elle pourrait commencer ainsi : Il était une fois un musicien qui en s’installant sur l’île d’Hoëdic en a fait rejaillir la musique. Il y a un demi siècle, il y avait encore les choeurs qui résonnaient dans les églises lorsque les messes attiraient les foules. Aujourd’hui, les chapelles se sont vidées, mais la musique est revenue... Car un homme, Hugo, est venu s’installer sur le caillou il y a maintenant quelques années. Et il a
entraîné toute l’île dans sa fougue, pour reprendre les instruments, les partitions, et se lancer dans la chanson. A l’école ou après le travail, tout le monde (ou presque) s’y est mis.
Mais Hoëdic, l’île En Chantée, c’est aussi une histoire triste parce que Ariel Nathan, qui adorait cette île et qui a commencé le tournage de ce film, est décédé l’été dernier. C’est d’autant plus triste que nous étions nombreux à aimer Ariel, qui faisait des reportages depuis vingt ans pour Littoral. Caroline Rubens a terminé le tournage, puis le montage du film, avec talent et sensibilité.
Ce qui est gai malgré tout, c’est que dans ce dernier reportage, on voit Ariel et on l’entend parler et rire. On voit un homme de la télé qui aime vraiment son métier et les gens qu’il rencontre. Et la gaité l’emporte grâce aux habitants de l’île...
Au final, le film Hoëdic, l’ île En Chantée célèbre avec puissance la musique, l’amour et la joie de vivre en général.”

Par Sophie Bourhis

- à 14h : "La mise au sec du Corsaire"
France / 2012 / 23’/ Tourné sur l’île d’Yeu
Images : Association Oya-Films, Joël Cantin, Jean-Claude Dupuis et les marins du Jean-Lou Bernard

Sentinelle de l’entrée de Port Joinville, “Le Corsaire” est l’emblème du patrimoine maritime islais et la trace des anciens thoniers de l’île d’Yeu.
Désarmé en 1994, il a été mis au sec en 1998. A partir d’images d’archive, ce film raconte, non sans humour, cette laborieuse entreprise.

- à 14h45 : "Ex-Voto"
France / 2012 / 15’ / Tourné à Groix
Réalisation : Denis Bourges

A l’occasion du dixième anniversaire du festival Photo de Mer, Denis Bourges s’est rendu à l’île de Groix, accompagnant les pardons dédiés aux disparus en mer.
Spectateur de la fiction qui se déroule sous ses yeux, le photographe retranscrit ces célébrations sous forme de narrations. Les visages anonymes deviennent les personnages d’une histoire ancienne, les participants d’un rituel qui parfois les dépasse.
Le photographe observe ces scènes théâtralisées, transcendées par le rapport au sacré, tout en soulignant parfois, à travers un détail, l’inscription dans une réalité très contemporaine.
L’ensemble forme un récit contrasté, une recherche photographique sur les liens, profanes ou religieux, mais toujours emprunts de sacré, qui unissent les hommes à la mer.

- à 15h15 : "Arsénia, la dernière coiffe de Locmaria"
France / 1993 / 25’ / Tourné à Groix
Réalisation : Gilbert Nexer

Un jour, en août 93, je passais rue du Port à Locmaria, quand je rencontrai Arsénia. Elle faisait partie de ces groisillonnes que j’avais toujours connues. Je lui demandai comment elle allait, elle répondit : “ça va Mab, mais tu sais, on vieillit ! ” Les années ne semblaient pas l’avoir changée. Elle était, sans doute, un peu plus menue, un peu plus voutée, mais toujours aussi discrète, aussi aimable. Elle était la dernière femme du village à porter la coiffe, ou du moins, ce jour là, le béguin qui était la coiffe de tous les jours.

- à 16h : "Marins de Groix"
France / 2012 / 68’ / Tourné à Groix
Réalisation : Yann Queffélec et les collégiens de Saint-Tudy

Le film expose la migration d’un port à l’autre, de Groix, longtemps premier port d’armement thonier français, à Kéroman. Dans ce film, est donné le point de vue des Groisillons sur la transition de la pêche au thon à la pêche au chalut. Tous rappellent l’importance et les raisons de la migration, le peuplement des quartiers entourant le port de pêche. Ils montrent comment cette migration a nourri l’essor, le dynamisme, et les innovations dans lapêche au chalut de Kéroman.

- De 14h00 à 17h30 : "Logoden"
Réalisation : Jean Fraysse et Aurélie Bonamy

Telles de petites respirations poétiques, ces mini courts-métrages, montés par A. Bonamy d’après les bobinots Super 8 de Jean-Fraysse, ponctueront ici et là cet après-midi Îles du Ponant.
Des images de l’Île Logoden filmée avec tendresse.

__________

PORT LAY

- à 10h : "Aran, souvenirs du monde flottant"
France / 2010 / 74’ / Tourné en Irlande
Réalisation : Charlie Rojo
Production : Atopic, L’Image d’après.

Au large des côtes ouest de l’Irlande, trois rochers battus par les tempêtes. Les îles d’Aran, rendues célèbres par le film de Robert Flaherty (L’homme d’Aran, 1934). Envoûtant journal de bord tourné en Super 8 noir et blanc, le film esquisse le double portrait d’un homme, Martin O’Concannon, et d’un lieu devenu mythique par le cinéma. Une captivante invitation au voyage, entre passé et présent, songe et réalité.

- à 11h40 : "Le cheval venu de la mer"
Irlande - Royaume Uni / 1992 / 97’
Tourné en Irlande
Réalisation : Mike Newell
Scénario : Jim Sheridan

Fils d’un nomade irlandais ivrogne devenu sédentaire, Ossie et Tito voient un jour leur grand-père Ward revenir suivi d’un superbe cheval blanc. Ils adoptent l’animal, mais un propriétaire de haras véreux le leur arrache. Le cheval s’échappe et prend la fuite avec ses deux amis, poursuivis par la police et leur père.
Porté par la musique de Patrick Doyle, Le Cheval venu de la mer est un récit initiatique entre « western irlandais » et « conte de fée moderne », abordant les thèmes de la condition des nomades,
de la reconstruction familiale après le deuil et de la symbolique du cheval blanc dans une Irlande qui apparaît comme un pays contrasté, entre la banlieue de Dublin et les paysages sauvages du Connemara.

Jury Jeune

La jeunesse est un art disait Oscar Wilde. Et au Festival, l’art vient à la jeunesse.
Dans cette volonté d’ouvrir le Festival aux plus jeunes, nous avons cette année constitué un jury d’une douzaine d’adolescents venus de Groix et de Belle-Île-En-Mer qui devront décerner le prix "Jeune Public" au meilleur court-métrage.
Des films drôles, poétiques, qui attisent la curiosité ou posent des questions sociétales...
Près d’une vingtaine de films seront proposés à ce nouveau jury en herbe.

"Les Tempestaires", association belliloise d’éducation à l’image, accompagnera le jury jeune aux projections et débattra avec eux autour
des films pour les guider dans leur choix.

- à 14h :

Les élèves, qui constituent pour partie ce jury jeune, présenteront leurs travaux : clips, docus, fictions et animations, courts métrages
éclectiques, drôles et poétiques réalisés tout au long de l’année scolaire
.
Nouveauté cette année, nous avons créé une nouvelle sélection
ouverte aux courts-métrages : documentaires, fictions, animations,
film expérimentaux...
Le court-métrage a cette faculté d’être un support de création
extrêmement vaste qui permet une certaine liberté d’expression
qu’on ne retrouve que peu souvent dans le long-métrage.
Cette sélection de films venus des îles du monde entier est
l’occasion d’encourager un cinéma émergent et de nouveaux talents. L’occasion également de donner du grain à moudre à un nouveau jury de jeunes adolescents et d’ouvrir, toujours plus, le Festival aux générations futures.

__________

CONCERTS

- à 19h : "La petite semaine"

Ce duo breton propose une musique métissée, conviviale et chaleureuse. S’inspirant de nombreuses musiques populaires telles que le mento jamaïcain, la coladeira capverdienne ou bien
encore le maloya réunionnais. Le groupe compose comme on remplit un carnet de voyage...

- à 22h :
Tout ce qu’il nous est autorisé de vous dévoiler c’est que vous voyagerez !
De Groix en Irlande, à Madagascar et pourquoi ne pas partir à Cuba ?
Il y a bien quelques noms qui circulent... Niuver, Laurent Morisson, Pity Cabrera, Mar’na, Régis Gizavo and co. !

__________

L’île des enfants

Rendez-vous désormais incontournable pour les 4 à 12 ans :
L’île des enfants, qui, dans les hauts de Port Lay, du jeudi au
Samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h, propose une multitude
d’activités adaptées selon les âges.
Des animatrices passionnées et débordantes d’imagination font vivre aux enfants leur propre festival.
Au programme, des ateliers ludiques et créatifs mais aussi des projections de films et de belles histoires insulaires.
Les enfants seront accueillis de 9h à 12h et de 14h à 17h
Ils devront êtres accompagnés par un parent pour procéder à leur inscription et devront demeurer sur place durant toute la durée de
la séquence (matin et/ou après-midi)
La demi-journée : 2 € - La journée : 4 €

__________

TARIFS

Forfait Festival : 55 € - Tarif réduit (*) : 30 €
Billet journée : 20 € - Tarif réduit (*) : 12 €
Billet matin ou après-midi ou soirée : 12 € - Tarif réduit (*) : 6 €
Carte 5 entrées : 20 €

(*) Adhérents du FIFIG, demandeurs d’emploi, étudiants et moins de 18 ans, titulaires de la carte Cezam, sur présentation d’un justificatif.

REPAS

Plat..............................................8 €
Entrée, fromage ou dessert.....2 €
Sandwich....................................3 €
Huitres, vin blanc.....................6 €

CONCERTS

Participation libre, sauf samedi 24/08 la soirée deux concerts : 5 €

Produits dérivés et billetterie

Tee-shirt, catalogues, cartes postales, affiches...le matin sous les halles

BILLETTERIE SUR PLACE

A l’office du tourisme à Groix
A l’entrée des salles de projection

BILLETTERIE SUR LE CONTINENT

A la Fnac et dans les offices du tourisme de Lorient Agglomération (forfaits festival et billets journées)

RESERVATIONS

Magasins U - Carrefour - Fnac - Géant - Intermarché -
www.francebillet.com 0 892 692 694 (0,34 € / mn)

_______________

Festival International du Film Insulaire de Groix
Port Lay - 56590 - Groix
Tél : 02 97 86 57 44
Fax : 02 97 86 88 94

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours